Blog

  • Voyance et Anticipation du long terme : 2024 2026 : attention, travail majeur

    Chers tous,

    Voici la troisième partie, et mon troisième "voyage", cette fois-ci dans les années 2025, avec une marge d'imprécision de plus ou moins 12/24 mois.

    Ce qui aura eu lieu en 2023/2025

    Que s'est-il passé depuis 2022 ? La reine d'Angleterre est morte, le passage d'une royauté à l'autre a sans doute contribué à décrédibiliser ce qu'il reste de monarchie et les pauvres du monde entier auront sans doute pris le mors aux dents pour pouvoir manger, se chauffer, se soigner : 3 besoins élémentaires de moins en moins satisfaits. L'état s'est pris un coup de chaud en France et les cités (notamment les enfants des immigrés, ou les immigrés) se seront peut-être également soulevés, engendrant une crise sans précédent entre les "blancs" et les autres ..... (ne voyez aucun racisme dans mes propos, je ne fais que vous traduire en clair et rapide, le contenu de mes visions/voyances/voyages). La délinquance aura pris des proportions incroyables et l'état ne vous protegera sans doute que très peu.

    Au milieu de ce capharnaum épouvantable, la troisième guerre mondiale, jusqu'ici maintenue à l'Est, déboulera à nos portes, et même dans nos grandes villes, via, à minima, des bombardements ou des armes de dernière génération, engendrant une forme de séismicité (ça gronde). Paris .... Marseille ..... Lyon ..... Strasbourg ?????? Mais pendant que la Russie fonce sur l'Ouest, la patrie du Dragon, la Chine, tentera sans doute d'accélerer, en même temps, le processus vers la côte Ouest des USA, avec des armes équivalentes. Ce sera un cauchemar, auquel il faut ajouter les dégâts sismiques ......

    Plusieurs grands dirigeants sont morts, parfois de leur belle mort, parfois d'autre chose, mais la relève ne sera pas mieux. L'armée prendra le contrôle dans de nombreux pays, à toutes fins de rétablir l'ordre et la paix. En France, beaucoup d'immigrés, enfants d'immigrés, fuiront (tel que je le ressens) vers l'Afrique, que je perçois comme finalement assez épargnée. Ils ne se battront donc pas à nos côtés et préfèreront restaurer leur culture dans son pays d'origine.

    A l'issue, il restera donc un demi ou quart de pays, blessé, et où la liberté pourrait être le cadet de nos soucis, car il faudra manger, se chauffer, se soigner.

    Ajoutez de plus en plus de petits tsunamis qui rongeront certaines côtes et feront que les gens quittent le bord de mer. Les tempêtes auront fait des dégâts fréquents et considérables et le système d'assurances aura sans doute disparu en bonne partie (et tout le reste aura été très chahuté).

    Le climat aura bien avancé dans son plan de modification et les hivers seront glacés, nos 4 saisons faisant presque place à une double saisonnalité parfois brutale. Comme ça je dirais que printemps et automne sont devenus des périodes de transition marquées par des troubles climatiques.

    Le monde que vous avez connu, et qui a pris fin en 2019, ne sera qu'un souvenir, certains parleront du bon vieux temps, pas tous. D'autres virus auront pris la suite du Covid, certain(s) bien plus traumatisants. La crise agricole, très nettement amplifiée, fera l'objet de combats sévères entre les traditionnalistes, qui exigent le retour à une agriculture à l'ancienne, et respectueuse des limites terrestres ou biologiques, et les industriels qui disent qu'il faut faire manger la population.

    Quant au voyage libre dans la petite tuture, pour aller chez le cousin, le temps d'un week-end, ce sera également un souvenir perdu. Pétrole et Energie ne reviendront pas à leur niveau d'avant, malgré la remise en route de centrales défaillantes. Tchernobyl 2.0 n'aura sans doute pas lieu.

    La population aura énormément progressé dans son retour à l'autonomie et beaucoup vont retrouver une forme de motivation pour s'en sortir, mais pas en tant que salariés. Le salariat aura également pris un sacré coup dans l'image, et je sens qu'il devient une contrainte sociale plus qu'un moyen de manger.

    Voilà donc un résumé actualisé de ce que j'ai perçu et que, pour mes proches, j'appelle "la grande crise".

    Les dirigeants n'auront donc que peu de temps pour mettre en place l'identité numérique et confier les rênes de la gestion à une intelligence artificielle sans coeur qui bat, sans émotions.

    Néanmoins, ceux qui se laisseront faire, et qui répondront présent à toutes les injonctions, finiront sans doute pas très bien. Mais là aussi, comme le disent mes guides : faites votre choix, au mieux que vous puissiez le faire.

    Ces 2 à 4 prochaines années seront donc des années de destruction progressive, mais quasi complète, de la civilisation que nous avons connue ! Sachant que pour moi (mais sans certitude), les 3 jours et le passage dans une porte spatio temporelle pour l'ensemble du système solaire, se feront en cours de guerre et y mettront un terme. Je n'ai par contre jamais eu la moindre vision sur le grand monarque, ce qui n'empêche pas qu'il existe, je n'ai pas des visions pour tout.

    Les lieux de refuge seront très nombreux : tous à la campagne. Certains lieux seront touchés par les séismes : Italie, Sud de la France, Est de la France pour ce que j'ai perçu. Mais Le plus grave serait pour moi le sud de l'Italie et la ligne de faille qui borde la Méditerranée. Beaucoup de terres campagnardes seront indemnes. Mais n'allez pas croire que ce sera open bar pour tous les réfugiés. La vie rurale rebattra les cartes et ça ne se passera pas forcément bien partout. D'autant plus que le climat va continuer de nous faire souffrir un bon moment (jusqu'aux 3 jours) et que les récoltes pourries mettront tout le monde à cran.

    Attention : prévoyez la gestion de vos enfants, car le système scolaire traditionnel, je ne le perçois plus. A vrai dire, je vois les enfants jouet, faire du vélo et travailler dans les campagnes. Il y aura sans doute un reste de système éducatif, mais chaotique.

    Quant à notre système économique : il aura vécu et il y aura de nombreux dysfonctionnements peu ou mal résolus.

    Voyage hors du temps, post sortie de crise, (mais avant notre grand passage)

    Ce troisième voyage se déroule dans une Europe qui a subi de lourds dommages, mais stabilisée. La guerre est terminée, elle fut sans aucun doute brève dans sa phase aigue, et destructrice, ajoutant aux maux terrestres ceux que l'homme s'inflige lui-même. Nous avons donc un peu tout vécu et je pense que le monde que nous avons connu, n'est plus.

    L'Europe est appauvrie, Les USA sont dans un état pitoyable, la Chine a également subi des destructions, mais le territoire est immense, la Russie a rétabli une sorte de rideau de fer, tout comme l'ensemble des pays dits communistes. Je sens nettement la concrétisation du double axe (Russe/CHine d'un côté, USA/Europe de l'autre). Beaucoup d'évènements naturels et cosmiques ont contribué au chaos relatif et les terriens peuplent moins la terre. Je ne perçois pas de visite extra terrestre officielle et nettement visible. Il semblerait en tous cas que la guerre de tous contre tous, soit finie. Une courte visite sur les 5 continents me suffit à ne pas vouloir creuser plus pour le moment. Mais n'allez pas imaginer que nous partons sur un monde post apocalyptique de type Mad Max, avec disparition complète de la technologie : ce n'est pas non plus ce que je perçois. Je me pose la question de la 5D,  qui n'est pas perceptible de but en blanc. Ce message s'adresse donc à ceux et celles qui croient que nous allons encore passer un petit moment en 3D, avant une transition qui prend son temps.

    Présence extra terrestre : pour moi peu ou pas visible avant notre passage, mais je me trompe peut-être. Je ne perçois pas non plus leur aide concrète, technologique, avant le grand passage.

    Je commence le voyage à la saison du printemps, en France et dans le Jura. Je vois que mon univers a peu changé, si ce n'est qu'il me semble y avoir peu de voitures. Où que je tourne mon regard, il y a peu de monde et pas mal de gens à vélo. Un gros camion circule, il a l'air tout à fait comme aujourd'hui. Je choisis de suivre cette femme à vélo, la quarantaine, paisible. Un panier accroché à l'arrière. Si je me connecte, je ressens réellement cette paix. Dehors, rien à voir avec la grisaille perçue il y a 12 ou 24 mois, le soleil s'est levé et les particules de fumée ou de quelque chose, ont disparu. Le ciel parait clair. Le doubs coule toujours à sa place, mais il est maigre. Le long de ce qui pourrait être une école, les enfants sortent et rejoignent leurs parents, et personne n'a l'air de s'en faire. Le seul point flagrant serait cette densité démographique qui semble avoir disparu : il y a du monde, mais ni embouteillages, ni bruit.

    Ma conscience étant libre, mon assistance m'envoie sur les capitales : Pekin, Moscou, Paris, Washington, Londres. Là ce n'est pas la même histoire. Destructions, bidonvilles, travaux ...... Où que je tourne la tête, et malgré un ciel clair, les grandes villes semblent avoir été blessées à mort.  Je connais pas mal Paris (j'ai fait mes études dans le coin), mais je ne reconnais pas ce que je vois et je n'arrive pas à m'orienter.

    La pierre que j'ai posé sur mon front me brule. La douleur me gagne. Je tente une connection à Vladimir Poutine, mais j'entend dans ma tête qu'il n'est plus ici. Mort ? Peut-être bien. Je tente d'autres connections : elles sont toutes refusées et notre président de la république semble aussi ne plus être là. Plus au pouvoir en tous cas.

    Mon assistance m'expédie en hiver. Le froid est mordant, peu de gens dehors, bien emmitouflés. A les voir, il fait vraiment très froid. Toujours plus de vélos que de voitures, mais encore moins de monde dehors. Une connection chez l'habitant et je me retrouve chez lui. Tout le monde est très habillé. Le rythme de vie semble ralenti, c'est le mot exact : la vie est là, mais il n'y a plus ce sentiment de vie à 100 à l'heure. Je vois la maîtresse de maison couper une portion de choux, avec soin, très doucement et la réduire en tous petits morceaux, puis la partager en plusieurs assiettes.

    Le partage me dit-on. Il faut partager ce que l'on a.

    A l'extérieur, neige et glace, pas de trace de grand chose d'actif. Ce monde n'est pas bruyant. La ville d'à côté semble tout à fait vide, ce n'est pas spécifiquement triste, mais je ne vois pas de café, de restaurants, de trace d'activité humaine. Visiblement les gens sont chez eux. Je ne ressens ni tristesse, ni joie excessive non plus. De toute évidence, le monde d'hier est totalement mort. Mais les jeunes enfants que j'ai perçus jouent comme tous les enfants du monde.

    J'arrête là le voyage pour ne retenir que les mots clefs qu'une entité me dicte comme un maître d'école : reconstruction, partage, valeurs, patience, paix, froid, rationnement, énergie. Vous avez beaucoup perdu, et beaucoup appris..

    Comment anticiper ?

    Je vous parle d'un temps finalement pas si lointain. Dans quelques années, certains se maudiront d'être partis en vacances plutôt que de ne pas avoir plus prévu. D'autres se  diront le contraire : ils l'ont vécu tant que c'était possible. Mais de la Cigale et la Fourmi, je préfère le rôle de la fourmi.

    L'anticipation est donc celle de mon animal totem (pour de vrai) : la Fourmi.

    Courage, Provisions, Terriers protégés et étables à pucerons :)

    * Faisant suite à l'article de Sophie, je recommande de commencer de suite à étudier les aspects petit élevage et potager. Il vous faudra quelques années pour vous câler et si vous vous dites que de toute façon ce n'est pas possible, un jour effectivement, vous risquez de manquer de tout. Et n'allez pas croire que la campagne va gentiment nourrir tout le monde.

    * Le second aspect primordial est d'apprendre à vivre avec moins d'énergie non renouvelable : consommation d'électricité, chauffage, carburant. Tout, dans votre réflexion, doit s'orienter vers un changement d'habitudes. SI vous ne le faites pas de façon étudiée et volontaire, il sera trop tard le moment venu pour rattraper le retard. 

    * Enfin, il vous faut lister vos besoins prioritaires : Manger, Boire, Se réchauffer, Se soigner et trouver des plans B en face de chacune de vos nécessités.

    * Reste, pour les citadins des grandes villes, à étudier un point de chute plus rural, afin de pouvoir évacuer le jour venu

    * Envisagez également, pour le moment venu, de vivre autrement qu'avec et grâce à de l'argent sur un compte (ce système étant voué à destruction bien avancée)

    * Anticipez un système scolaire et un sytème de soins chaotiques. Il va falloir préserver les enfants

    * Les voitures ne pourront sans doute plus rouler de la même façon, ou pas autant que souhaité : prévoyez des moyens alternatifs de mobilité pour toute la famille.

    Personne ne peut faire se travail à votre place, car chacun a ses besoins et surtout ses façons d'envisager les choses.

    Je ne suis pas pessimiste, mais pars du principe qu'un homme prévenu en vaut 2. La joie et le sourire sont immatériels et c'est à vous de prévoir de développer cette aptitude hors satisfactions matérielles.

     

    Ces 3 visions du futur, sur les 3 articles, j'y ai mis tout mon coeur pour que vous puissiez vous préparer et consrtuire votre avenir. Je peux, vous le savez, largement me tromper sur les dates, mais l'esprit restera celui d'une fin de cycle, qui ira son chemin entre agonie pénible et arrachement brutal de pans complets de nos habitudes.

    Je vous embrasse bien fort

    RAPPEL : Soutenez moi en achetant mon dernier ouvrage (voir page d'accueil)

    Elizabeth

     

  • Faire nos futures semences (Par la ferme de Rocanadel)

    • Le 06/09/2022

    Chers tous,

    Voici un article de Sophie, de la ferme de Rocanadel (lafermederocanadel.com), une véritable initiation pour un esprit paysan proche de la nature et éloigné à 180° de l'agro industrie. N'oubliez pas que c'est maintenant qu'il nous faut nous préoccuper de nos futurs légumes (qui finiront par être inachetables).

    Je laisse la parole à Sophie :)

    Mon mari et moi sommes paysans sur une petite ferme avec 11 hectares dont la moitié cultivable en Dordogne. Nous cultivons l’autonomie sous toutes ses formes (alimentation, énergie, santé). Pour cela, nous pratiquons en particulier la polyculture/élevage. L’activité commerciale de la ferme est la production de semences paysannes, que nous sommes les premiers à utiliser. Je n’ai pas suivi de formation pour la production de semences, je l’ai apprise en autodidacte. C’est à la portée de tout le monde…

    Qu’est-ce qu’une semence paysanne ?

    Définition inspirée du site internet du Réseau Semences Paysannes.

    Les semences paysannes sont issues de populations dynamiques reproduites par le cultivateur, ou le jardinier, au sein d’un collectif ayant un objectif d’autonomie semencière. Elles sont et ont toujours été sélectionnées et multipliées avec des méthodes non transgressives de la cellule végétale et à la portée du cultivateur final, dans les champs, les jardins, les vergers conduits en agriculture paysanne, biologique ou biodynamique. Ces semences sont renouvelées par multiplications successives. Les semences paysannes sont librement échangeables dans le respect des droits d’usage définis par les collectifs qui les font vivre.

    En somme, c’est ce que faisaient nos ancêtres depuis le début de l’agriculture jusqu’aux années 1950 ou 1960.

    Pourquoi produire ses semences ?

    Jusqu’à ce que les grosses entreprises semencières arrivent dans les années 1950 ou 1960, personne ne se posait la question de la production de semences, cela faisait partie du travail du paysan.

    D’après mon mari, son grand-père qui était né en 1899, n’avait jamais acheté une semence de céréale ou de maïs. Pour le renouvellement, les paysans faisaient des échanges entre eux. C’était naturel.

    Aujourd’hui, la situation est très différente. Quand on parle de produire ses semences, c’est quelque chose de très particulier, voire d’étrange, et surtout de très compliqué, pour beaucoup de gens, à commencer par les agriculteurs. Le savoir-faire est quasiment oublié de tout le monde.

    La base de l’autonomie alimentaire, c’est la semence… Sans semence, on ne produit pas de légumes, pas de céréales, pas d’alimentation animale. L’autonomie semencière est primordiale pour l’avenir.

    Produire ses semences permet également d’adapter au fil des années les différents végétaux à notre terroir (sol, climat, technique culturale, …).

    Où acheter ses semences pour démarrer ?

    Je ne veux faire de publicité pour personne. Je ne parlerai là que de mon expérience.

    Etant producteurs de semences, nous avons un site internet (lafermederocanadel.com) sur lequel nous commercialisons notre production.

    Nous achetons ce que nous ne produisons pas chez Germinance ou au Biaugerme.

    Germinance est une petite entreprise qui se trouve près d’Angers et qui travaille avec environ soixante producteurs en France métropolitaine, et qui achète quelques lots en Suisse, en Allemagne et aux Pays-Bas.

    Le Biaugerme est un groupement d’une douzaine de producteurs autour de Montpezat dans le Lot et Garonne.

    Du côté de Carcassonne, vous trouverez également Graines del Païs qui travaille un peu comme Germinance. 

    Il y a également Kokopelli que tout le monde connaît pour qui j’émets quelques réserves. Une partie de leurs semences est produite en Asie. Il y a souvent des problèmes de pureté variétale, voire de qualité de germination. Après discussion avec certains de leurs producteurs français, l’éthique n’est pas toujours au rendez-vous. Ils restent intéressants quant on recherche une variété que l’on ne trouve pas ailleurs. Dans ce cas, il faut s’empresser de reproduire la semence concernée.

    Certains connaissent également la Ferme de Sainte-Marthe. Je n’ai pas d’avis les concernant, je n’ai jamais travaillé avec eux.

    Acheter en jardinerie ou en grande surface me paraît la pire des solutions. Ce sont des multinationales qui font presque tout produire en Asie ou en Afrique (main-d’œuvre très bon marché, possibilité de faire deux récoltes par an et mauvaise adaptabilité des semences).

    Comment produire ses semences ?

    C’est un sujet très vaste que je ne pourrai pas détailler ici. Rien ne vaut l’expérience sur le terrain…

    Tous les producteurs de semences que je connais utilisent le livre de Christian Boué « Produire ses graines bio ». L’auteur était l’un des producteurs du Biaugerme. Il est maintenant à la retraite. J’utilise également un deuxième livre « Semences potagères, le manuel pour les produire soi-même » d’Andrea Heistinger, l’Arche Noah et Pro Specie Rara. Ils sont complémentaires.

    Il faut un minimum de matériel pour la production de semences : des tamis de maçon pour nettoyer les graines, des seaux pour les récoltes et des vieux draps non percés pour mettre les porte-graines à sécher.

    Le principe de base pour produire ses graines est assez simple. On laisse la plante faire son cycle complet. Bien sûr, ça paraît assez simple dit comme ça, mais ce n’est pas toujours le cas.

    Il faut tenir compte des spécificités de chaque espèce. Certaines plantes sont autogames (tomates, poivrons, aubergines, etc.), donc n’ont pas besoin de facteur extérieur pour être pollinisées, mais peuvent être visitées par des insectes et il y a un risque de croisement entre deux variétés. D’autres sont allogames (maïs, carottes, oignons, poireaux, courges, etc.), donc pollinisées par un facteur extérieur, le vent (plantes anémophiles comme le maïs) ou les insectes (plantes entomophiles comme les carottes). Chaque type de plantes a besoin d’un espacement entre les variétés pour ne pas se croiser. Pour les courges et courgettes, c’est très compliqué de laisser faire la nature. C’est beaucoup plus sûr de faire de la pollinisation manuelle. Ca prend juste un peu de temps le matin, de préférence avant que les abeilles sortent et en fin d’après-midi.

    Pour savoir si deux variétés sont susceptibles de se croiser, il faut avoir le nom botanique (latin). Des variétés qui paraissent assez éloignées peuvent très bien se croiser, par exemple les betteraves et les blettes (Beta vulgaris pour les deux).

    Vous avez dans vos jardins des plantes annuelles, qui font leur cycle complet en un an (haricots, pois, basilic, tomates, cosmos, etc.), des plantes bisannuelles, qui font leur cycle complet en deux ans (carottes, betteraves, poireaux, la majorité des choux, etc.). Il faut absolument arracher une plante bisannuelle qui monte en graines en première année de culture. Ca arrive sur les semis de printemps de carottes et parfois sur les betteraves et les blettes. Ca peut arriver également avec les oignons si on plante des bulbilles pour commencer.

    Arrive le moment de la récolte. On peut consommer certains des fruits sur lesquels on récupère les graines (tomates, courges, poivrons). La majorité des autres plantes ne sont plus consommables une fois que les tiges porte-graines commencent à pousser (choux, betteraves, oignons, radis, laitues, etc.).

    Quand les porte-graines sont secs ou presque secs, ne pas hésiter à les récolter s’il y a un risque d’orage. Si toutes les graines ne sont pas complètement mûres, les mettre à finir de sécher dans un hangar, un grenier, ou autre. Une fois que tout est bien sec, les battre pour extraire les graines, puis les passer au tamis pour les nettoyer. On passe d’abord dans tamis un peu plus gros que la graine pour éliminer les gros déchets, puis un tamis plus petit que la graine pour éliminer les petits déchets.

    Certaines semences doivent être lavées (aubergines, tomates) et séchées rapidement ensuite. Préférer un tissu plutôt que du papier pour les mettre à sécher. Les graines collent sur le papier. Une fois qu’elles sont bien sèches procéder comme précédemment avec les tamis.

    Une fois que les semences sont à peu prêt propres, il est impératif de faire un test de germination sur dix graines ou plus. Ca évite les mauvaises surprises au moment des semis. Vous pouvez ensuite les mettre au congélateur pendant une dizaine de jours pour après les stocker dans des poches en papier en cave, ou équivalent, à l’abri de la chaleur, de la lumière, de l’humidité et des rongeurs.

    Je pense qu’il est très important de se regrouper (entre voisins, amis) pour produire les semences. Ca permet de produire diverses variétés qui peuvent se croiser entre elles. Ca peut permettre de se retrouver pour échanger les différentes expériences et d’avoir des moments de convivialité. Ce qui n’est vraiment pas négligeable.

    Conservation des semences

    Une fois que les semences sont triées et nettoyées, les sachets en papier sont les emballages les plus pratiques pour les stocker. Les bocaux en verre sont parfois utilisés, mais il faut que les semences soient vraiment très sèches pour qu’elles ne moisissent pas dans le bocal. Si les semences ne sont pas suffisamment sèches, on peut ne pas s’en rendre compte, et elles risquent de perdre leur faculté germinative. De plus, ça prend beaucoup de place.

    Il est indispensable de passer les graines de pois, haricots, fèves, et autres légumineuses au congélateur pendant une dizaine de jours pour tuer les parasites éventuels (bruches). Si dans l’avenir, il n’y a plus d’électricité pour les congélateurs, il faut récolter les légumineuses le plus tôt possible, afin de les écosser et de les stocker très vite dans une poche en papier et dans un endroit au frais, à l’abri de l’humidité, de la lumière et des rongeurs.

    J’ai pris l’habitude de passer tous les lots de semences au congélateur pendant dix jours. Ca élimine des petits parasites éventuels et ça n’altère pas la qualité germinative.

    Après congélateur, comme les légumineuses, les stocker dans une cave ou un cellier à l’abri de la chaleur, de l’humidité, de la lumière et des rongeurs. Dans une boîte métallique, c’est très bien. Ce n’est pas totalement étanche, donc ça respire, et les rongeurs ne peuvent pas y toucher.

    Sur les sachets, bien préciser la variété et l’année de récolte. Toutes les semences n’ont pas la même durée de conservation (panais : un ou deux ans, tomates : cinq ans, oignons et poireaux : deux à trois ans, …).

    Tant que la situation est à peu près normale, penser à faire des tests de germination des semences des années précédentes, avant de faire sa commande de graines (en général en début d’année). C’est toujours désagréable de se rendre compte qu’un lot ne germe pas en avril ou en mai…

    Bonne chance et bon courage pour la suite.

    Sophie

  • Voyance Septembre / Octobre 2022

    Bonjour chers tous,

    Je terminerai, d'ici qq jours, mon exercice de voyance sur le long terme (2025/2026) et sa nécessaire anticipation, mais pour le moment et dans l'urgence, je préfère regarder quelles sont les urgences des 60 jours à venir.

    Rentrée et mouvements sociaux

    Bien que tout le monde, y compris moi, s'attendent à de graves mouvements sociaux à terme, je ne perçois rien de tel pour Septembre et Octobre. Malgré les avertissements catastrophiques de notre gouvernement, les Français vont leur petit train train, s'accoutumant, à tout ou presque. Donc le climat social reste quasi paisible mis à part quelques manifestations qui, même si elles débordent, ne représentent pas l'avis général.

    Finances

    L'euro va continuer sa dégringolade et nous intégrons doucement (mais surement), le triste clan des pays en rupture de développement. Les taux montent, mais très peu (pour moi moins de 1%) et lorsque je me connecte au monde de la finance, je le sens vraiment dans une très grande prudence. Nous ne sommes pas encore arrivés au point de rupture, mais je vois les marchés de l'emprunt qui freinent trèèèèès vite, sans doute pour quasi se stopper avant la fin de l'année. Les gros investissements vont donc devenir compliqués, immobilier inclus.

    Je ne suis pas non plus très rassurée par les monnaies du clan Bitcoin qui, pour moi, sont invisibles à long terme. Valeur refuge de l'instant, valeur sans intérêt à l'autre, ce que je perçois est une très grande irrégularité, au gré des tempêtes de l'actualité.

    D'ailleurs, l'instabilité est vraiment devenue le maître mot des finances, bourse incluse. Tôt ou tard, ce sera le trou noir. Je n'irais donc pas sur ce terrain là, même si les spéculations le nourrissent artificiellement.

    Europe

    Elle mérite un petir chapître : instable, tracassée, et bientôt fracassée, la belle union a vécu et les premiers signes d'un cancer créé par le covid et la guerre vont se manifester. L'Allemagne prendrait-elle son indépendance sans le dire, mais tout en le faisant ? Les accords sous le tapis ? Nous allons sans doute apprendre que l'Allemagne négocie en douce et qu'elle n'est pas la seule, car elle doit un peu le chauffage à ses citoyens et pas que. C'est donc une Europe de papier qui émerge à la rentrée et nous ne sommes pas au bout de nos surprises. 

    Récoltes :

    Katata. - 30% ? Je m'attends à des résultats terribles. Aucun problème n'aura été résolu et on va vous dire que célafotapoutin. Ca j'en suis moins certaine. De façon générale, je vois des cours exploser et certaines filières para agricoles s'effondrer, peut-être plus au moment des bilans que maintenant. Mais c'est en ce moment que ça se joue. Le monde agricole est en berne et n'en finira pas de protester sans succès. A terme, certains veulent leur voler le rôle, mais il n'y arriveront pas.

    Pénuries :

    Ouh là là, sujet pointilleux. Je continue de percevoir des rayons pleins de vide et le vide est plutôt plus vide que dans les visions du mois de Juin. Tout y passe : depuis la pomme de terre jusqu'au llitre d'huile, en passant par certains médicaments et les produits laitiers. L'envolée des prix continue et devient progressivement insupportable, mais je perçois des citoyens qui se privent et acceptent.

    Le blocage n'est pas encore pour maintenant, mais la rentrée fait sortir le loup affamé du bois. Les nouveaux pauvres hantent les centres commerciaux et les lieux publics.

    Travail :

    Il y en a, à de très petits salaires, et ils auront du mal à trouver. Le travail digne et normal se fait rare. L'état réduit les aides et augmente la pression, tout doucement, pendant que les chômeurs cherchent leurs marques et s'applliquent à répondre aux obligations, plus qu'à chercher (et trouver) un travail qui ne leur plait pas et ne les fait pas rêver.

    Ecole

    Crise aussi ..... Je perçois une sorte de chaos organisationnel. Mais d'une façon ou d'une autre, les petits iront à l'école, même si c'est de l'arrangement périscolaire plus que de l'enseignement digne de ce nom.

    Macron

    Si certains le voient rapidement mis à mal, ce n'est pas mon cas. Je perçois un homme qui, bien que sur un siège éjectable, s'accroche fermement aux barreaux. Toujours là pour cette rentrée

    Climat :

    Ouille. Sujet fâcheux dès le début de l'automne pour nos latitudes, et immédiatement dans bien des pays : l'eau et le feu se partagent la vedette, soutenus par compère le vent et son amie la tempête. Nous n'en avons pas fini avec les soucis et les surprises dans notre beau pays qui se dérègle de plus en plus.

    Un grand volcan se réveille, je sens son grondement dans mon ventre, mais j'ai  bien du mal à le situer, j'entends le Sud, mais le sud de quoi ? Un peu comme si son arrivée devait rester surprenante alors que je vois les scientifiques inquiets : ils savent déjà et ne le disent pas. C'est ingérable, alors on attend .....

    Il va y avoir des morts en montagne ... glissements de terrain et avalanches d'Octobre, imprudences ou grands sportifs, ils n'y sont pour rien, ce seront des conditions d'exception

    Nucléaire Français

    Et ça continue : les pannes et les arrêts, et même les cachotteries dont je vous aie déjà parlées .... Si nous savions, nous éviterions leur proximité. Je perçois aussi des visages inquiets et des responsables qui ont de la sueur sur le front et des palpitations au coeur. On continue de nous vendre des éoliennes qui ne règlent pas le problème.

    Energie :

    Le secteur des voitures morfle pour de bon et le segment des électriques est vraiment mal en point. Celui des vélos se porte bien et j'ai une très belle vision de gosses en vélo et qui retrouvent un peu d'exercice et de liberté de mouvement.

    Les Français grognent après le manque : pellets hors de prix, gaz et électricité qui montent. Mais ce n'est encore rien et je pense qu'on va tenir, sur des oeufs, mais tenir jusqu'en Janvier/Févrer 2023.

    Le bois est une fausse bonne idée et le gouvernement devrait très vite tenter de décourager les amateurs de poêles à l'ancienne. Ceci dit, à la campagne ça reste un must. Il est possible qu'une loi taxe les propriétaires de poêles et cheminées (pas les pellets).

    Ceci dit , je ressens un temps longtemps doux (même si tempêtes), ce qui devrait nous rendre service pour ces 2 mois deSeptembre et Octobre.

    Mesures d'incitations

    un chapitre à lui tout seul pour la communication gouvernementale .... Je vois (plusieurs images successives) Macron parler, parler et parler encore, proposer des aides, à ceux qui sont raisonnables, et des emmerdements aux autres. Sauf que c'est sa vision des choses.

    A quel sujet la raison ? Energie, et consommation en règle générale. Plus les mesures sanitaires ......

    La communication sur le dossier numérique devrait se mettre en place lors des démarches de rentrée. Un dossier scolaire numérisé ? Plutôt que la contrainte brutale des crédits sociaux, ce seront donc des mesures incitatives, mais de plus en plus serrées et reliées à des dossiers numérisés. C'est ainsi que le propriétaire d'un gros 4x4 diesel devrait se payer une méga taxe assortie à de très nombreuses interdictions.

    Mais d'ici la fin de l'année le Français semble absorber les coups avec le courage d'un boxeur d'expérience.

    Covid et Vaccin :

    Alerte à la nouvelle campagne, je la sens arriver et même pas discrètement ! Le compteur devrait reprendre du service à la fin du mois, pour le gros de la récolte des pommes. Cidre et Covid donc, matiné de vaccins et de mesures autoritaires. D'ailleurs je ne perçois pas encore le retour des exclus du covid, bien que l'on en parle beaucoup et même de plus en plus durant cette fin d'été. Tout simplement parce que c'est le chaos. Mais ce serait plutôt : vous en prenez 1 dose et on oublie le reste (tout en fermant les yeux sur les faux), histoire de stopper les innombrables dysfonctionnements qui vont paralyser la rentrée hospitalière et scolaire.

    Une vague de plus, qui, vue de ma fenêtre de voyante, ne me semble pas plus grave que ça, mais qui sera lourdement médiatisée.

    Je ne crois pas que l'on reconfine ou que l'on relance le pass sanitaire, pas sous cette forme en tous cas. Plus sous un projet de dossier numérique .......

    Nouveau virus : Oui, la variole du singe continue de prendre doucement du terrain, on en parlera au 20h. Il y aura débat : maladie homo ou pas

    Angleterre

    Pour moi l'Angleterre est en Deuil. Et s'enfonce dans une crise grave, Le décès de la Reine sera un marqueur temporel lourd qui annoncera à la fois la fin d'une Grande Gretagne royale, autant que celle d'une économie florissante. Bien entendu je ne sais pas si c'est maintenant ou dans 6 mois, mais c'est inscrit dans le marbre et je ne m'en réjouis pas, car d'un point de vue symbolique, c'est la fin d'un temps. Son fils n'étant ni très populaire, ni très reconnu, cela occasionnera une perte d'image fondamentale pour la famille royale et leurs acquis royaux pourraient bien être remis en cause dans une sorte de révolution flegmatique, mais profonde.

    La guerre en Ukraine

    Accords fantômes et bombardements à la suite : voilà ce que je sens, jusqu'aux faux accords de paix peut-être. En tous cas, c'est toujours la même musique dans mes oreilles : un pseudo accord annonce presque toujours une aggravation dans la foulée, et hélas pour le moment ils me donnent raison. L'affaire de la centrale est très grave, même si je ne vois pas, dans les mois à venir, de Tchernobyl 2.0

    Ce que je crains, c'est assez rapidement une guerre sur 3 fronts : mais nous en reparlerons ultérieurement.

    Ce que je vois, encore et toujours, c'est une carte du monde, et elle n'est pas chouette ..... Tout est rouge sang. Pas tout non, car ce ne sont que des points, mais à force d'être nombreux, ils se confondent.

    En tous cas, les choses ne s'arrangent pas dans les 2 mois à venir.

    Le monde et la peur

    Il va de soi que les gouvernements du monde entier tiennent pour acquis qu'un peuple effrayé est malléable. Et que ces 2 prochains mois ne vont pas echapper à la tendance générale : nous devons avoir peur, peur du nucléaire, des pénuries, de la guerre, des bombes etc.....

    Et il est vrai que nous allons sans doute affronter tout cela, mais pas comme ils l'imaginent, ni même comme vous l'imaginez : dans ce monde que je perçois avec un peu d'avance, je vois que ceux qui restent sont solides !!! Ils sourient, ils rient, ils font l'amour, et tout n'est pas une vaste catastrophe. 

    Je vous invite donc à prendre cette voyance, comme une nécessité de voir le bon et le beau autour de vous.

    Il y a un truc, tout de même, qui n'est pas sorti : le traitre. Peut-être justement parce que c'est le roi des sournois ! Je vous invite donc à regarder nos  politiques avec beaucoup de prudence. Et à prendre leurs paroles pour beaucoup de mensonges.

    Le vrai bémol : l'identité numérique ....... c'est un truc qui me dérange, car il signerait, si nous cautionnons, l'abandon de notre libre arbitre.

    Et le truc à savoir : seules les grandes villes peuvent être de véritables pièges (dont il faut prévoir la sortie), sinon les refuges sont partout.

     

    Je vous embrasse et vous dis à bientôt

    Elizabeth

     

     

     

  • Anticipation de l'avenir : le moyen terme, 2023 2024

    Chers tous,

    Abordons ensemble cette seconde étape. quelques part entre 2023 et 2024.

    Les gens, dans le monde entier, mais surtout chez les possédants qui jusque là étaient plutôt bien servis, auront beaucoup perdu. L'abondance (dont on nous ressasse les oreilles) et des droits aussi élémentaires comme d'avoir chaud en hiver, ou de se doucher longuement sous une eau délicieuse. Même lorsqu'on sait depuis longtemps que ça va se passer ainsi, on est toujours presque surpris lorsque le moment arrive, de mettre ses godillots de travail, pour aller couper son bois.

    Je reste étonnée et même ébahie, de voir les uns et les autres se plaindre doucement, tout en continuant d'attendre qu'un état-sauveur-providentiel décide, via un conseil de l'énergie ou scientifique ou de-mes-deux, de leur pauvre sort, de leurs pauvres droits, mais surtout de leurs nombreux devoirs.

    Comme pré-vu, il y a bien longtemps, dans un article survivaliste chez Pierre, 85% de notre bon peuple fait le mougeon. J'en suis désolée. Il ne s'agit pas d'appeler à une quelconque révolte - surtout pas - mais à de la prévoyance de base. Ce que je ferai autant de temps que possible, parce que si tout le monde s'organise un tout petit peu, nous passerons le cap avec bien plus de facilité.

    Voyance par projection de conscience (retranscription du travail de la veille avec assistance)

    Si , dans un premier temps, je percevais des flammes et du bruit, de la révolte et des cris, ainsi que des destructions, le monde dans lequel je plonge n'est juste plus le même.

    Mon premier ressenti est silencieux et plein de fumée, chargé d'un air trouble, je n'ai pas l'impression qu'il s'agisse de fumée venue d'un feu. Non, je parlerais d'un air chargé de particules. Pas les grosses qu'on voit dans les films post apocalyptiquo-nucléairo-désastreux, mais des petites particules, comme de la fumée. Un ciel sombre, gris, terne. La chape de plomb que je percevais sur la Chine (et qui cachait un secret), s'est étendue à l'Europe.

    Il y a un univers d'écart entre les joyeux Champs Elysées des années 2000 et ceux que je vois : vides, ternes, avec quelques trucs par terre.

    Un voyage à la campagne, un survol, me fait voir des terres sèches, et non fécondes. J'y vois bien des hommes et des femmes, mais ils n'ont pas l'air très heureux.

    Il y a des enfants qui jouent.

    Je me connecte à un dirigeant, il est désolé. Nous avons tout à reconstruire dit-il.

    Pourtant je ne vois pas de trace de guerres atomiques. Il y a bien des destructions, et comme déjà Prévu, la statue de la liberté n'est plus, pas plus qu'un certain nombre de choses. Je ne vois pas non plus la tour Eiffel, Il y a quelques amas de tentes à la place ( réfugiés ? Exclus ?), ça fait un peu bidonville.

    Une montée en conscience afin de laisser mon esprit se revivifier au contact de l'esprit Christique, et je le vois souriant. "Ce n'est pas grave, pas au sens où vous l'entendez. Vous pouvez déchirer le brouillon autant de fois que nécessaire". Et je m'entends répondre et parler des souffrances, des injustices, des amours brisés. "Ce fut leur choix" répond-il, "comme celui d'une enfant qui détruit son jouet dans un mouvement de colère, et qui deviendra un jour le meilleur de vos ingénieurs". Et j'argumente encore, mais le jouet n'a pas de consience, ni de souffrance.

    "Tout revient, d'une façon ou d'une autre à la conscience. D'une certaine façon, tout est dans tout et la notion d'échelle de valeur n'existe pas, si ce n'est pour vous permettre de sentir votre propre mouvement."

    La terre est à présent un beau globe très bleu. Je la trouve très bleue, entachée de surfaces grises. De toute évidence, le gris, c'est la surface terrestre. Visiblement, il y a eu du mouvement, et cette poussière que je voyais d'en bas, elle existe bien d'en haut. L'Italie n'a pas l'air de ressembler à une botte. Plutôt une presqu'ile. Ca fume au Sud. Ca fume beaucoup et une grosse colonne semble s'évacuer vers le centre de l'Europe.

    Je pars en France, rejoindre mon Jura, mon paisible village. L'herbe n'est pas si verte, mais les mêmes maisons sont là. Pas plus à cet endroit. Je ne vois pas beaucoup de voitures circuler, en fait je n'en vois pas (à cet instant). Ma conscience me tire vers Vouglans, le lac et barrage. Il me semble si bas. Très bas, trop bas, quoique non effondré. Il n'y a ni promeneurs, ni vacanciers, alors que j'ai choisi le printemps.

    Puis je me connecte à une femme d'une quarantaine d'année. Elle range ses placards, se dit que c'est trop juste. Et je ressens sa tristesse, sa crainte, sa fragilité. Elle sort et regarde le jardin et surtout les arbres. Encore pas cette année pense-t-elle si fort que je me retrouve projetée à côté de mes propres pommiers. Visiblement les récoltes ne sont pas terribles.

    Je pense avoir la vision d'une sorte d'hiver nucléaire, mais pas à partir de bombes (même si un peu aussi), surtout à cause de la terre qui a fait sa loi.

    Je projète ma conscience vers un endroit de joie : comme une boussole. Et me voilà chez une femme qui raconte des histoires à ses filles. Elles sont au lit, ensemble, avec de grosses couvertures. Elles rient et semblent joyeuses. Leur mère les couvre de bisous. Ca me fait du bien. J'arrête là. C'est suffisant.

    Je verrai 2023 pour la fin de l'année. je me sens épuisée.

    Prévoir et Anticiper

    De toute évidence, la période de crise aigue ne va pas durer très longtemps. 12 à 24 mois grand maxi. Après quoi l'humanité pansera ses plaies et se réadaptera.

    Se préparer, ce n'est pas qu'une question de prévisions matérielles. D'ici là, vous aurez pris soin de comprendre vos besoins. Nous sommes plus sur un changement en profondeur.

    Pour moi, nous sommes face à nous-même, à notre capacité à aimer et être heureux, hors de toute matérialité. Avons nous dépassé la 3D ? Pas dans cette vision, mais vous savez que les voyantes sont fachées avec le calendrier. Mon seul marqueur temporel serait que le volcan Napolitain a fait des siennes, que la tour Eiffel est tombée, et que la statue de la liberté n'est plus. 

    J'ai vu le froid, le sec, et l'océan qui a repris de terres.

    Je ne peux que recommander une vraie préparation mentale à savoir se réjouir. L'entrainement est plutôt agréable : notez chaque moment de joie, même si votre tête est polluée par les soucis. Travaillez la distanciation : avoir des soucis est naturel et ne doit pas couper l'aptitude à se réjouir.

    Gérer ses émotions

    Accepter les frustrations, comme étant naturelles

    Méditer pour laisser sa conscience supérieure reprendre les commandes

    Savoir se ménager afin de réserver ses forces à l'indispensable (couper le bois, chercher la nourriture, etc....)

    Ne pas laissuer supposer aux enfants, que ce monde là est moins beau qu'avant, car ce n'est pas vrai

    Apprendre à communiquer de façon non violente et à pratiquer une écoute active qualiteuse

    Les préparatifs doivent commencer dès maintenant, car ça ne s'achète pas, et comme je vous le disais dans le post d'avant : un survivaliste assis sur son tas de pois-chiches, ce n'est pas un survivant, mais un gros con. Ce qui ne veut pas dire qu'il ne faille pas faire ses provisions, comme vues dans le post précédent.

    J'ai ressenti une énorme modification de fonctionnement, vu que je n'ai pas perçu les structures dites régaliennes de notre temps. Prévoyez donc aussi de garder les livres et autres précieux trésors. Prévoyez du papier, des pinceaux, de la couleur et des instruments de musique. N'oubliez pas l'immense pouvoir de l'art. Il sera un puissant guérisseur.

    Encore une fois, je repars vers ces mains et ces yeux que je chéris. Un peu pour me rassurer, genre "ça va ce que j'ai dit ?". Il sourit. L'impression d'être prise dans des bras de lumière. Nous sommes très nombreux désormais, à percevoir le virage et à vouloir que ça se passe bien. Assez nombreux pour que la terre ne soit pas condamnée. Mais alors 3D / 5D. Pas si vite serait la meilleure traduction de la réponse obtenue. "Chacun à sa juste place dans le juste instant", donc "inutile d'attendre demain". Je voudrais désormais m'endormir à cet endroit, mais retour sur la terre ferme.

    Effectivement, survivre est affaire de prévisions et provisions, mais pas que. L'entraînement mental digne d'un moine Zen vous portera déjà dans une autre dimension. Celle que je perçois déjà et où une simple pomme de terre nourrit son homme.

    Je vous embrasse, avec ce zeste de lumière qui me berce encore.

     

     

  • Gestion de l'avenir à court, moyen et long terme, anticipation

    • Le 24/08/2022

    Chers amis,

    Ce n'est pas tout à fait de la voyance, bien que ça en soit issu. Quoi faire sur la base de ce que je perçois d'autant plus facilement que nos dirigeants se chargent de répandre la nouvelle.

    Avertissement : comme tout exercice de prévision de l'avenir, la question de la temporalité est floue et complexe. BIen des évènements prévus il y a 3 ou 5 ans, se réalisent seulement maintenant. Donc, malgré la proximité, considérez qu'il vaut mieux anticiper, même si le programme prend du retard.

    3 périodes :

    • La première : une guerre sociétale et géopolitique chronique - ce que l'on peut considérer comme du court terme (1 mois à 2 ans)
    • La seconde : une guerre mondialisée avec ses conséquences et sa violence - le moyen terme (6 mois à 3 ans maxi)
    • La troisième : les évènements cosmiques - le moyen/long terme (2 à 4/5 ans)

    Et même une quatrième ..... dont je commence à sentir l'énergie .... mais ça sera pour plus tard, que du positif en tous cas, même si une couche de la population repartira sous d'autres cieux.

    Pour chaque période, un descriptif court, une sorte de synthèse et surtout le quoi prévoir, ce qui fera sans doute 3 articles en tout, histoire de ne pas vous casser les pieds avec des lectures longues.

    Première période : la naissance du chaos

    1er Septembre 2022 ....... pour 6 à 24 mois

    Ce que vous avez connu, et trouvé normal, naturel, va disparaitre. L'état providence, la liberté de parole ou de décision, avoir chaud en hiver, et des vacances en été, manger autant que l'on veut et seulement ce qu'on aime, se sentir en sécurité jour et nuit dans presque tous les endroits du pays, et parler de la guerre au passé, comme un sinistre épisode de notre histoire Européenne.

    Tout cela est à présent devant vous, je vois du Feu, du Chaos, de la Violence, des bagarres sur les parkings, les voitures défoncées, et des casseurs en casquette. Je vois des visages tristes, des femmes qui pleurent, des mères violentes, des pères qui se battent. Un hivers froid, humide, glaçant. Je ne vois pas vraiment de manifestations genre gilets jaunes, mais de la casse, du pillage, des violences urbaines. Si j'avais un commerce, je le vendrais, ou achèterais des rideaux de fer ultra costauds.

    Je vois aussi des intérieurs sombres, des pères de famille fachés ou bougons, des repas tristes.

    La période qui s'en vient verra fondre vos acquis sociaux, un peu comme si l'argent s'envolait de partout. L'état va boucler la planche à billet et sortir les fusils plutôt que les chèques de 100 balles. Le mouvement sera progressif, et accompagné de beaucoup de communication (et de vaccins), de façon à limiter vos réactions. Mais il existe une faction ultra violente qui va sortir, et je la sens à 2 niveaux : 1 niveau Franco Français, de la racaille de base on va dire - et plus grave, sans doute des agents islamistes, que je vois surgir de partout, et pas juste en France. Un peu comme si quelqu'un décidait que c'est le moment de lancer aussi ça. Beaucoup de morts inutiles, et aussi chez les Dirigeants : Armée, Généraux, Présidents, Rois ou Patrons, ça va dégager sec. Ce qui provoquera encore plus d'agressivité. Surveillez la reine d'Angleterre, et le Pape (pas sa mort, son départ). Si la CHine intervient, ce sera de l'autre côté (donc plutôt pour nous prendre en pince avec la Russie, en commençant par les USA) - mais pour le moment ce n'est qu'un projet fou dans leurs têtes de malades.

    Au-dessus d'eux, je les sens, je la sens : les gardiens sombres de l'humanité et la mise en place d'une intelligence artificielle qui gérerait le troupeau restant. Mais on en est pas là non plus, et ça ne se produira pas, ils n'auront pas le temps.

    Chaos sociétal donc, et pas de guerre physique chez nous dans un premier temps. Lorsque je visionne les caddys, ils ne sont pas pleins. Les grosses courses, c'est un demi caddy. Maxi.

    Cet avenir sombre précèdera pourtant un âge magnifique. Mais hélas, l'ombre va donner son dernier bal. L'univers nous gâtera d'un climat instable, pénible, et de récoltes modestes. Les tempêtes seront de plus en plus fréquentes et peu prévisibles. J'ai pourtant l'impression d'enfoncer des portes ouvertes, et entendez bien que 95% de l'humanité refuse de s'y préparer et que c'est bien là tout le problème.

    Histoire de se remonter le moral : l'amour reste l'amour, les histoires vont devenir de plus en plus belles car l'homme va se souvenir qu'il a un coeur et des valeurs. La joie restera la joie et cessera de dépendre de la consommation. Rire sera possible et nous aurons tous de vrais moments de plaisirs. Nous allons même, sous condition d'éveil, nous apercevoir que ce monde qui disparait, était loin d'être chouette.

    Globalement, il vous reste peu de temps pour vous préparer. Bien que ce site ne soit pas survivaliste, je vais vous donner des trucs et astuces (et pour finir je ferai peut-être des conférences vidéo qui serviront de formation de secours, en fonction de mon temps dispo).

    J'allais oublier :

    Maladies/Epidémies : oui, encore et sans doute un virus neuf, sans doute pas cool, car la mort l'accompagne

    Financier : Kata, tout comme le travail (et le chômage)

    L'anticipation des mois à venir, le court terme

    1°) Un peu tard pour acheter une propriété sauf gros fonds, mais il y a tout le reste.

    2°) Tout le reste :)

              Froid - Humidité et Penurie d'énergie (en même temps que les intempéries, sinon ça ne serait pas drôle)

    Prévoyez de trouver des pulls, couvertures, ponchos et tout ce qui sert à se couvrir de jour ou de nuit. Aussi les vêtements de pluie. Eventuellement chez Emmaus, ou en postant des annonces, ou dans les friperies. Y compris dans les surplus militaires (en général de très bonne qualité)

    Prévoyez du chauffage (et pas à pellets please) : bois, mini poele à pétrole, cheminée, insert, etc....

    + les bougies (meilleur rapport qualité prix chez Ikéa), ou le groupe électrogène quand vous pouvez, ou la batterie solaire pour les bricoles

    Des briquets : plein de briquets et d'allumettes

    Prévoyez des moyens qui demandent peu ou pas d'électricité. Un camping gaz est toujours super pratique, même si les cartouches sont chères. De toute façon, c'est juste temporaire.

              Pénuries diverses

    15 jours d'alimentation non perrissable, plus si vous pouvez (place et fonds), les conserves industrielles sont costaudes et non dangereuses.

    Des produits d'hygiène, là aussi, quelques semaines de stock si possible (surtout si vous avez une grande famille)

    De l'eau en bouteilles, ce que vous pouvez stocker, à la campagne, de la récupe en cuve peut suffire si on sait la traiter (micropur, filtres)

              Santé

    Le secteur clef pour tout le monde !!!!!

    Vos médicaments, et si vous dépendez de trucs vitaux (insuline par ex.), dites à votre médecin que vous partez 6 mois en Afrique et qu'il vous fasse une ordonnance spécifique pour des stocks

    Achetez des produits de première urgence : gants, bistouris, pansements, bétadine, fils et aiguille (bah oui,si il faut, vous saurez faire), xylocaïne pommade (anesthésie locale soft), bandages, compresses non tissées (inutile de prendre du stérile) et bandes plâtrées, thermomètre, etc....

    Ayez : des antalgiques, des anti-inflammatoires, de la cortisone (indispensable sur les grosses allergies, entre autres), si vous pouvez vous procurer des antalgiques XXL : morphiniques dosés soft, Acupan (ampoules injectables, mais aussi avalables), paracetamol codéïné - ne sous-estimez pas l'horreur de la douleur pas soignée

    Note : alors non, l'hopital et la médecine ne vont pas disparaitre, mais emmener votre gamin aux urgences ne sera peut-être juste pas possible.

    La médecine parallèle et douce : toujours en première intention, mais si ça ne suffit pas, il y aura le reste :

    Argent colloïdal, huiles essentielles, homéopathie, argile, chlorure de magnésium, herboristerie ....

              Le basique de la diététique des pauvres

    Dans votre alimentation, la viande n'est importante (vitamines B5 B6) que 2 fois par semaine, voire 1 fois. Le reste du temps, l'équivalent de 2 cuillères à soupe d'huile par jour pour la quantité de lipides, et les protéines végétales + quelques oeufs par semaine et par personne suffisent. Les oeufs se conservent très bien cuits durs dans du vinaigre dilué à 50%. La viande se sale très bien et vive les conserves. plus des pâtes, et des Pd Terre, et aussi du riz : bref, des sucres lents. Les lentilles sont géniales comme apport protéiné, comme toutes les légumineuses. Haricots secs, pois-chiches, etc.... Le pain pré cuit se garde bien (produit industriel) sinon le pain se congèle très bien.

    Les produits laitiers ne sont pas absolument indispensables.

              Et enfin, si vous pouvez :

    Commencer à chercher un bout de terrain à transformer en potager, avec un petit espace pour les poules (1 poule pour 1 personne dans la famille)

    Achetez des semences : du solide et basique : cucurbitacés, betteraves et côtes de bette, carottes ..... Les Pommes de terre peuvent se conserver d'une saison sur l'autre, mais au frais et dans le sombre.

    40 m² par personne de la famille suffisent. Pour les poules, 5 m² par poule peut aussi suffire un temps.

    Cherchez les points de vente des céréales (Maïs, Orge, Blé), dans les coopératives agricoles. Pour les ruraux, cherchez à faire votre réseau rural.

    Prévoyez maintenant l'achat d'ombrières : filets anti-uv pour les potagers ....., moins cher que de perdre la moitié des récoltes

    Ce potager vous fournira du frais et de qualité en 2023 (à partir de Mai/Juin)

    Beaucoup de fruits se font facilement sécher : pommes et raisins pour commencer. La viande peut se faire sécher/fumer dans une cheminée, à l'étage du dessus

              La sécurité

    Vaste sujet pour 2022 2023

    Il vous faudra peut-être commencer tout simplement par être prudent : portes bien sécurisées, volets, bombes moutarde ou poivre, taser (en vente dans les armureries et pas que), et plus si affinité et possibilité. Lorsque les incidents vont commencer, il faudra juste moins sortir, et pas aller n'importe où.

    La sécurité, c'est aussi rester prudent dans ses propos, et courtois en général, et sans jamais évoquer ce que vous avez préparé (ce qui n'empêche pas de partager, mais évite les pillages)

    Si tout le monde est en panne, n'allumez pas la lumière, même si vous en avez.

    Prévoyez quelques bouteilles de bons alcools et des paquets de cigarette pour le troc, avec les briquets, les bougies etc.....

    Une alarme simple : la bouteille vide posée devant chaque ouverture ..... ou pendue à la poignée de la fenêtre (par 2)

    Lampes frontales (les meilleurs rapports qualité prix chez Décath), carte au 1/25000 pour l'environnement proche, boussole et carte générale (je sais, ça parait excessif, c'est pour plus tard)

    Les couteaux sont une très mauvaise arme pour qui ne sait pas s'en servir. Mais avoir un couteau, une pince coupante et un peu de matériel de bricolage, ça par contre, c'est super utile. Y compris de la ficelle d'ailleurs. CLous, marteaux, visses, tourne visses etc...... si il faut condamner un endroit ou au contraire, se bricoler un truc.

    Le truc génial pour qui sait un peu vivre avec : un chien de garde. Ou même un p'tit loulou qui prévient.

              Les déplacements

    Un peu de carburant ? Oui, selon votre place et votre capacité à faire la rotation (il existe aussi des additifs de conservation), pour le groupe ou la voiture

    Un vélo électrique (ou plusieurs ou un mixte d'électriques et non électriques), à grosse batterie, 100 km d'autonomie. Je sais qu'il faut pouvoir la charger, mais les pannes ne seront qu'au maixum de plusieurs jours, un bon vélo avec assistance et un peu d'effort et vous roulez 200 km sans recharger. Prévoyez aussi les roues de secours, bombes anti-crevaison, sacoches, cadenas, etc....

     

    Dans l'esprit, ne croyez pas que je vous fais un plan infernal, mais il est surtout question d'anticiper des achats qui, lorsqu'ils seront devenus utiles, ne seront plus disponibles. La plupart du temps, ce sont de tous petits budgets (sauf groupe électrogène ou vélo électrique)

    SI cela vous parait peu crédible, je ne vous demande  pas d'y croire et de façon générale, si vous pensez encore que le monde va redevenir celui d'avant, pourquoi pas. Mais Sincèrement, tout ce qui est proposé ici, est en général utile, c'est le quotidien des petits ruraux qui ont une vie paisible et comptent d'abord sur leur indépendance pour s'en sortir.

    Tout ceci est contestable et améliorable (ça c'est certain), donc améliorez et réagissez sur le forum, chacun pouvant donner ses propres indications et aider les autres.

    De toute façon : le plan d'ensemble et la façon de passer les évènements dépendra de notre art de partager et tendre la main. Personne ne s'en sortira seul comme un pauvre con assis sur ses stocks.

     

    En conclusion du court terme

    Cette période, presque simple, devrait s'installer dans les 1 à 6 mois, et durer au moins autant avant que d'autres paramètres n'entrent en jeu. Il s'agit simplement d'adopter un mode de vie simple et prudent, celui qu'avait nos parents ou nos grands parents. J'ai oublié de vous proposer de lire pour ce qui est des loisirs .... Nous pourrons ré évoquer tout ceci plus tard. Pour ceux qui me suivent ailleurs : sur le site de Pierre Templar ("Survivre au chaos", survivalisme Français), cherchez les articles référencés à Elizabeth. Le site de Pierre est bourré, que dis-je truffé d'astuces pour se débrouiller en toutes circonstances. Et n'allez pas croire que derrière un survivaliste, il y a un zoulou bête et méchant qui dort avec sa kalach après avoir emmené sa femme dans la grotte en la tirant par les cheveux.

    Quelques mots clefs pour les mois à venir :), continuez la liste :

    • Prévoir/Apprendre
    • Aider
    • Partager
    • Communauté/Réseau
    • Valeurs/Foi
    • Amour/Loyauté

    Grosses biz Jurassiennes

  • Les 3 jours et Nibiru : tout s'éclaire ?

    COucou tous,

    Si vous suivez le blog, vous avez lu, en page d'accueil, que j'avais eu la bonne surprise, de tomber sur un documentaire qui me montrait exactement la vision que j'avais eue (pour bonne part, car certains trucs manquent encore).

    Bonne surprise, car j'aime bien les trucs qui s'expliquent de façon à peine rationnelle, et là, tout prend sens !

    Le lien (une inscription est nécessaire) vers l'épisode en ligne : https://www.rmcbfmplay.com/video/rmc-story/apocalypse-les-10-scenarios-de-la-fin-du-monde/s1e2-trou-noir?contentId=Product::NEUF_NUM23_N23808540357527&universe=PROVIDER

    Les lumières étranges dans le ciel (aurores boréales xxl), la déchirure noire dans le ciel avec la noirceur et les étoiles qui semblent tomber (ou se distordre), la perte de la lumière solaire, et le retour, mais de façon étrange (voir mes plus anciennes visions, où le soleil ré apparaissait à l'Ouest, mais avec une projection de rayons gamma mortels pendant quelques heures), y compris la tempête de foudre, et de vent, pendant quelques heures. Bref, je vous laisse regarder le documentaire (épisode 2), mais bien jusqu'à la fin, car il ne faut pas retenir la destruction, mais le passage dans un autre univers, selon les théories d'Einstein. D'où, derrière, le changement de dimension et la naissance de la nouvelle Terre.

    Les guides m'avaient récemment informée du fait que les 3 jours correspondaient à un passage par une porte spatio temporelle (pour tout le système solaire). Voilà donc le fin mot de l'histoire.

    Le Divin là-dedans ? Et bien à 2 niveaux :

    1) Faire correspondre le passage à ce moment spécifique de l'évolution de l'humanité, afin que ceux qui s'éveillent, trouvent leur porte. Et que les hostilités soient stoppées.

    2) Tout l'univers est Divin, par conséquent, le hasard n'existe pas et les prophéties avaient bien prévu le truc.

    Pourquoi ne pas regarder ? Pour 2 raisons :

    1) Il y a de quoi mourir de trouille

    2) en transitant, nous allons entrer en contact avec des phénomènes provenant d'univers parallèles, dont des sales bestioles dites démoniaques qui auront dans l'idée de nous croquer.

    Pourquoi prévoir des bougies :

    Parce que le phénomène est accompagné de l'arrêt (au moins momentanné) de tout ce qui est électrique, dont il faudra d'ailleurs s'éloigner ....... (arcs électriques)

    La Foi est un gros plus, car elle est accompagnée d'amour et de confiance ! Mais un homme sans Foi n'est pas forcément un homme mauvais, je préfère de loin un homme sans Foi mais avec des valeurs, qu'un bigot hypocrite.

    Ajoutez que, grâce à ce divin hasard, les guides en ont parlé, j'en ai donc parlé, puis le documentaire est servi sur un plateau. Quoi demander de plus ????? Dans une temporalité hyper bien cadrée. (je signale que je n'ai pas attendu la canalisation de Monique Mathieu pour en parler).

    Donc, quand ça va démarrer, coupez rapidement le jus, enfermez vous avec des bougies et vos animaux adorés, protégez tout ce que vous pouvez, et dites vous que le phénomène ne vous fera pas mourir.

    IL ne sert à rien (ou pas grand chose) de s'armer contre les bestioles/démons, trop nombeuses, il suffit juste de ne pas leur ouvrir la porte, donc de rester enfermé tant que le retour à la stabilité de s'est pas fait (ce qui je suppose, se sentira). Le documentaire parle de quelques heures, je pense que si Einstein était encore là, il vous dirait que le temps, à l'approche d'un trou noir, est vraiment trèèèès relatif ...... Il faut prévoir de quoi boire, manger, en sachant que je nous imagine très perturbés, voire en état de stase (selon Monique Mathieu, mais pas selon les prophéties).

    Les Chrétiens parlent également d'enlèvement. Je ne sais pas quoi vous dire à ce sujet, car je n'ai reçu aucune information.

    Par contre, il semblerait que cet évènement soit bien celui qui correspond au grand avertissement. (ce que les guides confirment).

    Des morts ?

    Oui tout à fait. Des départs plutôt. Car la mort n'existe pas. Les guides veulent préciser que le phénomène n'est pas synonyme de souffrances physiques, mais psychiques potentielles avec des sortes de phénomènes de NDE (transition du corps via une porte) et donc avec un éclairage de conscience qui est automatique lorsqu'on "meurt" à un univers. Ce qui ne veut pas dire que notre corps va mourir ou disparaitre, en tous cas surement pas pour tout le monde.

    Nibiru

    Nibiru est existante, et l'état le sait parfaitement. Surveillée avec un télescope à infra rouges, son passage est inévitable, mais peut-être justement à cause du voyage de notre système solaire (il faut rappeler que le système solaire, tout comme les galaxies, voyage sans arrêt).

    Le fameux télescope appartient au Vatican, est positionné aux USA, et s'appelle LUCIFER (Large quelque chose, vous trouverez ça sur google). Merci Fatima, dont le secret n'a pas été perdu pour tout le monde. Relisez Jovanovic et Notre Dame de l'Apocalypse (sur le sujet) qui a évalué les évènements entre 2018 et 2025. (excellent bouquin)

    En voyant le documentaire, j'ai vu, à bien des moments, les visions reçues du passage de Nibiru, et les effets exercés par sa trop grande proximité durant le passage. Notre lointaine compagne ne sera sans doute jamais si proche que durant notre changement de dimension.

    L'état est-il au courant ?

    Bah oui, pourquoi croyez vous que ce genre de documentaire sort : dans l'ensemble, si vous regardez tous les épisodes, vous verrez l'ensemble des risques encourrus. Bien entendu, c'est très largement dramatisé. Mais pour le reste, j'ai retrouvé, dans au moins la moitié des épisodes, mes visions persos ou offertes par les guides. Donc le message du gouvernement mondial est simple : vous allez tous mourir bande de gros nazes, et faites nous confiance, c'est votre seule chance. et aussi "vous êtes des débiles égoïstes et se comportant comme des chimpanzés affamés dès qu'il y a désorganisation". Bref, depuis le covid, et après Tchernobyl, chacun sait qu'il faut leur faire confiance ...

    Aies confiaaannnnccccccceeeee .......

    Bref, le jour où ça se produira, je vous avertirai si j'ai l'info un peu avant (ce qui devrait être le cas), mais pas de peur, la Foi, la vraie Foi. Sachez que l'esprit Christique vous prépare depuis bien longtemps. En tous cas, ne prenez pas les bus ou les trains vers l'enfer. 

    La 5D, et les 3 jours ne sont pas une métaphore, j'en ai la certitude à présent. Et c'est plutôt réconfortant.

    Je vous embrasse fort

    Elizabeth (désolée pour les fôtes d'Ortograf, je tape trop vite et je manque de temps)

  • De la diététique dans l'avenir (canalisation et voyance)

    Chers tous,

    Une voyance assistée par les guides qui souhaitent nous soutenir moralement (4h du matin, retranscrite cet AM)

    Ils précisent toutefois que vous avez total libre arbitre et que tout ce qui va être dit ou écrit n'est qu'une possibilité parmi tant d'autres.

    Je vais commencer par partager avec vous une vision assez ancienne, des années 2010, durant laquelle il m'avait été donné de voir notre vie post effondrement (ou apocalypse ou post révélation). Je voyais, dans mon village, les gens au jardin, la culture donnait l'impression d'avoir une valeur prioritaire. La campagne ne semblait pas vide et le climat, printanier, n'avait rien d'effrayant. J'ai eu, en parallèle, des visions hivernales glaçantes, mais il subsistait un printemps, ou une belle saison visiblement suffisante pour s'en sortir dans le jardin. La terre, posterieurement à ces 3 jours, n'avair rien de démontée, les maisons (en tous cas du côté du Jura) étaient en place, et la nature était verte. Nous avions sans doute, pour justifier cet hiver glacial, basculé vers un climat continental. D'autres travaux ont confirmé ces visions, avec peu de monde, mais plutôt bons en jardin.

    Je n'avais pas vu d'animaux, mais les visions offertes visaient plus les terriens à 2 jambes que nos amis à plumes ou à poils.

    Début de voyance

    Les animaux vont rudement souffrir, je perçois des catastrophes, une terre peu généreuse (c'est déjà le cas) et une administration qui visera tout particulièrement les propriétaires d'animaux domestiques. A la question ; seront-ils toujours là, la réponse est oui, mais il ne sera pas facile de les conserver. De multiples ennemis et beaucoup de pièges tendus à nos amis les bêtes.

    La seconde question est : que faut-il faire ? Mais je vais la poser aux guides, pour un meilleur déploiement de potentialités :

    Que feriez vous pour vos enfants ? Tout vous répondrez nous ! Il en sera ainsi et fait selon votre volonté. Ceux qui donneront de leur temps, de leur espace et de leur bien-être à leurs amis du règne animal, les garderont sans aucun doute bien mieux. Il n'y a pas de règle si ce n'est la vôtre, mais la terre va faire sa propre révolution, comme prévu depuis bien longtemps, et vos amis nécessiteront bien plus de protection, surtout ceux qui vivent avec vous et qui ne peuvent se protéger seuls. Ainsi, le propriétaire d'un beau troupeau, le fera paître en sécurité dans un bel endroit, et le rentrera en bergerie, surveillant et comptant la moindre de ses bêtes. Ainsi, comme le Christ vous l'a déjà enseigné, le berger ne reculera devant aucun effort pour aller chercher la brebis retardataire, blessée ou insouciante. A ces conditions, le troupeau vivra et le berger verra son univers préservé. Si il dort la nuit, sans assurer la garde, si il refuse de marcher dans le sens de l'herbe et si il préfère le confort d'un bon lit à l'effort de sa présence, le troupeau dépérira, sera la proie du loup, et même les chiens finiront par se lasser. L'hiver au sec, à l'ombre l'été, à l'herbe pour les beaux jours et, tout comme vous, ils passeront le cap.

    Cela sous-entend-il que nous allons continuer à manger et manger encore de la viande ?

    Vous mangerez ce que vous souhaitez, ou pourrez. Votre organisme, tant qu'il n'est pas glorifié par la lumière, nécessite l'équivalent de la viande. Néanmoins dans des quantités modestes. Ces quantités pourront baisser et baisser encore, tandis que vous consommerez, de façon simple et automatique, des produits tels que les oeufs, le fromage, les yaourts, ou rien de tout cela si vous n'en éprouvez pas ou plus le besoin. Il est facile de confondre besoin et envie, mais en l'occurence, viendra le temps où la question de l'envie ne se posera pas en ces termes.

    Je vois, ou ils m'offrent, une table simple, il y a pas mal de monde et j'ai l'impression que ça va, que tout le monde sourie. Il y a du pain, des pommes de terre, des oeufs, de la mayonnaise, et une bouteille de couleur sympa. Il y a des enfants, personne ne semble maigre ou en mauvaise santé. Lorsque je cherche la présence de viande, je ne la trouve pas. Pas ici. Les guides m'envoient une seconde vision, il s'agit d'un groupe d'hommes agités, ils font tourner une grosse bête au feu. Ils  sont tout aussi souriants, mais l'énergie est très différente. Pourquoi ?

    Parce que la consommation de viande nourrit l'agressivité, même si c'est également un tonifiant. Vous en passer totalement est actuellement difficile, mais dans un second temps, elle pourra être réduite à un stade de condiment, ou pour nourrir une personne malade. Un humain nourri à la viande exprime une énergie très différente, d'un végétarien. Ce qui ne veut pas dire que vous devez devenir végétarien, nous ne vous disons absolument pas ceci et cela n'est pas la condition de votre éveil spirituel. BIen au contraire, votre éveil spirituel vous conduira naturellement à en consommer moins et à ré organiser votre vie. Vous trouverez progressivement l'énergie dans les légumes, céréales ou produits de la vie (oeufs), sans plus avoir besoin de tuer pour cela.

    Néanmoins il y aura des temps difficiles, et il vous faudra sans doute manger ce qu'il est possible de manger. Nous vous recommandons de ne jamais tuer un semblable. Même si telle est votre liberté.

    Je pose la question des insectes, qui sont très tendance.

    Ils m'offrent une vision dystopique, je vois une humanité sans doute éloignée dans le temps, et elle grignote des trucs. Ce sont des insectes me disent-ils. Ils constituent une source de protéine et de micro nutriments essentiels. Ne vous privez pas de cette approche, même si elle ne concerne pas ceux et celles qui sont destinés à quitter l'ancienne terre. 

    J'en déduis que cette vision appartient à l'avenir 3D. Et que l'approche énergétique de nutriments légumes/céréales concerne plus une faction d'éveil.

    Les guides reprennent : Les insectes ont un niveau de conscience encore faible par rapport à vos animaux domestiques.  Vous n'allez pas, en tant qu'être éveillés, pouvoir tuer ce que vous avez fait naître avec amour - pas longtemps.

    Mais alors nos poules ? Nos vaches ? Cochons ? Lapins ? Un temps, un temps seulement, celui de la transition, de la ré adaptation. Puis lorsque vous vous sentirez prêts, vous quitterez peu à peu vos habitudes, cesserez de faire naître. La terre de demain pourrait être un paradis pour tous, bon nombre d'animaux ayant choisi de ne pas revenir.

    Comprenez bien qu'il ne s'agit pas, après la grande mutation terrestre, de vivre avec un retour dans le passé. Il s'agit de ré inventer le monde et de laisser la mutation s'installer en vous, comme dans l'ensemble  des créatures terrestres. La terre 3D va disparaitre, comme une vieille mue. Et votre boule verte et bleue cessera d'exister en tant que telle. Dans votre nouvel univers, issu d'une vaste co création naturelle, la Terre, glorifiée et consciente, pourvoiera à vos besoins. La mutation peut être rapide, ou non, selon que vous la voudrez ainsi ou pas.

    Votre diététique sera exactement à l'image de votre souhait. Mais ne coupez pas prématurément votre alimentation, n'oubliez pas que le besoin sera votre panneau d'indication et non le contraire. Votre corps, votre esprit, votre conscience : tout vous le fera savoir.

    Mais alors, l'alimentation en 3D ? Elle va tout de même subsister un temps ?

    Oui et nous ne revenons pas sur la nécessité de respecter vos besoins physiologiques. N'oubliez pas que les 2 mondes vont se cotoyer un temps. Et par nécessité, très nombreux seront ceux qui peineront à nourrir leurs enfants, autant qu'eux-même. Pendant cette première étape, il sera important, tout en respectant la dignité et la vie, de faire comme possible, selon le climat, selon les récoltes, selon les opportunités. Ce qui fache Dieu, n'est pas la poule au pot de vos traditions, mais la poule que l'on a fait souffrir pour lui ôter la vie. Mais ne sous-estimez pas la souffrance du monde végétal que l'on martyrise de nos jours ! N'allez pas croire que Dieu, la Source, bénisse les végétaliens plus que quiconque. Dieu bénit l'effort, pour aller vers ses valeurs, mais au-delà de l'effort, toute vie méritant le respect, le végétalisme constitue une privation prématurée non nécessaire. Les insectes sont donc une opportunité et un met de choix sur le plan diététique, ils ne sont pas culturels à votre époque et dans votre monde, mais il ne s'agit que d'une culture et non d'une justification éthique.

    Ils m'offrent une nouvelle vision, je vois une jeune femme, plutôt heureuse, assise dans l'herbe. Elle croque une pomme de terre bien ronde et visiblement bien cuite. Devant elle, il y a des prés et des chevaux, on dirait qu'elle veille sur eux, attentive en tous cas. Les guides m'expliquent alors que, la concernant, en tant que conscience pleinement développée, elle n'a besoin de rien d'autre qu'une simple pomme de terre, pour son repas. Cette génération est déjà née me disent-ils. Ce qui me rassure.

    Cette période de transition, ils sentent mon stress, celui des foules de citadins dépendant des circuits de distribution. Je vois des images de violence, de guerre urbaine, j'entends des coups de feu. Vous ferez au mieux, me disent-ils, entant que conscience éveillée, parmi une foule qui ne le sera pas forcément. Il sera parfois question de se défendre, et non de se laisser mourir, sauf si cela est un choix. Mais ce n'est pas une obligation éthique.

    Retour à la case du 18 Août 2022. Si je traduis en termes clairs, c'est plus une affaire de conscience que dediététique. Mais aussi d'écoute du monde environnant. Les légumes du potager ressemblent à des cadeaux et je m'apaise en les contemplant.

    AMitiés et biz du Jura

    Elizabeth

     

  • Voyance au long cours, après .......

    • Le 13/08/2022

     

    Voyage par projection de conscience avec assistance 12/08/22

    Préparation, méditation, silence, repas précédent très sobre, je m'inonde de nature, je contemple les feuilles et les insectes. Il n'y a plus de mouche, le soleil les a presque tuées. C'est étrange .....

    L'assistance a préparé l'appareil d'enregistrement. Je pourrais vous faire une vidéo, mais non, j'aime mon intimité de voyageur.

    Je file à quelques années ou quelques mois, la programmation c'est "après". La première image est une ruine, une ruine presque paisible, c'est, ce fut une ville. La végétation n'y a pas repoussé, et le soleil est là, mais elle est détruite, à plat ...... à combien montent les pierres ? Pas plus de 1 à 3 mètres, c'est quasi rasé. Est-ce Paris ? Ca se pourrait. Une très grande ville me dit-on, ça ne sera plus habité avant longtemps.

    J'y marche, il n'y a plus de trace de vie, ah si, je vois un ratou qui gambade entre 2 pierres. Il rentre dans le sol effondré. Métro ? Ca se pourrait, trop effondré pour voir vraiment, mais il y a un trou avec des traces de mécanisation. Il n'y a personne, pas un chat.

    Au loi, je vois une forêt, j'y vais, elle est plutôt belle, mais jeune, repoussée. Des vestiges de chemins, et même un vestige de route, mon DIeu, je crois que je suis dans la forêt de Saint Germain en Laye, la forêt n'est plus structurée, mais elle est vivante. C'est, ce fut mon coin dans cette vie du 20ième. Je file vers Maisons Laffite, espérant y trouver encore mes chers chevaux de courses, mes purs sangs que j'ai tant et tant montés. Surprise, il y a de la vie, mais alors très sobre, et surtout pas tant de monde, quelques passants, le chateau est encore là, y compris le café principal, bien que vide. Les vitres ont été détruites et/ou les murs tagués et du bois ferme les orifices.

    Il n'y a pas de bruit, je vois des voitures à l'arrêt, peu ou pas différentes, personne dedans. Je ne vois pas de voiture qui roule. Mais un camion, qui vient de Sartrouville. Tout seul.

    Je me dirige vers l'immense parc de Maisons Laffite, Il y a encore des arbres et même si tout semble assez vide, la ville a l'air intacte ou presque. Une petite fille joue au bord de la route, elle est libre de jouer. Elle sent ma présence et me regarde. Je suis un peu plus perceptible pour les petits enfants. Sa mère aussi regarde dans ma direction, mais elle ne voit qu'un oiseau. Je file vers le fond du parc. Vers les écuries du centre d'entrainement de chevaux de courses. Il fut l'un des plus beaux du monde.

    Il n'y a rien, pas un cheval, pas une âme. Des piste d'entrainement, il n'y a qu'une nature qui a repris son territoire et un peu de sable bordé par du grillage éventré. Les écuries sont là et non détruites. Mais il y a si peu de monde. Je me suis projetée au printemps, il fait frais. Rien d'exceptionnel. J'interroge mes guides accompagnateurs.

    "il s'agit de votre devenir le plus probable, l'humanité a bien réduit, la terre s'est stabilisée, la vie va reprendre son cours, mais vous avez beaucoup perdu".

    Les chevaux mes amis ont-il disparu ? Certains presque, oui. Mais pas toute l'espèce. L'homme s'est battu pour conserver ses trésors, et les animaux en faisaient partie. Toi aussi tu t'es battue me disent-ils. L'être humain est étonnant, il détruit facilement, tout en tentant de sauver ce qu'il peut.

    Je file à la recherche d'un gouvernement, d'une autorité. Je me retrouve dans une sorte de chateau. Là il y a du monde, l'armée est partout, dans de vieux véhicules aussi et des hommes jeunes travaillent autour d'une table. Versailles ? Je ne sais pas, mais le parc est immense, on y voit des fontaines arrêtées, des bassins vides et des chemins tracés. Il y a des tentes militaires dehors.

    Est-ce là que le gouvernement s'est installé ? Oui me répond-on. Donc Paris est détruite ? Oui tout à fait. Le monde est dans une phase de désorganisation. Beaucoup de grandes capitales ont été détruites, les gouvernements se sont délocalisés et beaucoup de monde est mort en Occident. Votre pays doit se reconstruire, les réseaux électriques et d'eau potables sont très abimés. Les villes ont été désertées.

    Y a-t-il eu un conflit nucléaire ? On peut dire ça répondent-ils. Mais pas tel que vous l'imaginez.

    Quand sommes nous ? Tu voyages environ 24 mois après le conflit. La plupart des moyens de communiquer ont été abimés. La communication est très réduite, beaucoup ne savent même pas ce qu'est devenue leur famille.

    Je file en campagne. Chez moi là-bas, dans le Jura. Ouf, rien n'a beaucoup changé. On est donc pas si loin que ça.

    Puis je me centre en moi-même afin d'expédier ma conscience plus loin dans le temps.

    J'ai programmé un voyage de 10 ans. Toujours sur cette ligne de temps. Les guides me proposent de visionner 3 lignes de temps vues d'un même point dans l'espace.

    Première ligne (peu probable, mais encore possible), tout est noir et venteux, ça pue, ça pue comme la mort et la fumée. Il y a bien du soleil, mais il est planqué derrière une couche sombre qui recouvre tout. Paris n'est qu'un gros tas de pierres. Je file à Maisons-Laffite, via La Défense, et Sartrouville : guère mieux .... En approchant de la seine, je vois des potagers de fortune. Je vais voir si il reste un gouvernement, mais le chateau n'existe plus. Les guides m'emmènent dans une sorte de bunker. Quelque part, des hommes et des femmes gardent la technologie et attendent.

    Seconde ligne (peu probable, mais encore possible). Waooh, je vois des chemins de promenade, de la verdure, c'est bien Paris, mais pas comme on l'imagine. Je suis dans la couronne. Il n'y a pas de voitures, aucune. Il y a des gens, mais ce n'est pas bondé non plus. Je me projète en centre-ville, je vois un trou béant, des batiments déserts. Je ne sais pas mesurer la surface détruite. Aucune trace de voiture. Mais de drôles de véhicules un peu comme des tramways. Sans en être. Un vélo, je vois un homme en vélo. Il a l'air serein. Puis en regardant, je m'aperçois que le vélo est roi ici. Je me projète vers Maisons-Laffite en refaisant le même parcours. Il n'y a plus cette circulation intense, les grands axes sont vides. La seine est entourée d'une grande zone de végétation, quasi de la forêt, mais une forêt presque tropicale, avec des maraicages. L'arrivée dans le Parc est encore plus verte, tout semble conservé, en état. Mais pas de chevaux de courses non plus, à la place des pistes d'entraînement, je vois un étang. Superbe, il y a de la vie, des oiseaux.

    Pourquoi cet endroit est-il noyé ? Il y a eu de terribles inondations, certaines zones ont servi à dériver l'eau afin de faire des réserves pour les périodes sèches.  Les saisons ont changé ? Un peu .... Le climat n'est toujours pas stabilisé. Comment vont les gens ? Ils se sont organisés et ont fait la paix. Une courte guerre a suffit pour vous permettre de faire les bons choix. Et le gouvernement ? Il n'est ni à Paris ni à Versailles. Regarde. Je vois la forêt de Fontainebleau, sublime. Et là une propriété, genre château, mais pas si grande que ça. à l'intérieur, un groupe de jeunes hommes et femmes, pas de costume, ni de cravate. Ils ont l'air paisibles.

    Je demande à retourner sur la ligne de temps la plus probable.

    10 ans après la destruction. Pas de modification profonde en ville. Mais plein de petits jardins pitoresques autour de Maisons Laffite. Je vois beaucoup de légumes, de toutes les couleurs. L'eau de la Seine semble avoir bien monté Les uns et les autres ont l'air affairés dans leurs jardins. Puis je me projète en pleine nuit, à hauteur de satellite. La terre est loin d'être éclairée par nos loupiotes. En m'approchant, je vois très peu d'éclairage, peut-être 10% de ce que nous avons aujourd'hui. Cela signifie-t-il que nous consommons moins ou qu'il y a moins de monde ? Un peu des 2 me répond-on. Je me programme pour expédier ma conscience vers les gouvernants. Je vois beaucoup d'uniformes, quasi que ça. des uniformes verts. Quelques "civils" au milieu. Ca ne rigole pas. Je vois des camions de l'armée ciculer, ils sont remplis de maïs. Pourquoi ? Parce que l'alimentation est la première chose qu'il faut restructurer et l'armée a beaucoup développé un rôle d'aide à la population, tout en maintenant l'ordre. Après 2 ans de chaos, vous reconstruisez, mais dans le calme. Ceux qui sont restés sont sages pour bonne part. La nouvelle génération ne rêve pas du tout de la même façon que vous.

    Et Poutine, Biden ? Obama et les autres ? Ils sont tous morts à présent. Certains sont très vieux et inactifs. regarde :

    Je me projète sur Washington. Il n' y a plus rien. Juste quelques vestiges. Mais une petite ville à côté, une ville toute en bois. Les toits sont souvent plats, ou plutot avec une pente très légère. Des maisons cubiques. Je ne vois pas de constructions en dur. Ils ont du repartir de 0, me dit-on..Un tour d'horizon et je vois, en alternance, de l'eau et du désert.

    Le climat, qu'est devenu le climat ? Il est tout à fait instable, vos terres agricoles sont mortes, l'agro industrie est réformée et il n'y a plus que' l'équivalent de ce que vous appelez le bio. La population s'est réduite et a retrouvé ses repères. Le jardin est devenu aussi important qu'une religion, parfois de façon excessive.

    (Il existe des questions et réponses interdites par les guides, donc ne soyez pas étonnés d'avoir des blancs sur certains sujets)

    Je me projete vers la belle campagne que j'ai connu. Et parcours une large portion. Je vois de presque tous les animaux, de nombreuses zones en friche. Les guides m'expliquent que les terres mortes ont été rendues à la terre pour un long moment. Ce sont elles, les friches. Nous sommes au printemps, le soleil est au RdV, et les gens portent le chapeau en travaillant de leurs mains. Il y a encore du monde tout de même, même si les villes semblent vides. Là aussi beaucoup de vélos. Je vois des voitures, mais toujours à l'arrêt.

    Je dis à mes guides que cette ligne de temps commence à ressembler à l'autre. Ils me répondent que si le conflit dure, nous allons perdre 10 ans avant de prendre les bonnes décisions, mais que nous finirons par devenir raisonnables et apaisés.

    Il me montre un cavalier en campagne. Ca me rassure. C'est un vieux cavalier. Je devine. Je suis donc encore vivante à cette époque.

    Et l'argent, la maladie ? J'ai 1000 questions. Mon esprit part dans un hopital. Curieusement, le bâtiment ne semble pas moderne, mais à l'intérieur, guidée, je me pose dans une salle équipée d'un drôle de lit fermé à mi-hauteur par du verre. Un patient semble dormir et plein de petites sondes touchent son corps. Cette technologie sera bientôt développée et vous soignerez les maladies les plus graves avec, mais vous ne la découvrirez qu'après avoir fait la paix.

    L'argent ? Les magasins ? Plus rien en fonctionne comme avant m'explique-t-on. Je suis emmenée dans un bureau, j'y vois une femme affairée sur une tablette translucide. Un casque équipe une de ses deux oreilles et l'écran est animé. Elle fait de la recherche me dit-on, son matériel est remplacé chaque fois que nécessaire, il n'y a pas besoin d'argent pour cela. Elle communique avec l'appareil via son oreillette. Un jour l'oreillette ne sera plus nécessaire.

    Je demande à aller en Chine. Refusé, ma conscience n'est pas libre de s'y rendre. Tout ce que je peux voir de l'extérieur, ce sont d'immenses murs. Derrière ces murs, m'expliquent les guides, ce que vous nommez l'intelligence artificielle, a pris le pouvoir. Des millions d'âmes expérimentent pour vous ceci. Les corps sont gérés avec des bio implants. Je n'en saurai pas plus.

    Alors finalement, dans environ 12/15 ans (je n'ai pas de dates plus précises à vous donner), nous aurons progressé. Au retour, il me faut quelques heures pour que mon coeur oublie ce qu'il a vu. Comme vous pouvez le voir, je n'ai pas eu le droit de tout voir, ou en tous cas de tout communiquer. Mais bien qu'il y ait eu de sévères destructions, nous avons survécu (moins de monde tout de même) et sommes devenus plus sages. J'ai oublié de vous dire que les bords de côte ont l'air peu ou pas habités.  Et que certains niveaux d'eau ont bien monté, mais pas partout à l'identique. Beaucoup de bâtiments détruits témoignent sans doute de tsunamis ou tempêtes ou ouragans violents. Surtout sur la côte atlantique. Quand, je ne sais pas. Bientôt sans doute à l'échelle de la terre, c'est maintenant.

    Elizabeth