Blog

  • L'antéchrist : un mythe ou une actualité ? Ils répondent avec précision

    L’antéchrist : mythe ou actualité ? (PARTIE 1)

     

    Alors que Macron vient d’être élu, la blogosphère complotiste et amateur de prophéties lui donne plus ou moins déjà le titre d’AntéChrist (A.C.). Certains sites de prophéties ont fermé boutique au même moment et l’univers complote pour accumuler les signes divers à son crédit : élu avec 66.06% des voix, acclamé devant la pyramide à 666 facettes …. Etc…. Je ne sais quoi penser, sinon qu’il n’a pas l’air d’avoir une telle dimension présupposée.

    Antechrist 01 

    L’A.C est une figure de légende qui regroupe un certain nombre de symboles et de forces occultes : assez pour effectivement assumer la destruction de ce monde. Mais l’A.C. n’est pas une personne humaine, plutôt un mouvement, que peut diriger une personne humaine, elle-même non seule sur cette pyramide infinie qui compose votre univers. Chercher l’A.C. revient à chercher un mythe, même si on ne peut pas le qualifier de tel. Il n’est pas un mythe, mais la concentration complète à un point de l’espace-temps de forces occultes qui vont s’exprimer au service de l’obscurité afin de demander à tout le monde de faire un choix : celui de sa conscience.

    A cet instant j’ai perçu une pyramide dont le sommet est non pas sur terre, mais dans le cosmos, comme si ce que nous appelions l’A.C. n’était pas humain, mais cosmique.

    Comme nous te le disions clairement la dernière fois, l’ultime liberté est celle de la conscience et l’ultime résistance est aussi celle de ta conscience et de ton discernement. Exercez ceci car il est enfin temps de prendre position fermement, fusse au mépris de votre vie physique car bientôt le monde ne vaudra plus la peine de le défendre, du moins sous sa forme actuelle.

    Le monde sous l’influence des forces de l’A.C. sera une sorte de vomitoire et il ne fera pas bon y séjourner, à moins que vous ne vouliez tout sacrifier jusqu’à la plus petite parcelle de conscience en échange de votre pitance et de votre droit à justement l’abandonner un peu plus et même totalement. Vous en seriez durablement abimé et personne ne peut sortir d’un tel trou noir sans une cicatrice douloureuse. C’est donc à ce titre que les écritures parlent d’abîme.  

    Résister au contraire donnera un sens à votre vie et la fera grandir spirituellement, même si ce n’est plus celle que vous connaissez à présent et qui est encore confortable pour certains d’entre vous (même si déjà infernale pour la plus grande majorité). Ma chère, tu fais partie des mieux dotés, tu ne perçois encore que très partiellement la douleur tant morale que matérielle d’une grande partie du monde. Tu vis en France, en Occident, à la campagne, dans un endroit encore isolé et préservé, mais la plupart envieraient ta situation et maudirait le Dieu qui a aussi mal partagé les choses. Mais Dieu n’a rien partagé et n’est pas encore intervenu. Lorsqu’il interviendra, lorsque les forces pures et lumineuses reprendront la main à la fin de ce processus de tri, alors la misère n’existera plus, que ce soit d’esprit ou de réalité matérielle.

    Là je proteste un peu : je sors de longue maladie et souffre de différents problèmes ainsi que de quelques soucis.

    Ne proteste pas, tu sais combien ta vie semble douce à d’autres même si tes soucis, principalement d’ordre moral, car la guérison est proche, polluent ta sphère de vie. Chaque jour est apprentissage et compréhension car tu en as l’occasion et c’est là une sorte de privilège rare, même si cette notion n’existe pas de façon ultime. De façon ultime chacun a sa part et chaque portion est adaptée, il convient donc de consommer sa vie, d’en faire son profit et son progrès en toute humilité et en sachant gouter dans le bon sens chaque opportunité présentée à soi.

    Revenons à l’A.C., ce pauvre Monsieur Macron ne peut donc pas à lui tout seul représenter le patron des enfers. IL en est une pâle copie et ne prétend pas diriger le monde. Mais qu’il en fasse partie, assurément ! A ce niveau, chaque candidat, chaque postulant, chaque individu en fait partie ou disparait, noyé dans l’anonymat de l’esclavagisme moderne qui vous dirige.

    Quant aux signes, ils sont là pour vous dire en toute impunité « nous sommes là, nous dirigeons le monde et personne ne peut rien contre cela ». Monsieur Macron n’est pas le candidat de l’A.C., mais il a suivi son cursus de formation avec tout le brillant qui le caractérise et il est un bon élève. Un bon élève de l’A.C. Il va donc assumer son rôle avec autant de force qu’il a de conviction dans ses discours et ce ne sera que le début d’une nouvelle forme sévèrement réprimée de révolution à la Française. Il n’y aura pas l’équivalent presque paisible de Mai 1968 où au final les manifestants ont pu crier au succès et au progrès social. IL n’y aura pas de fuite en avant, ni de suite dont qui que ce soit pourrait se glorifier. Ce sera froid, venteux et pluvieux comme un jour d’hiver où même le gel ne daigne pas durcir la boue pour que l’on puisse enfin marcher au sec. Ce ne sera pas non plus 1789 et il n’y aura pas de guillotine ni de Robespierre ! Il n’y aura que la guillotine sociale et autoritaire qui dit qui va jouir ou non d’une vie et dans quelles conditions, il n’y aura que des morts dans l’esprit qui finiront pas rentrer chez eux et abdiquer leur petite part de pseudo liberté.

    Souvenez-vous bien que 666 est un nombre d’homme. En aucun cas un intervenant extérieur. 666 est en quelque sorte monté sur l’estrade, mieux 666 est l’estrade. Attendez qu’il en redescende et s’éparpille dans votre société, non plus seulement promesses et vœux, mais réalité affreuse et dégradation de vos acquis sociaux.

    666 est Français, mais il faut bien démarrer géographiquement et à l’instant T. Ce virus contamine la terre entière et partout la dictature se lève, s’accorde, lève ses armées et abolit la vie dans son développement naturel et bienveillant.

    Non, l’A.C. n’est pas un mythe et les signes sont autant de caméras qui vous permettent de suivre vos actualités vues d’un autre angle que celui très creux des médias Européens. Mais n’oubliez pas qu’il n’est pas un homme, mais une légion et que lorsque vous le verrez à l’œuvre, ce ne sera que la tête émergée de l’Iceberg.

    Ne tremblez que si vous êtes faible. Réjouissez-vous, la libération s’approche plus vite encore que la souffrance du peuple Français.

    En relisant ce texte, je doute, d'une certaine façon ils disent que l'A.C. est Français, mais non il est cosmique, en redemandant un éclairage j'entend qu'il est d'origine cosmique, mais que son expression sera Française avant de s'étendre. Ce n'est pas un humain au sommet de la pyramide, voilà ce que j'ai bien saisi.

    Je suis actuellement connectée à ma source et sui en train de saisir la suite de l'information

     

  • La France et le monde : comment résister et préparer le changement

    La France et le Monde : résister et préparer l’avenir ?

     

    Franchement agacée par les élections Françaises, je me demande comment résister …. Non pas par la terreur ou les manifestations violentes, mais autrement ?

    Chère enfant, nous t’avions promis la guérison avant les évènements et tu y arrives, rien que pour cela tu devrais développer ton capital confiance, même si nous savons que tu es bien consciente des privilèges accordés à ceux qui œuvrent. La bonne personne, au bon moment, au bon endroit dans le bon contexte font et feront tout, que ce soit en matière de résistance, de guérison ou de réussite de sa vie. Vous n’avez pas à vous préoccuper plus que cela de l’avenir si vous développez le sentiment d’être dans le juste chemin.

    Aresistance01 

    Résister, c’est d’abord résister à la corruption du système, une corruption lente qui consiste à abréger tous ses désirs et ses objectifs pour s’abandonner au monde virtuel dans lequel on est en train de vous plonger avant peut-être de vous nuire plus ouvertement. Les moyens de vous nuire sont nombreux et dangereux, mais la première des résistances consiste à rester conscient et dans la compassion pour tous ceux qui s’abandonnent et cessent de réfléchir, imaginer et construire autre que ce que l’on veut leur faire mettre en place.

    En ce sens tu résistes déjà malgré d’innombrables attaques.

    Ah bon ? J’ai été attaquée ?

    Oui, mais pas à titre personnel, de façon général, les énergies s’entrechoquent, il ne s’agit pas de faire de la paranoïa ciblée, ça ne servirait à rien. Toute personne qui œuvre dans un sens ressent les énergies de l’autre sens et les deux forment un équilibre qui devient la signature énergétique de votre planète. Pour le moment celle-ci est bien sombre comme les évènements qui s’y préparent.

    Toi et les autres n’avez donc pas de tâche spécifique à faire pour résister sinon rester conscient, informés et vivants : cela vous donner la force nécessaire à votre survie dans le temps, une survie axée sur la lumière et la compassion et non sur la défensive (même si nous savons que tu tentes de te prémunir des agressions : tu n’as rien à craindre, mais soit si ça te rassure)

    Nous savons que vous aimeriez être coachés sur de très nombreux points, mais à quoi cela servirait-il ? Si nous vous proposons une solution qui ne vous convient pas, vous la rejetterez comme si elle venait du néant et si ce que nous vous proposons au coin de l’oreille vous convient, vous y adhérez immédiatement, il n’y a donc rien de mieux à faire car nous nous bornons à des conseils d’ordre spirituel : pour le reste, c’est à vous de voir et de régler votre quotidien.

    Il ne sera donc pas nécessaire d’œuvrer arme au poing pour se défendre d’une agression étrange ou étrangère, vous passerez la plus grande partie du temps (il y aura obligatoirement quelques incidents non majeurs) entre les gouttes si tel est votre destinée.

    Tu voudrais un avis sur vos élections ? Soit, vous œuvrez dans la continuité et cela n’a rien de surprenant, le changement fait peur et peu sont prêts à y prendre part. Mais il s’agit tout de même d’une impasse qui est bien dans l’air du temps. L’homme politique de la nouvelle terre n’est pas tout à fait né (nous parlons d’une naissance politique et non physique) et les Français ne réclamerons le changement qu’à condition d’être dans la même logique inchangée : drôle de paradoxe que le vôtre …. Vous craignez les profondes modifications de votre système social et au final vous démonterez l’existent par petit bout : comme si cela vous était plus simple ! Nous ne vous disons pas qu’il faut voter x ou y, pour nous ce sont les mêmes ou presque, et ils ne pourront pas faire plus l’un que l’autre contre un système qui a déjà tout vampirisé. Résistez, soyez bon, forts et pragmatiques et ouvrez-vous à la compassion.

  • FIn des temps : comment faut-il se préparer ?

    Fin de notre monde : Comment faut-il se préparer ?

     

    Le message précédent parlait d’une nécessité de se préparer, voici la suite.

    Chère enfant, il y a les survivalistes qui pensent à leurs fusils et leurs réserves, il y a la majorité, qui ne pense pas ….. Votre place devrait être entre les 2 afin de vous préparer sans excès sur tous les plans mais surtout sur le plan spirituel qui fera toute la différence. Car nul ne pourra survivre aux temps qui viennent si il n’a pas l’accord des cieux pour le soutenir. Nous vous avons déjà parlé de tri et peut-être est-ce le moment de vous en souvenir, chacun est à sa juste place et la vôtre est sans doute de vivre, mais sous condition de demeurer dans le divin et non de vous égare dans les chemins de traverse qui consistent à compter ses ennemis et ses munitions.

    Voilà qui est dit et nous pourrions arrêter le message à cet endroit.

    Les messages abondent qui parlent de refuge, d’enlèvement et de secours divins, angéliques, extra-terrestres et autres : nous n’en pensons rien de plus que du reste, vous vivrez si votre place est dans le nouveau monde car votre compassion nourrira la planète au lieu de la détruire. Il y aura des refuges et des secours et avant de compter sur eux, soyez vous-même un refuge de gentillesse et de compassion pour vos proches et même pour vos moins proches.

    Non personne ne pourra sauver la planète ou même une ville ou un village, mais avec un peu de préparation vous serez non seulement plus serein, mais au cœur même des réseaux qui partageront et sauveront sans doute bien des gens de l’horreur et de la frayeur.

    Sauver les gens de la frayeur : celle de la peur brute autant que celle de la peur de la famine, sera une nécessité absolue. Il ne servira à rien de craindre et votre force mentale, votre foi seront le meilleur support de survie. C’est votre premier objectif, grâce à votre calme, même apparent car votre cœur tremblera, vous pourrez aider et aider encore.

    Sauver les gens de l’horreur, oui cela est partiellement possible en ayant prévu qu’un certain nombre de choses risquent de manquer, sur des périodes plus ou moins longues, ni des années, peut-être quelques mois pour certaines denrées ou médicaments. Ce sera avant tout un autre mode de vie et même si certains périssent, ils renaîtront à la vie là où leur place sera. La solution du combat en corps à corps ou du combat avec armes à feu n’est pas une solution crédible : vous auriez rapidement le système contre vous et l’univers n’appuiera pas ce type de solutions à moins que vous ne soyez contraints de vous défendre. Mais pensez d’abord à partager. Le ciel reproduira ce qui vous manque en temps voulu et quand bien même ce ne serait pas le cas, c’est aussi que votre place n’est plus là.

    Si chaque famille possédait un peu de calme, beaucoup de paix et 15 jours de réserves, nous pourrions presque dire que le monde est sauf, même si certains endroits ne seront pas épargnés. D’ailleurs si c’était le cas les gouvernements n’auraient aucune chance de vous manipuler encore et encore pour vous amener de gré ou de force dans un combat qui ne vous appartient pas.

    L’organisation d’une forme de résistance de partage, d’entraide, de secours, sera d’une grande utilité, quiconque entrera dans ce mouvement bénéficiera d’une grande aide naturelle et tout se mettra en place pour préserver ces systèmes parallèles qui, eux aussi, permettront à chacun de savoir où il en est spirituellement : prêt au partage et au secours ou dévoré par la peur et l’avidité ?

    Oui ce texte parait catastrophiste, mais dites-nous en quoi réellement ? A la sortie de la seconde guerre mondiale toutes les familles possédaient quelques semaines de réserves voire quelques mois pour certaines denrées et cela n’a pas mené le monde à la ruine. Les gens étaient disposés à s’investir et reconstruire. Aujourd’hui ils ont oublié et l’oubli a été largement démultiplié par le système qui veut vous faire croire qu’une guerre peut aider, aider à se souvenir et aider à reconstruire. Ne sauriez-vous reconstruire sans cela ?

    Car vu d’en haut votre monde est déjà dans la destruction et l’essentiel est fait. Alors il est temps, non pas de se préparer à une sorte d’ultime combat, mais de construire à la fois votre mental, votre foi et votre corps pour offrir à la terre des enfants en bonne santé qui assumeront des lendemains plus heureux.

     

  • Fin des temps : faut-il se préparer ?

    Fin de notre monde : faut-il se préparer ?

     

    Ce matin je me sens encore faible et fragile (je sors de longue maladie), une petite voix me booste et me dit qu’il est temps d’écrire et aussi de bouger.

    Fin des temps 

    Ma chère fille, tu te sens encore fragile mais tu ne l’es pas temps que ça, seule ta motivation n’est pas revenue au beau fixe : ce qui ne saurait tarder désormais. Tu vas retrouver toute la force et la conviction nécessaire au plan dès que nécessaire et la nécessité ne tardera pas. Les évènements vont s’enchainer les uns à la suite des autres, aucun n’étant totalement signifiant, mais tous ensemble révèleront un plan inquiétant et sombre pour l’humanité. Certaines parties de votre plan mondial sont en train de se réaliser et la plus grosse part d’entre vous n’y prête absolument pas attention :

    • La militarisation intensive de toutes les régions du globe
    • L’esprit de dictature qui se répand lui aussi à travers le monde, souvent 1 seul homme se donnant tout le pouvoir de décider au nom de tous
    • L’armement est devenu plus intense, mais aussi plus vicieux et moins facile à combattre
    • La perte des libertés qui te sont chères ne sont qu’une petite partie émergée de l’iceberg
    • L’économie n’ayant plus pour objectif la véritable croissance, mais seulement l’enrichissement d’une minorité
    • Les élections démocratiques qui ne laissent aucune part à la démocratie

    Et la liste pourrait être longue de ce qui fonde l’état d’esprit de la fin des temps, même si ce n’est pas la fin du monde

    Tu viens de lire le livre de Ned Dougherty et c’est un bon ouvrage même si tu estimes que 80% du livre n’est pas d’une grande utilité. Lui aussi a reçu des messages et non il ne s’est pas montré excessif. Seuls les messages ont été très fortement imprimés afin que tous s’en souviennent. Leur portée est symbolique, mais pas que. Ce message ci complètera ta façon de voir les choses et permettra de la partager avec le plus grand nombre qui voudra bien t’entendre.

    Veux-tu que nous fassions le point ? Nous le ferons et aujourd’hui sera encore une journée symbolique. Tous tes sens sont aiguisés car une partie de toi sent bien que vous allez « droit dans le mur » pour reprendre une de vos expressions favorites. Ce n’est pas pour rien que vos animaux, d’instinct, veulent « rentrer à la maison » (depuis quelques jours, les animaux familiers de la maison : cochons et chevaux, ainsi que les chiens, se rapprochent de la maison, sans me demander mon avis …)

    Alors prends ces notes qui t’aideront à trouver force et motivation pour penser à l’avenir et non attendre comme la plupart que le ciel vous donne des signes que vous donne déjà la terre par tous les moyens possibles. Vous ne comptez plus les volcans, les inondations, les glissements de terrain et les débordements de votre terre qui se fâche comme une mère en colère se débarrassant de ses enfants tumultueux. Alors même si il est bon de surveiller le ciel, n’attendez pas l’ultime limite pour modifier votre conduite et vous préparer à un nouvel âge qui démarrera dans la souffrance comme toute naissance humaine.

    Commençons par l’armement et la militarisation : tout projet sur terre est créé dans un but utile ou de rentabilité, ne crois donc pas et ne croyez donc pas que les armées se réunissent et se mettent en place dans le seul but de montrer qu’elles existent. Ne croyez pas que toutes ces armes ne sont créées que pour vous intimider et vous effrayer. Croyez plutôt que si l’on crée du désherbant : c’est pour désherber ….. La mauvaise herbe, c’est vous, c’est lui, c’est tout un chacun. Le monde est surpeuplé aux yeux de beaucoup et ils vont s’appliquer à y mettre bon ordre par de nombreux moyens complémentaires. Les armes biologiques, chimiques, par ondes pulsées sont bien plus répandues que vous ne le croyez et même si le nucléaire fait peur il est loin d’être la seule arme effrayante dont vous disposez. Craignez donc ce monde nouveau où les armes ne se voient pas et ne font pas de bruit. Elles sont plus terribles que les autres. L’attaque chimique de Syrie n’est qu’un prétexte et vous avez raison d’y voir un symptôme de dégradation.

    L’esprit de dictature est partout et sera bientôt en France, même si il tentera de se cacher derrière des objectifs communs et bientôt la France souffrira de l’absence de choix démocratiques vrais. La plupart des grandes puissances sont, en ce moment même, gérées par 1 seul homme. Même si celui-ci est conseillé par des experts compétents, cela n’est pas la bonne solution, c’est une solution dangereuse, de crise et qui ne peut qu’aboutir à une désagrégation de la paix mondiale.

    La dictature s’affranchit des dernières libertés et notamment celle de communiquer : il ne faut pas effrayer les foules par des messages finalement ennuyeux et allant à l’encontre de ceux de vos dirigeants. Une seule voix, un seul parti, un seul homme et une seule solution, si possible radicale. Voilà ce qu’il reste de vos libertés.

    Oh combien le monde devrait être loin de ces messages autant que de ces préoccupations qui signent l’absence de vie profonde et spirituelle, de partage et d’amour, telle que cela devrait être avec une juste répartition et le soin que tout un chacun devrait apporter à ses proches sans se soucier de lui-même comme d’une priorité.

    Ta question de fond touche la préparation à ces temps d’apocalypse où l’horreur humaine précédera de loin l’horreur cosmique, difficile, mais utile à la terre pour se renouveler et se débarrasser de sa mue. Il s’agit là de la meilleure comparaison que nous puissions t’offrir ! La terre doit muer et faire peau neuve. L’être humain qui se bat est comme une urticaire géante dont il lui faut se débarrasser pour laisser la place à l’homme nouveau. ET celui-ci devra apprendre la compassion. Tu ne sais pas encore combien cela sera facile autant que nécessaire. Mais tu verras que tout aura un sens et une cohérence.

    Alors oui prépare-toi, même si cela ne fera pas une énorme différence, ce sera comme un pansement sur une plaie, évitant que celle-ci ne s’aggrave à cause de la peur environnante. La peur est comparable à l’infection, elle détruit même les tissus sains. C’est en cela que se préparer aidera tous ceux qui sont dans votre environnement et qui sauront qu’il existe l’esprit de guérison et que tous ceux qui sont préparés sont l’esprit de guérison. Même si leurs moyens sont bien faibles.

    Nous savons que ton travail par hypnose te donne parfois des informations contradictoires, mais n’y prête pas une attention plus importante que cela. A cette heure de la fin des temps toutes les informations circulent dans l’air et bien malin est celui qui arrivera à trier le bon grain de l’ivraie dans ces circonstances. Le tri est l’affaire de Dieu. La vôtre c’est d’aimer et pour le moment c’est bien assez important. La préparation est un acte d’amour envers soi-même et envers ses proches. Le reste se mettra en place comme il se doit, comme cela s’est toujours fait.

    Prépare toi, préparez-vous, vous avez les moyens et c’est votre devoir. Gardez confiance car la confiance en la destinée est tout et l’homme, sous sa forme terrestre, n’est rien en comparaison de la grandeur de l’esprit.

  • Ils parlent de la fin de notre système qui justifie inquiétude et lassitude

    Inquiétude

     

    Ce matin je lis un blog d’économiste qui donne des conseils d’urgence en cas d’attentat chimique ou armé, ça me fait un peu peur et je me demande si cela est bon ou pas. Par ailleurs je souffre d’un manque de motivation et je ne suis pas la seule, mes amies, mes proches et bien d’autres semblent avoir en partie perdu le gout de l’effort ou du projet. J’hésite donc entre état d’âme inquiet et las ……

    Ange 4 

    Vous savez bien et nombreux sont ceux d’entre vous qui rêvent, perçoivent et retranscrivent dans leur vie inquiète les signes extérieurs abondants. Il est effectivement peu probable qu’un banquier économiste ne se mette à pourfendre les terroristes, sauf si il est Parisien et que sa vie finalement en dépend et c’est sans doute le cas : les grandes villes courent le risque d’être visées dans un avenir proche et nul ne peut prévoir où ils frapperont. La prudence ne consiste donc pas à ignorer le danger, mais à s’approprier de façon intime ses réactions potentielles par rapport à celui-ci. Ceux qui doivent partir partiront, mais ce n’est pas une raison pour manquer de prudence et se jeter dans la gueule du loup : l’avenir n’est jamais écrit dans la mesure où vous pouvez tous ensemble modifier tout ou partie du scénario.

    Quant à votre lassitude elle prendra naturellement fin lorsqu’il faudra fournir un effort qui sert à quelque chose (et pour le moment il est important pour toi de recouvrer la santé tant physique qu’intime après les épreuves quasi mortelles que tu as subies). Une fois cette santé recouvrée et tes conditions de vie plus appropriées que celles qui sont les tiennes actuellement, tu auras à cœur de mener les nécessaires projets à bien. Vous ne pouvez pas être motivés par des taches peu intéressantes et nullement nécessaires, c’est ainsi que les uns et les autres ont perdu de vue l’envie de s’investir dans quoi que ce soit, tant le repos de mauvaise qualité fatigue finalement votre esprit qui cherche une voie dans cet amalgame de situations ubuesques qui ont envahi la société.

    Regarde la Guyane, elle est très révélatrice de ce qui vous atteint, et une fois les limites dépassées, naturellement les gens trouvent la force de se révolter de façon plus ou moins adéquate, mais surtout de la seule façon qui, hélas, vous a toujours permis de tenter de passer un cap contre vos autorités : une certaine forme de violence.

    Vos autorités sont devenues autoritaires. Nos propos se veulent imbéciles pour mieux vous faire sourire, mais leur tâche n’est pas, à la base, de vous contraindre, mais de coordonner les efforts dans un objectif commun et positif pour tout un chacun. Si cet équilibre est remis en cause, alors tôt ou tard la fin de la classe moyenne, qui est la plus inerte, signe la fin du système. Trop de misère morale, matérielle ou bien les 2, trop de lassitude et trop d’injustice finissent par détruire les piliers du système comme autant de bombes à fragmentation qui réduisent en cendre les avantages énormes d’une petite minorité qui transmet de génération en génération un héritage falsifié par l’injustice qui a permis de se le procurer.

    Non, les anges ne sont pas « communistes » et ne votent d’ailleurs pas. Par ailleurs votre système est tellement corrompu que même si nous souhaitions favoriser l’émergence d’un courant par rapport à un autre, il nous serait impossible de faire un tel choix. Partout chacun, chaque responsable politique pense d’abord à augmenter profit et confort personnel, même si à la base ils ont eu pour mission d’élaborer des plans et des tactiques pour vous apporter de l’aide.

    La fin de la classe moyenne signe donc la fin de votre système, son effondrement n’est qu’une question de temps. Une fois que les uns et les autres estimeront qu’ils n’ont plus grand-chose à perdre, le système implosera et la France ne sera pas la dernière à réagir. Le fait que l’un de ses départements donne presque en premier le signal de la révolte n’est pas un hasard. Vos présidentielles vous protègent, mais la protection s’arrêtera au désespoir qui s’en suivra et ne saurait être compensé par des mesures qui sont de toute façon bloquées.

    Quant à toi, tes proches, tes amies, n’entre pas dans le conflit, reste dans la paix intérieure et formule ton désir de paix, autant que d’abondance. TU vis ta propre révolution intérieure et considère comme désormais impensables les acquis autant que les contraintes de l’ancien monde. Pour toi il s’achève et pour nombre de tes proches il en sera ainsi. Votre nouveau monde sera plus équilibré et la fleur qui pousse le fera « en liberté » que cette fleur soit une fleur, un arbre ou ….. Un enfant ! Le pré formatage des jardins autant que des jeunes esprits appartient de fait à cette caste de dirigeants qui a voulu conformer la terre à ses souhaits et l’homme à ses besoins. Ceci ne saurait durer éternellement !

    Non vous n’êtes pas la première civilisation sur le point de s’effondrer, tout demeurera cyclique tant que vous n’aurez pas compris comment vous affranchir des faux objectifs et des faux besoins. Lorsque vous reconnaitrez de vous-même l’énergie de la source, elle vous nourrira de peu ou de rien et l’abondance coulera de source : ce sera la fin de la dualité. Il faudra sans doute des siècles pour arriver à une telle situation, mais le progrès est en marche et le monde futur sera plus proche de cette version que de ce que vous vivez actuellement.

    Tu te demandes à quoi riment ces prophéties, ces rêves, ces voyants qui fleurissent de toute part et prédisent à la fois le pire et le meilleur ? Mais il suffit de comprendre que les portes interdimensionnelles sont en train de s’ouvrir et que si le pire côtoie le meilleur, c’est pour mieux s’en séparer rapidement. Le pire permettra au meilleur d’émerger lentement mais surement et chacun trouvera sa place dans le processus. L’ouverture des portes permet aussi à chacun de prendre sa chance de faire les bons choix et de ne pas s’appesantir dans un monde qui n’a plus guère de sens. Une fois ce choix fait, il aura été fait en TOUTE connaissance de cause et les 2 bateaux quitteront le quai, chacun pour sa propre destination. Ce processus durera des années, même si les phases aigues seront courtes et très (particulièrement intenses). Alors prophètes de toutes les causes : prêchez d’abord pour vous-même avant de vouloir convertir les autres, ils monteront dans le bateau qui sera le plus cohérent. Soyez donc exemplaires.

    Quant à toi petite fille, ne sois pas dans la gêne de ne pouvoir fournir l’effort matériel du ménage ou du jardinage, tu as sans doute mieux à faire pendant cette période de transition qui voit tes repères bouleversés et les principes qui ont dirigé la première partie de ta vie réduits à néant ! Loin de toi désormais des objectifs de paraitre et de séduire, de posséder et de dévorer la vie : te voilà, toi et tant d’autres dans la simplicité de vivre en accord avec vos valeurs et vos ressources.

    Voilà donc l’objectif qui doit diriger désormais vos vies de matière : se conformer à l’esprit, vivre dans l’esprit, quel qu’il soit, et de le suivre naturellement dans ses voies. Alors la matière se pliera à cette nouveauté et fournira à chacun une réponse adéquate afin de lui permettre de grandir.

  • Ils nous disent que le hasard n'existe pas mais que nos choix sont importants

    Note : j'ai hésité à mettre ce texte en ligne car il est en quelque sorte un peu personnel. Mais en fait il concerne vraiment chacun d'entre nous et les réponses qui me sont données peuvent vraiment servir à tous. N'hésitez pas à poser une question via le formulaire de contact ! Je répondrai personnellement dans la limite du temps dispo !

    Le hasard existe-t-il ?

     

    On l’appelle chance ou malchance, bon ou mauvais hasard, coïncidence ? Mais qu’en est-il de ces synchronicités parfois curieuses ? Hier je me ballade avec une amie et je tombe sur une relation très improbable qui roulait à 50 km de son domicile et traversait le même village que nous, au même instant – Quel sens donner à ces sortes de miracles (ou parfois emmerdements) ?

    Dans votre univers de matière tout sert (au sens de service) le scénario qui vous a été proposé et que vous avez validé en toute connaissance de cause. Nous savons qu’aujourd’hui tu remets en cause la validité de ce scénario globalement médiocre qui règne au travers de la matière, mais tu sais déjà saisir la beauté de l’instant au travers de la laideur de votre monde et tu peux déjà oublier cette apparente laideur pour concevoir qu’il existe un scénario complexe qui mène à votre libération des lourdeurs terrestres. Un scénario qui se veut doux et progressif, qui ne l’est parfois pas, le réveil étant parfois brutal. Le scénario est 1 et vous glissez des parcelles d’énergie de part et d’autre pour lui donner une consistance comme celle que l’on donne à un film.

    Vous ne pouvez pas modifier ce scénario tant sa complexité est assiste sur des millions d’interconnections, du moins vous ne pouvez pas le changer à vous seul. Mais tous ensemble vous pouvez en faire façon et remodeler le monde comme vous l’entendez.

    Mais alors allez-vous dire, quelle est votre liberté ?

    Vous avez la liberté de saisir ou non l’instant qui passe et d’en faire ce que vous voulez.

    Vous pouvez librement l’utiliser ou non, l’interpréter ou non le laisser filer ou le capter pour en faire un souvenir important, en tirer ou non un enseignement. Ce sont déjà d’immenses libertés.

    Alors non vous n’avez pas e contrat d’âme visant à souffrir de façon librement consentie pendant que d’autres auraient été élus pour jouir de la vie en venant au monde avec toutes les chances. Votre seul contrat est d’assister au film et de l’étudier comme il se doit : mais faites en ce que vous voulez !

    A partir de là, si votre chat se fait écraser par une voiture, cela n’est pas de votre liberté de choix, mais vous pouvez imaginer que sa part du film s’arrêtait là et que le reste est sans doute mieux pour lui et vous pouvez choisir de ne pas être trop triste et de savoir que vous allez le revoir bientôt ou ressentir sa présence plus épurée. Voilà votre liberté.

    Vous assistez à un film, vous en êtes les acteurs, mais vous n’avez pas rédigé le scénario à moins que tous ensemble vous ne décidiez de changer la pièce et ses réparties.

    Nous savons que tu veux des réponses, comme tous tes pairs actuellement, les belles paroles ne te suffisent pas et tu te demandes pourquoi, pourquoi ci ou ça ! ET si nous répondons à tes questions tu t’en poseras d’autre, tu nous en poseras d’autres. Mais soit.

    Il te fallait voir que le monde te suivait et que ce n’était pas toi qui suivait le monde, tu as croisé cet ami parce qu’il continue, malgré les changements de ta vie, de faire partie de ton monde. Ton monde semblait avoir bougé mais toute chose est à sa place et celle de tes alliés n’a pas bougé d’un iota. Il te fallait saisir la majesté de la forêt, la beauté épurée des feuilles vertes, l’absence totale de douleur et de sensations matérielles pendant le temps d’une ballade et que ce temps te donne l’énergie de continuer ta tâche. Mais pour chacun d’entre vous il existe ces chances, ces hasards, ces temps merveilleux où vous avez l’occasion d’épurer votre analyse du scénario à condition de savoir les saisir pleinement et non de projeter toujours plus loin l’art de sourire. Ainsi le hasard ou presque t’a-t-il apporté la preuve qu’il te fallait pour continuer à espérer donner un sens profond à la vie.

    Tu crains également que le hasard des canalisations te fasse saisir d’improbables âneries toutes droits sorties d’un bas astral menaçant. Mais non, le hasard n’existant pas il ne vient au monde que ce qu’il doit, canalisations y compris et ceux qui doivent y avoir accès y auront accès sans qu’il te soit nécessaire d’y penser car là aussi le scénario est déjà écrit.

    Vous qui lisez ces lignes : ce n’est donc pas le hasard !

    Vois comme les hasards de la vie t’on conduite ici, chez untel et untel, sans que finalement tu n’aies beaucoup à réfléchir ! A force de volonté tu as sans doute eu le sentiment de faire des choix : celui de commencer ceci et terminer cela et tu te demandes si tu as bien fait : mais sais-tu seulement tout ce que tu as fait de bien ? (ou de moins bien) Tu as partagé tant de choses qui à toi t’ont semblé éphémères (comme ta ferme pédagogique) mais qui, pour d’autres, ont été essentielles et ont ouvert tout un univers qui leur était inconnu. Combien savent désormais nourrir une poule grâce à toi ? Combien ont pris conscience de la difficulté autant que de la joie à avoir des animaux ? Voilà pour tes réponses personnelles, au travers desquelles d’autres se reconnaîtront car pour chacun la part de partage est importante.

    Tu es donc là, vous êtes donc là parce qu’il est l’heure d’être là et de vivre un nouveau morceau du scénario qui aujourd’hui te parait peu clair. Mais sois sans crainte : nous te rappellerons tes devoirs dès qu’ils seront à construire ! Tu te demandes si tu es utile, mais pourtant ta liberté te permet de rendre service au bon moment et à la bonne personne. Tu te demandes si tu as le bon compagnon, mais pour le moment il t’évite la solitude et te permet la réflexion, tu te demandes si vraiment tu fais le mieux, mais nous ne te laisserions pas passer à côté de ton existence et nous t’enverrons des signes à mesure qu’il sera temps. Il n’y aura pas de hasard, pas plus dans l’avenir que dans la journée d’hier.

    Mais alors la formulation d’intention n’a aucune importance si le scénario est écrit ?

    Oh petite fille immature ! Mais bien sûr que si, si tu formules l’intention d’abondance, tu sauras la saisir et en profiter et si tu la formules c’est d’ailleurs qu’elle fait partie de ton scénario car tu ne saurais formuler une intention qui serait non comprise et agréée par la source même de toute chose. Si tu formules l’intention de la douleur et que tu en souffres, c’est que tu sais que cela fait partie du texte et tu ne fais que le valider. Mais si tu formules l’intention de saisir la beauté et la joie, l’abondance et la santé, autant que la résilience et la résistance, alors tout dans le scénario te permettra d’en saisir le contenu autant que la substantifique moelle et le sens profond, la jouissance totale en ce cas.

    Le non hasard fait que tu formules la bonne intention au bon moment dans les bonnes conditions et là l’univers conspire à mettre en place le bon scénario qui avait d’ailleurs été déjà prévu car toute chose est connue par la source et toute chose revient à la source comme avec un effet boomerang : tu envoies et elle te le retourne dans sa plus complète réalisation. Mais bien avant que tu aies même conscience que tu allais l’envoyer, Elle le savait. Lorsque ton compagnon tendrement aimé est parti, ce fut pour toi un choc et une nouveauté, mais l’univers savait depuis le début qu’il en serait ainsi et il n’y avait pas grand hasard sauf peut-être l’heure du départ et encore …..

    Tu te demandes pourquoi il fut là et qu’il ne l’est plus, mais tu as déjà reçu la réponse, il t’a appris à voler avant même que tes ailes ne commencent à pousser. Ce fut un bon maître, même si cet apprentissage te parut compliqué et illicite : compare l’avant et l’après, ce ne furent ni les mêmes choses, ni les mêmes sens des choses, ni les mêmes objectifs et pour finir ce que tu as réussi à modifier nous semble si important que le jeu en valait largement la chandelle.

    Chacun peut trouver en soi ce type d’exemple : le pourquoi du comment un compagnon ou une compagne est passé par notre vie, y a séjourné puis en est reparti, nous laissant parfois un gout d’amertume dans la bouche. Mais il n’y a pas d’amertume : celle-ci n’est qu’une interprétation.

    Non nous ne justifions pas la violence et celle-ci n’est qu’un maître difficile pour un élève exigeant qui a réclamé ce droit à la leçon !  Nous serions les premiers réjouis si tous aujourd’hui vous décidiez de vous libérer et d’apprendre autrement à percevoir le monde qui vous entoure. En tout état de cause, lorsqu’on n’aime pas une pièce dramatique, on apprend alors à ne pas la rejouer. C’est ainsi que dans ta vie tu as appris à fuir certaines expériences, sachant par avance qu’elles étaient toxiques pour tout le monde.

    Tout est donc apprentissage et rien n’est hasard, mais le contrat ne vous oblige pas à interpréter cela comme étant de la souffrance, il vous appartient, comme pour tout acteur ou sportif, d’approfondir votre souffle et de passer les caps délicats avec les réserves d’air suffisantes, même si les réparties vous semblent interminables.

  • La fin du monde du travail, le futur âge d'or

    Le travail et le fait de gagner sa vie vus d’en haut ?

     

    Je passe une (petite) partie de mon temps à réfléchir sur certains axes du travail comme la nécessité de gagner de l’argent, la motivation, les centres d’intérêts et le fait de faire payer son travail, j’ai envie d’avoir leur réponse car beaucoup de gens souffrent au travail autant que de l’incapacité à s’en détacher pour de bien évidentes raisons matérielles !

    Ange 02 

    Il faut que vous fassiez la distinction entre le travail rémunéré qui est le fait de votre société et l’accomplissement de soi en servant la communauté qui serait le mariage de vos convictions, de votre motivation et de la nécessité de satisfaire ensemble un certain nombre de besoins matériels, nul ne pouvant se substituer à tous

    Le travail rémunéré est devenu une forme d’esclavage, l’argent excusant tout : les excès, la souffrance, le fait de servir avec servilité une sorte de maitre obscur qui a le pouvoir d’interrompre votre vie à tout moment sur le lieu de travail. Ce travail là est le fruit le plus corrompu de votre matière duelle et il n’y aura de paix que lorsque les uns auront cessé de réduire les autres en esclavage.

    Nous savons, petite enfant, que ces mots de paraissent durs, mais il ne nous est pas possible de trouver positif le fait que certains ruinent leur santé (précieux présent) au travail jusqu’à un âge avancé ne leur donnant pas la possibilité de faire mieux ou autre chose, pendant que d’autres se la coulent douce, pas nécessairement plus heureux d’ailleurs et refusant de répondre au moindre devoir hors mis les choses les plus basiques telles que préparer un repas, ou nous devrions dire se préparer un repas et faire ses devoirs d’hygiène ainsi que se présenter narcissiquement à la société qui les entoure.(nous ne remettons pas en cause le confort, ni même la vie « à la maison »)

    Arrivée à cette phase du texte, je n’en reconnais pas les termes, je les trouve violents.

    Si tu veux que nous te décrivions la partie positive du travail, il y en a une bien entendu, et même plusieurs : la capacité à trouver au fond de soi la force de servir, le courage et l’abnégation. Mais ces qualités ou ces forces sont masquées par la problématique de l’argent dans vos sociétés occidentales et il ne reste pas grand-chose dans vos investissements sur votre lieu de travail hors mis la cupidité ou l’avidité de remplir les caisses, puis le frigo puis de répondre aux besoins créés par la société de consommation : esclavage consenti donc, mais toxique.

    Voilà pourquoi vous n’arrivez plus à vous investir dans le travail, il s’est éloigné de ses buts premiers, y compris le simple objectif qui était à la base de domestiquer la matière, d’en faire l’expérience sans sombrer corps et bien dans ses limitations. La société évoluant avec la terre qui grandit vous donne l’occasion aujourd’hui pour certains d’entre vous de fuir le travail et bien entendu vous le faites, n’y trouvant plus la joie qui vous avait été promise dans le fait de servir et d’apporter à la société votre contribution au progrès et à la joie.

    Avouez que vous vous êtes bien éloignés du sujet ! Nous pensons à ces travaux de saisie informatique, de travail à la chaine et autres taches parfaitement décérébrées qui ont tué en vous toute lueur de motivation hors mis celle de rentrer chez vous, manger et dormir après avoir fait les devoirs des enfants qui sont éduqués dans cette même optique.

    Votre société occidentale s’est dévoyée et il va être temps d’y mettre un terme afin que chacun ait l’occasion de retrouver au fond de lui le gout du service, le gout de la solidarité et la joie de servir, la joie intime de donner et de recevoir le sourire de l’autre en meilleur moyen de paiement.

    Oui nous pourrions être syndicalistes vois-tu, non pas dans le sens d’exiger et de battre les tambours de guerre contre une classe patronale qui serait l’unique coupable : vous êtes tous coupables car chacun d’entre vous a été place tôt ou tard en position de « patron » (vies antérieures) et chacun d’entre vous s’est donné l’occasion de réduire son prochain pendant qu’il s’octroyait de droit divins de meilleures conditions de vie. Mais de quel droit ? Vois-tu, les plus pauvres et les plus bêtes, n’ayant pas la chance d’avoir un cerveau ou des moyens physiques de paraitre dans votre société  aspire néanmoins au bonheur, au même bonheur que ceux qui vous semblent les plus grands et les plus valeureux.

    Oui mais alors quoi faire ? Nous sommes bien obligés de gagner notre vie pour manger et dormir ?

    Sois sans crainte, nous vous donnerons les moyens d’évoluer selon votre conscience et non selon d’austères obligations sociales. Le temps fera son affaire de ces systèmes corrompus et bientôt surgira une société plus juste et plus humaine qui répartira les richesses  de juste façon et non pas selon les règles d’un mérite qui est réparti par les claquements de doigts des plus forts.

    Quand et comment : les gens souffrent ?

    Vivez chaque instant dans la joie de savoir qu’il est le dernier instant de vos obligations sociales strictes et servez votre prochain avec joie, tout viendra en son temps. Remplacez la motivation de travailler pour l’argent par la motivation de travailler pour servir non pas vos dirigeants, mais ceux à qui vous apportez, par votre juste contribution, une meilleure existence. Ce seul remplacement de motivation vous permettra de vous rééquilibrer en attendant que la vie fasse bien les choses ce qui ne saurait tarder.

    Quand je relis ce texte, j’ai l’impression de lire les propos new age qui promettent un nouvel âge justement alors que dans le fond rien ne change et que les choses empirent.

    Le temps touche à sa fin cher enfant, le temps de vos souffrances touche à sa fin et votre société va naturellement se révolter contre l’obscur et le fort, car tous ensemble vous êtes forts et vous renverserez ces dirigeants qui prônent l’esclavagisme en en lieu et place du service. Non il ne s’agit pas de tout laisser tomber et de s’isoler chez soi avec son canapé et sa télévision en se réservant une vie oisive et sans grand intérêt : il s’agit de retrouver sa juste motivation, celle qui permet de prendre une part active à la vie avec ses qualités bien à soi et d’aider la société à prendre son envol. Et vous le ferez par conviction, dans la joie de la solidarité parce qu’il faudra bien résoudre les problèmes lorsqu’ils seront là – n’en doutez pas !

    Serait-ce donc une forme de guerre civile ?

    Lorsqu’un système prend fin mon enfant, tout prend fin, le phénomène peut-être graduel ou brutal, général ou isolé sous la forme d’ilots, il sera assez brutal et général, brutal car vous ne pensez pas que le système puisse être remis en question et général car il va être difficile au système de préserver des ilots justement. Vous serez surpris et c’est là que se révèleront les forces de chacun qui aura à cœur  non seulement de sauver sa peau, mais de redécouvrir l’intérêt de son voisin, de ses amis et de voir qu’ensemble tout est possible dans une joie relative et une certaine bonne humeur au travail. Vous allez avoir l’occasion de redécouvrir la communauté d’intérêt autant que d’amour.

    Mais si le système pète, nous allons avoir d’abord nos moyens s’effondrer ? Ce sera le chaos, l’horreur ?

    Non, nous vous garantissons que bien que certains en souffriront, la plupart sauront trouver là l’occasion de grandir et de retrouver ce pour quoi ils sont venus sur cette terre, terre de souffrance aujourd’hui, terre de joie demain. Regarde chère enfant comme les choses ont été bien faites pour 1000 soucis de ta vie qui se sont réglés quasiment sans ton intervention et même en trouvant les solutions incroyables qui permettent de ne blesser personne tout en arrivant à l’objectif ! Et bien le hasard n’existe pas et il règlera comme un magnifique chef d’orchestre les problèmes les plus compliqués sans qu’il soit nécessaire de se battre pour cela, hors mis si cela est votre objectif : alors bien entendu vous serez servi. Chacun sera donc mis en phase avec son objectif profond et vrai : quel qu’il soit. Ce sera sans doute, une fois de plus, une révélation pour tous, mais une révélation individuelle et non seulement collective.

    Je ne peux imaginer dans mon corps et dans mon cœur l’énormité d’une telle mutation

    La mutation elle-même sera longue, mais définitive, ses différentes étapes vous surprendront par leur caractère irréversible, comme si non, il ne vous était plus possible d’aller au-delà de ce que vous avez construit dans ce sens. Il faut désormais que la machine fonctionne dans le bon sens et sur les bons rails. L’humanité va voir un nouveau jour se lever, même si l’âge d’or n’est pas pour demain car vous avez du pain sur la planche : mais ne soyez pas dans la crainte, les temps obscurs prennent fin et dès que vous allez sentir au plus profond de vous-même que la grande mutation est commencée, alors de nouvelles forces vont se mettre à jour et votre joie intérieure compensera la peine que vous avez éprouvée jusqu’ici

     

  • L'ultime tri et les évènements prévus

    • Le 17/03/2017

    L’ultime tri entre le bon grain et l’ivraie ?

    (17 Mars, 3 jours avant l'équinoxe de printemps)

    Je suis à peine triste quand je regarde le monde, il n’est pas possible de continuer comme ça, ce ne sont que sinistres affaires de guerres, d’argent et encore d’attentats et de souffrance au milieu d’une pollution généralisée.

    Aujourd’hui Je veux questionner sur notre temps !

    Ange 01 

    Ma chérie, tu souffres de voir le monde ainsi, mais il n’y en a plus pour très longtemps avant que vous n’amorciez le grand tournant, la vraie période de transition à l’issue de laquelle cette situation n’existera tout simplement plus.

    Nous savons que tu ne peux pas croire que tout va bas culer d’un moment à l’autre, mais pourtant tout va basculer, très vite, sans laisser d’autre choix possible que de progresser soi-même ou de disparaitre corps et biens dans la tempête. Il n’y aura pas de place pour la tiédeur dont tu as peur à l’instant.

    Ce n’est qu’une question de mois, mais courts, pour que tout bascule, regarde les signes, les signes dans le ciel, mais aussi les signes sur terre, ils doivent t’encourager à tenir bon le cap de tes choix personnels que tu pourras mettre à l’épreuve très vite pour aider les autres et t’affirmer toi-même.

    Nous savons que tu doutes et que tu doutes toujours, rationalisation après rationalisation, et pourtant nous ne cessons de distribuer des signes évidents qu’un plan est à l’œuvre et qu’il n’y a rien à faire pour s’y inscrire, seule votre réaction face à ce plan peut varier, mais le plan lui est là !

    Nous savons que tu crains beaucoup les charges matérielles qui pèsent sur toi, craignant de ne pas pouvoir assumer tes amis, tes amours, tes compagnons et tes sœurs : alors nous te le disons, tu le souhaites tant qu’il ne peut pas en être autrement, autant d’amour ne peut laisser l’univers indifférent. Car tu ne crains pas pour toi, mais pour eux et ce que tu crains pour les autres, l’univers te l’épargnera.

    Faites place à la joie plutôt qu’à l’angoisse, l’angoisse est une mauvaise conseillère, nous savons qu’elle te gêne dans ta communication avec nous et que tes peurs créent un écran de fumée, aussi sommes-nous heureux de te retrouver aujourd’hui et de voir que tu es désormais pleinement consciente du processus qui se déroule en toi et en ces millions d’êtres humains concernés par le processus. Tes amis seront épargnés, tes amours seront épargnés car nous ne séparerons ni les amis, ni les amours ni la vraie famille ni les vrais enfants de leurs vrais parents, il y aura dans ce processus une justice et une évidence que tu ne dois pas craindre, mais dont tu dois au contraire te réjouir.

    Réjouissez-vous à présent mes enfants car le temps des épreuves est bientôt fini et vous allez assister en direct à ce que vous êtes venus voir grâce à un choix conscient qui remonte à des temps plus anciens et à des lieux où le temps n’existe pas, soyez bien présent quand éclateront les conflits terrestres auxquels vous vous garderez de participer si ce n’est par devoir de secours ou de compassion. Les conflits marqueront le début d’une ère de séparation entre le conflit et le non conflit, entre la paix et l’amour d’un côté, la guerre et le pouvoir de l’autre. Ceux qui choisissent l’énergie de la peur, du pouvoir et de la guerre auront le droit à un véritable festin. De même ceux qui choisissent l’amour et la paix pourront enfin se reposer dans les bras de ceux-ci.

    Tu nous poses sans cesse, car tu es fatiguée, la question du temps, de la durée : tu n’auras plus guère à patienter bien-aimée, tout cela va durer le temps d’un clin d’œil  et lorsque les signes apparaitront il n’y aura que quelques heures pour s’organiser et se mettre à l’abri en sachant que l’abri réel est en soi dans la paix et non enfermé dans une cave même si la fureur des éléments fait craindre les plus valeureux ! Non nous ne sommes pas des prophètes d’apocalypse et ce ne sera pas l’apocalypse, enfin pas telle que vous l’imaginez, ce sera le grand tri, la grande muraille, l’ultime séparation entre les pacifiés et les autres, entre les nouvelles énergies d’amour et de paix et les anciennes énergies de lutte pour le pouvoir et l’avidité.

    Tout cela ne te concerne plus, sois en paix et cesse de paniquer pour un jardin ou pour un coup de balai dans ta maison (je suis stressée par la propreté du jardin et de la maison). Tu verras que tout sera en ordre pour que les choses se déroulent comme il le faut, quand il le faut, comme cela a été le cas SANS TON INTERVENTION dans les mois qui se sont écoulés et même les années. Oui tout se déroule sans qu’il soit nécessaire d’avoir à prendre de douloureuses décisions qui seraient contraires à votre sens profond de l’amour et de vos grandes valeurs, de l’éthique morale qui vous anime. Alors n’ayez pas peur, nous sommes comme vos parents et nous ne vous laisserons pas trébucher au bord de la falaise.