A propos des mystiques qui subissent le diable, poltergeist ou stigmates

  • Arnaud M
    Arnaud M

    le 20/12/2021 à 15:30 Citer ce message

    Stigmatisés
    -
    Marc Chazal dit que c'est l'âme des saints qui les laissait violenter dans les poltergeists qu'ils subissaient. Car c'est forcément une chose qu'ils avaient demandé (règle de non intrusion si on refuse fermement quelque chose, et que cette chose est résolue au niveau de l'âme).
    Cette demande venait souvent du corps (qui dès la naissance, était farcie d'idées fausses du catholicisme ambiant) mais aussi de l'âme, polluée depuis plusieurs vies par ces mêmes mensonges...
    Ces tortures, stigmates très douloureuses, sont la conséquence du déséquilibre de l'Église, entre le but afficher de servir (altruisme), et la réalité qui est d'asservir.
    Pour rappel, les romains ont tué Jésus, ont massacrés les premiers chrétiens, et quand ces derniers furent plus de la moitié de la population, ils créerent le catholicisme en déformant le message de Jésus, et en inventant le personnage fictif de Christ, un mélange entre le prophète Jésus et le diable Moloch/Mithra qu'ils adoraient en secret (Mithra marche sur l'eau, nait le 25 décembre d'une vierge immaculée conception, partage la chair et le sang avec ses 12 disciples, et ça, c'est le culte qu'on retrouve 3000 ans avant la naissance du vrai Jésus).
    Ces saints/psys, en propageant/servant les mensonges du Vatican, en acceptant soit les persécutions de leurs supérieurs, soit leur enlèvement des yeux du public pour qu'ils arrêtent de guérir les gens ou de voler au plafond, faisaient une concession au diable...
    ---
    Comment ça se passait ? Dans leurs prières au christ, en faisant bien tout comme le curé leur avait appris, ces altruistes se branchaient sur le Christ, et que ce dernier leur répondait, leur demandant de souffrir à sa place pour alléger sa peine...
    Est-ce que l'homme qui a dit "aime les autres comme toi-même" demanderais à quelqu'un de souffrir ? Bien sûr que non. C'est bien la preuve que quand on se branche sur le christ aux long cheveux longs et à la barbe bien taillée et peignée, ce n'est pas vraiment sur Jésus qu'on tombe, mais sur l'autre...
    C'est donc le vendredi (jour de Mithra), que le corps des saints subissait les stigmates, et autres tortures et attaques du diable (au point que les bruits terrifiaient les personnes même en dehors de la pièce, et que cette dernière était fermée à clé de l'extérieur).
    Encore une preuve que Jésus n'était pas venu pour souffrir et racheter quoi que ce soit (c'est à nous de nous pardonner pour les erreurs qu'on commet forcément en tant qu'âme apprenante en développement). Quand on croit a des aberrations spirituelles, on se soumets à Satan.
    -
    Pour résumer, les corps humains de ces psys, pétris de croyances et d'idées fausses, demandaient à se rapprocher de Christ, sauf que ce n'était pas le vrai Jésus, mais le diable à qui ils demandaient... Et leur âme ne pouvait s'opposer à leur demande, voir c'est même elle qui pratiquait ces auto-flagellations sur le corps qu'elle habite, croyant réellement que c'était la voie pour se faire pardonner...
    ---
    Dans ces poltergeists, vous aurez reconnu les plus grands psys catholiques :
    - François d'Assise,
    - Catherine de Sienne,
    - Curé d'Ars,
    - Padre Pio,
    - Mathe Robin,
    - Thérèse Neumann,
    - Yvonne-aimée de Malestroit,
    - Anne Catherine Emmerich
    - Marie-Julie Jahenny
    - etc. etc.
    https://digilander.libero.it/raxdi/ars/fra/persecuzioni.htm

Répondre à ce message