Créer un site internet

Le grand dossier de la voyance (3/3) : comment utiliser la voyance

  • Par egaia
  • Le 28/01/2019

Le grand dossier voyance (3)

Comment consulter efficacement un (e) voyant (e)

 

Pourquoi consulter ?

On consulte rarement lorsque tout va parfaitement bien, rêvant alors que cette bonne affaire dure éternellement et qu’aucun nuage ne vienne assombrir notre ponctuel paradis.

On se met à chercher un ou une voyante lorsque d’inévitables questions et angoisses commencent à nous pourrir la vie et qu’un ou une amie nous parle de la sienne, à moins qu’une pub sur le net nous rappelle qu’elles existent, ces drôles de personnes qui, par miracle, perçoivent avant tout le monde ce qui va se passer.

J’y vais donc pour connaître l’avenir, le mien, celui que j’imagine avec la personne que je côtoie depuis peu, que je viens de rencontrer ou qui est dans ma vie depuis bien longtemps et dont je me demande ce qu’elle y fait ! Ou obtenir des réponses à mes questions les plus variées telles que savoir si je vais obtenir une promotion professionnelle ou si mon mari a une maîtresse ….

En clair, 100% des gens qui consultent on des soucis ! Et 100% d’entre eux viennent pour se rassurer et non pour obtenir une réponse de type : bah mon pauvre gars, té mal barré …..

Le travail d’un ou une voyante pro ne se limite donc pas à l’obtention de réponses précises et fiables, mais aussi à voir de l’espoir là où l’avenir semble bouché, obscur, impraticable. C’est à nous que revient le rôle de l’éclaireur qui dit que tel ou tel chemin est praticable ou pas, et qu’il vaut mieux passer par ce bois peu engageant, mais fiable, que par cette route confortable, mais piégée.

 

Les différents domaines de travail

Un voyant travaille sur 4 sujets principaux :

L’argent et le bien-être matériel qui en découle, mais aussi la sécurité personnelle dans la vie quotidienne

Le travail, se référant à l’argent ou à la réalisation sociale et personnelle

L’affectif, parents, amours, enfants, ce qu’ils vont devenir ou comme va la relation évoquée, sa durabilité

La santé : l’évolution des problèmes en cours pour soi-même ou pour un proche

Les questions les plus courantes chez les femmes concernent l’amour. Alors que chez les hommes ce serait plutôt l’argent et le travail. Mais ce n’est qu’une approche statistique. Si les consultations démarrent sur tel ou tel sujet d’anxiété, nous finissons en général par aborder tout le reste afin d’apporter un éclairage le plus complet possible.

 

Comment utiliser la voyance

La voyance est fiable de 20 à 80%. Il est donc bon d’être conscient, à la base, de sa richesse autant que de ses limites. En revanche, elle est souvent plus objective que soi-même.

Il est toujours bon de consulter pour anticiper et corriger sa destinée, ou savoir ce qui est possible – ou pas -  avant de s’engager dans une direction qui nous semble aléatoire.

Mais n’allez pas voir un professionnel de la voyance pour q u’il vous dise ce que vous voulez entendre, il va s’en rendre compte et cela gênera considérablement son travail.

 

Chercher son ou sa voyante

Le bouche à oreille ou le net, le premier valant mieux que le second, mais ce n’est pas toujours possible. Ne surinvestissez pas dans la voyance au point de prendre un RdV à 500 km de chez vous pour un prix exorbitant sous prétexte qu’on vous a dit qu’il ou elle était génial. Sauf si vous avez le temps et les moyens.

Fuyez les plateaux qui vous vendent une liste de voyants avec un prix à la minute ou une consultation de 10 minutes par sms. Non pas qu’il n’existe pas de bons pros (parfois) perdus au milieu de cette vase affaire de fric, mais sincèrement, c’est de l’abattage …. Ils flairent le client paumé à des kilomètres et vont vous trimbaler de mystère en demi-réponse pour vous faire payer la consultation ou les consultations les plus longues et chère possibles.

Lorsque vous répondez à une pub genre « voyance gratuite », vous obtenez en général une réponse bien étrange de type « il vous aime, mais intervenez vite pour éviter un danger dont nous devons parler » et hop : l’affaire est dans le sac, ils ont fait naître chez vous une angoisse de plus et vous consultez pour obtenir cette précieuse réponse à une question souvent posée par un robot.

Par la suite vous êtes harcelé par des propositions émanant de différents voyants ou cabinets qui s’échangent, se vendent et se revendent les fichiers d’adresses mail des potentielles victimes à traire comme des vaches à lait.

Bref : exigez le ou la professionnelle qui travaille chez elle à l’ancienne, en prenant son temps, et qui vous reçoit en face à face. La consultation par téléphone devrait être réservée aux urgences.

Ne vous faites pas « emballer » par des sites glorieux qui vous vantent un voyant d’exception au regard magique et à la réputation sans faille ou dont les témoignages fabuleux évoquent un zéro faute et un 20/20. Les bons travaillent souvent dans une relative discrétion, même si chacun communique un peu via le net : passage obligé du 21ième siècle !

 

Prenez RdV

Il existe souvent 2 types de consultation :

Voyance complète

Question simple

Le tarif de la seconde étant souvent de l’ordre de 70 à 80% de la première, je conseille souvent la consultation complète.

Lorsque vous prenez RdV, il vous sera souvent demandé un numéro de téléphone portable pour pouvoir vous joindre en cas de problème ou une adresse mail. Cela n’a rien de choquant. Adresse et identité complète n’ont aucun sens en revanche. De votre côté, vérifiez bien que vous avez une adresse précise et que vous pouvez la trouver facilement.

 

Démarrer et mener sa consultation

Il existe des clients bavards, qui vous racontent leur vie, et c’est trop.

Il existe des muets qui ne vous lâchent pas un mot, pensant que jouer à la devinette vous permettra d’apporter la preuve de votre efficacité. C’est trop aussi.

Une attitude d’ouverture sans excès permettra au voyant d’avancer en confiance sur votre chemin de vie et sans doute d’être performant. Une méfiance excessive de votre part risque de le stresser et de nuire tout ou partie à la qualité de la consultation.

Je me rappelle d’une cliente à qui, lorsque je disais qu’elle avait un proche hospitalisé, me répondait « non non » en faisant une tête horrifiée, alors que son mari venait d’être opéré …. Elle voulait sans doute tester mon efficacité en évitant de me dire quoi que ce soit ; mais à la troisième ou quatrième tentative, sans succès, de cerner son existence, je me suis sentie trop éloignée et j’ai pris un gros bol de recul pour m’éloigner de cette âme qui s’entourait d’un bloc de béton.

Rien de pire non plus que les gens qui vous disent « je vous laisse deviner » avec un air mystérieux : le temps passé à reconstituer le puzzle est perdu pour tout le monde. Un peu de clarté est opportun ! Car un voyant n’est pas « omniscient », il n’est pas un messager Divin qui voit tout. Ca se saurait depuis le temps ! Même les meilleurs des meilleurs n’ont qu’une vision partielle dans l’espace et le temps.

A contrario, certains clients se croient chez leur psy et parlent, parlent, parlent … vous engageant sur le chemin d’un échange thérapeutique qui n’est pas non plus à l’ordre du jour, vous poussant parfois à répondre à l’aide de bon sens ou de conseil, ce qui n’est absolument pas le but.

Bref, si le voyant est l’éclaireur, il est tout de même bon de lui parler de la route et de l’objectif.

 

Poser des questions

Une fois que le « jeu » est démarré et que le voyant vous a dit l’essentiel, les bons professionnels vous offrent la possibilité de poser toutes vos questions. Et souvent d’ailleurs, vous en avez peu, car il ou elle a déjà répondu. Mais prenez soin, avant votre consultation, de les préparer afin de ne pas les oublier le moment venu.

Attention aux questions trop précises et éloignées dans le temps genre : « est-ce que je vais gagner plus de 1.000 euros par mois pour ma retraite en 2051 » (presque du vécu)

Attention à la question du temps : c’est un champ aléatoire en voyance, quoi qu’en disent ceux qui vous permettent des flashs datés.

Attention à votre propre influence : si vous refusez une réponse négative, ne posez pas la question.

 

Les limites de la voyance

Le temps et une part de précision c’est évident. Ce n’est pas une science exacte !

Mais aussi votre libre arbitre. SI vous décidez, envers et contre tout, de vous jeter sous le train, vous allez mourir, même si ce n’est pas prévu. Il n’existe pas de destinée absolument incontournable où tout serait écrit à 100%, vous avez donc le droit à une part de décision, même si certains passages sont obligatoires.

 

Les tarifs (à l’heure actuelle)

30 euros au minimum en province pour un ou une voyante qui travaille chez elle non déclarée. 50 euros en province pour un ou une professionnelle déclarée, 100 euros dans les grandes villes, 150 euros de l’heure voire plus pour un ou une voyante connue (pas nécessairement meilleure, mais connue), 250 à 500 euros parfois pour un ou une voyante célèbre. Ce sont néanmoins des approximations.

En tant que pro moi-même, j’ai consulté de bons, moins bons ou très grands voyants.

J’ai trouvé des merveilles chez des gens peu connus et à l’inverse des consultations très décevantes chez des gens célèbres qui prenaient fort cher. Mais ce n’est pas toujours le cas. Ne cassez pas votre tirelire pour rencontrer une célébrité qui ne prend pas toujours le temps lorsqu’elle sait qu’elle ne vous reverra pas.

Bien que le temps ne soit pas synonyme de qualité, une consultation complète prend souvent 1 heure au minimum pour clarifier tous les sujets. Mais si en 30 minutes beaucoup de l’essentiel a été dit. Je ne suis néanmoins pas fan du tout des consultations limitées de type 70 euros la demi-heure et « tant » la photo ou les 10 minutes de plus. Il me semble que ça s’appelle tirer profit de votre souffrance ou de votre confiance.

 

Le cas du « guide de la voyance ».

L’idée est bonne de réaliser une sorte de guide michelin de la voyance. Sauf que …..

Sauf qu’une seule consultation avec une seule personne, nécessairement subjective, ne suffit pas à déterminer si un professionnel est bon ou pas.

Sauf que (tentez l’expérience), les pros appréciés et donc étoilés, voient vite leur clientèle s’étoffer et du coup vous reçoivent parfois avec distance, alors que ceux qui n’ont pas su apporter la preuve immédiate de leur qualité se font massacrer par l’auteur de ce livre.

Personnellement je refuserai toute consultation avec le principe du guide de la  voyance, étant incapable de tisser un lien empathique avec une personne qui au final est là pour me juger sur des critères qui lui sont personnels et pas toujours efficaces.

J’ai tenté à plusieurs reprise des voyants 3 étoiles et plus : déçue souvent, déçue gravement parfois, satisfaite parfois, très satisfaite parfois. J’y ai trouvé ou pas ce que je cherchais.

En clair, et pour moi, ce livre n’est pas un guide fiable. C’est l’avis subjectif d’un journaliste qui a trouvé un filon pour vendre.

Pour anecdote, j’ai repris une vidéo du « guide de la voyance » (chaine youtube) sur 2018 avec un professionnel réputé, et j’ai eu la surprise de voir qu’il s’était totalement planté. Ce qui peut d’ailleurs arriver à tous, car, pour rappel, la voyance n’est pas une science exacte.

J’ai également, toujours dans le cadre de mes recherches personnelles, pris RdV avec un « maître » (selon les termes employés par la journaliste) de la voyance. A l’époque 100 euros pour 30 minutes environ en me tenant la main. Certes il ne s’est pas trompé, mais les propos étaient à peine flous et mystérieux et je ne suis pas repartie avec beaucoup de matière. En gros j’ai payé 100 euros pour entendre qu’avec mon amant ça ne le ferait surement pas et qu’un jour je me remarierai. Il ne m’a prévenue de rien de ce qui m’attendait d’important dans ma vie, sur aucun plan : professionnel, affectif, santé ou autre – et pourtant croyez-moi il y avait à dire – du lourd, du grave, si j’avais été prévenue.

Bref – pas convaincue.

 

Carte – Astrologie ou Médiumnité ?

L’astrologie n’est pas de la voyance et tisse un patchwork de tendances.

On peut « tirer les cartes » sans être médium et avoir de très très bons résultats. Bien que souvent ces gens là aient une solide intuition bien qu’ils l’ignorent.

On peut être Médium et se planter

L’idéal étant de percevoir et de poser les perceptions avec plus de précision et d’ordre en se servant des cartes qui sont autant d’histoires allégoriques pour aborder votre vie.

Interpréter les cartes est en tous cas un acte empathique qui demande beaucoup de clairvoyance.

Certains médiums perçoivent les entités, les défunts, des flashs d’avenir potentiel, certains voient, entendent, sentent ….. Certains sont modestes et n’en font pas état, d’autres en parlent beaucoup, mais au final vous font de la psychothérapie : méfiez-vous donc de ceux qui pré vendent des capacités mirobolantes et qui vous font un rapide tirage de tarot en vous écoutant avec soin.

Attention à ceux qui vous posent des masses de questions : le trop, c’est trop ! Mais un peu, c’est normal aussi et vous demander l’âge de vos enfants n’a rien d’indiscret. Il arrive aussi qu’un Médium (c’est mon cas) soit confronté à un flash étrange et qu’il pose une question afin de pouvoir l’interpréter ! Et là, si vous refusez de répondre, vous ne saurez rien de plus.

 

Charlot ou Ami

Un voyant n’est pas votre ami, même si vous avez de bons rapports de confiance. Quelqu’un qui vous connait trop, c’est pas terrible. Mais un pro qui vous connait un peu, c’est bien : il maîtrise les dossiers ! Après quoi je tire (gratuitement) les cartes et pratique la voyance pour mes amies, mais nous savons, elles et moi, que je suis partiellement gênée par ce que je sais.

 Il existe de vrais charlots, mais il n’y en a pas tant que ça car ils ne résistent pas dans le temps.

Le pire charlatan possible : c’est vous-même et votre excès de confiance lorsque vous payez une fortune et accordez un crédit de type chèque en blanc à un pro vantard qui s’en régale.

Un peu de saine vigilance vous mettra donc à l’abri des plus grosses embuches. Et en cas de problème grave, il est possible, comme on le fait pour un avis médical, de consulter 2 ou 3 professionnels.

 

En conclusion

La voyance est un fabuleux outil pour anticiper et résoudre les problèmes, aider et guider en évitant les chausses trappes.

N’en faites pas votre livre de chevet en évitant l’exercice de votre libre arbitre.

Ma (grande) expérience personnelle me donne l’intime conviction d’un très bel instrument à utiliser, comme tout, avec modération et discernement.

 

voyance;remote viewing;channeling;prophétie