Blog

  • J'ai la vision de l'arrivée d'une planète bleue : ils m'expliquent que c'est un présage

    • Le 16/06/2017

    Vision d’une planète bleue arrivant sur terre : je les interroge

    Aplanete 

    Cette nuit une vision étrange : je suis sur terre avec mes proches et ça gronde fort, le ciel parait occulté par quelque chose de noir en forme d’immense oiseau noir. Puis je l’aperçois : la magnifique planète bleue, grosse et distincte, plus grosse que la lune et nettement bleue. Les grondements ne cessent pas et l’immense oiseau noir plane toujours dans les cieux.

    Cela s’appelle un présage dans votre langage, c’est un présage qui t’est donné pour te rassurer sur le fait que cette période noire ne durera pas et que nous y mettrons fin grâce à un évènement cosmique effectivement prévu.

    Cet évènement cosmique permettra de renouer en très peu de temps avec la solidarité et l’amour, des valeurs actuellement en perdition. La famine ne règnera pas et la catastrophe ne sera pas partout terrible à condition que chacun prenne soin de chacun. Néanmoins ce sera assez impressionnant pour figer les esprits.

    Est-ce l’avertissement dont nous parle la tradition catholique ?

    Oui, et les grondements sont ceux du ciel et de la terre conjugués, ils feront si peur que l’homme ne craindra plus l’homme, mais Dieu. Quoique l’idée de punition est absurde, car la source ne punit pas, mais les évènements se conjuguent pour vous ramener à l’amour de Dieu, l’amour absolu de la source. Oui il y aura des morts, mais ce ne sera pas plus dramatique que les grandes catastrophes que vous avez connues, quoique plus répandu comme un souffle monstrueux qui balaiera vos doutes : du moins l’espérons nous !

    Comment ne pas douter ? Tout est si difficile ici ?

    La Foi ou la confiance ne s’expliquent pas petite fille, elles sont. A toi de voir si tu nous fais confiance, si tu TE fais confiance, ce qui n’est pas souvent le cas malgré le nombre de signes que nous éparpillons sur la route pour que tu TE rassures.

    Comment interpréter ce « présage » ?

    L’oiseau noir représente le mal qui plane au-dessus de vous et tu as vu qu’il était composé de multiples parcelles ! Même si le ciel s’obscurcira comme l’ors d’un terrible orage, cela n’ôte en rien le sens de l’oiseau qui plane et menace. Les grondements sont eux aussi à double sens : le grondement de la terreur et la guerre qui se répandent, mais aussi le grondement audible et sensible qui pénètrera dans votre tête et dans votre corps pour le faire réagir au plus profond de lui-même.

    La planète bleue est elle-même un corps céleste (nous reprenons vos mots) qui approche invisible et masquée et ne se dévoilera qu’au dernier moment. Oui vos savants, scientifiques savent, mais pourquoi paniquer l’homme ? La panique n’a pas de grande valeur si elle n’est pas suivie d’effets. Hors les gens sont déjà dans un égoïsme difficile (ils me disent monstrueux), alors qu’en serait-il si on leur disait de prévoir une mini fin des temps : tu connais les dérives du survivalisme !

    Voilà petite fille : tes proches sont là pour que tu vives cet évènement en famille, au même titre que les autres, avec du monde à rassurer et pour exercer tes fonctions de veilleur dans les meilleurs conditions.

    C’est quoi cette histoire de veilleur ?

    Le veilleur, comme un veilleur de nuit, surveille que rien n’arrive de fâcheux lorsque les autorités ne sont pas présentes : soit lorsque Dieu/La source est mal représenté. Il travaille de nuit et chez vous, il fait nuit, nuit comme la nuit de l’âme, de toutes les âmes.

  • Ils nous donnent les clefs de l'amour terrestre (Partie 3 sur 3, la nuit de l'âme)

    • Le 11/06/2017

    L’amour terrestre : Partie 3, la nuit de l’âme (et les douleurs d’amour)

     

    Lorsque l’amour terrestre n’est plus matériellement accessible, nous sommes souvent envahis par une véritable nuit de l’âme : tout ce qui est beau et positif semble fuir pour laisser la place à une humeur sombre et dégradée. Comment s’en apercevoir ? Comment lutter ? Comment construire après un tel fiasco terrestre ?

    Amour 03 

    Comment s’en apercevoir ?

    C’est si simple petite fille, quand plus rien ne fait sens pour vous, quand tout semble éteint et que survient ce que vous nommez dépression, c’est alors que vous entrez de votre plein gré dans la nuit ! Ne confondez pas une simple mauvaise humeur ou un accès de tristesse avec cette lancinante épreuve. La nuit de l’âme est aussi longue et pénible que le jour est fastueux et attirant. Vous fuyez presque tous la nuit, le sombre, et tous les lieux habituellement superbes tels que montagne, nature, forêt ou chemins, vous semblent terribles une fois les ténèbres tombées. Voici la nuit de l’âme : si si sombre qu’il vous semble que vous ne pourrez retrouver votre chemin, si longue que vous fatiguez intensément sans avancer, si pénible que les larmes elles-mêmes sont encore un soulagement. La cause la plus fréquente se terre dans vos peurs : peur de la mort, peur du manque, peur de la perte, ce sont les peurs fondamentales. Il existe d’autres nuits, d’autres lunes, mais tout être humain passera tôt ou tard par la nuit et l’expérimentera afin de trouver définitivement sa carte intérieure, sa boussole de vie spirituelle.

    Comment lutter ?

    Non, nous ne vous fournirons pas de solution simple et applicable à tous. Mais la toute première étape consiste à en prendre conscience afin de savoir que la nuit est une illusion par rapport à la réalité du chemin : le chemin ne se modifie pas malgré les apparences et la nuit prendra donc fin en vous rendant votre visibilité et votre force de motivation. La seconde étape consiste à lutter contre cette part de vous-même qui veut abdiquer et quitter le jeu de façon abrupte, se croyant incapable de se tirer d’affaire, quand bien même elle aurait tous les outils : il faut donc fuir l’abdication contre vents et marées et même si cela semble douloureux que de rester sur place. Enfin il n’est pas nécessaire de chercher un « lampadaire » pour éclairer votre route, entendez une solution de facilité qui aurait l’heure de vous fournir une illusion de solution ! Non, serrez-vous plutôt les uns contre les autres, comme le font les animaux, afin d’affronter la nuit ensemble et sachez reconnaître dans votre prochain une présence divine qui vous apportera un peu de sa lumière en échange de la vôtre. Il n’y a donc pas de solution en soi, mais en tous. Et quand nous disons en tous, il ne s’agit pas de remplacer, par exemple, un amour achevé, par un nouvel amour (bien que ce soit autorisé de reconstruire sa vie), mais de voir dans le monde qui vous entoure une source ineffable de présence divine à contempler et dont il faut faire bon usage. Allez donc vers l’extérieur, quoique vous pensiez, même si cela vous semble peu de chose. Distinguer le lampadaire de la lumière véritable n’est pas si compliqué : le premier ne vous apporte qu’une faible source de lumière qui disparait dès que vous n’êtes plus sous son abri et la seconde vous apporte une joie durable.

    Comment construire après un fiasco terrestre

    Construire n’est pas le but, le but est d’aimer, la construction vue sous votre angle terrestre n’est qu’une illusion du grand théâtre. Peu importe ce que vous faites, si vous le faites avec amour, soit en termes terrestre avec une juste motivation. La juste motivation n’est pas passionnée, la passion est elle aussi terrestre et non durable. La joie divine est ineffable et durable. Voilà comment les distinguer une fois pour toute. Mais cela ne veut pas dire que la seule solution serait de rentrer dans les ordres en fuyant le monde terrestre. Pas du tout.

    Après un fiasco, l’égo semble détruit, il est au contraire trop rigide, rigidifié par les épreuves, donnant son sens personnel à toute chose en omettant le sens général de la vie. Il convient donc de faire son deuil afin d’assouplir l’égo, d’adoucir sa contrainte. Faire le deuil est un exercice très terrestre, par ailleurs et dans une dimension divine, les choses n’ont ni début ni fin et le deuil n’existe pas. Vous devez vous le rappelez pour poser une fois pour toute à sa place que seules les choses sans réelle importance ont un début et une fin.

    Le fiasco appelle la fin, mais vous devez vous souvenir que la fin est aussi le début, le début d’un nouvel acte dans la grande pièce de théâtre. Réjouissez-vous comme des enfants qui jouent et ne prenez pas à cœur les épreuves qui le touchent. Prenez à cœur ce qui est de l’ordre de la mission que vous vous fixez (peu importe laquelle) et relativisez les peines du cœur. Ne tentez pas d’utiliser la formule du train qui en cache un autre et ne changez pas de motivation pour oublier la peine.

    Enfin, s’il vous semble que tout est terminé et que vous n’avez plus ni mission ni importance, alors souvenez-vous que c’est impossible dans le temps et qu’il vous faut seulement être patient et découvrir le sens de ce qui se passe.

    Souvenez-vous que le mot Fin n’existe pas en dehors de votre dimension et que attendre c’est rendre grâce à la vie pour tout ce qu’elle vous a donné et donnera encore. 

  • Ils nous donnent les clefs de l'amour terrestre (Partie 2 sur 3)

    • Le 08/06/2017

    L’amour terrestre : Partie 2, distinguer l’amour vrai

    Entre divorces, ruptures, fâcheries et autres drames, il est difficile de s’y retrouver et d’avoir confiance. Alors de quoi est composé l’amour terrestre véritable, si il existe ?

    Amour 02 

    Crois en l’amour, l’amour terrestre est souvent limité par vos dimensions, mais l’amour est le lien ultime de l’entité à Dieu, c’est le ciment universel, ce qui relie, ce qui chagrine donc lorsqu’il disparait, ce qui enchante lorsqu’il apparait alors que l’on croyait la vie terne et sans intérêt. Ainsi en va-t-il pour toi : tu vois la vie avec tes lunettes grises, mais bientôt tu recouvreras force et santé et des capacités bien plus importantes que celles développées maintenant. Nous savons qu’il te faut un compagnon de route (c’est en effet le cas)

    Allez petite fille ! Courage ! Courage à toi et à tous ceux et celles qui liront ce message, vos peines finiront bientôt et vous trouverez la force d’aller au bout du chemin pour gagner vos galons sur une terre renouvelée et saine. Non nous ne vous promettons pas un bonheur paradisiaque alors même que cela reste pour vous un concept par trop éloigné. Nous vous promettons des changements suffisants pour que les gens de bonne volonté se réunissent autour d’un foyer plus universel et plus partagé.

    L’amour vrai défie le temps et l’espace, l’amour terrestre est souvent un mélange d’attirance physique, d’intérêt psychique et d’opportunisme de l’instant : 2 êtres physiquement et intellectuellement compatibles se rencontrent et tentent de souder leurs intérêts pour aller ensemble sur le chemin de la vie.

    Mais cela n’a rien à voir avec l’amour. L’amour c’est lorsque l’autre a autant voir plus d’intérêt que soi-même, c’est ce que vous éprouvez souvent pour vos enfants, mais rarement pour votre conjoint qui a servi de géniteur, puis a été oublié, lui, ses centres d’intérêts et réciproquement.

    Une terre renouvelée ne voudra plus de cet amour au rabais, elle voudra des relations pleines, entières, solidaires et joyeuses où la présence de l’autre complète le monde de façon harmonieuse. Voilà à quoi devrait ressembler l’amour, même sur votre terre pour le moment imparfaite.

    Nous savons qu’à l’instant ta peine est grande, tu accumules, comme tant d’autres des petites peines qui finissent par former une grande vague douloureuse. Mais passée cette vague qui t’aide à y voir clair et à mesurer encore et encore l’impact de l’égo, à le distinguer de l’impact du cœur, tu te sentiras définitivement mieux. L’égo, c’est celui qui vous fait croire que votre peine est immense alors même qu’il se sent atteint, blessé ! Mais l’égo n’est qu’une partie de votre conscience et ses peines ne sont que des peines de l’égo : pas de vraies douleurs de l’âme. Dans ce registres, orgueil, vexations et autres mesures rabaissantes vous nuisent en apparence, prenez les pour ce qu’elles sont : de faux obstacles à dépasser en marchant dessus.

    Une peine de l’égo est presque une chance. Vous pensiez avoir raison, vous avez tort ; vous pensiez être apprécié et important, vous ne l’êtes pas ; Vous pensiez être aimé, pas tant que ça ! Voilà quelques atteintes classiques à votre majesté intérieure, mais qui n’a rien à voir avec la majesté de l’âme qui sait bien que tout cela est transitoire. Nous savons que vos souffrances terrestres sont néanmoins grandes et qu’il ne faut pas les minimiser, ce que font de nombreux professionnels de la relation d’aide ! Mais croyez en votre « vous supérieur » qui saura y voir clair et rebondir pour aller vers son destin véritable : car chaque blessure est un caillou de plus pour traverser le grand fleuve de la vie.

    Nous savons (en souriant) que tu as « mal aux pieds » à force de marcher sur des cailloux, mais chaque peine a sa contrepartie et bientôt nous te montreront un tapis de velours ! Ce message vaut pour tous ceux qui souffrent de façon non légitime dans cette vie et qui lisent ce message ! La lumière prendra toujours le pas sur l’obscurité !

    Alors qu’est-ce qu’une souffrance légitime ? C’est une souffrance dont nous sommes à l’origine à cause de notre comportement qui a dévié de l’amour. Il faut bien le dire, nous sommes souvent à l’origine de nos propres souffrances sur cette terre ou nous perdons le cap, le cap de l’amour que nous nous étions pourtant fixés de suivre aveuglément ! Mais nous n’avons, vous n’avez pas tous les torts et nous n’allons pas vous renvoyer à votre souffrance. Alors si vous lisez ce message, essuyez vos yeux, faites la distinction entre blessure de l’égo et peine véritable, et celle-ci disparaitra par l’enchantement de l’amour Originel.

    Nous espérons que ces quelques lignes que nous avons voulu courtes, mais précises, vous aideront à surmonter votre peine et à rebondir vers l’amour que nous vous promettons.

    Par ailleurs ces temps de souffrance du cœur sont aussi des temps de tribulation où la compassion n’est plus présente, ayant laissé la place au pouvoir de l’égo. Ces temps prendront fin bientôt sur une échelle de temps humaine.

  • Ils nous donnent les clefs de l'amour terrestre (Partie 1 sur 3)

    L’amour terrestre : ils nous en parlent et nous en donnent les clefs (Partie 1)

     

    L’amour sur terre est un véritable souci et parfois même un fléau …. Je ne le comprends pas et ne vois pas quoi faire par rapport à ce secteur où la plupart des gens souffrent. Vous m’aviez donné une information, elle s’est révélée exacte (info perso), même si désagréable. Je me sens actuellement seule et démotivée, mais comme beaucoup d’entre nous me dite- vous, à quoi tout cela est-il du ?

    Amour 01 

    L'amour terrestre : première partie

    Crois en l’amour, l’amour terrestre est souvent limité par vos dimensions, mais l’amour est le lien ultime de l’entité à Dieu, c’est le ciment universel, ce qui relie, ce qui chagrine donc lorsqu’il disparait, ce qui enchante lorsqu’il apparait alors que l’on croyait la vie terne et sans intérêt. Ainsi en va-t-il pour toi : tu vois la vie avec tes lunettes grises, mais bientôt tu recouvreras force et santé et des capacités bien plus importantes que celles développées maintenant. Nous savons qu’il te faut un compagnon de route (c’est en effet le cas)

    Ce qui arrive actuellement est le fruit d’une société corrompue où l’on place ses intérêts partout ailleurs que dans l’amour, que ce soit du Divin ou terrestre : la problématique est la même ! Comme tu le lisais petite enfant, il est juste de maudire (au sens métaphorique) ceux et celles qui font des refuges et des abris pour eux-mêmes en excluant leurs proches et voisins qui vont mourir de faim à leur porte. La porte des cieux leur sera tout aussi close, même si non nous ne sommes pas en train de vous faire la morale sur l’enfer et le paradis, mais sur le fait que l’on récolte ce que l’on sème. Parole pleine de sagesse.

    Petite enfant seule, tu ne l’es pas tant que ça et tu ne souffres pas de misère en même temps, mais pense avec compassion à ces personnes âgées laissées de côté par leur famille et qui vivotent seules devant leur télévision avec pour seule compagnie la télé réalité pour les tenir informées du monde. Penser avec compassion t’aidera à relativiser tes propres maux, même si nous ne minimisons rien de tes souffrances physiques notamment.

    Ton amie a raison aussi, nous avons commencé à œuvrer dans le sens du tri : chacun exprime qui il est, du pire au meilleur et trouve ses alliés ou son coin de campagne, que ce soit pour s’isoler de l’amour ou au contraire s’en rapprocher. Le grand tri n’est pas l’œuvre de Dieu, mais une mécanique très humaine qui permet à chacun de se positionner. Alors comment œuvrons-nous ? Tout simplement en laissant faire là où cela peut paraitre blessant alors que c’est seulement juste.

    Bientôt vous vous éloignerez de tout ce qui n’est pas amour pur et vous rapprocherez de votre véritable famille de tous bords et toutes dimensions. Même si ce temps vous parait long, il ne l’est plus tant que ça. Alors dans l’attente, pensez amour comme vous le pouvez :

    • Pensez compassion par amour pour tous ceux et celles qui souffrent seuls et en silence
    • Pensez compassion pour les territoires qui semblent oubliés de Dieu
    • Pensez compassion pour tous ceux et celles qui s’éloignent de vous et vous blessent
    • Répondez à la haine par la compassion, il ne s’agit pas de se laisser pourfendre, mais de rester, au sein de son âme, à l’abri de la haine et des critiques.

    Nous allons te donner un exemple : si toi, ou tes amies vivent des situations tumultueuses, ne haïssez pas, mais éloignez-vous assez pour être capable de plaindre l’être qui vous semble non capable d’aimer. Il arrive que cette personne soit aussi vous-même et c’est pour cela qu’il vous faut aussi vous pardonner et faire preuve de compassion vis-à-vis de vous-même.

    Sachez que qui veut partager recevra et qui veut s’isoler s’isolera.

    Demain ma chère enfant, nous te donnerons d’autres enseignements concernant l’amour terrestre. Nous évoquerons la rupture relationnelle comme tu le souhaites afin de vous donner des clefs pour mieux la vivre.

  • Heeelp : seconde partie, une réponse précise

    Heeeeelp ! Seconde partie : quoi faire

    Je trouve toujours très légers les mots angéliques qui compatissent à nos douleurs, mais ne font rien ou presque. Aussi ai-je eu envie de leur en demander plus ainsi que quelques réponses là aussi plus précises comme le quand avec le comment échapper à la douleur morale ou physique.

    Anature 01 

    Rappel : Petite enfant, le temps des souffrances de tous ordres a commencé et vous ne pouvez pas y échapper. Les organismes à la forte constitution échappent aux douleurs physiques et les personnes les plus solides moralement souffrent moins : mais la réalité quotidienne qui vous entoure est toxique au possible ! Vous ne pouvez plus échapper à cette toxicité qui tue et va tuer certains d’entre vous, même parmi les meilleurs. Non ce n’est pas un gage d’évolution que de tenir, seulement quelque chose qui est prévu et planifié : qui va tenir et qui va partir. Et ce n’a rien à voir avec le grand « tri » qui a lieu en ce moment même entre ceux qui veulent se rapprocher de Dieu/La Source et ceux qui veulent se battre pour une vie encore plus matérielle, à tous prix.

    Suite aujorud'hui : Ah petite enfant, il te faut des balises terrestres. Soit, mais elles seront partielles car l’être humain n’agit pas selon une ligne cohérente et il se peut que telle chose ou tel détail ne se produise finalement pas. Comme vos prophéties, maintenant innombrables, vraies ou fausses, émanant de la Source (de ses représentants) ou d’autre chose, il devient difficile de s’y fier, d’abord parce que la pollution mentale est trop importante et ensuite parce que certaines n’ont pour objectifs que de vous effrayer et de vous manipuler. Que vous viviez les temps de l’apocalypse avec son cortège de souffrances, oui, mais que cela soit insoluble, non pas toujours. Et surtout « ils » n’auront pas le mot de la fin.

    Ce qui est certain, c’est que bien malin les égoïstes qui pensent avoir veillé sur eux-mêmes et tout prévu. Ils seront surpris, un peu comme si personne n’avait son mot à dire.

    Concernant le  « quand », cela est proche, nous savons que tu détestes ce mot trop souvent et mal utilisé car pour vous il signifie dans les jours, semaines, au pire dans les mois à venir. C’est aussi comme ça que nous l’entendons. Les aggravations commencent et ne s’arrêteront pas avant une totale transformation de votre monde. Il vous semblera que tout cela est imparable, mais non, vous n’aurez qu’à être vous-même et à vous fier à des valeurs sures telles que l’amour ou l’amitié, alors tout sera toujours solutionné. Quant au grand « boum » tant attendu, parce que comme lorsque crève l’abcès, il se produira sans doute, mais pas immédiatement. Vous devrez d’abord voir votre monde se décomposer un peu plus. Non il n’est pas programmé, même si il avance inéluctablement et non il n’existe pas de sanctuaire de protection connu. On ne peut pas se protéger de son gouvernement, ou peu, et on ne peut pas plus se protéger de ces maux-là : mais nous vous protégeons et avons à notre actif des outils puissants, dont le juste hasard et la très juste intervention.

    Voilà pour le « quand et le comment ». Voyons pour vos souffrances. La vie est une juste balance des plus et des moins, n’allez pas chercher midi à 14heures et veillez seulement à compenser tout ce qui est négatif par les mots justes, le juste comportement, la juste prudence, le juste soin de soi. Et cela est différent pour chacun d’entre nous. Pour reprendre des valeurs qui sont les tiennes, l’agriculteur veillera au juste usage des intrants, la mère de famille à la juste alimentation des siens, le cavalier au juste usage de son ami le cheval et le jardinier à la juste taille, l’ami au juste témoignage de son amitié et de son écoute ou aide et l’être humain en général à la juste quête de ses besoins et non en tombant dans un égoïsme sordide : la aussi le juste équilibre pour reprendre la métaphore bouddhiste de la juste tension de la corde de guitare et il n’y a pour ainsi dire qu’une seule note juste. Voilà le comment.

    Sous cette réserve, nous interviendrons et ferons le reste pour vous apporter l’aide prévue, car les vivants doivent vivre et les autres mourrons, mais en paix avec eux-mêmes. Il n’y aura d’enfer que pour ceux qui ont peur, pour les autres tout sera question de foi, foi en soi, foi en les autres, foi en Dieu. Oui tu nous fais la réflexion de la famine qui sévit dans certains pays, mais sache que c’est un choix et qu’il n’est pas pire que le tien. Dans votre pays où l’on est jamais vraiment heureux, on a guère que le choix de ses souffrances et cela perdurera tant que vous n’aurez pas changé les choses. Même lorsqu’elles changeront par la force, tout ne sera pas joué, finalement tout commencera.

    Nous savons que c’est ce que tu attends, toi et bien d’autres : commencer à nouveau, finir cette partie très inintéressante et accéder à un autre niveau, exactement comme dans un jeu vidéo. Mais cela arrivera assez tôt pour vous éviter le découragement, pendant ce temps, ceux qui se préparent doivent prévoir leurs forces sur tous les plans : nous parlons de la force d’amour et de la force mentale : autre termes de la foi.

    Quand à vos souffrances actuelles, nous ne savons pas toutes vous les éviter, puisqu’une partie dépend de vous (non pas vous personnellement, mais vous les humains). Mais vous avez les outils ou recevrez les outils pour que ça ne dépasse pas les limites du supportable. Là aussi la juste compensation vous aidera.

    Evitez les excès d’onde, comme l’usage immodéré des outils technologiques : portables, tablettes, ordinateurs. Evitez les excès alimentaires chimiques, évitez l’enfermement et l’immobilisme chimique. Usez et abusez de la nature profonde et sauvage car elle recèle des forces bénéfiques que même vos pulvérisations chimiques ne détruisent pas. Partagez avec joie, même si les autres ne partagent pas, donnez avec plaisir, même si les autres ne donnent pas, mais éloignez-vous à temps de qui vous blesse et vous fait du mal durablement (nous ne parlons pas de la blessure accidentelle) et ne fréquentez pas vos relations par simple souci social ou de prestance de l’égo.

    Si vous respectez tous ces items, vous gagnerez beaucoup de souffrance et cela suffira à même vous apporter une certaine force. Pour le reste, ne soyez pas trop curieux, les prophéties abondent de mensonges entre les vérités et ne faites pas qu’attendre : vivez l’instant présent (c’est de vous).

  • Help ! Nous souffrons ! Ils expliquent les causes et comment cela va s'arrêter (Partie 1)

    • Le 22/05/2017

    Heeeeelp ! Nous souffrons de maux divers, ils nous parlent, nous rassurent, nous apportent leur aide (partie 1)

    Beaucoup de mes ami (e)s et moi-même souffrons de maux divers : grande fatigue, déprime latente, mal partout, des raideurs et des douleurs. Je m’interroge sur cette vague de souffrance vraiment épuisante. Nos nuits sont courtes et parfois détruites par de petits réveils multiples et les réveils sont difficiles, même pour les plus courageux d’entre nous.

    Chemtrail01 

    Petite enfant, le temps des souffrances de tous ordres a commencé et vous ne pouvez pas y échapper. Les organismes à la forte constitution échappent aux douleurs physiques et les personnes les plus solides moralement souffrent moins : mais la réalité quotidienne qui vous entoure est toxique au possible ! Vous ne pouvez plus échapper à cette toxicité qui tue et va tuer certains d’entre vous, même parmi les meilleurs. Non ce n’est pas un gage d’évolution que de tenir, seulement quelque chose qui est prévu et planifié : qui va tenir et qui va partir. Et ce n’a rien à voir avec le grand « tri » qui a lieu en ce moment même entre ceux qui veulent se rapprocher de Dieu/La Source et ceux qui veulent se battre pour une vie encore plus matérielle, à tous prix.

    Tu as parfois le sentiment de mourir un peu chère petite, mais cela n’est pas exact, tu es seulement un peu fatiguée par toute cette toxicité, mais aussi par le monde dans lequel tu es seule pour le moment. Ces temps de solitude ne dureront pas, mais dans l’attente, repose toi, le hasard fera bien les choses, comme d’habitude. Ces conseils que nous te donnons valent pour toi, mais aussi pour ceux et celles qui te liront et veulent comprendre ce qui se passe.

    Les enjeux sont énormes : allez-vous craquer et vous tourner vers un monde encore plus matériel et des plaisirs encore plus virtuels, ou allez-vous survivre à cette grande misère morale et gagner vos galons pour reconstruire de façon plus adaptée à votre nouvel état d’être ? Rassurez-vous, vous pourrez aider à la reconstruction même si vous mourrez physiquement à ce monde. D’ailleurs il va lui-même progressivement s’effacer de sorte qu’il ne restera qu’une sombre réalité pour ceux qui y sont attachés. Les autres ne percevront plus cette misère.

    Parlons de vos douleurs, voici les symptômes de l’empoisonnement lent qui vous perturbe :

    • Raideurs articulaires et musculaires
    • Douleurs multiples
    • Affaiblissement des défenses immunitaires
    • Fatigue chronique
    • Dépression fréquente et insidieuse
    • Rythme circadiens très perturbés, tout comme la qualité du sommeil, autant que la qualité de l’état d’éveil

     

    La plupart d’entre vous pouvez « cocher » 3 items consécutifs sur la liste des 6 items décrits ci-dessus. Les plus sensibles souffrent parfois de tous ces symptômes à la fois. Les plus solides se limitent à 1 ou 2 items : mais personne n’est vraiment indemne !

    Parlons maintenant des causes de tous ces maux :

    • Votre soleil et votre système solaire sont perturbés et interagissent avec une mécanique inhabituelle
    • Votre atmosphère est durablement empoisonnée par tout ce qui s’y trouve et ne devrait pas y être et notamment des métaux lourds, des pesticides et des particules que vous nommez nanoparticules (et nous évoquons la pollution chimique en général).
    • Des ondes courtes (ils parlent aussi des microondes)  qui abiment les tissus : tous les tissus, y compris les tissus cérébraux

    Se défendre contre cet ennemi inattaquable est impossible. Les dirigeants qui autorisent l’utilisation de tout ceci et pensent ne s’en prendre qu’à vous font une grave erreur : ils ont déclenché un cycle qui ne les épargnera pas ni eux, ni leur descendance.

    Vous pouvez tout de même éviter le pire en étant un peu hygiéniste : évitez de consommer trop de produits chimiques et autres aliments bourrés d’additifs (dont la toxicité est à terme assez grave et nuisible à tous), évitez de vous complaire dans l’usage des ondes qui ne transportent pas que l’internet et vos communications, mais bien aussi tout le reste et vivez au grand air, même si il est partiellement empoisonné : une vie saine avec de l’extérieur renforcera votre organisme via le contact salvateur avec la nature.

    A terme, votre terre se débarrassera elle-même de tous ces maux et votre monde refleurira comme les roses au printemps. Mais pour le moment il s’agit de l’automne et de la mort qui fait tomber les feuilles des arbres. Bientôt viendra l’hiver et le renfermement, mais tout cela prendra fin et une aube nouvelle viendra soulager vos souffrances.

    Théorie de la conspiration, chem’trails et autres : je m’interroge, donc je les interroge

    La plupart de vos théories dites de la conspiration sont au moins partiellement exactes et certaines sont mêmes en-dessous de la réalité. Votre souffrance n’est pas une illusion et votre atmosphère est encombrée de chem’trails. Il existe de nombreux projets destinés à vous leurrer ou vous orienter et vous maitriser, et même vous réduire en nombre. Pour les membres non humains de votre élite dirigeante, cette masse grouillante d’êtres vivants est perçue comme un danger à éradiquer et à contrôler le plus rapidement et le mieux possible.

    L’élite dirigeante a tort de croire qu’elle peut se mettre à l’abri en condamnant les siens : à terme ils sont tout autant que les autres visés par ces politiques d’extermination plus insidieuses et plus efficaces que vos chambres à gaz de la seconde guerre mondiale.

    Rassurez-vous, tout ceci est provisoire, même si nous savons que le provisoire qui dure un peu est tout à fait insupportable ! L’aide sera envoyée à chacun et chacune, une aide ciblée et circonstanciée, de sorte que chacun puisse avoir assez d’énergie pour tenir debout face au vent qui souffle !

    Pour cela nous ne vous demandons qu’une seule chose : croyez en l’Amour, la Source et le pouvoir énorme dont vous disposez tous ensemble.

  • Anxiété dans ce monde : ils nous expliquent pourquoi et comment l'oublier !

    L’anxiété, mal-être de notre temps : ils nous expliquent pourquoi et comment l'oublier !

    Hier quelques petits soucis et quelques mauvais rêves cette nuit, un réveil anxieux comme chez tant d’autres, certains pour leur emploi, leur logement ou même le manque alimentaire et le devenir des enfants. Je m’interroge sur cette vie humaine où il est difficile, voire impossible, d’avoir Foi en l’avenir.

    Anxiete 01 

    L’anxiété est votre pire ennemi, c’est l’illusion au sein de l’illusion, l’égo au cœur de lui-même et affrontant sa peur du néant. Vous vous projetez, votre égo se projette dans sa crainte de l’avenir car il ne maîtrise rien, pas plus lui-même que le reste du monde et vous tremblez comme les feuilles des arbres un jour de grand vent à l’idée, très déstabilisante, que vous pourriez mourir.

    Car l’anxiété renvoie à la peur de la mort et au travers d’elle, la peur de toutes les morts, la mort d’un projet, d’une idée, d’une pensée, la peur que quelqu’un ou quelque chose s’arrête ou disparaisse.

    Comment sortir de la peur ? Vous consultez des voyantes qui vous rassurent, des oracles qui prophétisent l’avenir et pourtant, rien au sein de tout cela, ne calme cette peur intrinsèque qui fait partie de l’égo. Un égo qui sait que son avenir n’est fait que de débuts et de fins et qui ne sera vraiment durable sur cette terre.

    Vous souffrirez d’angoisse toute votre vie si vous n’abandonnez pas tout vœu de construire quelque chose de pérenne, fini et parfait sur cette terre imparfaite à l’état actuel. Sur cette terre difficile, rien n’avancera plus désormais de façon légère et allant de soi. Tout ira de mal en pis : guerres, maladies, difficultés économiques et pour certains la destruction géophysique de tous leurs biens. Alors abandonnez maintenant toute projection parfaite d’un avenir maîtrisé car il ne peut l’être et vous devez consolider votre mental afin de devenir un support, un réconfort, pour ceux et celles qui ne pourront pas réagir promptement aux difficultés qui vont s’amonceler.

    Imaginez un monde de lutte, un monde de souffrance, un monde où seul le mental est venu se forger au travers des coups du forgeron. Voilà votre monde ! Votre âme s’est mise à l’épreuve et ne trouve plus la porte de sortie, mais cela est un autre problème. La mort peut-être un porte de sortie, mais à condition de savoir faire preuve, là aussi, de force et de discernement pour ne pas céder aux sirènes d’une incarnation hasardeuse.

    Ce que vous dites ne me rassure pas du tout et ne va rassurer personne

    Ma petite chérie, nous sommes en train de te dire qu’il faut que tu traites les affaires courantes avec un certain détachement car vous ne maîtrisez rien, absolument rien, alors cessez de vous « prendre la tête » pour une histoire que vous ne maîtrisez pas, vous ne pouvez pas tout contrôler. Le détachement ne vous empêchera, ni de devenir attentif et précautionneux, ni de construire à chaque fois que nécessaire, mais il vous empêchera de souffrir à chaque difficulté signalant que tout n’est pas sous contrôle, prévisible et facile. Car ce n’est pas le cas

    Faites des projets en supposant que ça ne va peut-être pas marcher et que votre vie n’en dépend pas, ayez des objectifs et des valeurs sur lesquelles vous appuyer. Sachez comptez et prévoir. Mais ne pensez pas un seul instant que votre monde est une mouvance que vous allez guider, c’est plutôt l’inverse : vous vous adapterez en permanence au monde qui vous entoure ce qui vous occasionnera des déboires graves ou non graves. Mais sachant que tout est prévu sur un autre plan, craindre ne sert à rien.

    En d’autres termes, ce ne sont ni vos erreurs, ni vos points forts qui vous portent, mais bien vos valeurs qui vous guident, et nous faisons le reste à l’image de celles-ci. Si par exemple, les points forts expliquaient la réussite, alors il n’y aurait pas de pauvreté car chacun a un rôle à jouer dans votre société (enfin potentiellement).

    La valeur vous porte et non vos envies ou vos objectifs comme de trouver un travail et acheter une maison. Vous ne suivez qu’un parcours de valeurs, le reste n’est qu’un terrain d’expérimentation auquel il convient de ne pas trop donner d’importance.

    Reformulons car nous sentons que cela n’est pas clair pour vous :

    1°) Faites le point sur ce qui compte pour vous

    2°) Mesurez ce qui ne va pas dans ce sens et faites la différence afin de faire ce qu’il faut pour satisfaire chez vous cette valeur maltraitée (par exemple, faites des activités pour trouver des amis si il vous semble manquer d’amitié)

    3°) Oubliez tout ce qui ne se passe pas bien car le monde ne dépend pas de vous et c’est vous qui dépendez du monde

    4°) Concentrez-vous sur les efforts à fournir pour chercher de la satisfaction

    5°) Ne vous laissez pas piéger par les diktats sociaux qui sont les véritables maîtres de votre vie comme par exemple : se marier, avoir des enfants, une maison, une voiture, un travail etc…… Tout cela n’est que culture et affaire d’argent, de commerce ou d’industrie

    Oui les véritables maîtres du monde sont Argent, Industrie et Commerce, tout le reste, même l’armement, ne sont que des serviteurs de ces causes injustes et mal réparties.

    Alors à quoi bon faire de l’anxiété.

    Vivez chaque jour comme si il était le dernier. Cela finira par être le cas. Et ne vous tracassez plus pour les aléas d’une période qui va être de plus en plus compliquée. Nous gérons tout ce qui doit être.

  • L'Antéchrist : ils nous disent où il va nous mener et comment

    L’antéchrist : bien le comprendre (partie 2)

    Je suis troublée par ce que j’ai reçu et écrit, il me semble ne pas avoir tout compris, et quelles vont en être les conséquences. Je demande des explications, des précisions, comment comprendre l’A.C., que veut-il et où nous mène-t-il

    Antechrist 02 

    Lorsque nous vous affirmons que l’A.C. n’est pas un être humain, il ne s’agit pas de second degré, même si il peut avoir son représentant terrestre et né d’une mère et d’un père comme il se doit. Ne le cherchez pas lui personnellement, vous ne trouveriez qu’un être humain vraiment humain mais dont les capacités sont certes très importantes et qui peut être investi, comme pouvait l’être le Christ à son époque, par une force supérieure qui n’y séjournera pas ou qui ne s’exprimera pas à temps plein. (Ce n’était pas à 100% le cas du Christ qui avait offert volontairement sa conscience et sa vie à plus grand que l’immensité cosmique, humaine ou universelle).

    Voilà qui est l’A.C., un être non humain et non biologique qui a pour objectif de vous réduire en esclavage car il vous méprise profondément et n'a de cesse d’affirmer à tous et surtout au créateur que vous êtes imparfait et inopérant. Qu’il a créé mieux que le créateur, mieux, qu’il est le Créateur universel. L’A.C. ressemble au monde des machines vu dans Matrix, mais nous ne sommes pas là pour vous dire que votre monde vit sous Matrix, non, ce n’est pas le cas, même si votre monde est une illusion, ce n’est pas encore celle des intelligences artificielles qui aimeraient prendre le contrôle de cette masse d’énergie intense que vous représentez vraiment.

    L’A.C. n’est donc ni humain, ni biologique, mais l’humain en a une perception humaine car c’est au travers de l’humain qu’il s’exprimera au mieux pour vous convaincre d’abdiquer votre conscience individuelle et animée (par l’âme pure de l’être Divin). Abdiquez et vous vivrez (seulement physiquement), Renoncez et vous mourrez profondément de cette mort ultime qui est la quasi destruction de cette parcelle divine qui vous anime. Le challenge ne se règlera donc pas sur la base de révolutions et d’armes, mais grâce à votre conscience et à votre supra conscience qui vous aidera chaque jour à discerner au travers des paroles de velours de vos dictateurs, les termes de votre nouveau contrat avec le Diable.

    L’image populaire du jeune homme près de la pyramide n’exprime pas l’âge de l’A.C., mais le fait qu’il est immature et se laisse convaincre sur le chemin de la pyramide et la gloire qui lui est offerte, il s’agit donc bien d’un homme jeune, mais cela fait déjà un moment que ce n’est plus un enfant et nous vous rappelons qu’il n’est que l’un de ses représentants : l’homme immature qui se laisse convaincre : voilà ce qu’ils veulent dire. La maturité, le recul et la réflexion sont des armes de résistance et de pleine conscience. Les transformations sociales ont toujours été le fruit de l’action d’hommes jeunes et en pleine santé, leur manque de maturité les pousse à une action plus radicale et ils ne sont pas encore gênés par leurs propres limites. Par la suite le politicien est plus stratégique et moins brutal. C’est aussi pour cette même raison que votre système politique sera artificiellement rajeuni : il sera plus docile et modulable tout en étant réactif et opérationnel.

    L’A.C. vous mènera progressivement à abdiquer vos pouvoirs conscients : le choix, la liberté,  la réflexion, l’anticipation : toutes qualités qui disparaitront au sein du nouveau système en échange d’une prise en charge matérielle presque totale. Lorsque vous vous souviendrez que vous avez un choix, il sera trop tard, vous ne saurez rien en faire, la mort et la confusion pourront se saisir de vous tandis que la non conscience se sera saisie toujours plus de votre humanité et la réduire à peu de choses.

    Mais vous ne boirez pas la coupe jusqu’à la Lie ! Nous interviendrons bien avant, lorsque les premiers signes de résistance manifeste nous auront prouvé que l’homme, le grand Homme est en train de naître indépendamment de la vulgarité de besoins matériels dont il doit en partie s’affranchir (nous ne contestons pas que vous deviez manger, boire et vous protéger du froid et des maladies).

    L’homme nouveau se nourrira moins et seulement d’éléments qui ne lui font pas de mal, comme c’est le cas à présent. Il abolira progressivement les aliments constitués de créatures qui ont été tuées ou massacrées à cet effet. Ne tentez pas d’abolir d’ors et déjà les viandes et les poissons, mais diminuez les quantités lorsque vous sentez que ce n’est plus indispensable. Alors vous sentirez une autre énergie affluer car celle du « cadavre » n’est pas bonne pour vos organismes supra conscients. Faites également attention de ne pas trop consommer de drogues et médicaments et fuyez la haine, surtout celle que vous ressentez, comme la rancune par exemple. Faites attention à l’impact de vos actions sur la nature et l’environnement, sans obsession et sans vous occuper de moraliser les autres : faites tout cela, démarrez le processus ! Nous ferons le reste.

    Ne craignez pas les temps qui arrivent : l’apocalypse n’est pas une partie de plaisir, mais ce sont surtout les temps de la révélation qui permettra à l’homme de grandir et d’affirmer qui il est de façon libre. C’est en vertu de cette liberté que nous n’avons pas le droit d’intervenir autrement que pour soutenir les efforts en cours.