La joie de voir venir la fin des épreuves (3 sur 3)

La joie de voir arriver la fin des épreuves (3 sur 3)

C’est eux qui décident du sujet ! Alors que je me lève avec une certaine mélancolie, ils préfèrent me parler de joie et de fin des épreuves.

L'image qu'ils m'envoient est celle d'un soleil levant : il a déjà commencé à se lever, le processus est donc commencé dans tous les sens du mot

Tu ne dois pas t’arrêter et personne ne doit s’arrêter à la mélancolie qui est l’un de vos pires ennemis. Relève-toi, relevez-vous et continuez votre chemin dont vous ne tarderez  pas à trouver le sens. Le temps n’est plus long alors ne craquez pas si près du but.

Vivez l’instant présent comme une grâce, un temps de repos avant d’affronter des forces terribles qui vous feront plier le genoux devant la nature et pas que (la nature).

Nous savons que la masse de ceux qui tendent à la fin de tout et surtout de leur souffrance est en constante augmentation. Partout la misère et la douleur morale gagnent des points face à l’hostilité grandissante de l’égoïsme qui vous ronge. Mais vous êtes tour à tour cet égoïste ou ce miséreux en face qui n’en peut plus de souffrir.

Alors ouvrez-vous à la joie de contempler ce qu’il y a encore de beau sur cette terre, car vous les occidentaux vous pouvez encore le faire. Pensez à ceux et à celles qui souffrent dans un pays où il n’y a rien – absolument rien. Rien à manger, rien pour dormir ou se soigner, rien pour cesser de souffrir et la menace chaque jour d’ennemis cruels qui pourraient venir les tuer pendant leur sommeil ou un instant de répit.

Alors ne soyez pas trop exigeant, nous savons que votre souffrance n’est pas une petite souffrance simplement au titre que vous souffririez moins que d’autres. Mais regardez cela vient vite et fort et il vous faut encore patienter un peu de temps. Mais ce temps, vous le verrez après sera de courte durée. Alors patience mon enfant ! Patience.

Et ces mots que nous te disons, nous les disons à tous ceux et celles qui souffrent au quotidien et qui voudraient se tourner vers une autre vie, plus joyeuse de partage et d’amour.

Tu veux que nous te racontions comment ça va se passer. Pourquoi pas, mais tout cela ne sera que conte pour enfant tant que vous n’en verrez pas la réalisation. Car les signes sont là, grandissants, et vous les ignorez car vous ne les trouver pas assez proches ou concrets pour sonner l’alarme dans vos cœurs. Pourtant certains vivent la fin. Même si cela parait encore éloigné de vous

Alors nous allons te dire quelques mots pour vous aider à patienter. Les signes ne seront pas flagrants et les explications nombreuses pour vous apaiser et vous inciter à surtout ne rien modifier. Quelques jours avant, un signe dans le ciel. Mais rien de plus. Puis effectivement il reviendra comme un voleur dans la nuit : entendez que cela se passera sans tambour ni trompette annonciatrice et que vous passerez de la lumière à la nuit en très peu de temps avant de voir devant vous des phénomènes épouvantables qui terroriseront même les braves et tous ceux et celles qui y verront la fin des épreuves.

Ensuite l’homme reprendra son chemin, du moins ce qu’il en reste car ces frayeurs laisseront tout de même quelques personnes sur le carreau, quelques âmes qui auront choisi de partir, d’évacuer … la forêt qui brule. Car voilà le sens de la forêt qui brule ; un lieu que l’on désire évacuer au plus vite !

Ensuite ce qui reste de l’homme aura le choix : continuer de se battre ou continuer de progresser. Nus disons continuer car il y a de grandes chances pour que pas un d’entre vous ou presque ne change sa conduite initialement fixée. Hélas

Guerres, famines, conflits d’intérêts, conduites sordides constitueront l’essentiel des mois qui suivront cette première alerte. Pourtant vous saurez. Alors viendra la seconde semonce. Elle aussi peu prévue, et la terre finira de se débarrasser de ses vieux vêtements pour endosser un habit neuf et frais réservé à ceux et celles qui eux aussi voudront bien laisser l’égo ce côté – Mais ils seront peu nombreux.

Oui le sera, pour la première semonce, comme une terrible tempête (Mais j’ai écrit tompête, soit aussi trompète) où ciel et terre sembleront unir leurs efforts pour chambouler le paysage et vos sens. Alors prenez-garde de ne pas trop appeler cet instant de vos vœux car il sera difficile à vivre.

Vivez l’instant présent pour apprendre, progresser et aller vers l’amour. Quant à toi petite fille, c’est volontairement que nous limitons tes interactions avec le monde avec que cette période de réclusion facilite ta propre évolution que vous nommez à tort ascension car il n’est pas question de flotter, mais justement de regarder le monde que vous habitez avec plus d’amour ou de bienveillance.

 

Apocalypse;fin des temps;troisième guerre mondiale;guerre nucléaire;planète X

×