Apocalypse;fin des temps;troisième guerre mondiale;guerre nucléaire;planète X

  • Un point sur les prophéties - et un Retex Survie en partie B

    Chers Tous,

    Un petit point, si vous avez eu le temps de regarder la vidéo sur Aloïs Irlmaïer (en page d'accueil), et la suite de mon article survivaliste.

    Prophéties

    Il me semble indispensable de revenir sur les prophéties d'Aloïs Irlmaïer et un peu sur M.J.J.

    Ne serait-ce que parce que les 2 textes diffèrent sur bien des points, il faut souligner le fait que les prophéties ne sont jamais ni complètes, ni fiables à 100% (vu qu'elles sont données à titre d'avertissement afin que nous ayons une petite chance de changer les choses).

    Je ne reviendrai pas sur le fait que nous ne savons pas vraiment qui en est à l'origine : chacun ses croyances. L'Eglise en tous cas, se méfie beaucoup !  Et elle a raison.

    De nombreuses prophéties ont été faites sur la théorique troisième guerre mondiale (de fait, on ne sait pas toujours si elles ne concernaient pas la seconde guerre mondiale) : Invasion de la France, et Destruction de Paris.

    La ville de Paris aurait du être rasée en fin de seconde guerre mondiale et Hitler en avait donné l'ordre. A ma connaissance, le général qui devait exécuter l'ordre a joué la carte du temps, et les alliés ont libéré Paris. Paris sera-t-elle détruite plus tard ? Rasée ? Rien n'est moins certain. Une version de destruction intermédiaire me semble plus probable, comme toute capitale visée pendant une guerre. Je n'ai pas perçu de destruction totale et on ne me l'a jamais confirmé non plus (certes je ne suis pas prophète). Les prophètes Chrétiens qui ont perçu la destruction de Paris, et qui ont reçu ce message avant le 20ième siècle, auraient aussi bien pu voir ce qui a failli se produire, ou la destruction de Berlin par exemple.

    Concernant la France, A.I. n'a pas beaucoup parlé d'invasion, mais surtout d'arrivée des troupes par la Hollande notamment et l'Est. Il a également affirmé que la France ne serait jamais réellement envahie, ni vaincue. MJJ a dit l'inverse, ainsi que l'Abbé S., mais cela pouvait parfaitement correspondre à la seconde guerre mondiale (je rappelle que les prophéties de MJJ sont totalement mélangées chronologiquement, elle recevait des bribes d'information en désordre, je les ai toutes lues dans leur ordre d'arrivée). De fait, comme je vous l'ai déjà dit : l'aviation ennemie va sans doute survoler le pays, notamment sur les zones tactiques ou frontalières. Comme A.I., je perçois bien un arrêt des troupes Russes grâce à une poudre jaune déversée du Nord au Sud en Europe de l'Est (Allemagne majoritairement). De fait, pas de réelle invasion qui va à son terme.

    Concernant les différents phénomènes mystiques comme l'enlèvement, le grand avertissement, ou encore le grand miracle : A.I. n'en a jamais parlé. Je n'ai moi même reçu aucun message, mais encore une fois, je ne suis pas prophète. Par contre, il m'a bien été confirmé à plusieurs reprises que 30 à 50% de la population mondiale allait mourir (et donc partir) pour renaître dans la dimension qui lui correspondrait le mieux. Il m'a été également confirmé que certaines personnes, durant les 3 jours, seraient placées en stase, et d'autres non. Ce qui peut aussi correspondre à un phénomène de NDE ou petite mort. Quant au grand miracle sur le site de Garabandal, ce n'est pas pour être rabat joie, mais quel Dieu cruel ne déverserait ses bienfaits que sur un site alors que l'ensemble de la terre jouirait du reste des catastrophes ????? Je songe bien plus à quelque chose d'extra terrestre ...... En tous cas, perso, je ne me précipiterai pas ....

    Concernant les 3 jours par contre : Les voyants et prophètes sont innombrables. A.I. a perçu une fenêtre noire qui s'ouvrait dans le ciel (en fin de processus) et déversait sa noirceur, ce que j'ai vu aussi. Et cela laisse plusieurs heures pour rejoindre un endroit fiable. Et A.I. a bien confirmé que ce phénomène serait suivi d'une ère de prospérité durable (la nouvelle terre) sur une terre nettoyée. Et une sorte de Printemps jouissif.

    A.I. perçoit une durée totale de la guerre sur 3 ans : mais 3 ans à partir de quand ? Il évoque le fait que la guerre s'aggrave depuis le Moyen-Orient. Cela pourrait donc être 3 ans à partir de Gaza, mais aussi de l'Ukraine (mais le démarrage se ferait bien à partir d'Israël, ce qui corrobore les textes plus anciens). Ce qui nous mènerait peut-être en 2025 ou 2026. Quant à la temporalité de MJJ, je rappelle qu'on ne sait toujours pas interprêter les fameux 83 ans (83 ans à partir de la vision : non, à partir de sa mort : non, un siècle et 83 ans : à voir ?). Pour Archel de la Torre, je me suis tout de même posée la question de savoir si ce n'était pas un mouvement de l'axe de la terre (ce que MJJ n'aurait pas su traduire avec des mots), ce qui occasionnerait une sismicité terrible en Italie. Mais ce n'est qu'une supposition...... Prudence donc avec les prophéties .....

    Je reste donc sur une guerre mondiale courte et affreuse, suivie d'évènements cosmiques jamais vécus. Concernant la bombe ravageuse qui inonderait l'Angleterre, j'ai bien perçu ça aussi, mais sans destruction complète de l'Angleterre. Pour ma part pas d'invasion de la France, ni de territoire occupé.

     

    Le petit point survivaliste, suite du RETEX

     

    Un voyage en autonomie partielle est une immense opportunité de vérifier ses croyances survivalistes et de se confronter à une réalité bien tangible !

    1°) Les gens

    Mis à part si relations connues, les couples et familles n'ont pas l'envie de communiquer, voire ont peur. Fait vérifié un nombre incalculable de fois car j'ai mis à profit cette expérience pour tenter l'expérience sociale. Les groupes constitués (couples ou familles) limitent le contact à leurs besoins. Imaginez donc ce qui se passera, majoritairement, lorsqu'ils auront peur. Soit vous êtes un plus, soit vous ne l'êtes pas. L'envie de contact est limitée à absente chez une grande majorité. Du moins en France.

    2°) Les voyageurs

    Ils vivent exactement comme au quotidien et les campings sont devenus des clubs de vacances. Les campings vrais sont vides, ou sont devenus des aires de camping car. Je suis donc seule ou presque sur les campings vrais, souvent habités par des saisonniers ou des couples dits marginaux, parfois quelques voyageurs solitaires. Les couples en tente sont rares en cette saison. De façon générale, après discussion, les uns et les autres, sauf jeune génération en forme et célibataire, ou jeune couple, ont besoin de confort. Douches, wc, point d'alimentation, constituent leurs basiques. L'hygiène est un point clef demandant énormément de travail aux travailleurs dans les campings. La peur de l'insécurité habite tous les esprits et les campings sont éclairés fortement durant toute la nuit.

    3°) L'électricité

    Tout marche avec, tout en dépend...... Une fois le carburant épuisé et l'électricité coupée, le chaos risque de s'installer en un temps record. L'absence d'énergie génèrera un stress majeur.

    4°) L'autonomie

    A définir donc (avec ou sans électricité ???) - Elle a un poids. Je sors de chez une amie avec un sac de survie à 23 kilos sans le chien. Et oui, on pouvait faire quelques améliorations, mais pas tant que ça ..... Même 20 kilos pour une femme non entraînée, c'est une certitude d'échec à courte distance (à pied). Je propose le vélo .... 20 kilos sur le vélo, ça va ..... reste le chien et les croquettes du chien. Et la belle-mère, mais c'est autre chose ......

    5°) Mon autonomie hors poids de la remorque est de 25 kilos si j'enlève l'ordinateur, et le matos électrique. Mais je dispose d'un mois plein de réserve alimentaire complète, pharmacie complète, trousse de bricolage, tente, duvet 0°C, matelas mince, vêtements (2 changes complets et 3 types de temps prévus, 1 paire de chaussure de sport et 1 paire de sandales pour faire sécher les pieds. Pour l'hygiène, 1 savon de Marseille, une serviette grande taille en micro fibre, ciseaux à ongle, ote écharde, brosse à cheveux et lingettes pour les jours sans. Je transporte en permanence 3 litres d'eau sur moi, dont 1 litre en gourde filtrante. Dans mes réserves alimentaires, je n'ai que des lyophilisés, biscuits de survie et viande séchée. Pour 1 mois, 4 kilos, un bruleur, bouteille et popote basique.

    6°) La résistance mentale

    • 1 imprévu = 1 stress mental. A prendre en compte pour l'entourage.
    • Les choses ne se passent que rarement comme prévues.
    • L'autre n'est pas nécessairement un ami (hélas).
    • L'inconfort constitue un stress également pour la grande majorité.
    • Les douleurs peuvent vite devenir insurmontables si accompagnées de stress et de pénuries de confort (voire de médocs).
    • La très grande majorité des humains prend 3 repas par jour, le contraire génèrera donc un stress de plus.

    Un leader familial est donc un gestionnaire de stress. Et la survie, petite ou grosse, n'est pas un parcours d'accrobranche, avec rigolades et solutions de rattrapage. La résistance s'acquiert avec le temps, mais dépend des ressources de base.

    7°) Intempéries

    On n'en parle jamais assez. Un froid humide à 1°C est une kata, double kata si vent, triple kata si vent et pluie. La canicule est une souffrance (et potentiellement un manque d'eau). Neige et glace réduisent les capacités de déplacement. Même si froid sec.

    8°) L'aptitude des gens à vous renseigner localement

    Plus ou moins égale à pas grand chose (je ne parle que des inconnus croisés sur la route). Les gens ne connaissent pas ou plus leur environnement, et ils se fient à internet. C'est un fait expérimenté depuis longtemps, il ne s'agit que d'une confirmation : mauvaise appréciation des directions et des distances. Hier, un responsable de maintenance sur la voie navigable m'a indiqué 400 mètres de détour pour 2 kilomètres. ..... Mais ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres.

    9° (et dernier point) : l'aptitude des gens à aider/collaborer/soutenir

    Plus ou moins égale à pas grand chose lorsqu'ils ne vous connaissent pas. Le réflexe numéro 1 est l'évitement, quitte à vous raconter des conneries pour que la demande soit raccourcie (fausses indications, fausses excuses, etc....)- exemples multiples ..... Vous êtes presque arrivée, première à droite, c'est là tout de suite (15 km plus loin) - Je ne sais pas, je ne suis pas du coin - Nicht Français (et là vous passez à l'Allemand, avant de découvrir une lueur de frayeur dans les yeux). Pas étonnant que les résistants furent si peu nombreux. On peut peut-être tabler sur des valeurs communes, mais les besoins vitaux passeront toujours avant toute notion de Valeur ou de Loyauté (avec la sempiternelle excuse : je fais ça pour ma famille).

    Conclusion

    En petite autonomie depuis 1 grosse semaine, je ne suis pas tout à fait en situation de survie, mais peut imaginer que ..... Tout ce que je vous raconte, je l'avais déjà expérimenté ! Ce n'est pas du neuf, et pour vous sans doute non plus. Aujourd'hui, si je devais fuir, ce serait un vélo non électrique, et de quoi ne compter que sur moi-même (ou ma famille qui est avec moi). La peur est une émotion omni présente chez l'humain standard. A part sur Netflix, il ne joue pas au héros et collabore très vite en mode Vichy ..... Car ça soulage ses immenses peurs. Toute solution à priori facile serait préférée. Tout leader porteur d'autorité et de certitudes fera son trou, y compris s'il s'agit d'un petit dictateur stupide (d'ailleurs ......).

    Alors comment naissent les mystiques, les prophètes, les saints, et les résistants ? (Globalement il s'agit de la même espèce). Ils ont sans doute mis leur égo en arrière plan, ce qui règle à la fois toute forme de peur (qui est un réflexe, même si partiellement justifié par la nécessité de se prémunir du danger), et toute pression inacceptable des besoins personnels. Les uns et les autres se nourrissent de convictions, de Foi, et de volonté, mais pas celle de privilégier leurs intérêts propres. Ce qui est partiellement contraire à la nature humaine dans son aspect biologique ordonné par un cerveau réflexe très puissant.

    A vos commentaires, car dans un Retex, tout est affaire de partage d'expériences et je suis loin de les avoir toutes vécues, notamment les plus difficiles, sur le terrain de la guerre.

    Je vous embrasse

    Elizabeth

     

  • Un p'tit article survivaliste !

    Chers Tous,

    Me voilà à la fin de ma première grande étape de voyage ! Et d'avoir pu (re) découvrir un certain nombre de points importants face à la grande débandade possible dans les temps à venir !

    1°) La culture Bivouac s'est outrageusement développée

    Et ce n'est pas une bonne nouvelle. Du coup, je me préfère les campings (qui sont déserts en cette saison). A chaque petite maison abandonnée, quelque cycliste, ou paire de cyclistes émerge .... Et je ne vous parle pas des vidéos youtube sur l'art du bivouac. Ni des crottes et du papier.

     

    Ce n'est plus un simple mouvement, mais une mode. Il est de bon ton d'économiser ses sous et de loger pas cher au coeur de nulle part. Et lorsque ce ne sont pas des cyclistes ou des piétons, ce sont les campings cars ultra abondants qui se posent. Je pressens les soucis .... Les inévitables problèmes de sécurité qui vont se poser lorsque l'homme envahit une nouvelle portion de territoire. Le bivouac était facile et peu risqué. Il est devenu le dernier territoire à conquérir. Courage, fuyons. D'autant plus, qu'il pourrait constituer une sorte de fausse porte de sortie face à un risque d'invasion. Imaginez un tas de citoyens qui confondent les vacances pas chères avec une sorte de mode de vie de secours. D'autant plus que la "verte" est hostile dans de nombreux cas : intempéries, froid .... et maintenant, le loup ... qui vient de croquer une gosse de 4 ans dans les abruzzes (information d'un pote berger) - elle n'est pas morte, mais est restée 15 jours entre la vie et la mort. Bon début pour les meutes qui sont en train d'envahir toute l'Europe. Il ne s'agit pas de discuter du bien fondé (ou non) du Loup, mais de savoir qu'il va bientôt redevenir, avec les brigands, le maître de la forêt.

    Reste le bivouac d'exception : celui auquel on est contraint. Stratégique : habillé, pas de feu, pas de lampe, pas de tente, pas de tarpe .... Pas de .....

    2°) Le Vélo électrique et le Vélo de voyage (ou Gravel) se popularisent

    Je roule pour vous et croyez-moi, bien que hors saison touristique haute, je ne suis pas seule ..... Youtube a également largement fait le taff !

    C'est bien ! Cool .... les jeunes gens couvrent rapidement des distances incroyables avec 4 ou 5 kilos de bagages et les plus vieux les suivent à l'électrique. Ils échappent aux embouteillages, et en partie à la pollution des embouteillages, prennent parfois des raccourcis, et ont le sentiment que le monde est à eux. Là aussi, toute une gamme de matériel bon marché (ou meilleur marché) s'est développé. Les batteries électriques couvrent déjà 120 km en autonomie, voire plus avec quelques astuces. Des chargeurs solaires peuvent également aider.

    Je suis pour à 200% Mais .... Il y a un Mais

     

    Attention, se barrer en vélo en montagne n'est pas à la portée des moins jeunes (encore moins avec ce chargement)

    Passé la sensation d'avoir pu se tirer vite fait, on va où ? et comment ? avec qui et quoi ? je ne vais pas vous détailler l'ensemble de la réponse, il me semble que vous pouvez faire le raisonnement sans moi. Alors oui, car on échappe aux embouteillages dramatiques. Oui, parce qu'on dispose d'une distance de 120 km pour se tirer d'un point chaud (risque NRBC, invasion, etc....). Mais le bagage est réduit, la destination est incertaine, les passagers trop jeunes ou trop âgés restent sur le carreau, et à moins de savoir se servir d'une carte et d'une boussole, il est difficile de se dire qu'on va fuir une armée ou une centrale nucléaire, avec un GPS qui vous fait passer par les points touristiques.

    Par contre, toute cette petite meute de cyclistes affolés ou malins vont bien finir par arriver quelque part, en déroute, affamés ou refroidis.

    Donc Oui au Vélo, c'est un outil quotidien discret, efficace, surtout pour les petites et moyennes distances sur les environnements maîtrisés : et c'est déjà extraordinaire ! Mais il ne constitue pas, à mon sens, un moyen fiable et familial de réelle fuite, sauf s'il s'agit d'échapper à un risque très localisé. L'assistance électrique est un plus mais :

    Avec une remorque qui contient mon autonomie et qui pèse 40 kilos (avec la remorque elle même, mon ordi, et une trousse de bricolage, 1 mois d'alimentation, duvet confort, matelas, tente 4 saisons, et entre 2 et 3 kilos de vêtements), je ne peux pas gravir de pente sérieuse et durable. Dans quelques jours je dois passer le col de Saverne et je vais devoir me chercher un camion ..... C'est impossible (il y a un passage à 13%). Ce serait possible avec un maximum de 5 kilos de bagages. D'ailleurs les vélo-routes sont plates ou presque ....

    Néanmoins, dans un avenir incertain sur le plan de l'automobile, le vélo à assistance électrique permet de faire ses courses, emmener un jeune enfant, aller poser une lettre à la poste et rendre visite au médecin ou à de la famille. Le tout avec un effort trèèès acceptable et un coût réduit.

    Quant au vélo de voyage non électrifié, il est léger, mais ne va le rester que si on ne le charge que très (trop) peu.

    Le vélo vous protège également très mal des pollutions.

    De très bons outils, mais pas la panacée.

    3°) La (sur) Abondance des campings cars

    Ils se sont énormément dévellopés en Europe ! Là aussi un effet mode. On prend le camion, on roule, on pense se poser où l'on veut, et les immeubles sont désormais à l'Horizontale, avec des rangées de campings cars bien alignés sur leurs aires de repos. On dispose d'une réserve d'autonomie, eau, chauffage, etc.... et de la place pour le reste. Le tout tant qu'il y a du carburant, du gaz ou une prise électrique. Mais ça encore, peu importe. Ca reste sans doute très agréable que de pouvoir bouger en vacances avec son petit confort.

    Imaginez néanmoins ce qui risque de se passer en cas de panique ? Les C.C. sont grands, lourds et leurs propriétaires ne les conduisent pas souvent. Ils pourront créer d'innombrables points de blocages. Ils ne peuvent pas toujours faire demi tour sur une petite route et risquent de bloquer toute la file. Je vous passe les conflits .... Là aussi sentiment illusoire de liberté limitée à un plein de carburant (voire 2 avec les jerricanes) et risque réel de se retrouver bloqués et contraints de se tirer à pieds avec un petit sac qui n'a pas été prévu.

     

    Vous n'imaginez pas ce que j'ai vu durant ces 6 derniers jours : des tonnes, des méga tonnes de camping cars. Partout. Le C.C. n'est pas un risque en soi, sauf l'illusion peut-être, de pouvoir se tirer avec sa maison, tel l'escargot (un animal très lent soit dit en passant).

    Alors Non, le Camping Car n'est pas, en aucun cas, une BAD mobile. C'est potentiellement un piège mobile, car il a consommé les budgets et l'énergie des autres solutions.

    Il reste intéressant s'il est déjà positionné à un endroit prévu, à condition de ne pas être squatté le jour J, par des bivouaqueurs en déroute.

    Je ne donne pas cher du C.C. en tant qu'outil de Survie. Notez aussi que la plupart des propriétaires privés, comme des municipalités, font poser de grosses pierres en début de chemins forestiers ....

    4°) La Van Life - ou la vie libre en camion aménagé

    Très en vogue, on envie cette jeune génération qui assume sa liberté dans des bus ou des camions aménagés parfois avec beaucoup de talent.

    Pour les défauts, voir au-dessus, ce sont les mêmes.

    Je regardais récemment la vidéo d'une jeune femme dans son camion, en zone de conflit en Irak (oui, il faut être un peu casse cou) ! Elle a fait quoi la petite dame ? Elle s'est tirée de son camion, car il risquait d'attirer les regards et les convoitises. Donc elle est partie se cacher à pieds dans le bois d'à côté. Au petit matin, lorsque les Kalachs se sont tues, elle est sortie timidement, a repris son camion à ses risques et périls et s'est tirée vite fait.

     

    En conclusion

     Je me rappelle cette prophétie (de je ne sais plus qui, mais vous allez sûrement la retrouver) qui disait que Paris allait être détruite, et qu'on ne pourrait rapidement plus en sortir. C'est certain, le ou la prophète avait du voir une scène d'embouteillage sur le Périph à 17h. Les véhicules, surtout lorsqu'ils sont lourds, posent très vite de nombreux problèmes. Et ce courant de mode qui a permis leur développement (gros 4x4, C.C., V.L.) risque fort de se retourner contre ceux qui ont misé sur le bel investissement.

    La fuite en véhicule ne va généralement pas très loin, et constitue un phénomène visible, voire dangereusement visible et lent. Ce que je vois sur les chemins de Compostelle et d'ailleurs me laisse à penser que beaucoup leur confient leur portefeuille et une part de leur avenir.

    Le vélo est passablement utile, avec pas mal de Mais

    La vraie question est : faut-il fuir ? Dans quelles circonstances ? Pour aller où ? Et comment ?

    Dans nos pays Occidentaux plein de routes et de véhicules, la fuite sur 4 roues est compromise. Je n'ai pas de réponse à vous proposer, si ce n'est la plus large anticipation possible afin d'avoir un métro d'avance. Reste que ces moyens, pour avoir été mis en valeur, ont beaucoup perdu de leur intérêt. Quant au bivouac, la voyante vous répond qu'il y aura un accident en France avant la fin de l'année touristique.

    Un sac à dos acceptable, un trajet acceptable, un vélo acceptable, une famille qui va avec et le tout bien prévu et organisé.

    Quant à votre serviteur, elle continue son petit bout de chemin en temps de paix, ce qui est très agréable pour prendre du recul par rapport au quotidien, se muscler (refaire son cardio training), ré apprendre à sortir de sa zone de confort, tout en cernant ses limites. Rien de comparable avec un usage en temps de crise.

    Gros bisous depuis le charmant village de Kork :)

    Elizabeth

  • Avenir à court terme (voyance et canalisation)

    Chers Tous,

    Jour de fête, y'a la modernité, je peux donc mettre sur écran ce que j'ai en stock dans mon coeur, ma tête etc.....

    Les guides préviennent que nous approchons réellement de l'échéance. Le monde va bientôt prendre un tournant et ce que nous avons connu ne sera plus lorsque le processus sera terminé. Mais pour du meilleur, du bon.

    Dans l'attente, le court terme est difficile. Je parle pour les quelques mois à venir.

    Tout va se tendre et je sens une franche aggravation des conflits divers et variés, comme autant de points d'incendie sur notre terre. Il semblerait que rien ne soit épargné par les difficultés. Je ne vois toujours pas de guerre civile en France, il me semble pour le moment que le risque est largement repoussé ! Et je ne tiens pas la Nouvelle Calédonie pour la France. Pourquoi les gens ne se révoltent pas ? Demandez la raison aux grands labos et aux groupes militaro-industriels. Nous sommes clairement sous contrôle et n'y échappent que ceux dont la volonté s'est affermie ou la Foi consolidée.

    Les guides affirment que la planète entière fait l'objet de tentatives de manipulations, sur tous les plans. Mais que ce plan d'action n'ira pas à son terme.

    Néanmoins, nous allons traverser ensemble la fin des grandes tribulations, ce qui n'est ni marrant, ni simple.

    L'avantage, c'est que rien n'est désormais réellement caché. Tout est révélé, ce qui peut nous paraître parfois odieux, mais tout bonnement clair.

    Il est évident que nous sommes préparés, depuis de longs mois, voire des années, à prendre position : paix, justice, etc.... Ceci dit, le jour venu, nous pouvons légitimement éprouver de la crainte.

    Les guides affirment que le décès du Président Iranien n'est pas un accident, ni du au hasard, et que la suite sera encore plus difficile pour les rapports entre Iran et Israël. La condamnation de Benjamin N. ne changera rien à l'affaire selon eux. Il a été condamné pour cristalliser les tensions sur sa personne, alors qu'il n'est en aucun cas le responsable unique, ni le plus haut placé, de ce qui est en train de se passer. Le décès annonce le remplacement par des dirigeants encore plus fermes, et le départ potentiel de B.N. annoncera de vraies fausses bonnes nouvelles.

    Dans tous les cas, ils restent affirmatifs sur le fait qu'aucune guerre nucléaire totale ne sera permise. Mais qu'il n'en faut néanmoins pas tant pour créer une catastrophe sur le plan de l'approvisionnement de l'Occident en aliments et médicaments ou moyens de les produire.

    Nous sommes donc très officiellement sur la dernière ligne droite, et j'aspire à voir le poteau d'arrivée.

    Mon voyage me permet un contact plus étroit avec Mère Nature, l'expression de la Terre et les Guides en général. Cette très grande liberté dans la solitude presque permanente est l'occasion de méditer et d'entrer plus profondément en moi-même afin de laisser la place à ces visions de l'avenir qui nous attend : responsable, solidaire, aimant. Mais dans l'attente de ce jour béni où l'être humain aura appris à partager et laisser son égocentrisme de côté, il va falloir composer avec ces difficultés incontournables.

    Lorsque je suis à pieds dans les espaces sociaux, je tente tout de même d'entrer en relation avec mes semblables. Autant dire que les chiens et chats sont plus chaleureux que leur maître. L'homme est devenu un être éteint, sans objectif, avec peu de lumière intérieure, et encore moins de Foi ou de Courage. Pas la totalité non. Mais hélas une encore trop grosse part. Surtout en Occident.

    Un Occident qui ne sait plus vivre sans assistance technologique ni importations. Ni consommation en lieu et place de Vie.

    Les guides répondent à ce sujet que ça n'a pas la moindre importance car chacun est à sa juste place. Liberté nous est donnée d'expérimenter ce que nous voulons. Le mieux étant de ne pas s'occuper des choix d'autrui, mais plutôt des siens propres !

    Leur mot de la fin pour cette période : Compassion, en tant que boussole.

    Je vous embrasse

    Elizabeth

  • Les refuges : voyance et canalisation

    Comme je sens leur présence à l'instant (3 heures du matin) ! Ils sont là, en soutien, et c'est tellement rassurant (au moins pour moi).

     

    L'idée du refuge dans mon imaginaire personnel

    N'oubliez pas, disent-ils, le refuge est un partage.

    Ici en France, les choses se précipitent, 1800 réservistes auraient été mobilisés pour partir en Ukraine et nos soldats seraient déjà en camp d'entraînement. Cela me bouleverse. En tant que Mère et Femme, l'idée de voir partir des hommes à la guerre, me révulse. J'assiste en direct à la folie des hommes et me rappelle qu'étant enfant, je me posais déjà la question : mais pourquoi les hommes décident-ils de faire la guerre.

    La première réponse fuse : oui, il faut organiser des refuges pour faire face à la guerre ! Ils seront un rempart à la désolation et à la méchanceté.

    Au moins, c'est clair.

    A partir de quand sera-t-il nécessaire d'envisager des refuges ?

    Lorsque les contraintes matérielles et militaires seront devenues trop importantes et visibles, il sera alors temps de prévoir des refuges, que ce soit pour vous-même, ou pour accueillir les membres de votre communauté (famille, amis, voisins, relations, et amis de conviction ou de Foi). Les signes seront clairs et il ne sera pas possible de douter, même si certains prendront la décision et d'autres non. Les premières contraintes seront matérielles : pénuries et difficultés diverses d'approvisionnement. Puis beaucoup de parents auront envie de créer des refuges pour leurs enfants qui rentreront chez eux quand ce sera possible. Dans le même temps, la délinquance deviendra notablement plus forte, notamment celle qui est due au choc culturel des immigrations dérégulées et mal accompagnées. Les guides évoquent également le refuge sanitaire, car il y aura de nouvelles contagions dont il faudra se protéger.

    Les guides ajoutent un point fondamental : l'effet protecteur des refuges ne sera pas une question de moyens, mais une question de sagesse et de réflexion. Tout un chacun peut donc imaginer un refuge.

    De quoi le refuge nous protegera-t-il ?

    Du changement ! Beaucoup de choses vont se modifier dans les mois à venir. La douce (même si relative) sécurité à laquelle nous sommes habitués, va prendre fin de plusieurs façons. Le refuge constituera une sorte de ligne arrière sur laquelle on peut encore se reposer.

    La contagion. Les guides évoquent notre capacité à nous auto-empoisonner et l'obligation de se tenir à l'écart de la société, notamment en ce qui concerne la consommation d'eau et de certaines denrées. Ils recommandent donc, dans la fonction refuge, de prévoir un circuit d'eau, même de pluie, mais qui soit indépendant du circuit d'eau courante traditionnel. Les attaques virales potentielles nécessiteront également de pouvoir se mettre à l'abri en réduisant ses contacts sociaux. Un auto-confinement ? Oui disent-ils, un refuge est toujours un auto-confinement, mais l'objectif n'est pas le même.

    Se mettre à l'abri de la guerre et notamment mettre ses enfants à l'abri de la guerre JDCJDR ...... La protection de la famille devrait être une priorité pour chacun d'entre nous. La famille est à conjuguer au sens large et comme on l'entend. On entrera dans le refuge au début de la guerre et on y restera jusqu'à la fin de celle-ci. Ce sera très important dans le contexte de la réquisition des personnes.

    Se protéger de l'effet dictature. Nous allons vers une période Corée de l'Ouest, comme dirait Charles Sannat (voire nous y sommes). En tant que voyante, je perçois tout de même une franche aggravation. Il sera également nécessaire de s'en protéger, même si l'essentiel du fonctionnement dictatorial sera défini comme un marché entre nos besoins de normalité et de confort, et leurs exigeances.

    Le refuge peut-il nous protéger des attaques mécaniques violentes ? Oui dans la mesure où il a été positionné avec sagesse, répondent les guides.

    De quoi ne nous protegera-t-il pas ?

    Des difficultés d'entente que nous pourrions avoir au sein du refuge, des tensions, et des lourdeurs de fonctionnement dues à nos différences. Les guides sont clairs, si nous concevons nos refuges comme nous avons conçu nos vies jusqu'à présent, nous ne ferons que recommencer les mêmes erreurs.

    Je vous en fais une synthèse à ma façon (moins angélique ) : les refuges ne peuvent pas nous protéger de notre propre connerie.

    Le second point concernera ceux ou celles qui doivent quitter cette terre. Rien ne saurait retarder la date du départ. Mais ils seront guidés.

    Le refuge météo ? Non à priori, cette notion de protection contre la météo (et tout le reste) ne relève pas de notre juridiction, mais de celle du Divin. Bien entendu, la petite maison en paille des 3 petits cochons, ne résistera pas. Mais il est impossible de se protéger de troubles qui nous dépassent en entendement et en intensité. (Néanmoins il subsiste la protection contre les intempéries).

    Comment savoir si nous devons concevoir un refuge ?

    Nous ne devons pas - disent-ils avec fermeté. C'est un choix personnel, individuel, et qui doit être altruiste. Un refuge n'est donc pas un bunker survivaliste. Un refuge est une porte vers la paix, et elle doit rester ouverte.

    Ceux et celles qui choisiront d'être le refuge pour ceux qu'ils aiment ou qu'ils connaissent, voire qu'ils ne connaissent pas, mais qui viennent les rejoindre, en auront simplement fait le choix. Bien entendu, ils répondront à certains critères (que les guides refusent de lister), mais retenez l'idée que le refuge n'obéit à aucune règle en particulier. Il y aura des refuges urbains, ruraux, forestiers, miniers, montagnards, isolés ou trop visibles pour être vus.

    Partez de votre envie de concevoir cette nouvelle terre qui accueillera vos enfants et petits enfants. L'idée du refuge sera alors une évidence, car il sera le premier moyen de tester de nouvelles méthodes pour rendre la vie plus belle et plus sûre.

    Les gens seront-ils guidés vers les refuges ?

    Oui et non. Aide-toi et le ciel t'aidera. Frappe et l'on t'ouvrira. Quiconque cherche avec le bon trousseau de clefs, finira par tomber sur "son" refuge, tout comme nous nous sommes incarnés dans "notre" vie. Il n'y aura donc pas de hasard. Mais pas d'étoile à suivre, si ce n'est celle que l'on a choisie.

    Refuges et approvisionnement

    John Leary, aux States, mais il n'est pas le seul, évoque plus souvent  qu'à son tour, une abondance divine. Mais ne vous attendez pas à la multiplication des pains, ajoutent les guides. Vous bénéficierez, en fonction de vos Choix, d'une sorte de radio-guidage à toutes fins d'approvisionnements. Un choix individualiste, consistant à se protéger aux dépends d'autrui, ne recevra aucune aide.

    Mais il reste à priori indispensable, de penser à une base déjà bien constituée. Les guides précisent qu'il faut envisager, sauf mesures de courte durée, des circuits d'approvisionnements plutôt autonomes et locaux.

    Les guides ajoutent que le Miracle du refuge n'est pas dans la matière qui s'y incarne, mais dans la façon dont elle s'organise autour des refuges.

    Les différents refuges

    Les guides évoquent un refuge contexte plus qu'un refuge défini de façon fixe. Il n'y aura donc pas une sorte de modèle, mais énormément de choix différents, qui iront de la planque d'un soir pour le voyageur en transit, à l'habitat pour une famille complète, et sur une durée plus longue. Refuge de passage, de transit, ou protection plus durable, peu importe. "L'idée est de partager et protéger"

    Le refuge de la Foi pourra concerner toutes les religions, ou plutôt toutes les Foi(s). De bonnes surprises, selon eux, car la tolérance pourra s'y développer en paix.

    Il y aura le refuge-temple, ou refuge-église, mais ce ne seront pas des modèles plus privilégiés que d'autres. Chacun aura besoin de se réfugier à sa façon, et il n'existe pas de façon prioritaire.

    Quand faut-il commencer à prévoir ?

    Hier ...... Je plaisante, mais à moitié. L'idée est un germe répondent-ils. Le refuge est aussi naturellement l'endroit qui est resté accueillant. Les troubles cosmiques et géo-physiques qui nous attendent, définiront parfois les refuges à notre place. Mais le divin sait localiser ses soldats, répondent-ils en souriant dans l'esprit.

    Si les choses doivent se faire, c'est donc déjà en partie pensé, imaginé, voire pré-conçu.

    Les risques encourus 

    Les organisateurs de stations de résistance, même passive, et même bienveillante, feront parfois l'objet de poursuites ou de harcèlement. Accueillir, chez soi, ou dans son refuge, des terriens en détresse, ne sera pas toujours une tâche exempte de risques :

    • Le premier risque sera la dénonciation
    • Le second sera de faire entrer le loup dans la bergerie
    • le troisième, sur du moins court terme, sera de voir l'équilibre se briser

    Les guides ajoutent que si nous le demandons, nous seront guidés et protégés, dans la mesure du possible.

    Ligne de temps et démarrage des hostilités

    Nous avons déterminé une ligne de temps intermédiaire - selon les guides. Les hostilités sont en cours de démarrage. Les difficultés semblent lointaines, mais elles ne le sont pas.

    La plupart du temps, ajoutent-ils, ceux et celles qui ont choisi la voie du refuge, le savent et sont déjà organisés.

    L'organisation des refuges

    Dormir, Boire, Manger, se Reposer, se Soigner, Ressourcer son Esprit, sa Foi et ses Valeurs.

    En quelque sorte, le refuge répond à tous les besoins. Sa fonction spécifique est uniquement l'effet protection.

    Le refuge pour les 3 jours

    Il n'existe pas de refuge typique réservé aux 3 jours. Mais tout un chacun disposant d'un abri solide, et clos, devrait le partager avec celui ou celle qui est nu.

    Le refuge et les animaux

    Tous les choix seront valides : avec ou sans animaux ! Vous êtes libre d'aimer et protéger qui ou quoi, répondent-ils. Il est possible de devenir un refuge pour des végétaux, des semences .... des vaches, des poules ou des chats, et pourquoi pas le sanglier qui s'est réfugié dans la grange avec ses petits.

     

    Soyez dans la paix et la confiance, disent-ils pour finir. Et je les crois.

    Je vous embrasse

    Elizabeth

     

     

     

     

  • Le Survivalisme vu par les guides

    Bon bon bon !!! C'est la fin des haricots ... du monde et surtout de notre monde à nous, celui bien douillet et dodu de l'occidental moyen nourri au big mac et à l'I-phone série 100 .... La plupart d'entre vous avez la volonté de ne pas vous laisser écrabouiller par le char d'assault version WEF, construit en série à Davos, par la N.O.M Industrie. Ou plutôt vous avez envie d'un certain nombre de trucs tels que :

    • Elever et préserver enfants ou petits enfants
    • Vivre simplement auprès des siens et de son clocher
    • Prendre encore librement l'apéro avant de manger un barbecue entre potes
    • Voire tuer le cochon et faire la fête avec tout le village (soyons fous)
    • Liste de (bons) objectifs à continuer

    Si certains d'entre nous suivaient avec passion le site de Pierre Templar, en s'enrichissant de ses articles, dossiers, et ceux des copains ; beaucoup n'ont que peu voire pas de bases personnelles en terme de survie, mais ont fini par réfléchir à la question, vu qu'on nous profilait des steaks de cafard au dessert, non sans nous avoir fait avaler tout le reste.

     

    J'avoue que quand je vois s'ouvrir un restau de luxe version insectes, j'ai plus de dégout qu'à tenter du ratoune grillé - mais bon, vu qu'ils passent la peste à la télé ....

    Cette nuit, insomnie, j'ai donc fini par discuter avec les patrons, qui eux, ne dorment jamais .... Nous avons donc fait le point sur le fait de vouloir absolument survivre dans un monde de fous, où la première question à se poser pourrait être celle de déserter le navire en perdition (surtout avec Macaron à la grand voile, Z à la barre et Bidounet à la longue-vue).

    Je vous retranscris donc le contenu de ces échanges, entre 2 consultations, ne faites donc pas attention aux fôtes ......

    Ce petit mot pour commencer : si le Divin vous a doté d'un réel sens de la survie, ce n'est pas pour le jeter en cas de difficulté, même majeure.

    Puis de continuer : le monde à créer va prendre forme à partir des forces et valeurs de ceux et celles qui auront vécu, résisté, et construit malgré tout.

    Enfin : quitter le bateau lorsqu'il devient inconfortable, ce n'est pas toujours de la prudence, c'est parfois un manque de courage. La prudence ne remettra pas le bateau à flot pour vous emmener sur la nouvelle terre. Les paramètres permettant d'estimer ses propres forces étant innombrables, il ne nous est pas possible de parler pour tous, mais nous invitons chacun à tenir la lumière allumée en attendant le retour du Maître.

    Nous avons donc établi quelques règles, questions/réponses, le propos étant plutôt de nous tenir en éveil.

    1°) Avoir la Foi

    Il ne s'agit pas de religion, et les guides sont clairs sur la liberté de choix. La Foi en .... Et cela suffit à maintenir la force vitale indispensable pour survivre en période de chaos.

    2°) Se fixer 1 ou plusieurs objectifs, éventuellement en faire la liste et les classer en priorité, comme par exemple :

    • Nourrir ma famille et la mettre en sécurité
    • Faire circuler l'information
    • Ouvrir ma porte à ceux qui en ont besoin
    • Etre en mesure de garantir la santé à mes proches
    • etc...

    Cet item permet simplement de se souvenir. Et avec le souvenir précis, de redonner les guides à la conscience supérieure.

    3°) Pour chaque objectif prioritaire (il y en a généralement 1 ou 2, rarement plus), lister les difficultés prévisibles et les moyens de les contourner, ainsi que les moyens à prévoir de façon générale. Il ne sert à rien d'ignorer les difficultés en se disant que "ça le fera", il faut regarder en face l'obstacle afin de chercher ses failles ou d'autres chemins.

    4°) Pour chaque difficulté semblant insurmontable, se poser la question dans le miroir : quel est mon intérêt à la situation pour que je préfère finalement la conserver en l'état ?

    Par exemple : je ne veux pas me faire vacciner, mais je perds mon travail : peser avantages et inconvénients de chaque côté et revérifier mon objectif prioritaire.

    Mais attention :

    • Mes objectifs dépendent de moi
    • Les moyens sont crédibles
    • Le plan d'action est réaliste

    Vous pouvez donc parvenir à un niveau de raisonnement, tel que celui qu'ont connu les soignants avant de renoncer à leur travail. Tel que Raoult a posé avant de claquer la porte au nez des imbéciles.

    Le résultat de ce qui paraît un cheminement intime, sera bel et bien concret. Personnel. Ce qui veut dire que si je renonce parce que, par exemple, ma priorité est de rester en famille, et que ma famille refuse de me suivre dans ma contestation, c'est tout à fait valide. Tout est question de priorité, et les guides insistent sur le fait qu'il n'y a pas de bonne ou mauvaise priorité. Il peut y avoir un choix d'âme, que d'accompagner toute sa famille dans le renoncement. C'est aussi un acte d'amour. Donc pas de jugement : simplement un choix personnel, avec des valeurs et des priorités claires. Et il n'existe pas une seule bonne solution.

    Ils ajoutent alors tout un pan de discussion sur le non jugement des solutions d'autrui : autrui voit les choses ainsi, il n'a ni raison ni tort, pas plus que vous et moi. C'est son affaire. Dans cette vie, il n'est pas interdit d'informer afin d'éveiller, mais il n'y a pas de critique ou de violence à émettre, que ce soit en pensée, par action ou par omission, sous prétexte que "l'autre" prend une voie semblant divergente et inadéquate. Le clivage actuel appartient à l'anti.

    Ils ajoutent aussi que la grande pièce de théâtre comporte un nombre très important de premiers rôles, car chacun tient le poste pour son propre scénario.

    Et que même si l'issue est incertaine, le Divin maîtrise l'issue. Elle n'est incertaine que pour nous.

    C'est donc un survivalisme de lâcher prise, tout en étant d'une grande exigeance vis à vis de soi-même.

    J'en suis venue à poser la question du "comment va-t-on réagir si tout part en c***es (cacahuètes bien entendu) ?

    Chacun réagira en fonction de son propre scénario, pour certains ce sera le début d'autre chose, pour d'autres la fin de tout, pour une troisième catégorie une opportunité bonne ou mauvaise. Il existe une réponse globale, que vous pourriez qualifier de logique, ou de société, mais dans les faits, il existe autant de nuances que possible. Vous exprimerez, chacun pour vous, qui vous êtes à l'instant T de votre parcours initiatique sur Terre. En cela, c'est effectivement une illumination des consciences, et elle est d'une très grande logique. Nous n'évoquons pas, avec le terme illumination des consciences, l'évènement mystique auquel se réfèrent les chrétiens. Nous évoquons plutôt la révélation, en chacun d'entre vous, du Divin et de la lumière déjà conférée.

    Si je traduis clairement et simplement, chacun traduira à sa façon, et ce sera une très grande et belle initiation, un moment somme toute lumineux.

    Et personnellement, je n'en doute pas. Alors à quoi bon se préparer ? Et bien globalement, je pense que plus on est préparé et moins il n'y a de choc ou de perte d'énergie dispersée par défaut d'anticipation. Si j'ai déjà préparé ma valise, peu importe que le voyage soit là 8 jours avant .... Lorsque le train entre en gare, je suis prêt(e). Mais ce raisonnement, le mien cette fois, ne concerne que moi, qui apprécie d'avoir ses valises bien prêtes. D'autres ne le voient pas ainsi, et c'est pour cette raison que les Guides ne se réfèrent pas à une préparation matérielle, mais à une préparation de la conscience. Faire le point entre Soi et Soi.

    Ils précisent aussi que vouloir survivre n'a rien de malsain en soi.  Mais que ce sont les priorités qui vont guider la conscience, et qu'il est donc indispensable de savoir, au final, quelles sont mes vraies priorités.

    J'ajoute une question subsidiaire : et la souffrance de la guerre, l'horreur, les blessures ?

    C'est une expérience de l'incarnation. La violence, confrontée à son pendant, la souffrance, finira par capituler. Mais ce chemin est long et la terre n'en a pas fini avec ce type d'expériences. Hélas. L'homme, confronté à une part réflexe, se montre territorial, agressif, peu enclin au partage. Il a oublié qu'il n'y a partage que si il y a séparation. Lorsque les enfants rentrent à la maison, la question ne se pose plus. Les incarnations successives et les expériences partagées permettent de se départir de ce type de vécu. Le renoncement à la bagarre, la souffrance, la violence, c'est aussi le renoncement à la conquête, dans ce qu'elle a de vindicatif et malhonnête.

    Si je traduis leur propos, la seule conquête que nous ayons à mener, serait celle de notre conscience.

    Néanmoins, leur propos est clair et concret : on construit, et toutes les constructions sont possibles, mais le monde du divin ne sera pas incarné dans la violence.

    Et là ? Avons nous le choix ? C'est un sujet souvent abordé dans le domaine de la survie : quoi faire lorsqu'une horde de sauterelles affamées attaquent le champ de maïs ? On passe l'insecticide ? Parce que bon ......

    Lorsque vous avez fait le choix de la non violence, un choix complet, la mise en situation vous épargne, en général, ce type de situation, à moins que ce ne soit un scénario de départ. Lorsque votre initiation est en cours et que la violence fait encore partie de vos paramètres intimes, le seul fait de réfléchir à la moins mauvaise solution, est déjà en soi un pas d'initié. Il est bien évident que lorsqu'une meute de loups attaquent le troupeau, il doit être défendu. C'est aussi pour cette raison que le Divin ne laissera pas la destruction totale gagner l'ensemble de votre planète. Mais d'un point de vue individuel, survivre est légitime, et se protéger de la souffrance également. Lorsque cette protection revient à consommer abusivement, tandis que d'autres frères et soeurs de souffrance sont dans le manque, il n'est plus possible de parler de protection, mais d'un choix, d'une priorité de l'égo.

    C'est à ce moment que je me regarde dans mon miroir intérieur, et que je me dis que non, j'ai bien un petit reste de violence, et que je mettrais bien une grande tarte dans la tronche de certains ... Voire un coup de 12 aux mutilateurs d'animaux. Recalée .....

    Oui mais alors, question que l'on se pose souvent : lorsqu'on ouvre la porte, que faire de l'évident débordement : je donne une main et je me fais happer un bras ? Une question que nous sommes nombreux à nous poser : on veut bien aider, mais pas au point d'y laisser sa peau. Oui au partage, Non au sacrifice !?!

    Cette seule question tend à prouver que l'évolution doit se faire collectivement, car la violence engendre la violence. Mais priez pour ne pas être mis en situation. Priez au moins autant que vous préparez la protection de votre récolte. Dans tous les cas, il n'y a ni faute, ni jugement, ni remontrance. L'incarnation n'est pas une réalité, c'est une école pour l'âme qui expérimente afin de faire ses choix. Vous considérez qu'il y a punition karmique ou punition par réincarnation dans un monde dégradé, mais ce n'est pas ainsi qu'il faut voir les choses. Lorsque l'intention est pure, il n'y a pas de sorte "d'addition" divine à vos choix. Bien au contraire, il y a parfois du courage à tuer le loup qui attaque le troupeau familial. Et ce que vous appelez Karma n'est que la conséquence de la somme des paramètres qui ont été utilisés pour définir la grande pièce temporelle. Tout comme l'incarnation n'est pas l'âme, l'acte n'est pas la conscience. Ils ne définissent qu'une réponse dans un environnement. Ce que regarde le DIvin, c'est la définition de l'étincelle qui a actionné le bras. Si l'étincelle est belle, l'incendie sera juste. 

    A contrario, chaque étincelle d'Amour Divin éloigne la meute de loups, car elle appelle la protection du Berger.

    Ce qui, vu de notre dimension, nous paraît essentiel, n'est pas le renoncement à l'acte, mais bien en amont, le renoncement au mobile : la haine. La haine est parfois un moteur au sein d'une société qui la rebaptise pour justifier la guerre. Mais le DIvin a une très bonne oreille, et il sait distinguer la haine qui tient debout le travailleur épuisé, de la haine qui masque le désir inopportun de posséder ou de détruire - pour prendre ces 2 exemples d'objectifs sombres.

    On en revient toujours là, quelle était ma motivation au moment de ????

    Dans l'attente, certains ont beaucoup et se sont bien préparés, d'autres n'ont pas eu cette chance, et je ne parle pas de ceux qui ont fait la cigale, je parle de tous ceux ou celles dont le schéma de vie n'a tout simplement pas permis d'envisager un tel scénario ou une telle apocalypse : soit la majorité ?

    Oui, ce qui donne plus de devoirs à ceux que vous baptisez les fourmis, car elles ont développé un pan de conscience utile dans cette situation. Les cigales ne sont souvent pas ou peu conscientes, et bien que vous leur reprochiez une certaine faignantise, une volonté de profiter à défaut de toute autre chose, il ne s'agit que d'un choix, une expérience qui parfois correspond à un assoupissement de l'âme dans l'incarnation - c'est ce que recherchent ceux que vous qualifiez de gardiens sombres - mais il ne s'agit que d'une étape. Cette étape, cette mise en situation, sera vécue jusqu'au bout en fonction des véritables mobiles personnels. Comme nous vous le disions, il y a une myriade d'expériences sur votre terre. La révélation permettra à tous de se construire plus rapidement, et le retour à la maison n'en sera que plus joyeux.

    Et les gardiens sombres ? Ils ont le droit de massacrer l'humanité ?

    Eux aussi ont le droit à leurs choix. Et à travers eux, vous faites les vôtres en pleine conscience. Tous retourneront au Père, au Divin. Lorsque le choix définitif est fait de ne vivre que l'Amour, comme l'étincelle qui jaillit du foyer familial, alors le scénario proposé exclue toute ombre au tableau.

    En clair, si on en bave, c'est parce que nos choix ne sont finalement pas si clairs que ça ?

    En clair oui - à moins de ne faire partie de ceux et celles, peu nombreux, venus aider les terriens dans leur avancement.

    Peu nombreux ? C'est à dire ?

    Quelques centaines de milliers se sont incarnés dans un véritable esprit d'Amour. Mais il existe aussi tout un pan de l'humanité qui s'est incarné, en sachant qu'il allait soutenir ses frères et soeurs, tout en continuant sa progression personnelle. Il s'agit d'un cas fréquent et particulièrement généreux. C'est ainsi que vous progressez aussi collectivement, et que de véritables pas de géant sont faits en période de crise.

    Et ceux qui se sont incarnés ne risquent pas de sombrer corps et bien dans cette noirceur générale ?

    Non, pour imager notre propos, nous allons vous répondre qu'ils ont un parachute d'une blancheur immaculée.

    Et la morale alors ? Quid de la morale dans notre affaire, parce que là, on assiste à un véritable déballage de toutes les horreurs, y compris la crème rajeunissante aux cellules d'avorton ?

    La survie n'est pas que matérielle. Et se défendre n'est pas qu'un acte physique violent. La survie consiste également à faire survivre en soi, durant le règne de l'ombre, les valeurs les plus sacrées et les choix les plus authentiques. C'est tout aussi important, voire plus important que la qualité de vos stocks alimentaires ou de vos filtres à eau. Qu'importe le filtre, si l'esprit est empoisonné. Car ce que le Mal souhaite, notamment ce qu'il va développer dans les temps proches à venir, c'est un poison pour l'âme, afin qu'elle soit directement impactée et pas seulement l'incarnation. 

    Et cela est possible ?

    Dans les faits non. C'est une perte de temps. A vos frais. Mais Gardez la Foi, et elle vous éclairera.

    Fin du dialogue.

    Je vous embrasse

    Elizabeth

     

  • Brève de Voyance : last time

    Chers Tous,

    Une petite voyance depuis radio liberté .....

     

    Les temps sont chauds. Et non je n'avais pas vu de révolte agricole. Je n'avais vu que des troubles sociaux, sans plus de précision que ça, et je ne pense pas que la révolte agricole elle-même soit dangereuse ou durable. Enfin ne comptez pas sur les syndicats, comme la CGT  qui grèvera peut-être un petit poil, mais ça n'ira pas plus loin. Je persiste et signe : la révolte elle-même viendra d'ailleurs. La vraie révolte. Les agriculteurs font et font bien, mais on leur a borné des limites  au-delà desquelles ils savent se mettre en infraction. Beaucoup vont hésiter, ils ont des familles, des exploitations à faire tourner, et ne peuvent pas trop exploser les compteurs de l'incivilité.

    Alors quoi de neuf à venir ?

    1°) L'ombre continue, telle un rouleau compresseur et ne s'arrêtera pas : numérisation, paupérisation de la population, suppression de l'alimentation traditionnelle et suppression de l'élevage autant que des animaux dits de rente, puis des animaux domestiques. Les choses vont si vite ......

    2°) La population ne se soulèvera pas contre ces mesures (ci-dessus) et obéira tant qu'elle ne sera pas placée devant un souci de faim. Seul un incident grave provoquera une vraie révolte et elle ne viendra pas des populations lambda. Les populations n'appuieront pas la future révolte et l'état la sanctionnera horriblement. Mais cette révolte sera menée par une très très petite faction qui sera rapidement qualifiée de terroriste et fautive de tous les maux.

    3°) Je continue de percevoir un gros, mais alors très gros blocage. Et il n'est pas, à mon sens, d'origine agricole. Je vous recommande quelques mesures afin de pouvoir, le cas échéant, vous déplacer, aller chercher de la famille, des enfants, etc.... Prévoyez également des cyber attaques qui détruiront, au moins pour un temps bref, les fonctions GPS and co. Ces cyber attaques seront nuisibles à tous points de vue, mais contribueront à paralyser la population. Prévoyez donc quelques bonnes vieilles cartes, dont ign 1/25000 pour votre proche environnement, de manière à pouvoir contourner les blocages éventuels. plus boussole. Plus lunettes et jumelles.

    4°) Mai et Juin sont, de mon point de vue (hélas peu précis sur le plan temporel) les mois de tous les dangers. Mais si l'incident prophétisé est l'assassinat d'un homme dans les Balkans (Alois Irlmaier). Je persiste à voir l'Iran en bombe à retardement. Je persiste à voir de faux accords Ukraine/Russie qui précèderont les vrais soucis. Et je persiste à voir un double front (Taïwan/Chine, Russie/Otan) qui rendra la tache difficile. Israël, comme pré vu, bénéficie d'un soutien général tiède .... mais la guerre est idéologique et messianique, la pire qui soit. L'ombre y voit son intérêt et fera tout pour multiplier les points de guerre.

    5°) Je perçois bien un assassinat, d'un homme connu, dirigeant de surcroit. Pour moi Z est en première ligne .... Et je ne veux pas voir Poutine (donc cela me cause un filtre terrible). Le décès de Poutine causerait la pire déflagration qui soit. je ne vois pas la mort de Macron (pourtant je n'aurais pas beaucoup pleuré). Pas maintenant en tous cas.

    6°) La maladie rode. Et je ne sais pas ni comment ni quand elle va frapper. Nous avons eu toutes sortes de mutations destinées à nous terroriser, mais ils tenteront de trouver un compromis entre la maladie mortelle et leur propre nécessité de protection.

    7°) Dans le processus de blocage, il y aura pour part l'équivalent d'une loi martiale. Bien que globalement, la loi martiale soit militaire et que ce blocage ne le sera normalement pas, mais le fruit d'une décision gouvernementale. Peut-être appuyée par les militaires

    8°) Après un hiver pénible, comme prévu, semé de tempêtes et d'inondations, nous allons déboucher sur un nouveau double printemps. Mais ne prévoyez pas trop tôt vos semis et plantations. Car double effet kiss cool du côté du froid. Attention aux orages qui seront encore plus violents en 2024.

    9°) La bourse est toujours en grand danger et les placements financiers également. Ca ne préviendra quasi pas.

    10°) 2024 verra un certain nombre de sales mesures prendre forme : destruction d'acquis sociaux, défauts de prise en charge des devoirs régaliens, nouvelles taxes et assaut de mesures contre les propriétaires immobiliers et contre les petites structures agricoles. Ils détruiront donc toute une catégorie de petits propriétaires qui ont réussi à avoir leur petite maison et leur bout de terrain, mais qui battront en retraite vers de nouveaux ensembles immobiliers (2024 2025), car ne pouvant plus faire face. Les primes d'assurances vont exploser (voiture, habitat, catastrophes naturelles)

    11°) Les prises de conscience resteront à un niveau moins moins (- -) et les discussions finiront même par disparaitre, sauf petites minorités, mais qui verront les réseaux sociaux se parasiter progressivement par la censure

    12°) Nouveaux traitements contre le cancer, mais attention, beaucoup de traitements seront lancés avec peu, voire pas de recul. Les malades, à défaut de choix, accepteront parfois, et même souvent, dans la peur de mourir.

    13°) Le transhumanisme fera un bon en avant, comme pré vu depuis bien longtemps, mais 2025 devrait être son heure.

    14°) Les pénuries de médicaments, d'électronique et de matière première alimentaire vont s'accroitre, mais cela ne se traduira globalement pas par de la famine en 2024. Les gens vont juste rétropédaler sur la qualité. Les choses ne deviendront difficiles qu'après le début de la guerre.

    15°) Des décisions historiques du côté du Vatican, que je sens bouillir à petit feu, avant de remettre en cause sa propre existence.

    16°) Présence Extra terrestre : devrait être plus franche et perceptible en 2024, pas parce qu'on nous le montre, mais parce qu'ils se montrent. Ceci dit, pour moi, l'opération enfumage est toujours en cours de conception et/ou de préparation.

    La dégradation sociétale sauve, dans la grande majorité des cas, les apparences.

    Grosses biz de mon Jura

    Elizabeth

  • Résistance et Rapidité ! Psycho-socio

    Chers Tous,

     

    Nous sommes nombreux à fatiguer ... Fatiguer de souffrir des conséquences de cette dictature molle qui nous étouffe à petit feu. Beaucoup d'entre nous auraient préféré quelque chose qui aurait sollicité officiellement notre résilience ou notre capacité à résister, en bons petits guerriers que parfois nous sommes. Le pire étant que la même chose se passe dans beaucoup beaucoup de pays dans le monde et que partout la réaction est à l'identique : quasi nulle. Les agriculteurs en allemagne ... on nous avait même prévenu que le mouvement allait toucher la France le 9 Janvier : que neni !

    Certains gilets jaunes se sont fait éborgner pour rien. Ils disparaissent de la mémoire collective et repartent d'où ils avaient émergé : une vie laborieuse, souvent difficile, parfois ennuyeuse.

     

    Pourtant la voyante que je suis répond à la sociologue que je suis de base, que les émeutes vont finir par tomber et que ça ne sera pas drôle du tout.

    Mais où en sommes nous ? Je me rappelle de la série de voyances que j'avais faites sur l'évolution sociale sur 5/10 ans, voire plus : fin de la propriété, fin de l'usage libre de l'eau et de l'énergie, restrictions de toutes sortes, je voyais sans savoir que c'était l'objectif avoué, les fameuses smart city. Un petit travail rémunéré au mini, un petit appartement fonctionnel et chauffé ce qu'il faut, Netflix le soir, le droit au réseaux sociaux selon la note obtenue et fin de l'histoire lorsque le crédit est épuisé autant que le petit humain. J'avais l'impression d'écrire une sombre dystopie. Quelque chose qui était encore loin dans le temps. Et surtout qu'ils n'en auraient pas du tout le temps. Je voyais bien cette fichue numérisation totale, qui, mariée à l'intelligence artificielle et aux caméras de reconnaissance, allait fabriquer un monde bien pire que 1984. Mais pour moi c'était loin ....

     

    Alors comment s'est passé l'accélération ? En 2008, mes visions mondiales mettaient, pour les plus basiques, 3 ou 4 ans à se réaliser, certaines étant encore en attente (le killshot, et le retournement des pôles, ainsi que les 3 jours). En 2017, lorsque j'ai ouvert ce blog, on était sur moins de 2 ans pour voir une tendance se mettre en place. Aujourd'hui on est sur moins de 6 mois. Et la dystopie est en train de prendre forme. Voilà pour la rapidité, et c'est un ennemi redoutable car elle gêne la réactivité de ceux ou celles qui voudraient trouver une faille dans la cage qui est en train de se refermer.

    Nous avions oublié quelques détails, dont l'incroyable facilité de vie qui nous avait été offerte sur un plateau. Grâce au crédit, tout un chacun pouvait rêver librement, s'acheter assez vite sa maison, ou sa voiture, gagnant aussi le droit de les entretenir. Grâce à un système régalien faste et construit, les enfants étaient éduqués, soignés, les parents avaient leurs lunettes, puis leurs dents, et nous disposions d'une alimentation variée et abondante, que nous consommions dans des habitats bien chauffés et parfois décorés  : ils avaient créé la classe moyenne ! Et presque tout le monde pouvait s'y référer à condition de mettre un doigt dans le système. Les règles étaient acceptables, et la prison était dorée, et ne ressemblait pas à une prison. On pouvait voyager, voire ses amis, faire un barbecue le we, etc.... Puis ils ont construit la consommation : crédit, achats, bonheur de courte durée, et on recommence. De telle façon que chacun d'entre nous avait sa ficelle à la patte.

     

    Une population ramollie

    A la fin de cette glorieuse période des 30, le système était prêt : chaque petit citoyen du monde moderne avait construit une vie matériellement optimisée au sein de cette catégorie majoritaire. Et chaque vie était suspendue à un nombre incroyables de conditions : avoir un emploi régulier, une situation familiale stable, respecter les règles du jeu, payer ses crédits etc.... Leprocessus a été le même dans tous les pays modernes. Bientôt les premiers pièges les plus féroces se sont tendus : on a délocalisé la production, le travail chez les Chinois, et le bien-être à la Française. Puis vint le web. Un moyen libre et peu onéreux de récupérer toute l'information de la planète, et de discourir avec un inconnu que l'on ne rencontrera jamais, et ce anonymement. Et les téléphones portables, youtube, etc... Tout un monde virtuel dans lequel certains d'entre nous passent plus de temps qu'à oeuvrer chez eux.

    Je me rappelle très bien de cette période sinistre où beaucoup d'entre nous ont pris conscience du fait que le système n'était pas pérenne et que ça n'allait pas pouvoir durer. Nous pensions bien qu'il allait prendre fin, mais comme un volcan, comme une éruption, dans le faste des flammes.

    Dans les faits, ceux qui tirent les ficelles de la terre de l'ont pas pensé ainsi. Ils ont vu une population qui grossissait incroyablement vite. Au point de se multiplier par 8 entre la fin du 19ième et le début du 21ième. Une population qui mangeait, pissait, ch***t, et voulait bien du confort, mais de moins en moins du travail ennuyeux qu'il fallait faire pour l'obtenir. Une population qui, si elle s'arrêtait de produire, représentait une force d'inertie dangereuse. Une population qui, si elle se rebellait, avait la force de la meilleure des armées. Ils l'ont donc amadouée, ficelée, ramollie, testée, et observée. Vous pensez vraiment que nos gouvernants sont des abrutis ? Ou que les déclarations d'Attali sur la nécessité de dépeupler sont un mythe ? 

    Nous avions même décidé de hair la guerre. Et de continuer à nous multiplier, en nous saisissant des plus belles terres, et des meilleurs morceaux. On ne nous laissait que 1% des richesses, mais cela suffisait encore à nous faire espérer un monde meilleur.

    Voilà où nous en étions au début des années 2000. ou 2010.

     

    La petite maison dans la prairie, le mythe du bonheur simple et familial

    Au début du 21ième siècle, nous savions déjà, nous les sociologues qui bossions dans la grande industrie, que le système basé sur le travail était cuit sur beaucoup de points : de génération en génération, l'humain moderne avait acquis la certitude qu'il allait pouvoir vivre heureux sans trop se fatiguer et en refusant l'esclavage moderne proposé. Donc c'était cuit ! Et il était temps de tirer des plans sur la comète.

    • Les survivalistes ont imaginé que ça finirait en explosion
    • Les gouvernants ont craint une vaste émeute en taille mondiale avec la perte du contrôle
    • La masse moyenne continuait de roupiller en essayant de boucler les fins de mois
    • Les complotistes d'origine tiraient les premières alarmes sur de futurs vaccins (Serge Monast, années 80) ou les chem trails (Claire Séverac), par exemple

     

    Mort d'une crise cardiaque à 40 ans, il a été le premier à dénoncer de futurs vaccins qui contiendraient des cristaux

    C'était donc devenu une course de vitesse entre les gouvernants et la masse qui risquait tôt ou tard, de prendre conscience de sa supériorité numérique. Piero San Giorgio écrivait sur l'effondrement, et la collapsologie faisait ses débuts en rendant finalement service aux gouvernants, puisqu'elle proposait de tirer le système vers le bas pour protéger ses ressources finissantes.

    La collapsologie à elle seule aurait du nous titiller .... : il n'y a plus rien, donc il faut se restreindre. Même discours de l'OMS : le monde est dangereux, il faut se préserver.

    Et, tout doucement, la seconde phase de l'horrible plan, dont plusieurs journalistes (tous morts prématurément) avaient parlé, se mit en route !

    On tire sur les ficelles en place, on tend la toile, la mouche est engluée dans ses crédits et ses obligations. Soit elle se débat et elle finit encore plus vite, soit elle se fait discrète et attend que le monstre velu s'attaque d'abord aux autres : ceux qui remuent trop. La toile a resserré ses filets : lois, pollution, écologie, protection de l'environnement, vaches qui pètent, énergie trop rare, voitures trop individuelles, propos trop libres etc.... Mais que faire quand on a vendu son âme aux banques en espérant que le bonheur était, sinon dans le pré, dans une vie douillette au coin d'une cheminée achetée à crédit pour toute la famille. Dans le même temps, on a, méthodiquement, mais surement, détruit la famille. le dernier lien qui pouvait préserver. Les enfants portent plainte contre les parents, les parents contre les enfants, qui finissent leurs vieux en EHPAD. Les couples durent une fraction de seconde : celle nécessaire à la conception de 1 ou 2 bébés qui hurlent la nuit et conduisent leurs parents, à la santé mentale devenue précaire, à les secouer, ou à les expulser via une assistante sociale trop heureuse de se déguiser en justicière.

    Le covid a représenté le dernier test permettant de vérifier si les mouches étaient bien engluées. Puis on leur a passé le marché : la piqure d'anesthésiant cérébral et démographique, ou la mort sociale. Et la sauce a pris. A partir de là, le scénario final n'était plus un volcan ou un feu d'artifice, mais une mort lente et silencieuse. Chaque jour de nouveaux décrets, ou de nouveaux évènements aggravent les choses. Et nous observons, parfois l'oeil médusé, les ciroyens qui se couchent et s'endorment en attendant qu'un leader virtuel ou non, décide de leur sort. En échange, ils auront le droit, comme dans soleil vert, à une fin douillette.

    Une fin qui n'est même pas planquée. Revoir la photo dans la cérémonie du Gothard (dernier article) : des tunnels, des wagons, une humanité nue ....

    Reste que pour que ça marche, ils doivent obtenir 95% de consentement total. Au moins. Et que pour cela, l'étrangelement doit continuer, et la résilience doit s'éteindre. On supprime donc l'eau de récupération pour l'usage domestique, l'électricité est rationné, les droits sociaux réduits, et les soins conditionnés. Il manque donc une dernière grosse peur pour unifier la race humaine derrière ses pseudos leaders. Le virus mortel à 200% : Non ! Il serait incontrôlable. Il y en aura d'autres, mais pas si méchants que ça.

     

    Julien Assange : il dénonce les horreurs et se retrouve enfermé à vie et condamné à la mort lente. Malade et peu défendu par ceux qu'il a informés

    Le mieux serait la peur qui vient de l'extérieur, l'ennemi inhumain, la bête du Gévaudan  façon 21ième ! Et c'est comme ça que nous en arrivons à voir les USA parler d'Ovnis comme je vous parle de ma liste de courses à faire. Et de multiplier les alertes, vraies ou fausses, sur de prétendues créatures qui déambulent au milieu de Miami ou d'ailleurs.

    Nous voilà arrivés presque à destination : la conspiration mère de Blue Beam.

     

    Le projet Blue Beam, paraissait une folie utopique et irréaliste.

    Les survivalistes, résilients par définition, sont devenus plus vieux. Le mouvement s'est créé pendant la guerre froide et beaucoup sont âgés de plus de 50, voire 60 ans. Ils sont fatigués, d'attendre qu'une miraculeuse comète mette fin à ce ballet d'araignées mangeuses d'hommes. La mort lente, c'est épuisant. On nous coupe les médocs, alors on sort la médecine alternative, on nous coupe l'énergie, on sort le poêle à bois, on nous coupe les vivres, on ré invente l'autonomie. Et si ça continue, on va la refaire en chasseurs-cueuilleurs !

    Mais le résilient est souvent seul, peu suivi par sa famille qui a grandi dans le confort, ou son conjoint, à qui finalement le système convient. Il est montré du doigt, comme un vilain conspi-canard dans une portée de jolis petits cygnes blancs tout prêt à décorer le grand étang pourvu qu'on leur donne un peu de mais dans une gamelle.

    La résistance est donc devenue une course de vitesse, entre les résilients fatigués, isolés, de plus en plus critiqués. Et ceux qui préfèrent suivre la mouvance globale, immobilisés dans des filets dont le confort apparent s'effiloche, mais trèèèès progressivement. Alors que les mesures sont ultra rapides.

     

    Claire Severac, dénonce les chem trails (aujourd'hui validés par les gvts) et les aliments déteriorants - décédée

    Résister, c'est avant tout se rendre compte et prendre ses décisions de façon indépendante dans sa tête bien à Soi. Le reste, c'est du choix  personnel. Et mois après mois, la France, dont les prophéties disaient qu'elle serait la première à se soulever, s'endort au rythme des berçeuses du 20h ou de BFM. Les médias alternatifs s'arrêtent les uns après les autres, faute de temps ou de sous, ou parce que ras le bol de se battre pour des imbéciles qui leurs renvoient, en guise de remerciements, leurs critiques acerbes de personnages frustrés cachés derrière des pseudos garantissant le droit à la méchanceté gratuite.

    J'en suis aussi parfois presque là et lasse .... Plein de boulot, pas mal de choses à faire avant que les lumières soient totalement éteintes, alors pour ce matin je vais vous laisser, j'ai le maréchal ferrant qui vient ferrer mes griffons. C'est toujours compliqué d'éviter qu'ils crachent des flammes sur les fesses du maréchal pendant qu'il travaille.

    Je vous embrasse :)

    Elizabeth

  • Vivement la comète ....... Billet d'Humeur

    Chers Tous,

    Une pensée pour ma petite soeur Sophie qui ne manquera pas de sourire en regardant le titre. Sophie et Moi, respectivement 50 et 60 (et zut je viens de fêter mon anniv, je me sens comme vieillie). Fut un temps, où nous en avions tellement ras le c*l Sophie et moi, que nous disions, en guise de commentaire, "Vivement la comète", Cétait du côté de 2012/2013, la société commençait à s'effriter, et j'allais commencer mon étrange interview avec le grand Affreux (Voir mon livre T 1 et 2, Dialogues avec le Prince de ce monde).

    Nous étions quasi pressées d'en finir .... Le diable en personne répondit que ça n'allait pas se passer comme ça et que ce serait une lente agonie sociétale, où les 4 chevaux de l'apocalypse : maladie, guerre, famine et mort, s'en donneraient à coeur joie ! Et que pour finir les vivants le supplieraient de les achever.

    C'était aussi ce que les prophéties disaient : les vivants envieront les morts. Puis le temps passait et double divorce chez Sophie et moi .... Vivement la comète qu'on se disait en grognant après les circonstances. Puis vint le covid, l'Ukraine, les attentats et le reste.

    Si j'ai communiqué avec le Diable en personne ? Je ne crois pas. Mais cette entité était là pour nous agiter le cerveau. Mon éditeur (JMG éditions) me dit qu'il avait eu le plus grand mal à commercialiser car les commerciaux tremblaient de trouille en évoquant le Diable. Lui-même avait trouvé le bouquin captivant et m'avait donné sa parole qu'il l'éditerait.

    Nous étions très très loin d'imaginer les gilets jaunes, la société en implosion et les transsexuels.

    Aujourd'hui, en suivant l'actualité, je m'aperçois que la comète en question approche et que ce n'est pas une comète. Mais comme le dit si bien Hervé sur le forum (section le monde après nous), ce n'est sans doute pas pour rien qu'on nous montre des satellites défectueux et un p'tit truc rougeoyant au fond.

    Si Nibiru existe, Oui, si c'est la planète des Dieux qui reviennent, je n'en sais rien et je ne l'ai pas vu en voyance. Ce que j'ai perçu était un passage étrange dans une zone interdimensionnelle peuplée de trucs pas sympas du tout ! Nous en avons fréquemment parlé, j'ai fait  2 ou 3 articles sur ces visions autour d'un passage à travers ou à côté d'un astre sombre et dense, rougeoyant.

     

    Voilà l'image approximative de ma première vision en 2008

    Est-ce que le couple Obama (qui est à l'origine du navet en question) vient nous prévenir ? Loool mais non, juste nous dire qu'il convient d'être terrorisé, mais calme et à l'écoute des consignes. Tandis que les survivalistes sont de sombre connards qui ont tout prévu sauf un cerveau.. Loool 2 fois.

    Mais pourtant, ce qui s'en vient en premier lieu n'est pas nécessairement Nibiru ! La violence de l'approche sera telle que les gouvernants ne pourront rien faire durant son passage, si ce n'est se terrer dans un trou.

    Attention : ce ne sera absolument pas la fin du Monde ! Juste cela marquera une transition vers une nouvelle société qui, de fait, s'impose !

    Durant son passage, j'ai effectivement perçu des "démons" (non des créatures sans doute issues d'une autre dimension) qui sont féroces et carnivores. Du délire ? Non, ils sont innombrables les prophètes anciens ou modernes qui ont averti sur ces créatures monstrueuses. Pourtant, je pense que les milieu de l'ombre comptent surfer sur cette vague de prophétie pour nous mettre au pas et à la puce. Ce serait alors l'opération Blue Beam avec toutes ses projections holographiques dernier cris, telle que l'avait décrite le regretté Serge Monast (qui avait aussi enquêté sur des vaccins contenant des micro cristaux). Alors quid de cette terreur venue du ciel ?

    1) Elle précède Nibiru ou les 3 jours

    2) Il y a bien des signes dans le ciel

    3) Elle de nature à terroriser le citoyen lambda

    Elle pourrait présenter des similitudes avec Fatima et les propos du Major Ed Dames qui, pour quelqu'un des services secrets, en a fait beaucoup trop en matière de communication. (Parce que vraiment, vous pensez qu'un ex des services secrets peut dévoiler des secrets demandant un très haut niveau d'accréditation ?). Nous pourrions donc avoir "la totale", croix dans le ciel, soleil immense et rougeoyant, impacts lasers au sol, Impact Electro-Magnétique, et quelques vaisseaux étranges en cerise sur le gâteau.

     

    J'ai également rebondi, dans le film, sur l'étrange sifflement douloureux qui met les acteurs en position de stress absolu. Le bruit fait partie des armements modernes. Certaines fréquences déclanchent un tel stress psychique qu'il n'est plus possible de faire autre chose que de se protéger ou de fuir. C'est d'ailleurs le rôle numéro 1 des alarmes modernes qui ont pour objectif de provoquer la fuite.

    Nibiru ne fera pas de bruit, si ce n'est les craquements terrestres. Et ce sera un grondement sourd, durable, qui nous remuera les tripes.

    Alors non, je ne pense pas que les gardiens de l'ombre annoncent Nibiru, mais bien leur futur grand film en Live. Concernant la pseudo attaque extra terrestre, je n'ai jamais perçu d'attaque en taille réelle, il y a bien des affreux jojo galactiques et leur contraire, mais une attaque généralisée non - ce serait déjà fait - sans que nous puissions nous défendre. Mais on parle bien trop d'extra terrestres à mon gout : jusque chez Cyril Hanouna ... C'est dire ! Les USA font des alertes partout, jusqu'au congrès et Egon Kragel, écrivain ufologue Français, est reçu par tous les médias pour vanter ses 2 ou 3 derniers ouvrages. Alors que fut un temps où prononcer la phrase maudite "J'ai vu un ovni" venait à s'assurer d'une placardisation sociale.

    En bref, Si les Obama font quelque chose au cinéma, c'est bien histoire de nous terroriser en amont, en utilisant la matière prophétique bidouillée sur fond de scénario à la complexité digne d'un film porno. Préparez vous, non au pire, mais à la peur et à votre aptitude à rester calme, mais surtout, autonome dans vos décisions. Quant à Nibiru, d'une façon ou d'une autre cet incident cosmique nous fera transiter et ce sera une bonne chose. Mais beaucoup mourront de peur et pas que. 

    Pour autant faut-il souhaiter qu'on en finisse ? Si il ne se passe rien, nous allons entrer progressivement en dystopie mondiale. Un société gérée par I.A. et crédits sociaux, où l'humain, cette bête puante qui a le malheur de respirer et de fabriquer du CO2, devra être réduit à une petite portion, correspondant au juste nécessaire selon d'autres que nous.

    Alors finalement vivement qu'on avance un peu le film, histoire de quitter l'ancienne terre et ses monstres d'inhumanité !

    Avant de clore, je rebondis sur un point qui est la généralisation de la légalisation de l'Euthanasie. Grande première en Italie ces derniers jours. Le Canada va beaucoup plus loin avec l'Euthanasie possible des handicapés, des drogués ou même des enfants. Ce sera bientôt possible en France et ce n'est pas sans rappeler le film "Soleil Vert" où le suicide offrait une porte de sortie confortable avec qui voulait en finir avec cette vie de m***e

     

    Le vieil homme choisit la mort et est donc installé dans un lit confortable à regarder de belles images en buvant son cocktail létal

    Soleil Vert, pour ceux qui ne connaissent pas, c'est une dystopie  qui évoque une société cruelle, polluée et détruite, où les terriens ne consomment que des petites portions de couleur verdatre pour survivre sous le joug d'une autorité difficile. Lorsqu'ils en ont marre, ils peuvent réclamer le suicide. L'un des 2 héros du film, âgé, choisit cette option, en laissant pour consigne à son jeune suivant, de suivre son corps. Ce qu'il va faire pour découvrir que les corps des suicidés consituent la matière première des portions alimentaires.

    Aujourd'hui, alors que le suicide passe de tabou douloureux à solution inévitable, il est déja question de ré utilisation des corps par compostage. A quand la prochaine étape ? Je ne suis pas contre l'Euthanasie. Il est bien évident qu'elle constitue parfois une porte de sortie honorable à d'immenses souffrances. Mais cette généralisation rapide assortie d'une sorte de fonction de tri .....

    Bref, on y revient, l'idée de l'ombre, c'est que l'humain pollue plus qu'il ne produit, qu'il est malsain, inutile et qu'il faut en faire quelque chose. Leur idée, c'est que nous avons atteint une sorte de maximum au-delà du quel nous détruisons la terre. Ce n'est pas faux en tous points, mais la frontière est glissante entre l'idée de réguler un certain nombre de paramètres et celle de passer à la "solution finale" pour sauver la Terre ......

    Bref ..... Je vous souhaite un agréable Dimanche et un très bon début de semaine, comme dirait Charles Sannat, il n'est jamais trop tard, préparez vous !

    Grosses biz du Jura

    Elizabeth

     

     

  • Le Monde Après Nous - Voyance sur le thème du film

    Chers Tous,

    (d'abord Merci à Vianney qui nous a rappelé le lien vers le très bon Olivier D. et vers son non moins très bon article : https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2023/12/13/le-monde-apres-nous/)

    Le Monde Après Nous (visible sur Netflix)

    Je l'ai vu le Film, je me suis jetée dessus parce qu'évidement, j'avais bien envie de voir ce que les scénaristes avertis et initiés nous proposaient .....

    Et je me suis posée la question d'un rapport avec ce que j'avais perçu en voyance et qui pouvait être commun avec le film, mieux, j'ai refait une voyance sur le thème de ce film, afin de contrôler si le scénario était crédible.

    Les éléments communs avec ce que j'ai pu percevoir : chute d'avion, cyberkrak, absence complète d'écrans et de réseaux, effondrement total des flux économiques, nécessité de fuir les villes si possible. L'absence complète d'écrans et d'électronique est même LE symptôme numéro 1 que nous y sommes, et qu'il faut se préparer à de grandes tribulations, puis aux 3 jours. La probabilité de petits et gros conflits pour des raisons alimentaires et/ou d'autres ressources sera importante.

    Sans vouloir spoiler le truc, je vous en fais tout de même un petit narratif : il s'agit d'un thriller apocalyptique mettant en scène une famille Américaine Lambda, papa, maman, et les 2 enfants pré ado et ado, qui prennent des vacances, et se retrouvent confrontés à une forme de blackout électrique (et des communications, tous écrans confondus), tandis que leur maison de vacances se retrouve convoitée par ses propriétaires réels. Les personnages ne sont pas tous très attirants, mais correspondent bien, pour part, à ce qu'on peut attendre d'une famille normale aux States. Depuis la mère toujours en colère, en passant par l'ado-la-branlette qui ne s'entend pas avec sa jeune soeur, elle même totalement accro à sa série, ce qui fera l'objet d'une part spécifique de scénario. Le père est gentil, mais dépassé. Les propriétaires de la maison, un père et sa fille, prennent le rôle de l'initié qui sait, mais ne dit pas grand chose (et du reste ne sait pas grand chose non plus). Les personnages sont tour à tour conflictuels, idiots, incohérents et impulsifs. Hélas la réalité risque de ressembler plus ou moins à ça. Surgit un personnage survivaliste dans la grande tradition Américaine, qui cause avec son 12 et a presque tout prévu (mais ne souhaite pas aider les cigales de service). 

    Passé le choc du blackout, des choses étonnantes se produisent, provoquant des effets non moins étonnant sur la faune et la santé. On évoque des armements secrets, on nous montre des satellites qui bougent et évoquent des mouvements armés, mais nous n'en saurons pas plus. Les derniers outils électroniques sont bien entendus en panne. Le film se termine en queue de poisson, à savoir que nous n'en saurons pas plus sur l'après. 

    Enfin, cerise sur le gâteau des à prioris survivalistes, la top BAD des richissimes propriétaires d'une grande maison toute proche, et qui comporte un super bunker aménagé qui ferait palir d'envie les amateurs du genre.

    Le scénario est très mince et tient en quelques lignes, leu jeu des acteurs consiste à vraiment ressembler, dans la plus grande majorité des cas, à des moutons surpris qu'on ait cramé leur bergerie et que la moitié d'entre eux ait disparu. Hélas, c'est pour part crédible. Reste que beaucoup d'élements sont suggérés. Quant à la fin, c'est le fin du fin, voir c'est très fin et ça se mange sans faim ... La pré-ado débile part seule visiter les environs en vélo, sans avertir personne, s'arrête dans la super Bad, découvre qu'ils ont, en stock, la vidéo de sa série, et, sans même répondre à sa mère qui, désespérée, la cherche, s'installe devant sa vidéo et oublie 100% du reste de la situation :

     

    Le regard si pétillant  de l'ado devant sa série

    Nous en restons donc sur notre faim, il n'y a pas de suite, pas de raison, ni de raisonnement, ni même d'espoir dans ce récit dramatique.

    A voir, le jeu des acteurs est très bon, en espérant que ce soit bien un jeu et pas l'expression d'une culture.

    Un point évident : le comportement d'un ou d'une pré-ado/ado est peu prévisible, potentiellement anarchique et irrationnel - même si ce ne sera pas toujours le cas. C'est en tous cas aussi une évidence, si les parents sont assez cons pour ne rien expliquer, et ne pas être en mesure d'avoir eux-même un comportement rationnel, la folie s'emparera des hommes.

    En Voyance à présent :

    Le scénario du blackout est crédible, et il s'agirait bien, dans un premier temps des suite d'une vaste cyber attaque. Mais la réaction générale du pays dépend en grande partie de la réaction des mères de famille - d'où le rôle majeur de la mère de famille (ici plutôt peu cohérente).

    Dans le cas à venir, il semblerait qu'il y ait bien moins de panique que ce qui est suggéré. 

    Pourquoi : il s'agit effectivement d'un film annonciateur-test, destiné à montrer auy plus grand nombre que le danger vient de la panique et que les méthodes de survie ne servent à rien du tout. En connection avec l'Ombre, il semblerait qu'ils tiennent à ce que la population reste calme et docile et non colérique et effrayée. Ce film est donc destiné, grâce au rôle outrancier des acteurs principaux, à valoriser sans le dire, une nécessité de paix, d'immobilité et d'attentisme.

    Les survivalistes sont présentés comme, soit de grands méchants, soit finalement comme de grands imbéciles qui n'ont pas eu le temps de regagner leur Bunker.

    Toujours en connection avec l'ombre, ils ont l'intention de donner l'impression d'une certaine maîtrise qui commencera par faire en sorte que tous puissent avoir à boire et à manger.

    Lorsque je demande quels sont les marqueurs temporels qui précèderont le blackout, voici quelles sont les indications :

    1°) Ce sera un moment où les choses sembleront maîtrisées et la paix rétablie. Ici en l'occurence, les forces de l'ombre évoquent un ennemi non identifié

    2°) Les Américains auront le sentiment que les choses sont en bonne voie de résolution, sans doute grâce à des élections prometteuses.

    3°) Les Américains auront le sentiment d'avoir identifié leur nouvel ennemi préféré (à priori pas forcément la Russie)

    Le peuple Américain devrait donc retrouver un semblant de calme avant les évènements. Comme ça, ce serait 2025 .... mais bon ..... (post ww3)

    Sommes nous concernés par le blackout ?

    Oui sans aucun doute, mais pas dans la mesure proposée dans le scénario et destinée à faire peur. Nous avons encore le temps de nous y préparer. Même si le phénomène de cyberattaque est mondial, il ne se déroulera pas comme un blackout complet et définitif.

    De toute évidence il correspondra à une intervention imprévue. Je perçois une attaque qui vient du ciel et non terrestre.

    Il semblerait donc que le film renvoie de fait non pas aux 3 jours, mais à un facteur extérieur, voire extra terrestre.

    Ont-ils (l'Ombre) des intentions génocidaires ?

    Oui, réponse absolument claire et déterminée, méthode sans doute inédite et se déroulant dans le calme et dans le temps. Sous couvert d'aide et de protection. Innombrables promesses de paix et de réassurance de l'aide pour tous. Le phénomène démarre aux States, mais finira par toucher le monde entier et s'exporte chez nous. Méthode mondiale en quelque sorte, mais je ne vois pas de maladie à l'origine de cette nouvelle stratégie.

    Je n'arrive pas à percevoir leur méthode, mais il s'agit d'apporter à l'ensemble de la population la satisfaction à ses besoins, tout en la contraignant de façon très forte et en provoquant des évènements tout à fait effrayants. La solution sera leur main tendue, bien entendu. On rejoint une fois de plus la méthode Blue Beam et j'en perçois le côté illusoire. Les phénomènes seront très effrayants et tout à fait inconnus au bataillon des effets spéciaux. Le danger, bien que très illusoire, ne le sera pas totalement. Comme dans le film, il pourrait bien y avoir quelques victimes collatérales, comme le gamin irradié qui perd ses dents.

    Globalement, le film annonce plutôt pas mal la version possible d'une attaque mal identifiée et terrorisante.

    En conclusion, que faut-il anticiper ?

    Sans nul doute effectivement quelque chose d'effrayant qui vient du ciel.

    Ce film obéit sans doute à un double objectif :

    1) Obtenir que la population reste calme et attentive, autant qu'attentiste en cas de blackout

    2) Observer les réactions des spectateurs  et peaufiner je ne sais quelle stratégie pour "la paix sociale"

    Lorsque ce moment viendra, restez effectivement calmes et très prudents. Quoi qu'il se passe, tout ne sera pas qu'illusion, mais rien ne sera 100% réel.

     

    Bon visionnage

    Je vous embrasse

    Elizabeth

     

  • Aloïs Irlmaier

    Chers Tous,

    Je tombe un peu par hasard sur cette vidéo, la première (à ma connaissance) qui donne une version in extenso des prophéties d'A.I.

    https://www.youtube.com/watch?v=Z4TyE8g2FTE

    C'était un homme d'une éthique irreprochable et j'ai vu énormément de choses communes avec ce qu'il voit, notamment ce poison jaune. Et pas que. Il ne s'agit pas de me comparer, mais en tous cas d'écouter tout cela avec une oreille attentive. Je ne suis pas en mesure de vous dire si cette chaîne est honnête ou non, donc discernement attention.

    En tous cas, il y a une telle cohérence entre le début de la vidéo et ce qui se passe ....

    Bon visionnement :)

    Bizzzz de mon Jura préféré

    Elizabeth

  • Un rêve lucide à partager

    Chers Tous,

     

    Quand je lis le forum, je suis abasourdie par toutes ces infos (merci beaucoup, pas trop le temps de fouiner l'info, débordée et épuisée par la dernière tempête géomagnétique). Et pour les dents : je vous rejoins ..... la nouvelle stratégie maintenant c'est dévitaliser, arracher, bridge et passez à la caisse ..... (passez à la nano en même temps d'ailleurs)....

    Ceci dit, il est assez rare de recevoir un rêve totalement lucide. Long, précis, 100% vécu en live et mémorisé. Je vous en ferai l'interprétation, mais à mon avis vous n'avez guère besoin de moi pour ça.

    J'habite une maison, à première vue rien à voir : mon homme, moi, le quotidien .... Et puis au fur et à mesure il y a les animaux qui apparaissent. Et enfin la conscience que l'étage est plein de petits oiseaux à soigner. Je monte et là des cages pleins d'oiseaux qui se sont reproduits et des petits bébés partout. Dans le rêve ce sont toutes des perruches. Je découvre que finalement chats, chiens et oiseaux font bon ménage, mais qu'il y a de plus en plus de monde et que certains commencent à dégringoler les escaliers et même tomber à la cave via un interstice.

     

    Je descends et je découvre avec horreur des tonnes de gros, très gros serpents (avec de jolies couleurs ceci dit). Pour avoir longtemps pratiqué la terrariophilie et faire famille d'accueil de temps à autre, je sais bien les reconnaître. Les plus gros spécimens sont là. Je m'affole, ils sont très nombreux, entassés et privés de manger. Ca va être un drame, même si je veux tenter de résoudre le problème, je risque d'y laisser ma peau.

     

    Je récupère les oisillons, découvre à la cave des prédateurs secondaires : fouine, chien de chasse ..... Et sors tout ça de la barraque. Le boulot est énorme, je cours partout, toujours sans solution pour les oiseaux et leurs oisillons. Je tente de boucler les oiseaux en haut avant de redescendre à la cave. Je suis seule, totalement seule dans cette scène.

    Je n'éprouve pas de haine vis à vis des grands reptiles, mais sais que si ils ne sont pas nourris, ça va virer très mal.

    Lorsque je retourne chez eux, ils ont commencé à s'entre-dévorer : le plus gros se nourrit de son congénère plus petit et c'est un festival de sang, un carnage. J'ouvre les terrariums pour régler le truc, mais de fait, lorsque je tente de séparer 2 créatures, c'est la troisième qui s'y met : totalement débordée. Au final il ne reste qu'un énorme truc de couleur sombre et qui est en train d'avaler un gros congénère, ayant lui-même avalé son semblable .... Je sais que c'est fini, pas la moindre solution correcte. Je prends un couteau et je lui plante dans le coeur, pour m'apercevoir ..... qu'il n'a pas de coeur (si si les serpents ont un coeur) et que dès que lui est mort, il faut exécuter les autres qui se trouvent libérés. 

     

    Globalement, je découpe tout ce petit monde en morceau, mais avec tristesse. C'est l'unique solution, car sinon toute la maison est en péril : les chiens, les chats, et surtout surtout les oiseaux qui sont leur nourriture préférée.

    Lorsque c'est fini je sais qu'à présent j'ai le plus gros des boulots de la maison, mettre tout ce petit monde en ordre : perruches, bébés, chats, chiens etc....... Toujours seule.

    Interprétation :

    La maison et le couple ne sont qu'une métaphore de la société. Un système complexe et étagé avec un effet pyramide renversée : l'enfer au sous-sol pourrait bien diriger le monde si l'on y prend gare .....

    C'est moi qui constate et agit, mais j'aurais tendance à dire que je ne fais que métaphoriser la personne consciente, avec un effet solitude car nous sommes trop peu nombreux pour le moment.

    A priori, à première vue, la maison est calme : tout parait en ordre à l'étage visible, mais c'est une illusion. A l'étage, les perruches (moutons) se sont reproduites bien plus que je ne l'avais vu et il y en a partout à nourrir. Dans le rêve, j'ai clairement le sentiment que ça va faire un boulot de dingue que de protéger et nourrir autant de petites bouches innocentes. La perruche représente, pour moi, un oiseau joli, assez fragile, plutôt innocent et peu apte à se défendre. Face au serpent, l'oiseau est un repas .....

    Mais il y a tellement de petites perruches que certaines tombent dans les escaliers et dans les interstices qui vont à la cave. Trop de perruches ? Oui dans le sens où la terre peut paraitre peuplée si il fallait offrir à tout ce petit monde le confort à l'Occidental ...

    Puis la descente à la cave, en Enfer, ou dans la dimension du dessous, ou encore dans l'infra-terre, et la découverte des serpents (interprêtez ça comme vous voulez, mais la symbolique générale est à peine démoniaque). Contrairement à ce que l'on pourrait en penser, ils sont parés de magnifiques couleurs. Ce qui veut dire que leur aspect réel est bien masqué par les apparences. Je suis horrifiée de voir qu'il y en a autant, partout, les uns sur les autres : chez eux aussi la crise du logement, ET la crise alimentaire.

    Dans la culture judéo-Chrétienne, le Diable est également le plus beau des anges, et il peut aussi apparaitre sous une forme séduisante. Et comme ces serpents sont de magnifiques spécimens, j'hésite à les détruire. Je pense à tenter de régler tout ça. Clairement et heureusement, ils sont enfermés dans leur dimension et ils ne peuvent pas accéder à l'étage et encore moins aux perruches. Sauf celles qui sont tombées bien bas ... Je ramasse et remonte les petites bêtes. Fut un temps où, en tant que psy, j'avais les jeunes délinquants en obligation de soin.

    Bref, me voilà un temps sortie de cet enfer à réfléchir sans trouver de solution. Pourtant, la solution, tant que l'étage est bien gardé par les gens conscients (qui se sentent seuls), elle va arriver toute seule. Si les démons ne peuvent sortir de l'enfer (ou les monstres de l'infra terre ou de la dimensions inférieure), ils vont s'entredévorer : ce qui se passe effectivement !!!

    Notez au passage des acteurs secondaires : chats, chiens, ou même fouine. Ils représentent sans doute une part de l'humanité moins innocente et qui peut, factuellement, dévorer les perruches. Sauf le chien qui a, ici, une symbolique de gardien. Mais leur puissance est trèèès limitée et les gens conscients ont largement la force de s'interposer.

    Commence la séquence finale où les démons se bouffent entre eux : le plus gros dévore le plus petit et ainsi de suite jusqu'au dernier. Je n'ai aucune possibilité d'intervenir, car leur niveau de conscience est très très rudimentaire. Seul le plus fort reste et sans surprise, il est très sombre et représente sans doute le Mal en personne. Je le perçois comme dangereux, y compris pour moi. Je vais donc le tuer avec un coup de couteau dans le coeur afin que ça soit rapide, efficace et sans douleur. Je plante le couteau, tourne et surprise, pas de coeur !!!!! Et non, ils n'ont pas de conscience de l'amour.

    En tuant le chef (que je découpe), je libère les plus petits, etc...... (les démons de seconde zone :) ). Et n'ai aucune autre choix que de découper tout le monde car je ne vois pas comment sauver la situation. Les démons forment une pyramide inversée : noire, sans sentiment, sans coeur et affamée. Tant qu'ils sont isolés dans l'enfer de leur dimension, tout va à peu près .

    Lorsque la cave est enfin nettoyée, je remonte au niveau societal standard. Tout y parait encore assez calme. Mais il faut remettre chacun à sa juste place, les perruches et les bébés en sécurité et la fouine dehors (autrement dit le prédateur moyen dehors).

    Si je suis toujours seule, c'est que les gens conscients de la dangerosité de la situation ne sont pas nombreux et se sentent parfois seuls. La majorité est représentée par ces perruches innocentes qui vivent leur vie dans des cages et sans s'en rendre compte. (elles étaient toutes en cage, à l'exception des bébés qui tombaient par mégarde). La cage est-elle la symbolique de la quarantaine de la terre ? Possible.

    Les 3 jours correspondraient-ils aussi, à une sorte d'ouverture dimensionnelle qui nous rendent accessible à ces espèces de monstres ? Possible également.

    Mais ce qu'il faut retenir et c'est essentiel : c'est que 

    1) Nous pouvions assez facilement en faire façon

    2) Après ce passage tumultueux, nous avions à reconstruire, c'était un gros travail, mais très loin d'être difficile, juste j'avais ce sentiment de devoir retrousser les manches.

    Dans les informations qui doivent donner de l'espoir sur l'issue des 3 jours ; c'était le fait que, à défaut de trouver à manger au sens propre, ces créatures s'entre dévorent.

    Globalement, certains d'entre vous peuvent avoir une autre interprétation ou d'autres rêves lucides à partager. Ne vous gênez pas pour partager dans le forum, ce qui nous apportera sans doute un complément d'informations.

    Battons nous pour un monde radieux,

     

    Grosses biz du Jura

    Elizabeth

     

  • Va falloir s'y faire 2 : clarification

    Coucou Tous,

     

    Ici tempête toujours .... plus de 100 .... le pied,

    Mais après la tempête le beau temps, et il en ira de même pour nous. Seulement quelques trucs vont définitivement disparaitre : Parce que notre société est pourrie jusq'au trognon. Pas Vous, ni Moi sans doute, mais la grande majorité. Et non, nous ne sommes pas en train d'ascentionner. collectivement. Nous faisons ce que nous avons toujours fait : taper sur la gueule des voisins pour leur piquer leurs terres, leurs femmes, leurs richesses .... L'espèce humaine est pour bonne part un ramassis de brutes épaisses qui restent polies tant qu'elles ont tout ce qu'il faut. A chaque cycle, on progresse. Mais ouvrez les yeux : comment qualifier ce qui se passe ? C'est là-bas et pas ici ? Bah on sera vite fixé ... on en reparle dans 1 an. Et vive le Grand Monarque si il se pointe, il va avoir du pain sur la planche. Pour le moment, on va essayer, au propre et au figuré, de passer entre les gouttes.

     

    Je vais tenter de reprendre les principaux paragraphes de notre changement pour être plus claire. J'étais désolée de voir que vous y voyiez quelque chose de difficile, alors que le but n'était que de dire que notre société est cuite et que nous ne reverrions pas 2 fois couler la même eau sous le même pont. Le but reste le même : se préparer au changement, à la phase qui doit nous faire résister de toutes nos forces.

     

    1°) Fini Que certains soient milliardaires et transmettent des fortunes et des chateaux de génération en génération. La future génération verra les choses autrement et voudra que le mot propriété change de sens. Nous sommes, pour ce futur monde, sur le travail que vont sans doute vraiment faire les enfants de nos enfants, futurs sociologues qui regarderont notre époque comme la pire qui soit, celle de toutes les erreurs. Nous avons tendance à oublier, et les guides me l'ont aussi rappelé : que nous sommes aussi les milliardaires riches et égoîstes de bien plus pauvres que nous. Que penser d'un monde où on ne partage pas ? Que pensez d'un monde où les esclaves construisent le chateau du plus fort, pour aller dormir dans des taudis ? Même si la terre se dépeuple un peu, rien ne changera si nous recommençons selon les mêmes schémas sociétaux. 

    2°) l'I.A. est en passe de devenir ce qui était pré-vu : une horreur (ça fait des années que je tire l'alarme à ce sujet). Mais il n'est pas utile de jeter le bébé avec l'eau du bain. Tout comme l'argent, qui fait un bon serviteur, mais un mauvais maître, l'I.A. redeviendra un outil à qui on ne confiera pas ses neurones. D'ici là hélas nous n'avons pas encore touché le fond. Il ne faudra pas non plus entrer dans une phase d'obscurantisme qui reviendrait à éviter même l'usage de la machine à calcul (ce qui est la base du fonctionnement actuel de nos algorythmes). Plus tard, les travaux trop difficiles seront exécutés par des forces robotisées (c'est le cas dans l'industrie automobile, où peinture et soudage sont faits par des robots, ce qui a réglé le cas des cancers et autres vacheries dues à la manipulation de travaux dangereux).

    3°) Ce monde sera co-créé, donc rien à craindre non ????? Hum ..... Je ne crois pas que beaucoup d'entre nous croient  en la version paradisiaque qui nous tomberait dessus, comme la petite vérole sur le bas clergé, après les 3 jours. Et vous avez raison. Les 3 jours vont nous octrroyer un crédit de temps, et d'énergie, voire d'espace temps, pour que nous fassions le meilleur à partir de nos expériences passées. Nous allons donc bâtir : Nous, et personne d'autre. Peut-être allons nous bénéficier d'une aide technologique, mais pour le moment en tous cas, je ne l'ai pas pré-vue. Le monde d'après cherchera, de façon générale, à revenir au centre après avoir vécu tous les excès dans les 2 sens

    4°) La famille telle que nous la connaissons est devenue une triste blague. 4 divorces sur 5 mariages, idem le reste des autres types d'union. Les enfants sont trimballés de chez l'un à chez l'autre, Valise dans une main, conflit de loyauté dans l'autre. Donc oui, ils, nos enfants, réformeront le couple et la famille. Fini les promesses d'un mariage à vie, on évoquera plutôt une sorte de contrat crédible et loyal. Quant à l'enfant, en Afrique on dit qu'il faut tout un village pour l'éduquer. Chez nous, c'est au sein de ces familles souvent fracassées qu'il grandit. Personne ne privera une mère ou un père de son enfant comme c'est le cas aujourd'hui où finalement, lorsqu'il est chez l'un, l'autre lui est interdit d'accès. Plus tard, ce cas de figure disparaitra. L'enfant n'appartiendra pas à ses parents : il s'appartiendra à Lui. Vous allez me dire qu'à 2 ans il n'est pas en mesure de .... Mais justement, les parents qui feront des enfants seront vraiment engagés. Ce truc horriblement triste : 5 pères, 5 gosses, 4 chez les familles d'accueil. Ce sera fini. Pour faire un enfant, il faudra être en mesure de s'engager de façon responsable. C'est ce sur quoi veillera cette nouvelle société. Donc oui : fin de notre système familial, qui dit qu'on fait des enfants pour la vie, mais seulement sur le papier.

    Quant à nos vieux, dont je fais presque partie, il va de soi qu'ils vont être maltraités, voire massacrés. Pourquoi ? Mais parce que la plupart d'entre nous n'a pas du tout envie de les prendre chez soi lorsqu'ils sont en perte de force, puis d'autonomie. Alors on culpabilise, puis on argumente : la pauvre, vous comprennez, elle est seule, elle a failli mettre le feu, on peut pas la laisser comme ça .... Donc oui, cette famille actuelle, elle va être revue et corrigée.

    5°) L'alimentation ! Parlons-en .... Vous avez vraiment envie de voir les viandards continuent de consommer de la viande 2 fois par jour, en sachant que pour ça, on a abattu ces pauvres bêtes dans la souffrance et l'indignité. Avez vous déjà vu des cochons hurler de terreur en mourrant gazé ? Leurs yeux remplis d'une horreur sans nom ? Avez vous vu une vache mal euthanasiée qui se réveille sous le couteau de l'égorgeur ? Et vous savez que pour avoir de la viande de veau blanche, on leur interdit toute consommation naturelle ? Avec une grille sur le nez durant toute leur pauvre vie ? Avez vous entendu un lapin qui hurle quand il voit la mort arriver ? Oui nous avons besoin de viande, raisonnablement, donc cette industrie prendra fin et sera remplacée par une consommation ultra raisonnable et des méthodes différentes, dignes et propres. Alors votre roti de veau bien blanc, j'espère que vous vous la mettrez où je pense. Alors oui nos enfants aimeront les animaux et refuseront ce trise schéma industriel, basé sur la minimisation des couts, et la satisfaction de consommateurs qui abusent. Idem la gestion des terres agricoles : il va bien falloir les soigner toutes ces terres malades. On passera à d'autres méthodes, également industrielles, mais sans destruction. Les ingénieurs vont recréer des cycles. Mais pour cela l va falloir être raisonnable. Manger normalement, pas par simple plaisir comme c'est le cas en Occident. Nous croulons sous les soucis dus à l'alimentation : trop, mal, bourrés de saloperies. Si nous voulons vivre mieux, il faudra revoir nos besoins fumeux largement majorés par des publicités qui ne parlent que de se gaver du matin au soir. Donc nous mangerons en conscience. Pas la main dans le paquet de chips face à un écran. Nous serons en mesure de remercier l'animal qui a donné sa vie. Ou de chérir la terre qui nous donne nos fruits et nos légumes.

    6°) La fin de notre système de santé et la fin de notre consommation facile de médicaments : Pour le moment nous souffrons de pénuries et de - comment dire - d'horribles abus de la part des labos qui fonctionnent, comme tout le reste, sur le principe de l'argent. Mais nos médocs faciles et hyper abondants sont aussi à l'origine de tant et tant de dépendances .... Donc la génération future cherchera à remettre l'église au milieu de village : on en prend et on y a droit quand c'est légitime et fondé. Beaucoup d'études futures mettront à jour d'évidentes grossières erreurs. Lorsque nous sortirons des pénuries, ce sera donc pour aborder de façon non moins facile, la marche arrière toute sur la médication facile. Après quoi on reconstruira un nouveau système de santé, mais de ce que je ressens, sans commune mesure avec l'actuel. La responsabilisation sera aussi à l'ordre du jour. Voir le médecin oui, en chair et en os, mais quand c'est indispensable. Les médecines alternatives seront très souvent utilisées en première intention.

    7°) Les difficultés énergétiques et le rationnement de l'eau : Nous allons vers un nouveau monde où on fera attention, après être passé par de grosses difficultés. Mais là aussi, on cherchera la juste mesure, après avoir eu froid et faim pour bon nombre de terriens. C'est déjà le cas ... mais nous avons tendance à l'oublier. Je me rappelle de cette Gabegie lorsque dans les HLM, on ouvrait la fenêtre pour pouvoir dormir en plein hiver parce qu'il faisait 28°C dans les chambres ... Ca a donc fabriqué une génération frileuse qui se caille les machins si ils n'ont pas 25°C partout dans la maison. Certaines zones ne seront même plus habitées, d'autres seront abandonnées à cause de la vigueur des tempêtes et autres risques de submersion. Mais il y aura sans doute de la place en zone plus tempérée. Viendront des temps où l'eau potable dans les wc, ce sera non. Il y aura plusieurs alternatives mécaniques, et autres .... On cessera de piller les nappes phréatiques en créant des circuits vertueux.

    8°) Les aides  sociales : ils vont légiférer à mort pour maltraiter les pauvres gens, ça c'est clair. Mais dans l'avenir, l'aide sociale ne ressemblera en rien à notre système actuel. En clair, il ne sera pas question d'utiliser la société sans y apporter sa contribution. Exception faite des jeunes, vieux, et malades bien entendu. Ceci dit, les gens seront heureux de contribuer. On ne contribuera pas pour avoir un salaire, ou des droits, mais parce qu'on aura envie de reconstruire. On aura re découvert la motivation. Du coup, bien entendu nous connaîtrons notre période de crédits sociaux (pas identique à ceux des Chinois), mais après le tournant de notre civilisation, ils tiendront en une seule règle : le sens des responsabilités. Et ce sera bien volontiers que nous suivrons des règles que nous aurons réinventées pour que le nouveau monde tienne en place. On aura également compris la nécessité de partager. A la fois le travail et tous les bienfaits. En même temps, je ressens moins de handicaps, moins de maladies chroniques. Sans doute pour plusieurs raisons.

    Je ressens une vraie diminution du mal-être sociétal actuel et qui fait que les gens se sur soignent à grands coups de mauvaises potions ou perdent toute motivation à vivre dans ce monde. Le travail ultra dur dusparaitra, grâce, en partie à la technologie. Avec lui ce sera sans doute aussi la fin de l'esclavage social quel que soit son déguisement. Pour autant, l'abondance ne ressemblera en rien à ce que nous avons connu pendant les 30 glorieuses.

    9°) La vie avec les animaux : les animaux domestiques passeront par une quasi phase de disparition (ou de forte diminution). Puis ils reviendront, mais de façon mesurée et responsable. Vous allez me dire que ce mot revient souvent : c'est parce que les guides sont à fond sur cette notion de mesure et de raison. C'est le concept de demain, car la mesure et la raison facilitent le partage et évitent le consumérisme et l'individualisme. L'Amour sera aussi une responsabilité : aimer, c'est chérir, c'est protéger, c'est soutenir. Là pour le coup, ni justesse, ni mesure ! L'amour, c'est inconditionnel. Ca ne demande rien. Pourtant sans qu'on nous demande, nous aurons à coeur de donner. Aux animaux aussi. Les fermes existeront après une période difficile et elles seront des modèles de dignité pour les animaux. Mais nous risquons de passer par une période très proche du 0 absolu ..... avec des tentatives d'interdiction ou de réquisition. et d'interdiction des animaux de compagnie. Les animaux auront de vrais droits. Mais, pour autant, je ne perçois pas le développement de l'alimentation à base d'insectes. Pas sur la ligne de temps probable.

    10°) Quel devenir pour le libre arbitre : il va disparaitre sur le papier, et restera, un temps, le privilège de la clandestinité ou résistance. Puis il reviendra, mais ne ressemblant pas à ce que nous connaissons parfois aujourd'hui, et qui fabrique des délinquants au sein de cités malheureuses. On n'aura donc pas le droit de faire n'umporte quoi, mais la vie étant de nouveau repartie sur le bon chemin, on aura pas envie de faire n'importe quoi. Pourquoi voler, ou s'exiler, lorsque tout est ok ? De la même façon, les chercheurs en quête d'autonomie, et dont je fais partie, n'auront plus forcément lieu d'être. Mais certains resteront des loups solitaires et continueront d'étudier, tels des ermites, d'autres façons de vivre. On les laissera vivre en paix et leurs chemins ne seront pas inutiles. Ce sera, en quelque sorte, une vocation ! Il subsistera toujours des tordus et des prisons. Mais tout sera différent. A terme, traitements spécifiques et barrières virtuelles éviteront la sinistralité de la vie carcérale.

     

    En conclusion, Nous allons vers le niveau 0, puis le monde repartira sous d'autres cieux (presque au propre d'ailleurs). Mais ce que nous avons connu aura tout à fait disparu. Cela fera partie de l'histoire. Pour beaucoup, cette perte de repères sera dramatique. Les guides ne sont pas intervenus sur mon ressenti ou mes visions. Mais ils ont beaucoup insisté sur ces notion de justesse, justice, mesure, responsabilité, amour inconditionnel et droits de la planète. En cela, nous avons encore à apprendre. Je ne perçois pas de vaisseaux intergalactiques coolos venant nous apporter le medbed et la technologie de l'énergie libre (qui existe déjà d'ailleurs). Peut-être ferons nous connaissance, mais je ne vois rien de plus pour le moment. Ce sont ceux qui viennent de naitre à qui reviendra la grande part de la réforme du monde.

    En terme de temporalité, je pense que nous allons toucher le fond de la piscine en 2025, mais certains confrères voient 2030. Pour moi, la période 2025/2030 est surtout une époque de recherche de survie et de stabilité. Après quoi réellement, nous devrions construire un nouvevau monde sur une nouvelle terre, pour un nouveau cycle. Le passage Antéchristique devrait se dérouler autour de 24/25/26, mais c'est une idée personnelle de la temporalité.

    A partir de 2030/2035, ce sera la joie de se retrousser les manches. Beaucoup auront préféré partir, plutôt que de se réadapter. Ils auront pris le bus, le train, ou suivi les consignes, les dernières consignes. Mais pour moi, le nouveau monde vraiment rodé, c'est pas avant 2040 par là ....

     

    Je vous embrasse et reste à votre disposition dans le forum pour vos questions

    Elizabeth

     

  • Va falloir s 'y faire !!! Voyance sur les temps à venir

    Va falloir s'y faire ..... aux tempêtes !

    Mais si il n'y avait que ça !

     

    Chers tous,

    Journée funeste sous la pluie et le vent, 4 heure de travail sur les clôtures, c'était dur, et pourtant ce n'est que le début. Ma fille vient de s 'acheter un camping gaz au cas où, et le caddy continue d'être de plus en plus cher. Les climatologues commencent tout de même à dire que nous allons entrer dans un grand minimum solaire et voir débouler une petite aire glaciaire. Ca n'a pas l'air comme ça, mais la vie risque d'être singulièrement plus compliquée.

    Alors à quoi se faire, de façon trèèèès longue. La plupart des éléments que je vous donne sont issus de visions lointaines (10 à 30 ans) ou de propos des guides.

    1°) Le climat ne va pas s'arranger, vent, tempêtes, submersions, orages en toutes saisons, pointes de températures, puis climat continental strict et glacial l'hiver, brulant l'été, et l'eau qui finira par se raréfier en Europe, ou se décaler, en tous cas manquer là où nous en aurions besoin. Même si notre société avance dans le bon sens à partir de la fin des années 20, ça ne changera sans doute pas. Ce point de détail va influencer nos vies au-delà de la simple notion de confort. Le chauffage plus tôt en saison, plus tard au printemps, Les anciennes habitudes : confort de douches chaudes et longues, ou de piscines chauffées, de 6 litres d'eau pour pipi/popo, vont être remisées et notre société va devoir se ré habituer à quelque chose de plus spartiate.

    De la même façon, la vigueur des éléments eau et feu va nous contraindre à bien plus de prudence : zones inondables, terrains fragiles, zones cotières. Mes premières visions les voyaient d'ailleurs désertées.

    2°) La difficulté à devenir un propriétaire serain dans sa maisonnette : le temps est quasi révolu, après notre génération, il est probable que tout va changer. Prendre un prêt, léguer un bien familial à ses enfants, manger des crêpes en famille dans la maison de famille, retrouver son petit paradis pendant les vacances ou bénir le confort de son appartement payé tout au long de sa vie et jouir d'une retraite bien méritée avec moins de charges. Nos biens ne nous serons sans doute qu'octroyés pour une vie et point à la ligne. Cette notion de propriété va s'amenuiser dans le temps. D'abord via des crédits longs et couteux, puis au final par de la non transmissibilité ou de la transmissibilité de dettes.

    3°) La fin de l'alimentation diversifiée, agréable, gourmande et abondante : bah oui mais non. Nous allons devoir accepter de nous serrer la ceinture car beaucoup de choses vont changer, le droit animal va se développer et l'alimentation à base de viande sera plus restreinte. Un mal pour un bien, oui je pense. Même si nous allons passer par un stade critique où ils essaieront de tout supprimer. Ceci ne veut pas dire que nous allons manger des insectes. Je dirais plutôt fini les abus alimentaires.  Restera que les générations de demain seront très raisonnables et l'alimentation cessera d'être une sorte de but en soi.

    4°) Fin de la chasse d'eau : bah oui, et là aussi, un mal pour un bien. Quand on y réfléchit. Reste que ce sera un véritable tournant sociétal. Le respect de l'eau viendra après une aire de spéculation qui n'est pas la meilleure, mais qui nous aidera à changer nos habitudes.

    5°) La règle des crédits sociaux : dans un premier temps ce sera odieux. Et nous allons tenter d'y échapper par tous les moyens. L'I.A. au summum de son pouvoir nous pourrira le quotidien, à moins de lui obéir aveuglément. Puis, Dieu merci, cela prendra fin. Mais suivra une aire de grande responsabilisation qui en sera inspirée : pas question de se comporter en citoyen libre, égoïste et qui vaque à ses occupations sans se préoccuper de la communauté et sans y contribuer. C'est une évolution sociale évidente et majeure, mais je fais plus que la ressentir : j'en ai été prévenue, comme quelque chose d'inexorable : nous allons tous devenir co créateurs du monde du futur. Si l'on veut y échapper, rester libre comme le loup, il faudra accepter de perdre sa place dans la société. 

    6°) La difficulté à être indépendant et autonome en campagne. Dans un premier temps, elle subsistera comme moyen de résilience, et ce pour une durée encore non négligeable. Puis viendra le jour où, obsolète, elle sera quasiment un élément de l'histoire. Il existe une ligne de temps très hard où ne subsiste que l'agro industrie d'élevage honteux et barbare. Mais dans la "bonne ligne de temps" l'élevage pour la bouffe va énormément se développer sur le plan de l'éthique et donc sera légiféré, mais de façon propre. Entre 2 nous allons passer par des phases chaotiques ....

    7°) L'intelligence Artificielle : nous n'en avons pas fini avec cette salop***e. Hautement toxique, elle va tenter de réduire l'humanité à des robots biologiques et de créer des robots conscients et maîtres du jeu. Dans un second temps nous ré équilibrerons le jeu et elle sera à sa juste place. J'en reparlerai, en abordant prochainement le thème de l'Antéchrist. Aujourd'hui, je viens d'assister, au sein d'un groupe de gens réputés plutôt réfléchis, à un discours réalisé par l'I.A. Comment dire .... cela me peine. Car beaucoup vont abandonner leur capacité à penser. Cette évolution n'en est qu'à ses débuts.

    8°) La fin de la famille actuelle : la famille tradi va en prendre un coup définitif. Bientôt le droit d'avoir des enfants sera quasi intégré aux crédits sociaux et leur éducation appartiendra à l'état. Cette phase critique ne durera certainement pas, ouf, mais la famille à 4, papa, maman et 2 babys, finira par disparaitre pour des couples installés en CDD qui n'auront pas tout pouvoir éducatif sur leurs enfants. Quant à l'abandon de nos personnes âgées, c'est un fait acquis pour un bon bout de temps : si, comme moi, vous vieillissez, battez vous pour vos capacités physiues et cognitives, car la volonté peut beaucoup. Ils tenteront d'améliorer les EHPAD (étatiques ?), et de légaliser facilement l'euthanasie ....

    9°) Les pénuries de médicaments : bah non, ça ne va pas revenir ... parce quand on en aura fini avec nos conneries, ils vont parler de moraliser l'usage des médocs et l'activité des laboratoires (lol), et de toute façon l'usage restera compté, restreint, bien que théoriquement convenablement distribué à qui en a besoin. Ca c'est la théorie, et pour un bon moment chez nous..... Parce qu'en réalité, les médicaments vont être de plus en plus comptés et bien souvent absents. Cette semaine ils ont déremboursé l'Acupan, qui reste remboursé si injecté par une infirmière (rare). C'est l'un des seuls analgésiques non morphiniques avec finalement peu d'effets secondaires, un cout modeste et une habituation gérable. Le phénomène sera mondial, même si, au cas par cas, certains pays seront plus approvisionnés. Je ne peux que vous conseiller de chercher les moyens de faire des stocks sur vos besoins.

    10°) La paupérisation des systèmes de santé : pas fini, le syndrôme des hopitaux en dérive .... Un conseil : allez-y le moins possible ..... Car bientôt cela deviendra dangereux (maladies nosocomiales car matériel trop réutilisé, bactéries locales ultra immortelles, épidémies transmises etc..... et personnel formé rapidement au bout du monde). Plus tard, après être passés par un truc géré à la mode Antéchristique, les hopitaux seront à nouveau disponible, mais pas de la même façon. Donc l'accès fastoche aux urgences pour le bobo du petit dernier, fini ! De la même façon, le remboursement des soins sera compté. Les yeux, les dents : le moins cher et le plus vite ..... Je vous passe les dégâts. Attention à l'arrachage des dents et aux fameuses couronnes.

    11°) Les pénuries alimentaires : nous n'en sommes qu'au début .... autant vous dire que là on ne parlera même pas de la question de l'abondance (plus haut). Des choses vitales, de plus en plus cher. Ou des choses essentielles, qui arriveront par lot, puis plus du tout ... Gérez vous même vos stocks. Nous entrons littéralement en économie de guerre.

    12°) Les difficultés énergétiques : nous sommes en train de consommer notre dernière abondance. Dans quelques temps, l'énergie sera si chère que l'on pourra en être à se chauffer juste dans une pièce. Plus tard, beaucoup plus tard on pourra récupérer plus de confort, mais fini de chauffer le chateau .... La consommation d'énergie restera un point stratégique. Dans l'attente, creusez votre autonomie de toutes les façons à votre disposition. Ceci dit, en grande période de crise, ou en très grand froid : chauffer très bien une pièce sauve la mise. Par expérience, on s'accoutume mal à une température basse tout le temps. Il vaut donc mieux une pièce très chaude et le reste frais que tout à une température générale en dessous de 17°C. La picèe chaude permet de se ressourcer et de réchauffer vraiment le corps. C'est d'ailleurs ce que faisaient nos grands parents autour du poële. Cette difficulté énergétique (pendant que Dubaï climatise les terrasses, mais plus pour longtemps) touchera tout l'ensemble du système.

    13°) L'effet dictature mondiale : Macron, NBAP (Notre bien aimé Président), finira par partir, mais il n'est pas ni le seul, ni le responsable. Je le ressens plutôt comme un pion de luxe promis à un avenir que je ne lui envie pas. Et non, ce n'est pas mieux chez Poutine. Ni ailleurs du reste. Ils utiliseront bientôt les besoins des gens pour les contraindre. Votre meilleure façon de rester indépendant, sera d'anticiper et de ne pas être l'esclave de vos besoins. Ce qui vous évitera dans le même esprit d'être esclave tout court.

    14°) Et pour finir, le meilleur, non vous n'avez pas fini avec la connerie de certains, qu'ils soient vos voisins, votre famille, vos amis. Nous arrivons au moment charnière crucial où chacun a choisi ses valeurs, et en quelque sorte son camp. De façon consciente ou non consciente. Autant s'y faire : nous sommes également tous le con de quelqu'un d'autre. Nous allons entrer en économie de guerre et la dénonciation deviendra une compagne sournoise, mais très dispo ....

     

     

     

    En conclusion, le monde d'après demain sera différent, responsable et vertueux après être passé par plusieurs étapes délicates. Nos petits enfants ne connaîtrons pas, ou ne se souviendrons pas de l'époque que nous avons connu, et surtout des 30 glorieuses. Cette ligne de temps probable n'est pas l'absolue meilleure, mais elle est plutôt bonne et ce sera à nous de la créer. On cherchera à être plus généreux, juste et à garder un esprit d'équipe - plus collectif - que notre individualisme forcené. Le consumérisme ne constituera pas une fin en soi et l'Amour sera plus llibre et mieux compris. Néanmoins, ce ne sera pas le Paradis, car nous ne sommes pas parfait. Il est probable qu'entre les 2, nous vivrons des choses surprenantes, que je ressens maintenant plutôt assez fort. Elles influencerons notre avenir. Je vous en parlerai plus tard. Pour le moment, préparons nous à entrer en économie de guerre.

    Je vous embrasse

    Elizabeth

     

     

     

     

  • Isaïe et l'Apocalypse : depuis Hier jusqu'à demain

    Chers tous,

    Lorsqu'un affolé du génocide commence à citer Isaï, c'est qu'il est temps de s'y intéresser.

     

    Ceci dit, les choses vont si vite .... Mais quelle horreur, je vous en prie, préparez vous ... Spirituellement, Psychiquement, Physiquement et Materiellement.

    Conversation intéressante hier soir entre ma fille et son mec (rassurez vous, le jour où il lit le blog, c'est que les poules ont des dents). Il tombe par hasard sur les travaux d'un mathématicien concernant une baisse probable de la population. Et là commence une discussion sur les non moins propbables soucis à venir. Après quelques tergiversations, ma fille lui dit, qu'importe, si on est ensemble on fera face (je l'ai bien élevée cette petite merveille des merveilles (comment ça je suis subjective ?)) et lui conclut : une vie sans internet et sans mon confort, je préfère mourir. Bah voilà, il est pas bô le Moldu moyen ? (Moldu chercher sur google pour ceux qui n'ont pas lu Harry Potter). Comme je vous le disais, c'est le moment de discuter avec les proches, vous n'allez pas tarder à savoir qui est qui ....

    Brève de comptoir, revenons à Isaï, comme ça, c'est un prophète genre trèèèès réputé.

     

     L'histoire d'Isaï est essentiellement l'histoire d'un grand conseiller politique à qui l'on prêtait une vision de la volonté divine. La preuve de son existance avérée est certainement la somme de ses écrits retrouvé dans les manuscrits de la mer morte. Car pour le reste, on est sur un conditionnel (je ne veux pas choquer, il s'agit juste de ce qu'en disent les historiens)

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_Rouleau_d%27Isa%C3%AFe

    Si vous n'avez pas encore lu les manuscrits de la mer morte, je ne peux que vous les conseiller, il en existe plusieurs éditions et elles ont l'avantage de ne pas avoir été trop trafiquées. Ces manuscrits n'ont strictement rien de prophétique en soi (exception faite du jugement dernier), ils sont, par contre, une fidèle relecture juive de l'ancien testament et ils intègrent les canons hébraïques, toutes tendances tribales confondues. Ils ont constitué, à priori, la base de l'enseignement qui a été donné à Jésus, qui les cita, semble-t-il, stricto senso lors de son examen à la synagogue - condition sine qua none de la validation de son initiation de futur Rabbi, soit Docteur de la loi Juive.

    Les manuscrits de la mer morte sont aussi un excellent condensé des croyances spirituelles de l'époque, qui comme aujourd'hui, étaient relativement apocalyptiques : Comme la plupart des écrits religieux, ils se terminent tous par une intervention divine, Dieu, lassé des horreurs de ses créatures, met un terme à tout cela et ouvre le royaume des cieux sur terre (la nouvelle Jérusalem) à ses enfants, tandis que l'ivraie a été éradiquée. Il est aussi possible de considérer que les manuscrits de la mer morte seraient une version plus authentique de la Bible Hébraïque.

    Globalement, si l'on considère Jérusalem comme l'épicentre de la culture Juive. Ses prophètes concentrèrent leurs efforts sur son devenir - tout comme nos propres mystiques Français le firent avec notre pays : la fille ainée de l'Eglise, etc.... etc..... Il est d'ailleurs évident qu'un prophète-mystique-voyant va d'abord parler de ce qu'on lui demande : à savoir le devenir de son pays, son Roi, son peuple, son Lieu de vie. Exception faite des prophètes modernes (Akita, Luz de Maria) qui Dieu Merci, savent que le monde existe ailleurs que chez elles.

    Isaï, ou Esaïe, a vécu au huitième/septième siècle avant Jésus-Christ. De lignée Royale, il était, à temps plein, le conseiller des rois du Royaume de Juda, très en lutte avec la puissante Assyrie, à l'époque. Ses conseils étaient stratégiques et, comme cela devait obligatoirement être le cas, calqués sur les devoirs hébraïques qui constituaient la trame vive de la vie des hébreux.  Une lecture approfondie permet de décrypter les propos d'un fin stratège, sans doute là pour parler à la place de Dieu, face aux vicissitudes guerrières de l'Assyrie. Ses prophéties les plus célèbres portent sur l'arrivée de l'Emmanuel (fils de Dieu), prophétie Messianique si il en est et qui devait aussi annoncer l'Apocalypse et la naissance de la nouvelle Jérusalem. Il ne fut ni le premier, ni le dernier à prophétiser l'arriver de l'Emmanuel.

    Je vous propose cet excellent article sur la prophétisation de l'arrivée Messianique dans l'ancien testament : 

    https://www.jepense.org/annonce-messie-ancien-testament/

    Et à sa relecture, vous verrez qu'il n'y a somme tout que peu d'écart philosophique avec les propositions d'ascension et de nouvelle terre actuels.

    Par ailleurs, plusieurs grosses, mais alors très longues conversations avec des Chrétiens particulièrement formés à la théologie (dont l'un au moins avait échangé avec le pape, m'on permis de comprendre que les Apotres, du temps de Jésus, vivaient, à leur sens, l'Apocalypse ! Et que, pour eux, l'arrivée du Christ signifiait la fin de ce monde  dont Jérusalem était la victime depuis si longtemps (au moins plus de 8 siècles). Dans la même veine, ces théologues avaient lourdement insisté sur le fait que Jésus devait scrupuleusement respecter les canons hébraïques et qu'il était sans doute marié et père de famille. Mais aussi que les propos d'Isaï avaient constitué la base de son enseignement, tout comme celui de sa famille, d'autant plus qu'il était "de la lignée de David".

    On peut même imaginer ..... (ces propos n'ont pas pour volonté d'atteindre les croyances religieuses, mais de redonner un contexte) que la famille de Jésus choisit d'organiser la naissance à Béthléem, à toutes fins de respecter les anciennes prophéties royales : l'arrivée du fIls de DIeu qui annonçait l'Apocalypse pour certains, et donc la révélation et la libération de Jérusalem (des Romains polythéistes). Au regard du contexte politique, on peut bien imaginer que son succès était devenu une gêne politique bien trop importante et qu'ils ont d'abord tout fait pour le marginaliser, puis obtenir que les Prêtres hébraïques eux-mêmes le renient, afin de conserver leur pouvoir spirituel ET temporel.

    Pour revenir à Isaï, on peut raccourcir, mais à peine, en disant qu'il n'a pas connu autre chose qu'un état de guerre permanent. Tout comme c'est le cas à notre époque pour notre Jérusalem. Que B.N. s'y réfère n'a en soi rien d'étonnant, c'est aussi et sans doute pour lui, une façon de tenter de ressouder la nation autour de sa trame culturelle religieuse, et de valider une vision victimisée d'Israël ; 

    En Voici un court récit historique (site nationalgeographic) : 

    C’est pendant le règne d’Ezéchias qu’Isaïe a pris toute sa place. Conscient de l'inutilité d'affronter la puissante Assyrie, le prophète dénonça ceux qui « descendent en Egypte sans me consulter, Pour se réfugier sous la protection de Pharaon, Et chercher un abri sous l'ombre de l'Egypte ! La protection de Pharaon sera pour vous une honte, Et l'abri sous l'ombre de l'Egypte une ignominie », car une telle ouverture n'apporterait « ni aide ni profit, mais honte et opprobre » (Isaïe 30: 2,5).

    Il s'est avéré avoir raison. Vers 701 avant notre ère, le nouveau roi assyrien Sennachérib (704–681 avant notre ère) dirigea une puissante force d'invasion visant à réprimer révoltes en Phénicie et en Palestine, suscitées par les Égyptiens. Le prisme en pierre de Sennachérib, qui détaille les triomphes du roi, déclare que « comme pour Ézéchias, il ne s'est pas soumis à mon joug ». Le mastodonte assyrien se lança dans une nouvelle conquête, portée par des dizaines de chars, de béliers et de machines de siège. « La quatorzième année du roi Ezéchias, Sanchérib, roi d'Assyrie, monta contre toutes les villes fortes de Juda, et s'en empara », note avec regret le deuxième Livre des Rois (II Rois 18:13).

    Ézéchias se précipita auprès du roi assyrien pour le rassurer. Il a mis à sac le Temple de Jérusalem pour rassembler une rançon conséquente et proposer à Sennachérib « tout l'argent qui a été trouvé dans la maison du Seigneur » (II Rois 18: 15). Mais Sennachérib n'était pas intéressé par l'argent ; il voulait Jérusalem elle-même.

    Paniqué, Ezéchias se tourna vers Isaïe. Que faire ? Ne fais rien, répondit Isaïe ; « Il s'en retournera par le chemin par lequel il est venu, et il n'entrera pas dans cette ville, dit l'Éternel » (II Rois 19:33). Et en effet, le siège de Jérusalem par Sennachérib échoua.

    La raison de cet échec n'a jamais été établie de manière convaincante. Le deuxième livre des rois explique que « l'ange du Seigneur sortit et frappa » 185 000 soldats dans le camp assyrien (II Rois 19:35). Les chercheurs y voient une indication selon laquelle les soldats de Sennachérib devaient avoir contracté une sorte de maladie. Quoi qu'il en soit, le siège fut levé et Sennachérib retourna en Assyrie. Mais la Judée était en ruine, une grande partie du pays étant maintenant sous contrôle assyrien.

    Globalement, nous ne faisons aujourd'hui, que répéter inlassablement les guerres d'alors. Et à la reprise de l'histoire, il est aussi possible d'extrapoler le fait que B.N. tente une sorte d'inversion : Jérusalem attaquée, victime du monde Arabo-Musulman de l'époque d'Isaïe - et défendant une sorte de siège géopolitique.

    Ce que B.N. tente de vendre au Monde, ce sont, ni plus ni moins, des prophéties apocalyptiques à terme ..... Dans les faits, nous sommes sur la énième répétition d'un scénario guerrier dont les peuples sont immanquablement les victimes. Qu'ils soient Israéliens ou Palestiniens. Et là il ne s'agit pas du siège de Jérusalem, mais de Gaza  : Attention B.N., tu te fourvoies ou tu nous prends pour des cons .....

    Reste ce que cela sous-tend : et c'est sans doute plus grave ....

    Il n'y a sans doute pas une, mais plusieurs Apocalypses, au sens charnière civilisationnelle. Et il est probable que nous vivons l'une d'entre elles. Etant donné que nos moyens technologiques sont plus avancés que du temps d'Isaïe, les risques sont bien plus importants. Le fait que B.N., comme d'autres actuellement, y fasse référence, ne peut être lu que d'une seule façon : nous vivons l'Apocalypse et le sacrifice est inévitable afin que naisse la nouvelle Jérusalem.

    Hélas, pour avoir mis mon nez là-dedans par projection de conscience, il n'est pas le seul à penser que le temps du ménage est venu et qu'il faut moissoner, séparer le bon grain de l'ivraie et enfin créer un nouveau monde elitiste et moderne.

    Longtemps je me suis fais la réflexion de leur besoin en main d'oeuvre. Aujourd'hui, avec le développement de la robotisation et de l'I.A., les besoins diminuent ....

    Mais alors au fait, il manque un acteur ????? Quid de l'Emmanuel, qui ramène la paix divine ?

    Si Jésus n'a pas obtenu la reconnaissance Juive (ce qui leur évite d'avoir massacré le fils de Dieu en personne), qu'en sera-t-il de l'homme qui viendra célébrer la reconstruction de Jérusalem ??

    B.N. ne serait-il pas en train d'annoncer, à sa façon, l'arrivée de l'Antéchrist ? Sous couverture Hébraïque puisée dans les racines géopolitiques de son pays.

     

    Si cela est le cas (ce que je ressens hélas puissance 10), la temporalité sera à peu près la suivante :

    1°) Grand Eclair à l'Orient (et destruction de Jérusalem) - Shalum et accords

    2°) WW3 (de courte durée)

    3°) L'Antéchrist se dévoile comme l'Emmanuel

    4°) Trois jours puis reconstruction

    Le tout dans une ambiance Apocalyptique sur le plan terrestre et cosmique. Avec, de façon prévisible, des impulsions électro-magnétiques au menu.

    Alors, le retour de Jésus ? Certains promettent un retour en chair et en os. Je n'y ai trouvé que le développement de CHristos en chacun d'entre nous. Le Christ présent, bien entendu, mais faut-il qu'il s'incarne ?

    Reste l'arrivée des E.T. dans tout ce fatras. L'histoire, et notamment la théorie des anciens astronautes, n'a fait qu'entériner le fait qu'ils se seraient déjà montrés à quelques reprises, notamment également en Afrique et en Amérique. Mais cela fera l'objet d'un autre article de réflexion (à défaut de vous envoyer une vidéo de la soupe aux choux)

    Pour conclure les propos de ce Fou de Dieu, hélas il ne fait qu'officialiser .....

    Je vous embrasse

    Elizabeth

  • Quels seront les derniers signes visibles avant le chaos, ou les 3 jours

    Chers Tous,

    L'idée, à priori, ce n'est pas de gémir, mais de se préparer, de façon à ne pas être pris au dépourvu.

    L'idée n'est pas non plus de se déguiser en prepper de la dernière heure, quoique .....

    Un exercice en voyance (ou issu de mes voyances et visions)

    J'ai perçu plusieurs signes qui doivent nous alarmer. Tous nous laissent plusieurs heures d'avance et il est probable que je vais en trouver d'autres afin d'arriver à obtenir 2 jours de délais (si Dieu le veut).

    Commençons par les anciennes visions :

    Les 3 jours : Il faisait beau à priori, un grand soleil, avant de voir le ciel comme s'ouvrir pour dessiner une fenêtre noire qui semblait déverser sa noirceur sur la terre.  Puis l'ensemble des écrans se sont tus. Plus rien, ni la traditonnelle TV, et encore moins les ordis et les téléphones portables. Sur la TV, un brouillard comme lorsque plus rien ne fonctionne en terme de transmission. Le ciel devient progressivement noir et la noirceur n'est pas celle que nous connaissons, celle qui s'illumine quand on allume la lumière. C'est plutôt tellement noir qu'on ne peut pas l'éclairer. C'est à ce moment que vient la dernière limite pour rentrer se cacher en fermant toutes les issues et volets, voire en masquant les fenêtre avec quelque chose de type papier kraft ou sacs poubelles skotchés.

    Nous disposerons de quelques heures pour aller chercher, prévenir, avertir. Mais les téléphones seront vite out. (1 heure ?  2 ?) Je ne parierai pas non plus très longtemps sur l'électronique. Le mieux serait de prévenir nos liens que si ils voient ceci ou cela, ils se planquent. Aucune chance d'aller chercher des enfants à 500 ou 700 km, on peut, par contre, en rejoindre sur 2 heures de route, mais en anticipant le fait que les gens vont paniquer.

    Durée : 3 jours et 3 nuits

    Nibiru : A priori, il y a des symptômes similaires (au point qu'au départ, pour moi c'était Nibiru qui causait le reste, ce que je ne peux affirmer avec certitude), il y a une particularité : la naissance d'éclairs violents sui frappent la terre, la nuit totale, de plus en plus d'éclairs et l'impossibilité de faire autre chose que de se terrer chez soi. Il y aura comme un grondement sourd permanent, celui-là même qu'on entend au loin dans un orage, mais tout le temps. Et de violents tremblements de terre, mais pas partout. Ce sera donc nocturne, invivable et terrifiant. Pas possible de s'y tromper.

    Le délai sera de quelques heures, sans préavis, et l'informatique/électronique ne marchera pas non plus. Donc mêmes remarques que pour les 3 jours, au point que pour moi ces 2 phénomènes n'en font qu'un seul. 

    Le killshot (tempête solaire XXL avec émission de rayons gamma qui frappent ce qui est vivant) : à priori le killshot survenait à l'issue des 3 jours lorsque nous sortions de la nuit. Mais mettons que je me trompe. Les premiers touchés seront les oiseaux qui tomberont au sol ou percuteront les vitrages avant de mourir. Les premiers qui sentiront le truc arriver seront les rats qui voudront à tout prix rentrer dans les maisons (ainsi que d'autres animaux).

    Préavis : il s'agit d'un lever de soleil - donc le phénomène  est perceptible avant le "plein éclat" de l'astre. Je dirais comme ça, qu'au premier rat ou au quelques premiers oiseaux, il faut filer s'enterrer aussi loin que possible et ne pas rester derrière ses fenêtres. Le préavis n'est que de 1 heure ou 2 grand maxi. Dans mes visions le killshot survenait après les 3 jours, mais il ne s'agit peut-être que d'un amalgame. Le soleil paraissait se lever du mauvais côté. 

    Etant donné que j'ai été gratifiée des 3 phénomènes en une seule et grosse vision, j'avais le sentiment que tout était lié, ce qui n'est peut-être pas le cas. Mais les symptômes sont clairs.

    Grand éclair en orient : c'est le dernier avertissement avant la troisième guerre mondiale. Mais de façon générale, c'est l'embrasement de la pointe Est Mediterranée. Il restera sans doute moins de 48 heures si une bombe de nature douteuse éclate. Voici un peu plus de détails : La nouvelle de la bombe ou de l'explosion arrive immédiatement en Occident et l'on espère que le conflit va s'arrêter là. Il y a pourparlers immédiats et beaucoup de paroles qui vont à la paix et l'apaisement (le Shalom ???) - et cela semblera effectif. Ce serait donc à ce moment que nous aurions la réalisation de la prophétie du Shalom (si je ne fais pas erreur, ce qui reste toujours possible). La France voudra encore s'en mêler et proposer d'organiser les signatures de traités ou d'accords. De fait tous les experts et plénipotentiaires de tous les gouvernements impliqués se prépareront pour régler le problème. Puis la mort déboulera sans crier gare. Autre "détail", la crise battra son plein en Europe (faillites, chômage, pénuries et soucis alimentaires, délinquance etc...)

    Délais : quelques jours tout au plus. Mais suffisant pour rapatrier la famille et s'organiser. Insuffisant pour aller faire des achats car il y aura des paniques au pied des hypermarchés et les livraisons risquent de ne plus être assurées. Le grand éclair surviendra après que le conflit ait duré sans trouver de solution. Comme ça je dirais que c'est maintenant qu'il faut se préparer.

    Les émeutes en France et la guerre civile : Nous en avons eu un échantillon, ce s era ça, mais version XXL, partout en même temps, dans toutes les villes. Un peu comme une grangrène ; le pays est vite infecté/affecté. Très vite on tente des pourparlers avec les différents leaders. (le très vite est difficile à comptabiliser, mais on va dire comme ça quelques jours d'horreur). Après un bref cessé le feu civil, les choses reprennent de façon brutale et violente. Pour finir le gouvernement lancera l'armée et d'énormes moyens/ Nous assisterons alors à une répression sanglante, tout en supportante un très haut niveau de délinquance. Le pays sera bloqué : donc pas de lirvaisons, pas ou peu de déplacements possible.

    Délais : lorsque le conflit démarrera, vous aurez 24 à 48 heures tout au plus (je tablerais sur 24 heures, nuit comprise) pour rapatrier les gosses ou la famille. Faire des courses de dernière minute n'est pas conseillé. Se faire livrer un truc par amazon sera impossible. Il est probable que la poste sera également freinée à stoppée. Le conflit global ne durera sans doute que quelques semaines. De ce que j'ai perçu il précède ww3

    ww3 - la troisième guerre mondiale : postérieure au conflit de l'Est Méditerranéen, elle arrive sans crier gare. Postérieure à la ruine économique Européenne, l'ennemi arrive brutalement et sans discrétion. Il attaque son front Ouest et aussitôt beaucoup veulent fuir. Par ailleurs les armées diverses et variées sont occupées un peu partout et le discours présidentiel tourne autour de la reconstruction (ce qui tend à prouver que pas mal de trucs se sont déjà passés). Pas mal de migrants repartent dans l'autre sens (et touchent même des primes pour ça). La France n'est pas touchée immédiatement, donc sur le papier, nous aurions quelques jours. Les gens ne sont absolument pas dans la croyance d'une guerre. Beaucoup ont même une sorte de croyance en une bonne Russie. Dans les temps qui précèdent immédiatement, la Russie aura fait une très jolie guerre de la communication. Avec succès. Ce qui ne fera guère qu'un clivage de plus. Voici la vision que j'ai eu et qui précédait la généralisation du conflit :

    Une vision terrible, sur une route parisienne qui est sans doute celle qui contourne Versailles vers la Banlieue Ouest, une grande 4 voie. Dessus passent des chars qui pour moi ne ressemblent  pas à nos voeux modèles à chenille : ils ont es grosses roues sont compacts, on dirait des gros véhicules tous terrains, mais avec un canon. Je vois également des missiles qui partent, mais aussi qui arrivent. Les missiles sont au ralenti, je les vois passer avec pas mal de détails munis d'ailettes, avec du blanc et du rouge ou de couleur beige. Ce ne sont pas tous des missiles intercontinentaux maisune majorité de petits, sauf un gros modèle avec 4 ailettes et qui ressemble à une fusée. Il serait dans le sens arrivée ????

    A ce niveau, les routes sont en bonne état et il me semble qu'aucun bombardement ne nous a affecté. Il sera donc temps de se barrer des lieux stratégiques. Il est probable que l'Ukraine et la Russie auront passé des accords (Ukraine vaincue de fait dans la réalité). Là aussi Shalom ....... Puis les invasions commenceront (j'en ai fait une description détaillée dans un article précédent) :

    https://www.elizabeth-voyance.com/blog/voyages/troisieme-guerre-mondiale-quand-et-comment-en-voyance.html

    Délais : là aussi quelques jours après ces symptômes, sachant que nous avons récupéré 95% des marqueurs temporels ...... Se préparer au dernier moment sera impossible. Il s'agira de récupérer les gosses et les proches. Ou d'y aller.

    Déclaration d'arrivée de l'Antéchrist : je n'ai eu que peu ou pas de "vision" réelle de l'A.C., à mon sens il n'est pas une personne, mais un groupe, sous la direction ou avec l'aide de l'I.A. Il sera populaire et semblera apporter de vraies bonnes solutions à la majorité des citoyens. Il sera populaire. Il rétablira la paix dans le monde et proposera d'unir les efforts. La plupart des gens trouveront que ses solutions seront incontournables. Il actera aussi la fin des religions monothéistes et proposera que le culte soit quelque chose d'intime vécu pour Soi et ne nécessitant ni célébration, ni rituel, ni clergé ...... Il semblera tout à fait logique, rationnel, efficace.

    Au point où nous en sommes, il ne sera plus question de préparation. Sauf à renoncer à vivre dans la société : plus de soins, plus de courses, plus de sous. Cela ne durera heureusement pas, mais peut vous mettre face à un choix : avec ou sans la marque de la bête ??? (puce dernier cri, matériel que l'on ne peut pas ôter)

     

    Bon, en conclusion : faites ce qu'il faut maintenant pour les préparatifs globaux.

    Je vous embrasse

    Elizabeth

     

  • Brève de Voyance : chaud devant !

    Chers tous,

    Une très grosse semaine car il faut faire tant de mise en place par rapport aux temps difficiles !!!!! Double travail pour réussir à finir les journées, et saine fatigue

    Hélas, j'ai l'impression d'enfoncer les portes ouvertes tant les choses sont prévisibles. Tout ce qui se passe, depuis la suppression des espèces, jusqu'aux abus du NOM, tout était hélas pré-vu et nous dresse, à vous et à moi, les cheveux sur la tête.

    1°) La course est lancée, entre le Divin et le Malin, ce qui devrait se traduire par une course entre les objectifs antéchristiques en cours et la guerre mondiale, qui ne peut être qu'une horreur, mais mettra un coup d'arrêt à leurs manoeuvres. En voyance, la ww3 l'emportera. Mais est-ce une bonne nouvelle.

    2°) Les espèces sont condamnées, ainsi que la bourse et une bonne part de nos flux financiers. Faites comme bon vous semble, mais je ne laisserai pas trop de liquidités sur les comptes. Il ne s'agit pas d'avoir plus de 10.000 euros chez soi (c'est illégal), mais d'acheter soit de l'or, soit, si trop de sous sous : de la terre, de la forêt, etc..... (voir site de la SAFER). Etant donné que je perçois un vrai moment de panique et un potentiel arrêt des CB, un petit peu d'espèces s'impose tout de même. (500 ?)

    3°) Le climat va continuer à être perturbé, et la forte chaleur peut tout démolir cet été : cuves à eau, réserves, et ombrières pour le potager, à défaut de quoi, tout va devenir très très difficile. Malgré cet hiver très humide, venteux, durable et pénible (pré-vu), l'eau va s'arrêter de tomber et hop on passe à l'excès inverse,sauf grosses pluies brutales et inefficaces. on vous vend un réchauffement, c'est du flan. Mais le changement, c'est pas du flan .....

    4°) Viande, légumes etc.... : leur objectif est vraiment de nous couper la bouffe (et d'ailleurs de réduire tout ce qui est humain à la portion congrue. Taxes et réductions vont pleuvoir, comme pré-vu, dans  l'objectif de nous pousser hors des campagnes pour nous caser (parquer ?) dans des villes dortoirs intermédiaires, où nous serons employés, transportés, utilisés, avant de partir  à la casse .... Vous me trouvez complotiste ? Hélas je pense être en dessous de la réalité. Plus que jamais, prévoir, anticiper et s'organiser est indispensable.

    5°) Ils vont sans doute tout interdire sous prétexte de maladies et autres virus : grippe aviaire, peste porcine etc..... Je ne souhaite pas vous pousser à faire quoi que ce soit d'illégal, mais anticipez ceci aussi. La prochaine attaque virale couve dans leurs projets, la seule chose que j'ignore, c'est la date du lancement de l'opération trouille 2.0 (qui affectera 95% des citoyens, la peur, pas la maladie)

    6°) J'ai perçu des explosions volcaniques redoutables: la réunion, l'Islande, et sans doute à terme les caldeiras (Naple, Yellow Stone). Non, pas d'hiver nucléaire, j'en suis presque certaine. Mais des difficultés locales importantes (cultures sabotées par les cendres, aviation etc....) : le timing, bah j'en sais rien ...... (désolée)

    7°) Les 3 jours ? : après le démarrage de ww3. Presque certaine aussi. Le risque ? Mourir de peur et ce n'est pas une blague. On se planque, on s'enferme, et on serre les fesses sans chercher à en savoir plus. Les animaux ? On rentre tout ce qu'on peut, et même les moutons dans la cuisine, avec la baignoire déguisée en réserve d'eau. Pour ce qui est dehors, je ne sais pas, je ne peux pas le savoir car cela m'impacte  trop s ur le plan émotionnel.

    8°) Sachez que rien de tout cela n'est à prendre comme une condamnation : 90% peut être anticipé, sauf si cela fait partie de notre destin que de quitter la planète.La peur n'est pas indispensable.

    9°) Nous nous rapprochons du blackout complet sur le plan électronique. Imaginez donc des plans B pour communiquer avec vos proches. Ce sera brutal.

    10°) J'ai toujours autant de problème à définir la temporalité pour ww3. Il manque toujours un indicateur temporel. Mais tout peut être  là aussi ultra rapide. Les parisiens, Lyonnais et autres habitants des mégapoles, devront être prêts à partir avant que tout le monde ne voit la catastrophe arriver. La voiture sera impossible, à cause des embouteillages. Prévoyez vélos ou marche à pieds.

     

    Voilàààà, grosses biz du Jura

    Elizabeth

     

     

  • Garder sa normalité (canalisation)

    Chers Tous,

    Canalisé ce matin tôt (très tôt), puis retranscrit en bon Français quand j'ai pu .....

    C'était une de mes questions, sans doute pas que la mienne d'ailleurs : nous partons sur une crise sociétale, géoolitique et géophysique, puis cosmique et spirituelle majeure : période de grandes révélations, mais aussi de remise en cause fondamentale. En gros : le ciel va nous tomber sur la tête. Au propre et au figuré.

     

    Alors comment vivre à peu près normalement quand tout s'effondre autour de soi ? Je leur ai posé la question, histoire d'éclairer nos lanternes.

    Début de canalisation

    Chers amis terriens, vous voilà à marcher sur la crête d'une haute montagne, entre 2 mondes, l'ancien et le nouveau. Retomber dans l'ancien monde, signifiera, dans de nombreux cas, la mort du corps ou de l'esprit : un renoncement. Glisser trop vite dans le nouveau monde occasionnerait des blessures, une trop grande déstabilisation, la folie pour beaucoup.

    La lumière vous  est donné par petites touches, comme l'enfant que l'on nourrit à la cuillère, en attendant qu'il puisse prendre solidement sa fourchette et son couteau. Vous faites connaissance, pour beaucoup d'entre vous, avec de nouvelles spécificités, dons ou talents, désirs et opportunités. Vous subissez également l'accélération du mouvement qui heurte votre fonctionnement cellulaire et vous occasionne parfois une fatigue disproportionnée, et des douleurs de marathonien. C'est que vous êtes, en quelques sorte, un marathonien. Cela fait tant de temps que vous courrez, parfois de toutes vos forces, après une ligne d'arrivée qui semble fuir comme l'horizon.

    L'attente est terminée. La ligne d'arrivée est visible, il ne reste que le dernier kilomètre et déjà, les services bénévoles se préparent à vous réconforter.

    Ce dernier kilomètre peut vous paraitre terrible,voire mortel. Maladie, Guerres, Pénuries, Famines, Révoltes, Séismes. Rien ne vous est épargné, même si chacun vit ses propres épreuves. Comme nous vous l'avions promis : il n'est pas de lieu ou de terrien échappant, par miracle, à tout. En tant qu'âme, vous avez choisi, même si cela vous parait très loin, ou tout à fait inadapté. En tant que terrien, les épreuves vous paraissent parfois insurmontables. Elles ne le sont pas, mais y ressemblent parfois. Le mot accident n'existe pas de l'autre côté du voile. Le Divin est parfait. Le Christ avait choisi. Pensez à votre "grand frère" lorsque vous doutez.

    Mais si nous sommes là aujourd'hui, ce n'est pas pour vous peiner, mais au contraire pour vous rassurer : il sera donné à chacun le moyen de conserver une part suffisante de ses repères, de sa normalité, pour tenir pendant que la tempête secourra le bâteau.

    Tout pourra être susceptible de se modifier, mais  pas en même temps et pas tout le temps. Les épreuves très difficiles, telles que les pandémies et la guerre mondiale qui se profile, sèment la peur et c'est la peur qui occasionne le plus de dégâts à l'esprit humain. Nous vous proposons de voir à chaque instant, ce qui est dans la norme, plutôt que l'inverse. Votre maison est perdue à cause d 'une tornade, mais votre famille est là et bien là : tout le monde vivant et en bonne santé. Vous ne savez pas si le mois prochain vous pourrez acheter de quoi remplir les estomacs de vos enfants : nous voulons vous dire que dans le fond, personne ne le sait, mais beaucoup le croient. Apprenez à vous réjouir de l'instant présent et non à craindre l'avenir. Car demain est toujours un autre jour et la créature humaine, extrêmement fragile, voire éphémère, ne se doute que très rarement de l'avenir. Cela ne doit donc pas l'empêcher de sourire au bonheur de l'instant.

    Conservez également vos repères, autant que possible pendant la tempête : conservez les habitudes conservables, oubliez les autres. Soyez un pilier, mais un pilier qui est en mesure de plier, et de se déplacer, au gré des fantaisie du monde qui l'entoure. Soyez un refuge, une incroyable maisonnée, un grand coeur, plein de joies à partager. Et non un réceptacle d'amertume qui se déverse sur les siens en maudissant les temps actuels.

    Vous ne pourrez plus changer le cours des évènements, il est bien avancé et beaucoup de coeurs ont prié pour une option brève. Vous avez crié à l'unisson "qu'on en finisse" et le Divin vous a entendu. Nous pourrions ajouter que le DIvin savait, qu'il a toujours su, et que vos textes les plus anciens ont acté cette connaissance au-delà de la connaissance. Ce temps au-delà du temps. Mais nous vous demandons d'oublier les prophéties, et d'espérer à chaque instant que votre situation peut et va s'arranger.

    La prière est un fondamental et Dieu écoute chacun de ses enfants. Nous savons que vous nourrissez parfois le sentiment d 'avoir été quelque peu abandonnés, piégés et maltraités. Mais vous êtes désormais sur le chemin du retour, le chemin du père, sans marche arrière possible. Vous avez quitté l'errance, la haine et la lumière noire. Réjouissez vous d'être bientôt à la table du Père.

    En attendant l'instant béni des retrouvailles de l'épouse avec l'époux, il vous faut, chaque jour, conserver ce que vous appelez la normalité, afin de ne pas devenir fou. Car l'esprit humain est sensible. La normalité est dans le rythme et la nature des évènements. Vous ne pourrez pas toujours obtenir que la vie vous offre l'ensemble, mais elle sèmera des bribes de normalité, comme autant de petits cailloux, là pour vous guider, ou vous rassurer.

    Ils vous diront, ces petits cailloux, que nous sommes là, en amont, et que tout, de notre point de vue, est dans la norme prévue.

    Certains terriens ont d'ors et déjà vécu des choses terribles sur le plan physique ou psychique. Priez pour que leur épreuve soit adoucie. Consacrer votre énergie, non à vous plaindre de la difficulté de votre existence, mais à vous réjouir d'être là pour tous ceux que vous aimez. Et lorsque vous avez le sentiment qu'un océan de solitude vous englobe, ou que vous vous noyez dans le chagrin, perséverez à espérer pouvoir aider, sur votre chemin, d'autres esprits fatigués de cette vie matérielle.

    Donnez votre vie comme le Christ a offert la sienne. Nous ne vous demandons pas de sacrifier votre existence, mais de savoir que cette vie de chair, n'est qu'un instant à offrir à la création, avant toute une éternité dans les bras du Père. Une vie de matière appartient à la matière, et non à l'esprit qui l'anime. Votre égo vous force à croire le contraire, alors même que votre âme s'en libère un peu plus à chaque instant. L'essentiel n'est pas de ce monde, même si nous savons qu'il vous en coûte à chaque effort, ou à chaque manque.

    Faites donc de cette épreuve, la dernière, l'ultime ascension. Et trouvez dans votre quotidien, le peu de raisons qu'il y a de se réjouir, afin de trouver la force d'aller au bout de cet Everest là. Vous n'êtes pas que des terriens, vous êtes de grands et valeureux sportifs, des frères d'armes, de valeureux compagnons. La bataille finale, entre le bien et le mal, entre la lumière et l'ombre, est aussi celle de toute vie sur votre terre. Alors réjouissez vous qu'elle prenne bientôt fin !

    Nous vous offrons le sourire de l'éternité et la joie du coeur en Christ, et nous vous encourageons à trouver en chaque jour et à chaque instant, la possible étincelle de joie pour les animer. Et lorsque de rudes épreuves vous laissent épuisés et à terre, rappelez vous que la mort n'existe pas, et que ceux qui partent, sont enviables avant toute chose.

    Fin de canalisation

    Je les remercie du fond du coeur pour cette joie qu'ils savent souvent me donner, même lorsque les oiseaux se taisent, avant la tempête.

    Et je vous embrasse, Elizabeth

     

  • Derniers Préparatifs dans la joie et la bonne humeur

    Coucou du matin, fort tôt, c'est le plein moment du petit maraîchage :)

    Nos promesses de lendemains heureux et de nouvelle Jérusalem doivent devenir une sorte de phare dans la nuit noire de la connerie des hommes (et pas que les hommes d'ailleurs) !

    Nous voyons se développer en même temps :

    • Les prémices d'une très grande guerre
    • Une super inflation avec sa cousine germaine, la récession
    • De nouvelles conditions géophysiques, étranges et surprenantes
    •  
    •  
    •  

    Quoiqu'il se passe, et sauf incident terrible pour soi ou ses proches, il est important de savoir se réjouir d'un rien

    Il est capital de ne pas perdre espoir, ni de se lamenter, mais de transformer nos voeux de renouveau en début de réalité sur le terrain. Chacun peut faire à son idée et selon ses possibilités ! Pendant la seconde guerre mondiale, les résistants appartenaient à toutes les couches de la société. J'ai donc demandé aux guides de bien vouloir nous donner une nouvelle définition d'un résistant :

    Les Humains,  incarnés dans la chair, traduisent le mot résistance par des actions violentes visant à saboter le système qu'ils combattent, ou par des manifestations et des actions de bloquage, à toutes fin d'exprimer leur mécontentement. La résistance devient alors un combat, et le combat appelle la violence, la souffrance et la mort. Nous ne voulons pas dire qu'il n'est pas possible de se défendre. Mais qu'il existe une nouvelle façon de résister, en affirmant ses valeurs et en aidant, si c'est possible, ceux qui les partage, afin de permettre à un mouvement de renaissance, de faire jour au milieu de la nuit. L'affirmation de ses valeurs ne doit pas devenir pour autant, une sorte de proselitysme pour une nouvelle religion. Il s'agit plutôt d'une exemplarité qui devient un témoignage. Vous deviendrez alors des citoyens de la nouvelle terre, avant même que celle-ci ne vous ouvre ses portes.

    (Fin de cette courte canalisation, courte mais importante)

    La résistance n'obéit pas à une recette bien connue, et chacun fera selon ses voeux.

    Nous sommes maintenant certains que les gouvernants de la terre ne veulent pas exactement le bien de l'humanité. D'un jour à l'autre, le scandale des effets secondaires du vaccin, deviendra universel ; et les coupables passeront devant un tribunal. Mais leur politique ne s'arrête pas exactement à la sinistre farce du covid (qui n'est pas une farce lui). Le covid fut seulement l'initiateur d'une politique qu'ils ont baptisé "the great reset".

    La prochaine étape, que je perçois en voyance comme si elle était déjà en place, vise à parquer l'humanité, l 'alimenter avec des sous-produits, la faire travailler de façon optimale, et utiliser ce qui reste comme matière première à toute sortes d'objectifs. Le grand remplacement, je le vois comme si j'y étais, n'est pas le fait de remplacer les Français par des immigrés (par exemple), mais d'éliminer toute forme de culture spécifique. Il en résultera  un parc de moutons perdus qui attendront le bon berger. C'est là que l'Antéchrist sortira de son trou pour édifier les foules et achever son grand projet.

    Les choses vont désormais très vite. Très très vite. Ce que je perçois arrive parfois dans les 24 à 48 heures, tant les énergies sont affirmées et claires. Il est donc temps de se préparer :

    • Jardin pour ceux qui ont la chance d'en avoir un, avec maraîchage et poupoules
    • Petites réserves médicales
    • Petit stock alimentaire tampon
    • De quoi filtrer l'eau
    • Radio à pile
    • Vélos
    • Points de rencontre avec sa famille ou ses proches, repérés et prévus (c'est important de pouvoir récupérer un proche ou un enfant, même grand)
    • Carte ign papier pour naviguer autour de chez soi sans internet ou GPS
    • Bons ouvrages en bon vieux papier
    • Stock d'apéros et de jeux de société

    Etc.... (voire la page résilience). Nous nous acheminons vers une activité solaire débordante et de fort probables effets destructeurs sur l'électronique, à ajouter à un possible black out causé par l'élargissement géopolitique de la guerre en cours. Dans mes toutes premières visions de cette fin d'un temps, je percevais, en signal annonciateur des évènements, un arrêt de tout ce qui passait par des écrans : plus de télé, plus d'ordi et plus d'internet ..... Ce jour se rapproche et imaginez que tout d'un coup, il n'y ait plus la moindre possibilité de joindre les enfants, les frères et les soeurs, les parents et les amis très chers ?! Imaginez les banques fermées (nous avons un exemple concret sous les yeux avec la SVB), les magasins bouclés ?! Des gens un peu fous et des tireurs isolés ?! Imaginez une scène de panique parce qu'on voit des ovnis dans le ciel, partout (ce genre de truc finira par arriver, au moins sous la forme d'hologramme). L'être humain, lorsqu'il se sent en danger, a toutes sortes de réactions peu rationnelles et non raisonnées. Cela finira par se produire. La plupart des gentils moutons suivront le berger improvisé, ete se laisseront conduire. Et sauf d'avoir prévu ce qu'il faut, vous devriez prendre le risque de vous retrouver isolé et sans grand moyen d'affirmer votre appartenance au peuple libre.

    Ma fille cadette, qui est étudiante, a son petit sac à dos avec l'essentiel et un point de rdv avec moi . Non pas que je verse dans l'hystérie de la peur, mais elle habite Besançon et la délinquance s'y développe à la vitesse d'un cheval au galop.

    Bref ! Chacun fait ce qu'il peut et veut pour devenir un résistant lumineux et pas trop effrayé car il a prévu de quoi se retourner :

    • Echanger avec bonne humeur
    • Créer des moments de rencontre avec voisins et/ou amis et/ou réseau de relations (sans nécessairement en faire des moments réservés à la critique de tout ce qui ne va pas)
    • Mutualiser quelques moyens techniques (comme les outils de bricolage, de jardin, ou la reproduction des animaux utiles)

    Il n'est pas nécessaire de partager (trop vite) ses opinions sur les évènements. Vous ne savez pas qui pense quoi et durant ces temps difficiles, la discrétion reste un bon outil d'entente cordiale. Alors tanpis si votre voisin adore Macron et les vaccins, si il a une tronçonneuse et que vous pouvez lui prêter votre vélo en échange, c'est bien le principal. Gardons nous de la tendance au clivage.

    Sinon les grands points pré-vus en voyance commencent à se matérialiser :

    • Le trou noir financier (et de la bourse)
    • L'élargissement du conflit en Ukraine
    • Les troubles géophysiques et solaires

    Soyons donc attentif ! Et je vous remercie 1000 fois pour toutes ces informations partagées sur le forum, c'est précieux, même si je réagis peu (je lis tout) - faute de temps. Cet espace de liberté dans le respect est un cadeau que vous me faites en y étant actifs et pertinents :)

    Je vous embrasse !

     

     

  • Se sauver nous même ? (canalisation)

    Chers tous,

    Je suis heureuse de vous voir débattre, sur le forum, de la légitimité (ou non) de voir ce qui se passe chez les affreux !

    Un bas relief très présent dans d'autres cultures (chez nous Saint Michel terrassant le dragon), dont les ailes et la svatiska font discrètement penser à la tradition sumérienne.

    Pour certains ce n'est pas indispensables, pour d'autres il faut connaître l'ennemi, et de toute façon ce n'est pas plaisant à lire (je suis d'accord avec ça)

    Voici, une réponse brève des guides : à qui j'ai demandé leur avis, parce que finalement, ils sont censés être plus sages que nous mêmes.

    Début de canalisation

    Ne pas voir l'ombre, c'est ne pas la voir en soi. La regarder, c'est aussi comprendre en soi ce qui est inacceptable pour votre âme - à terme - lorsque vous rentrerez à la maison. Il vous est possible de repousser l'échéance, et de contempler la lumière pour se donner du courage, de gouter de l'amour céleste pour devenir plus solide au fond de son Soi terrestre. Mais tôt ou tard, vous franchirez les dernières barrières, les vôtres propres, celles dont personne ne peut vous sauver à votre place.

    Ce que vous nommez le bas, est, somme toute, aux yeux du divin, tout comme le haut. Il n'y a donc rien à faire de spécifique pour revenir à Dieu, pour être de DIeu. Ceux que notre instrument appelle les gardiens noirs reviendront un jour, dans la paix et l'amour.

    L'écart, entre le haut et le bas, est une unité temporelle strictement liée à l'état de création - ou créature. Dans cette dimension divine incréée et parfaite, tout ceci n'existe pas.

    Néanmoins, parce que vos ancêtres ont déjà travaillé sur le sujet, il serait vain de nier que le temps terrestre compte pour joies et souffrances, physiques et mentales. La matrice de la création pour n'être à considérer que comme un état limité, n'en est pas moins réelle pour l'ensemble de la création qui y vit ses propres expériences. Vous pouvez donc y séjourner le temps nécessaire pour quitter la lourde carapace des épreuves de la matière, ou choisir de courir sur le parcours. A chacun son choix, tel que le Divin l'a ordonné.

    Personne ne prendra donc de décision à vôtre place, ni n'agira dans la matière par la voie directe. Le sauveur, fut, en son époque, le porteur de messages. Et désormais, dans l'équivalent de votre temporalité, l'aide ne vient pas de vaisseaux ordonnant à vos dirigeants de cesser le combat, mais d'âmes incarnées pour amener plus de lumière. Elles sont venues par vagues complètes, certaines sont là pour aider à la transition matérielle, d'autres seront des politiques dans le monde de demain, certaines portent le glaive de la protection et d'autres encore vous tendront la main individuellement, lorsque vous aurez assumé une bonne part du chemin et affirmé vos choix valeureux.

    Dieu, l'Ultime, celui qui Est au delà de tout, ne se contente néanmoins pas d'un simple choix de l'esprit terrestre. Car pour lui, qui n'est d'ailleurs pas dans l'attente, car l'attente n'existe pas hors du temps, l'esprit terrestre est là pour donner vie à votre corps de chair. Mais avec vos mots, nous dirions que Dieu a créé la terre pour vous permettre de faire des choix concretisés dans la matière.

    En cela, votre regard peut embrasser la création, et se regarder au travers elle, comme dans un miroir, afin de mettre au monde, sur cette terre, sa conscience supérieure.

    Ce que nous vous invitons à faire. La souffrance, l'ombre, ne sont là que pour vous montrer du doigt la lumière en vous. 

    La prise de conscience du vaste combat (à votre niveau, car ce n'est qu'une forme d'expérience) qui mène votre terre à sa révolution, vous aidera à créer, car vous êtes dotés de l'esprit créateur, la force d'amour qui vous mène à l'étage supérieur.

    Fin de canalisation.

    Une réponse qui leur ressemble, subtile. Néanmoins j'ai aimé ces paroles Christiques ramenées par Mathieu. Sachant que la glaive (cette parole ayant été considérée comme prophétique par bon nombre de théologiens) n'est pas qu'une arme de défense, mais aussi ce qui coupe l'ancien du nouveau (comme les épées dans le Belline), trancher, c'est décider, couper, et se donner la possibilité de refonder (ce que nous allons faire :) ). Quand à cette autre parole ramenée également par Mathieu : demandez et l'on vous donnera etc...., personnellement je l'ai toujours interprêtée comme le fait que recevoir une aide était postérieur à la démarche. Il fallait donc exercer notre volonté.

    A méditer en tous cas, lorsque notre vie nous le permet

    Je vous embrasse

    Elizabeth

     

  • Un point mondial en voyance

    Chers amis,

    Un petit point, que j'espère rassurant d'une certaine façon, non pas qu'il y ait d'amélioration à prévoir, mais parce qu'une bonne partie du ressenti actuel est le fruit d'un catatrophisme distribué avec volonté (il me semble) d'obtenir des moutons terrorisés et dociles. Je reste dans des outils de voyance avec recoupement flash et supports.

    Pénuries

    Le temps de l'énergie librement disponible est révolu. A tous points de vue. C'est dit, c'est fait. Les gouvernements ne font qu'anticiper une situation prévisible en organisant un chaos non moins prévisible. Nous ne retrouverons le sentiment d'ultra facilité que lorsque le secteur énergie aura été reconsidéré via des moyens autres. Mais le glissement va se faire progressivement et il nous sera possible de nous adapter, même si il faudra en faire plus qu'en reglant le thermostat ou en passant à la pompe avec la CB.

    Je crois que nous savions tous que nous devions faire quelques stocks tournant, il faut continuer à faire tourner, le jerricane n'étant utilisé que lorsqu'il n'existe aucune autre possibilité.

    Les prix de l'énergie, même la plus simple, ont flambé. Ils ne rediminueront pas avant le trou noir. Il peut y avoir des petits allègements, genre on pense à vous, mais la réalité est qu'il n'est pas question, pour les forces sombres, de nous restituer notre liberté de quoi que ce soit.

    Il ne sera fait, dans ce domaine et d'autres, que le strict minimum pour nous éviter de tomber trop tôt et trop fort dans une guerre civile.

    Les pénuries vont s'étendre. L'impact sera global, mais ce ne sera pas tout et tout le temps. Il vous faut raisonner stock tampon. A défaut de quoi, cela pourrait devenir difficile dès la fin 2022.

    Les finances

    Vos placements sont en danger, de façon très grave. C'est dit aussi. Ce sera (je sais, je me répète), un trou noir. On sait quand on rentre, mais pas comment on survit. Je sais que dans certains cas il n'est pas possible de tout déplacer, mais n'hésitez pas à avoir un peu d'or physique et à séparer vos gros placements sur x banques.

    Je ne sens pas d'arrêt bancaire total. Pas du tout, mais un poids très violent d'interdictions afin de bloquer les mouvements. Il me semble que nous sommes à 2 doigts d'une fermeture boursière sinon globale, sur plusieurs places de marché.

    Ce que je sens ressemble à un mélange Chypre/Liban, mais version internationale.

    Beaucoup perdront des fortunes chez les ultra riches.

    La santé

    Le retour du covid n'a rien d'éffrayant, à mon sens, mais je sens une autre pression virale, elle bien plus dangereuse. Je ne suis pas en mesure de l'identifier, mais mortel, contagieux, peu soignable. (pas non plus de façon extrême)

    Bien que le vaccin ressemble de plus en plus à un scandale sanitaire, le scandale n'éclatera pas de suite. La pression et la propagande vont continuer.

    Le nouveau virus sera long à identifier. Ce n'est pas quelque chose de connu. La mortalité ne sera pas dramatique, mais supérieure à ce que nous venons de vivre, propagande déduite.

    Pass sanitaire et énergétique

    Nous nous acheminons vers une identité numérique, je ne vois plus de pass réel, mais ce n'est pas non plus nécessaire. Il semblerait que notre avatar numérique soit à présent presque complet et qu'il ne manque presque rien pour arriver au 100% contrôle. Nous allons donc bientôt basculer vers un autre fonctionnement qui tend vers le crédit social à la Chinoise. L'objectif des forces sombres, est d'avoir une population fichée et en ordre pour fin 2024 si mon ressenti est exact.

    Après quoi, ce que j'ai ressenti est clairement une intention de faire leurs courses et leur tri.

    Je ressens aussi que les choses ne vont pas se dérouler ainsi pour eux ou nous.

    Politique Française

    Je ne perçois pas du tout de destitution de Macron. Ni démission.

    Par contre je vois des longues files de camionnettes noires qui quittent Paris, Puis je les vois nichées dans la verdure, au milieu de nulle part (forêt, nature). j'interpréte cela comme un départ de toutes les forces gouvernantes. Mais je ne sais pas pour quand ???? C'est une vision claire, mais difficile à placer sur le plan temporel. Ce que je vois, à l'arrivée, ressemble à Fontainebleau.

    Les manifestations actuelles sont 100% inutiles. Les forces sombres sont prêtes à encaisser une guerre civile et les outils, ou les hommes, sont déjà quasi en place. Je perçois un rôle étrange d'une faction de l'armée. Habillée en noire. Elle suit les ordres, là où il semblerait que la gendarmerie (et CRS ???) ne les suivent plus. Ce sera alors d'une barbarie sans nom si nous nous soulevons. C'est également difficile à placer sur le plan temporel. Nous sommes sur un truc de type Robocop au niveau de l'habillement. Je perçois aussi l'usage des ondes.

    Ne partez pas dans les manifestations. 1/ elles sont inutiles et 2/ elles provoqueront de grès graves sanctions

    Préférez plutôt préparer votre plan B pour manger, se soigner, se chauffer.

     

    Politique internationale

    Pour les parisiens, envisagez de quitter Paris. IL n'y aura que très peu de temps pour se préparer. Préparez au moins le point de chute.

    Après connection à Poutine, je sens un homme d'une très (trop) grande détermination, pour qui l'intérêt égotique passe désormais avant l'intérêt général. C'est, de son point de vue, sans retour en arrière possible, soit lui ou nous. Il n'épargnera ni l'Europe, ni les USA, mais il ne compte pas nous détruire (contrairement aux USA). Les forces sombres ne visent pas non plus la nucléarisation de la planète. Mais quelques frappes leur rendraient service.

    Nous sommes en troisème guerre mondiale, et la concrétisation par une première intervention officielle de l'Otan ne devrait pas tarder. Je continue de sentir l'esprit d'une trève et d'accords, mais qui seront tout à fait vains. Quoi qu'on vous dise, pensez prudence et préparation, mais sans catatrophisme.

    La vision que j'avais eu, du départ des troupes de Versailles, et de l'envoie de missiles, est tout à fait d'actualité.

    La crise de Taïwan parait calmée, mais à tort,  les DIrigeants attendent le feu vert, soit une action de Poutine, afin que nous soyons pris sur 2 fronts. Leur intention est aussi claire que leur patience.

    Reste que l'Iran, la Turquie et tout le côté oriental de la Méditerrannée, ressemblent, de mon point de vuen à une faille tectonique. Gigantesque, béante, prête à sauter. Mais pas maintenant, mon sentiment est que tout bougera quasi en même temps.

    Marqueur temporel : après le décès de la reine d'Angleterre, il manque encore le départ d'un dirigeant et même 2 : un occidental et un oriental.

    Economie mondiale

    Brisée menu menu. L'économie Chinoise ne reprendra pas. En me connectant, je perçois des dirigeants qui n'ont pas l'intention (ni la possibilité) de faire plus que pour leur propre pays.

    Nous allons connaître d'innombrables défaillances industrielles. Le carburant dans la voiture finira par n'être pas si important que ça et les pièces détachées risquent de manquer.

    Il est impératif de prévoir de s'occuper de soi, soi-même

    Climat social mondial

    j'avais pré vu une quinzaine de pays en révolte, dans le même temps. Nous allons dangereusement nous en rapprocher.

    L'Angleterre, eu Europe, sera rapidement en crise. AInsi que et surtout sa Monarchie pour qui le nouveau roi (Charles III) sera destructeur. Si les contestations ont, jusqu'ici, toujours épargné la monarchie, je crains (non en fait je m'en moque)  que cette fois-ci, des Anglais à bout de nerf, ne remettent en cause ce morceau du passé qui vit en partie sur leurs finances.

    Contrairement aux prophéties (comme quoi il faut toujours être prudent aussi de ce côté là), la France n'est pas, pour moi, la première à s'énerver.

    Par contre l'immigration va devenir, dans les semaines/mois à venir, un très gros problème, avec des réactions incontrôlables des 2 côtés de la corde. C'est, pour ainsi dire, ce qui me fait le plus peur, car nous pouvons éviter de manifester, mais il va être difficile d'éviter la para-délinquance due au manque total d'intégration des immigrés et/ou des seconde/troisième générations. N'y voyez pas de jugement ou d'avis sur la question.

    Je vois donc des agressions, au couteau, beaucoup au couteau (et non pas des attentats), des bastons et des zones de non droit. Le tout bien pire que d'hab.

    Noël sera difficile.

    Pénuries organisées et coupures

    Ils ne vont pas couper Netflix à 21h00, mais oui ils vont faire de l'interventionnisme basé sur les 3 mots suivant :

    • La guerre
    • L'environnement
    • La fin des énergies fossiles

    La France n'est pas la plus mal lotie, mais après avoir planté l'économie pour raison de covid, ils vont l'achever tout à fait avec le prix de l'énergie. Nous aurons donc un effet à retardement, une bombe devrais-je dire, pour dans quelques mois. Les forces sombres parient actuellement sur un affaiblissement mental des terriens. Ils auront grandement raison. Ce sera très mal vécu, avec un sentiment de victimisation et souvent une absence de volonté de résoudre ses propres difficultés.

    Cette même victimisation se retournera contre les gens eux-mêmes qui vont devenir agressifs au lieu de s'entraider.

    Je le dis et le redis : le second effet kisscool des coupures Linky ou du carburant rationné, sera la délinquance ou ses effets connexes.

    Je ne nous perçois pas en train de crever de faim, mais le reste oui. Reste qu'il faudra apprendre à faire avec ce que l'on a, même si c'est injuste et injustifié.

    Le climat climatique

    Tempêtes, eau, inondations, explosions féroces et chimiques.

    Je perçois, malgré un apport inédit d'eau sous sa forme violente, de grands incendies et une explosion féroce.

    Ceci n'aidera pas cela et les coupures électriques seront parfois tout à fait naturelles.

    Les bords de côtes verront des effets importants qualifiables de submersion ou petits tsunami, mais ce sera ainsi partout dans l'hémisphère Nord. La France sera touchée de toutes les façons possibles, et ce sinistre hiver glacial et humide fera frissoner la mémoire du 21ième siècle.

    J'insiste donc tout particulièrement sur la nécessité d'avoir un chauffage d'appoint non électrique. Quoiqu'il en coute .......

    Et petits tremblements de terre (pour moi encore sans conséquence) : Est, Sud Est

    Ailleurs dans le monde sans doute des choses plus difficiles, mais je verrai ça en détail dans la voyance 2023 par projection.

    Le conflit des raffineries

    Je le sens plutôt se débloquer, voire se débloquer avec un petit coup de pouce des forces de l'ordre. Ce qui mettra un terme dans l'instant au syndrome des pompes à essences.

    Je ne vois RIEN de dramatique. Un arrêt complet de l'alimentation en essence pourrait mettre la France à genoux en 15 jours, mais ça ne sera pas le cas.

    Cette affaire restera un gros coup de test qui aura permis de voir en grandeur nature, les effets d'un arrêt des particuliers (les professionnels ayant un temps de retard, donc devraient, pour beaucoup, y arriver)

    Donc, de lentes négociation (je vois la table des négociation et des gens qui sont, curieusement, trèès calmes.), et une pression toute militaire autant que mesurée.

    Retour du carburant pour les frimas. Mais pas du gaz, ni du jus. Le premier aura permis de faire passer les autres.

    Les centrales nucléaires vont-elle reprendre du service d'ici fin 2022 ? Non sauf exception. Mi 2023 : bof ........ Nous sommes enlisés. C'est un sable mouvant : lent, et inexorable.

    Cette lenteur est aussi la marque de fabrique des forces sombres.

    Le secteur de l'immobilier, la possibilité de déménager

    Oui mais Non. Les possiblités sont, comme pré vu, très réduites. Cela reste possible, avec de gros moyens, et/ou de petits besoins, et enfin, une forte volonté.

    Le secteur de l'immobilier est une grosse bulle et elle n'explosera que lorsque le reste aura pété.

    Dans l'attente, prévoyez de trouver  de petits jardins pour le printemps prochain. Petits jardins hors risque de vol.

     

    En conclusion : tout semble lent, même si les évènements internationaux vont plutôt trop vite. La guerre est à nos portes virtuellement et risque de l'être réellement dans les mois à venir. L'Europe est tout à fait cuite, mais encore assez puissante pour intervenir dans nos affaires. Le système financier ne sera pas assez effondré pour que nos sous se volatilisent (tous), mais nos dettes non plus ne vont pas se volatiliser.

    Je sens, dans les projets gouvernementaux, une évidente  très grosse intention de détruire à la fois :

    • La monnaie
    • La propriété
    • La citoyenneté de droit

    Tout en créant une identité numérique qui garantit des droits minimum, mais contraint à une obeissance absolue. Dans leur esprit, auquel il est facile de se connecter, c'est une évidence, en mode rouleau compresseur. Dans la réalité, il me semble que nous  serons face à notre destin bien avant cela.

    Le positif 

    VOus êtes prévenu (e)s, averti(e)s, donc vous pouvez anticiper, nous avons toujours, sans doute grâce à de l'aide Divine, un métro d'avance.

    Tout ne vas pas du tout s'éteindre, comme dans la série "l'effondrement", dont l'un des objectifs est sans doute de nous effrayer.

    La vie va continuer, et dans de nombreux cas, comme avant :

    • Boire un coup avec ses amis
    • Discuter joyeusement ou moins
    • Se promener à pieds
    • Préparer de bons petits plats créatifs et peu couteux
    • Partager .....

    Nous ne sommes pas Noé avant le déluge. Ce n'est pas comparable, même si d'aucuns voudraient nous le  faire croire.

    Enfin, il est naturel d'être un peu anxieux, mais n'oubliez pas que tout changement crée de l'angoisse, même si après, ce sera bien mieux (ce que je perçois).

    Un mot des guides : La façon dont vous allez interprêter les évènements à venir, dépend pour très grande part, de l'apprentissage que vous avez fait depuis quelques années. Les hommes et les femmes incarnés dans une matière dense, souffriront dans leur esprit physique. Mais les esprits en éveil, venus transiter en conscience, y trouveront une très bonne façon de hâter leur avancement vers plus de subtilité. Dans cette nouvelle approche plus lumineuse et éthérée, de l'existence terrestre, bien plus de réalisations dépendent entièrement de votre vision personnelle du devenir terrestre. Il est donc temps de vous autoriser à rêver votre devenir à toutes fins de le rendre potentiel, puis subtilement présent.

     

    Quant à moi, je vous embrasse tous, et vous invite à relever les manches, spirituelles et non spirituelles :)

    Elizabeth