L'essentiel à savoir sur les temps qui viennent (2 sur 3)

L’essentiel : ils évoquent ce que nous avons à préparer d’important (partie 2 sur 3)

Je ressens l’appel et bien que je doute toujours, leur éclatante dernière démonstration me rassure, il ne s’agit pas d’une sorte de délire parapsychologique, mais d’une communication authentique, ils disent en préambule qu’il ne sert pas à grand-chose, ou à rien, de se préparer façon survivre en Guyane, pour les temps qui viennent ….. Je leur laisse la parole

Avant : étant donné le but important de ces messages, n’oubliez pas de faire savoir.

A temps 

Petite enfant, tu es comme une enfant qu’il faut prendre par la main et qui ne croit pas ses parents lorsqu’ils disent attention vous jouez à la guerre, vous allez finir par vous faire mal.

Petite enfant, vous jouez à la guerre, depuis trop longtemps à présent et vous allez finir par vous faire mal, car vous ne jouez pas avec des bâtons de bois et des bombes en papier mâché, mais avec des armes nucléaires dont le pouvoir ne s’arrêtera pas aux soldats qui ont choisi de se battre mais s’étendront à toute une population sur le pays ciblé.

Que d’orgueil, premier ennemi à chasser, que de folie des grandeurs, que d’inutile et de combats incertains, ne voulez-vous donc pas prendre conscience que tout cela est vain et que vous n’arrêterez pas la progression du malheur par plus de malheur encore ?

Nous vous avons donné temps et chance, mais cela se termine désormais ; nous confirmerons nos messages par des signes essentiels pour notre messager, afin qu’avec toute sa foi et sa conviction, elle vous entraine sur les chemins de votre propre salut, y compris et surtout si celui-ci est non religieux. (je ne m’explique pas le sens de cette phrase, ils me diront ça la prochaine fois)

Car la religion n’est pas le premier de vos besoins, mais la simple croyance en l’être humain, en sa capacité à rebondir et à partager avec générosité (votre second objectif) alors qu’hier même il n’était pas capable d’offrir une miette de pain à l’oiseau qui avait faim.

Alors voici vos deux premiers objectifs, partager dans l’avenir l’amour et la générosité, la compassion, non par devoir, mais par simple gout, par simple gentillesse, mais aussi avec ce sentiment profond qui vient du cœur que vraiment l’autre doit être aussi bien voir mieux loti et que vous et que vraiment sa souffrance vous insupporte.

L’orgueil, l’égo qui vous ont poussé au Déni de l’autre, à la guerre et à refouler les besoins de l’homme derrière les besoins de ses quelques dirigeants doit disparaitre et laisser place à la grandeur d’une terre renouvelée et ouverte aux autres, à tous les autres : autres couleurs autres langues, autres cultures et autres religions ou autres politiques. Non vous ne défierez pas éternellement la loi de la compassion

Alors à présent écoutez bien, laissez votre orgueil, partagez ce qu’il se doit quand ce sera nécessaire et commencez de suite car les temps sont brefs et qu’il est temps, nous vous disons encore une fois qu’il est temps de choisir le camp de l’amour ou le camp de la guerre.

Cette technique qui consiste à assurer sa survie aux dépens de celle des autres ne pourra pas vous sauver de l’enfer qui s’étendra tôt ou tard à votre porte, mais le plus souvent tôt que tard car rares seront les sanctuaires à l’abri des bombes, des perversions et des foudres du cosmos (oui : tout cela, cela fait bien 3 dangers, dont le premier est loin d’être éloigné de vous).

Choisissez votre camp et écoutez nous, si chaque personne qui aime son prochain a 15 jours d’eau et d’aliments devant elle, alors chacun aura ce qui lui faut car les périodes de famine sur vos contrées seront limitées. Il s’agira de courtes périodes, néanmoins très stressantes car vous ne saurez pas si oui ou non ce chaos prendra fin. Et si il ne prenait pas fin, vous laisseriez la place à un monde à la Mad Max pour reprendre vos référence. Mais nous veillerons à ce que tout rentre dans l’ordre, non pas l’ordre que vous avez connu, mais l’ordre de l’amour : soit un partage juste et équitable des denrées, de la boisson et des biens, et même des services à la personne, services qui ont été engloutis par votre marée monétaire et financière.

Ne pensez pas qu’il sera possible de vous isoler, de vous abriter : vous ne vous abriterez que pendant quelques heures à quelques jours et il vous faudra ouvrir portes et volets et aimez votre prochain si il est encore debout. Enterrer les morts, reprendre le travail de culture de la terre et soigner les animaux qui assureront leur part dans votre avenir.

Nous savons que les armes vous rassurent, que vous avez la faiblesse de croire vos gouvernants lorsqu’ils vous disent que leur politique finira par vaincre l’austérité qui s’est emparée de tous. Mais n’en croyez rien : vos gouvernants mentent et le chaos est à vos portes.

N’oubliez pas l’essentiel : restez où vous êtes, ne suivez aucune politique consistant à se réfugier, il n’existe que votre propre refuge intérieur et mettez-vous à l’abri pendant quelques heures à quelques jours en fonction de votre positionnement sur la planète. Abandonnez tout de suite votre orgueil, que la souffrance de votre prochain vous soit insupportable et préparez-vous à votre  survie simplement en aimant et en partageant.

Nous enverrons 1 mot  clef à notre messager. Ce mot clef sera aussi une révélation. 

 

Apocalypse;fin des temps;troisième guerre mondiale;guerre nucléaire;planète X

×