Ils nous mettent en garde ! Les derniers préparatifs (3 sur 3)

« Nous te mettons en garde » : L’essentiel de ce qu’il faut préparer (3 sur 3)

 

Je suis actuellement dans un état de tension nerveuse terrible. Mes guides célestes m’avertissent : nous te mettons en garde !

Nous te mettons en garde, les évènements vont commencer bientôt, brutalement et sans vraies frontières. Il vous faut être prêt, il te faudra aider, rassurer, protéger, trouver les bons mots et donner le coup de pouce.

Quels évènements ?

A fin 

Guerre, terrorisme et difficultés géophysiques imprévues, mais destructrices. Le monde ne trouvera plus de paix avant une certaine rédemption. Préparez-vous donc au jugement de qui vous êtes vraiment lorsque vous êtes placés face à un choix : vous occuper de vous, ou de tous.

Comment se préparer ?

Il vous faut prendre de la distance avec le confort matériel et retenir ce qui vous est indispensable afin de ne pas trop souffrir de la perte du reste pour ceux qui vont perdre beaucoup. Pour certains la perte sera sans doute mineure, mais ils auront aussi leurs épreuves dans le temps, la peur n’étant pas la moindre d’entre elles. Car perdre ce que l’on a est parfois moins terrifiant que d’imaginer que l’on va le perdre.

Vous allez vivre un tas d’épreuves, faire preuve ou non d’ouverture ou de fraternité, partager ou non, communiquer ou non, sauver la vie ou non, devenir des barbares ou non. Mais personne ne subira d’autres épreuves que celles qu’il doit subir en toute légitimité. C’est un peu une sorte de passage d’examen, d’où ce stress chère enfant, ce stress de veille d’examen qui te ronge car une part de toi sait, même si tu espères que tout cela va se produire pour la rédemption, le salut d’une bonne part de l’humanité.

Ceux qui ont prévu seront encore plus coupables que les autres si ils ne partagent pas et regardent leurs frères souffrir. Ceux qui ont charge d’âme auront une lourde responsabilité, dont la tienne que d’assurer une certaine cohésion face aux épreuves qui attendent non seulement la France, mais le monde en fait.

Assurer la cohésion n’est pas diriger, mais aimer et prendre soin. En cela ceux qui vous rejoignent seront triés pour pouvoir changer leur façon de faire et se plier à cette règle simple : vivre c’est aimer et aimer c’est partager et tendre la main. Nous nous occuperons nous-mêmes des barbares si vous nous le demandez et y croyez vraiment. Car nous n’avons pas envie de vous soumettre à des épreuves déjà comprises, déjà travaillées, donc inutiles.

Les groupes qui auront envie d’en « découdre » vivront selon leurs aspirations. Mais le nouveau monde ne fera pas partie, dans toute sa beauté, de leur avenir. Car qui vit avec la barbarie, vit dans la barbarie. Et la terre en est le plus bel exemple.

Oui la terre est une âme/conscience élevée qui partage et souffre, presque comme vous bien que ça ne soit pas comparable et il est bon de lui laisser franchir une étape de plus afin qu’elle aussi trouve la paix. Cette étape ne prévoit pas de parasitage intempestif.

Il vous semble que vous pouvez agir à votre guise et sans conséquences sur  les minéraux, les végétaux et les animaux : ce n’est pas vrai. Tout ce qui est fait dans un esprit d’ignorance demeure de l’ignorance et tout ce qui est fait dans le mépris de la souffrance est méprisable. Ainsi ignorance et mépris baignent les actes des inconscients qui ne se rendent pas compte de la beauté de tout ce qui est.

N’aies pas peur chère enfant, nous garderons tes biens les plus précieux : créatures et jardins magiques, et tous ceux qui sont baignés par ton amour. Nous savons que tu as du mal à y croire et pourtant il est nécessaire qu’à chaque énergie consacrée, tu nous remercies de faire le reste pour toi : veiller sur vous !

Oui vous vivez l’instant des instants et vous voilà presque à l’examen final, la veille de votre diplôme. Sache que l’amour est ta meilleure arme de conviction.

Ne juges pas, ne jugez pas des capacités de chacun : chaque parcours est identique et chacun a une histoire qui l’a mis aujourd’hui dans cette position : si vous vous placez en acceptation, alors vous lui permettrez sans doute de passer le cap, car il n’est pas meilleur remède que cet amour- là.

L’ultime préparatif, c’est donc se préparer à accueillir, sans jugement, comme vous aimeriez qu’on le fasse pour vous qui est parfois tout aussi détestable pour quelqu’un d’autre que vous-même.

 

Apocalypse;fin des temps;troisième guerre mondiale;guerre nucléaire;planète X

×