apocalypse ; troisième guerre mondiale ; pénuries ; refuges ; fin du monde ; guerre civile

  • L'avenir sur plusieurs générations : la grande mutation

    Très chers amis, une voyance à moyen et long terme avec l'aide de mes guides qui me soutiennent (durant un épisode angineux/grippal pénible ....),

    Le chaos prend forme, les arcs se tendent, les généraux s'agitent et le monde connu tire à sa fin. La terre continue d'amplifier sa réponse aux influences cosmiques, et je ressens toute sa vigueur, comme un coeur qui bat de plus en plus vite et de plus en plus fort. Le soleil et le système solaire tout entier semblent baigner dans un flux de force. Cette vague d'énergie aura d'immenses effets sur notre civilisation mourrante.

    Mais, même si, durant un temps, nous sommes les victimes d'un déclin brutal, il ne durera pas. Une bonne part de la technologie sera préservée et nous reconstruirons. Reste à savoir comment. Nous sommes toujours assis le cul entre 2 chaises : l'une est un fauteuil douillet, l'autre un tabouret très raide. Si nous n'apprenons pas de nos erreurs, ce cyle infernal recommencera immédiatement, ou plutôt, le chaos se finira par une société dystopique pourrie.

    Ce qui partirons après une vraie "révolution" de l'âme, seront affectés à leur juste place. La terre fera rétrograder cette civilisation usagée jusqu'au point 0.

    Si l'être humain choisit de grandir, de coopérer plutôt que de combattre, la reconstruction nous permettra de passer un cap.

    Progressivement, nos habitudes financières et matérielles vont être chamboullées. Le système financier va s'effondrer, en plusieurs étapes : 1) la spéculation (bourse and co) 2) le système bancaire entrera en crise durable (fin des prêts faciles, prélèvements arbitraires, usage restreint de nos libertés d'user de nos fonds) 3) Ré-instauration de circuits parallèles naturels durant la période de transition.

    Les aides sociales vont se réduire, poussant chacun à trouver ses propres solutions, et à s'investir personnellement.

    "La guerre", tout comme "Le virus" (nous devrions dire les), s'étaleront comme une lèpre. Mais Je crains que la guerre ne soit surprenante. Plus rapide que l'arrivée du Covid. Le covid nous a stoppé en 3 mois (entre le temps de l'officialisation et celui de la mise en confinement), je crains que la guerre ne nous place au pied du mur en 2 semaines. Nous aurons le temps de réagir, à condition d'ouvrir les yeux, ce qui sera sans doute le cas de tous ceux qui lisent et s'informent.

    Au risque de vous choquer, la guerre peut nous faire du bien, à nous autes imbéciles, qui avont laissé la cellule familiale se détruire, et priorisé notre consommation à toute autre valeur. J'aurais préféré une autre option, mais je sens celle-ci approcher à grands pas. Mais comme Vichy fit suite à l'invasion par les Nazis, je crains que nous ne subissions encore quelque terreur gouvernementale. Hélas sommes nous encore si jeunes, que nous ayons besoin d'un bain de sang pour stopper un système en crise.

    C'est lorsque nous aurons vécu tous ces chaos : Révolte, Guerre, Crise matérielle, Crise climatique et Crise géophysique, Destruction bien avancée de nos institutions, qu'il nous sera possible de décider que nous voulons faire mieux, plus adulte, avec plus de partage, mais aussi d'implication.

    Ce souvenir marquant de l'année 2320, m'a permis de voir que la modernité ne disparaitra pas. Donc, en théorie, nous devrions nous éviter le scénario Mad Max

    Le travail sera inévitable, mais aura changé de sens (pour un temps, car il est possible que nous replongions dans un système arbitraire et élitiste), chacun et chacune fera ce qu'il peut, sait, pour aider sa communauté. L'ultra glandeur drogué à l'écran aura disparu (si, il existe). Mais ce sera le choix de chacun que de participer. Une motivation forte nous soutiendra. Dans certaines communautés (villages, petites villes), on pourra parler de fraternité. Etant donné qu'une portion de l'humanité aura sauté les piquets (+/- 30% ???), il y aura de la terre pour ceux qui aiment la travailler, et de la matière première, ainsi que des services à rendre. Certains ingrédients seront indisponibles pendant 1 temps, mais pas tout le temps.

    L'argent, tel qu'il existe, aura aussi sauté les piquets. Travailler pour posséder, ou stocker, ou simplement par obligation, ne sera plus nécessaire. Pendant 1 temps (mais 1 temps seulement), une sorte de principe d'égalité face aux devoirs et aux droits, nous permettra de prendre le virage de la grande mutation. C'est alors que le piège sera bel et bien tendu pour refaire les mêmes erreurs. Les plus forts et les plus malins seront tentés d'en abuser. Serait-ce les 1000 ans de paix promis ? 1000 ans avant de repartir dans un chaos indescriptible, un black-out sociétal.

    Beaucoup de choses vont donc reposer sur des termes tels que : éthique, valeurs, moralité, etc.... (je sais, mes propos font vieille réac) - ainsi que sur des concepts tels que : solidarité, entraide, partage. C'est donc après le chaos que nous installerons, au titre de nos prises de conscience, cette civillisation 2.0 - ou pas - !

    Je sais que beaucoup sont très sensibles aux propos parlant d'ascension globale de l'humanité, de la grande vague d'énergie céleste etc.... Et j'aimerais le croire. Mais si vous allez vous ballader la nuit dans un camp de réfugiés Syriens en train de transiter, ou même dans un simple quartier un peu chaud dans une grande ville, vous allez vous apercevoir qu'une bonne partie de notre humanité - celle qui est démunie de naissance - ne demande pas l'ascension, mais à manger, du confort, du plaisir.

    Nous devrons donc avoir, comme avant, un service de l'ordre, des règles, etc..... Le travail de Louis Fouché est, selon ma perception actuelle, celui qui se rapproche le plus de l'étude d'une refonte optimale. Il n'est pas le seul. Je vous invite à vous méfier un peu des démarches mercantiles et protectionnistes qui circulent sur le net. Elles ne seront qu'une solution de très courte durée en grave période de chaos. Reste que la partie de la population qui n'a pas la réponse à ses besoins, finira toujours par agresser la partie qui semble vivre mieux.

    C'est donc un sacré challenge que je perçois, plutôt qu'une ascension genre piou piou on s'envole. Le partage ou le retour du chaos. 

    Le collectif qui me suit depuis un moment précise qu'il nous sera donné le choix de partager à chaque instant. Non pas partager ce qu'on a pas bien entendu. Ils me disent qu'il s'agit aussi d'un échange : la mise en communs de nos forces, qui sont différentes et complémentaires. Donc exit le mec qui grossit dans son fauteuil, face à celui qui vit comme un malheureux en bossant en mode esclave. Mais exit aussi, la masse de ceux et celles qui ne jouent plus aucun rôle perso et se terrent dans un régime attentiste finalement non pérenne.

    Donc out l'argent sous notre forme actuelle. Out sans doute le système de travail perçu dans le cadre de la structure patron, salarié, mais sans aller chercher non plus de réponse tout à fait non individuelle. Donc pas de communisme, ou de ses dérivés, car l'homme peut repartir à la conquête de son libre arbitre basé sur une motivation saine et développée. Communisme ou Capitalisme ne sont que des extrêmes qui se répondent, plus ou moins de la même façon.

    Ils me disent que le principe même de liberté doit oeuvrer. Faire par volonté plus que par obligation. L'évolution sociétale, selon eux, partira plutôt de petites communautés (villages) qui constitueront un modèle, à condition de ne pas sombrer dans un protectionnisme acharné.

    La cellule familiale se reconstituera, mais sur des valeurs différentes. Le mariage, dans son acienne version, disparaitra, il sera remplacé par une forme d'engagement réaliste, mais que chacun aura à coeur de respecter. Les enfants ne seront plus élevés de la même façon, on leur apprendra très tôt la notion de rôle sociétal. Leur instruction sera basée sur leur développement et non sur un travail d'accumulation d'informations. Mais il y aura toujours une instruction.

    Par dessus tout, l'Amour redeviendra une belle Valeur. Et l'homme tendra vers une meilleure gestion (ou distinction) de ses émotions.

    Mais pour y arriver, dans le meilleur des cas, plusieurs générations me disent-ils. Ils ajoutent qu'hélas, la crise terrestre, cosmique, solaire, nous aidera. Ils ajoutent que ce ne seront pas des temps malheureux, car le bonheur ne réside pas dans le confort actuel, mais dans la pleine conscience.

    Je vous refais une synthèse :

    1°) Chaos .... Virus, révolte, guerre, crise cosmique - un petit paquet de morts

    2°) Reconstruction  avec des variances qui vont du mode bestial (Mad Max) au mode Pérenne

    3°) Consolidation de l'un des 2 modèles dans le temps, une seconde série de catastrophes pouvant mettre un second terme à une civilisation brutale, si elle émergeait

    4°) Si une civilisation équilibrée se développe, elle trouvera les moyens d'éviter tout danger pour l'humanité, notamment grâe aux progrès technologiques

    Et de toute façon, fin de la propriété privée à un titre excessif (chateau pour les uns, clapier pour les autres), Fin de l'argent sous sa forme actuelle, Fin du travail sous sa forme actuelle, Mais aussi Fin de l'assistanat sous sa forme actuelle, remplacé par un mode de solidarité adapté.

    Bon je peux me planter ... on est sur une vue de + ou - 1 siècle, voir 10 si on glande en chemin ..... Car la paix à venir ne sera pas acquise de suite par le progrès, mais par la réduction démographique. Une occasion à saisir :)

    Grosses biz depuis mon trou perdu :)

    Elizabeth

  • L'ère des révélations (canalisation analysée)

    • Par egaia
    • Le 20/05/2021

    Mes chers amis,

    Mes guides sont désormais très proches, ils ont monté une sorte de service assistance et je crois que quiconque le demande peut capter leurs bienveillantes interventions. A condition de le demander et sous condition d'une motivation saine. Une question du type "mon connard de voisin va-t-il crever" restera sans doute sans réponse. (nous avons tous parfois ce type de pensées)

    Je vais vous livrer une synthèse de nos échanges - car oui, il s'agit maintenant de véritables échanges et non d'une dictée ! A mesure que nous entrons dans les grandes tribulations, leur soutien se fait de plus en plus fort et tangible.

    Apocalypse :

    L'ère des révélations, c'est aussi la fin du pouvoir du mensonge, le réseau internet qui a été aussi conçu comme le plus grand service de renseignement et de surveillance de la planète se retourne contre ses créateurs et les véritables informations sont toutes accessibles. La lutte des pouvoirs contre cette lame à double tranchant n'empêchera pas la vérité de sortir. Qualifiée de fausses nouvelles, la vérité finira par faire jour et vous apprendrez que le covid ne tient pas du hasard, pas plus que tout le reste. Tous les médias finiront par relayer les informations contre lesquelles ils luttent aujourd'hui.

    Guerre mondiale :

    Elle a démarré sur 2 fronts, sur le front économique, chaque camp tentant de priver l'autre de ses moyens de survie ; et sur le front méditerranéen. Les 2 guerres resteront larvées 1 temps, avant de monter en puissance et de dévoiler leur jeu. Les pays dits développés souffrent d'une grande inertie et ils ne comprendront que tardivement que le mal est très avancé.

    Covid :

    La maladie évolue, ne craignez pas la vaccination, car si vous n'en voulez pas, il vous sera possible d'y échapper, le système de contrôle ne peut et ne doit pas arriver à son terme. Quant à la mort, c'est un évènement programmé et non une conséquence de tel ou tel évènement. Le Covid n'agit donc que comme instrument de peur. La peur est l'arme du mal. La première des victoires est celle contre vous-même et votre propre peur. Le clivage du au covid, puis à la vaccination, est une arme redoutable qui évite de voir une population soudée et solidaire, 2 qualités contre lesquels personne ne peut rien.

    Les pénuries :

    Elles sont le fruits de 3 choses : la guerre économique d'une part, l'arrêt manuel des circuits d'approvisionnements d'autre part, mais aussi de l'épuisement de vos ressources minérales ou végétales. La terre nous a donné un préavis de grêve. Nous ferions bien de revoir nos besoins consuméristes à la baisse.

    Les refuges :

    Beaucoup de citadins se ruent vers les maisons de campagne. Il est exagéré de croire que l'on peut échapper à son destin et que celui-ci serait lié à ce paramètre. Il va de soi que chaque évènement ne touche que ceux ou celles qui avaient intrinsèquement prévu de le vivre. L'affaire de la survie est une question de fond liée à un ensemble de valeurs morales, liées - elles-même -  à des fondamentaux tels que la capacité à la compassion, la résilience du corps et de l'esprit; l'esprit de partage et l'intelligence du coeur. Lorsque de telles qualités sont réunis, il existe toujours un pont vers les refuges ou un créateur de refuge lui-même.

    A la fin du processus, il sera donné à chacun de comprendre et de savoir, les consciences seront illuminées et le choix aura un caractère presque définitif à ce stade. Ceux ou celles qui veulent se battre pour préserver leur confort, tandis qu'une majorité de terriens souffre, sont, soit ignorants, soit égoïstes. Car la terre ne peut en aucun cas supporter 8 milliards d'imbéciles heureux la détruisant et la pillant. Le mode de vie que vous connaissez sera donc réformé en profondeur.

    Aux questions subsidiaires : à savoir allons nous vers walking dead ou 2012, ils sont catégoriques, en aucun cas. Le vaccin ne va donc pas vous priver de vos âmes, vous transformer en zombies ou en bombes à nanoparticules. Quant à la terre, même si elle se fache grandement et fait le ménage, il ne s'agit pas d'une destruction civilisationnelle totale. Nous faisons face à une modification fondamentale des paramètres de vie et à une re répartition des cartes.

    Un petit chapître pour les parisiens, tous les citadins, et mon cher Arnaud : le kit anti-pénuries

    Ile ne s'agit pas de faire du survivalisme, le sujet est vaste et mon ami Pierre Templar le traite très bien sur son blog (survivreauchaos). Mais il s'agit de passer cette période étrange avec un peu plus d'adaptation ! Ceux qui veulent faire plus iront donc sur le blog de Pierre dont le contenu et les archives traitent quasi de tout en matière de survie "lorsque les lumières s'éteindront". Et non tous les survivalistes ne sont pas d'affreux psychopathes violentissimes, d'extrême droite, appartenant au KKK et rêvant de tuer et violer pour une boite de conserve.

    En revanche, l'histoire récente regorge d'anecdotes croustillantes sur ceux et celles qui se sont battus pour des paquets de papier H ou des pots de Nutella. Le problème est donc dans le camp de la normalité.

    Voyons notre kit basique (qui suffira si Dieu le veut) - pour 4 personnes

    • Mes médicaments avec un peu d'avance
    • 2 kilos de farine industrielle bien fermée, 1 kilos de sucre ou 1 de sucre et 1 de miel
    • 1 kilos de riz, 1 de pâtes 3 minutes, 1 de graine de couscous (pas forccément bio et bien operculé)
    • Pas mal de sauce tomate ou d'autres sauces sympas, 2 litres d'huile d'olive pas nécessairement bio, du vinaigre
    • Quelques boites de thon, sardines ou dans le même style, y compris des produits carnés en conserverie industrielle
    • Quelques boites de conserves de légumes (environ 12 à 15 variées)
    • Une vingtaine d'oeufs ( à faire tourner en permanence bien entendu)
    • 2 paquets de 12 rouleaux de Papier H ou de feuilles
    • De quoi se laver ou prendre soin de soi
    • 3 gros pacs d'eau (9 litres, soit 27 litres, soit juste l'eau à boire), un peu de sirop (je sais 27 litres pour 15 jours pour 4, c'est insuffisant, il ne s'agit pas de combler une pénurie complète)
    • Une radio manuelle
    • 1 paquet de bougies
    • 2 ou 3 briquets
    • 1 petit poele à pétrole et son stock de carburant sans odeur (se réchauffer en cas de panne de la chaudière ou du système électrique)
    • 1 petit gaz de camping et ses quelques petites bouteilles d'avance (parce que si panne d'électricité, c'est rapé pour la plaque à induction)
    • Quelques batteries d'ordi ou de portable, chargées en permanence, voire un chargeur solaire
    • Antalgiques basiques (paracétamol, Anti-inflammatoires), 1 paquet de chaque, pas une pharmacie, et aussi quelques pansements
    • 1 bouteille de gnole (calme aussi les abcès dentaires et les angines)
    • Homéopathie ou aromathérapie pour les connaisseurs ou utilisateurs
    • Des lingettes pour se nettoyer et des tampons ou serviettes périodiques pour les femmes, des capotes (ça sert à plein de trucs)
    • Des livres, des jeux de société, des cartes (y compris de voyance pour ceux qui le souhaitent)
    • 1 tenue confortable avec des chaussures de marche/sport par personne pour les éternels encostumés
    • Quelques espèces pour le dépannage (pas non plus 5000 euros sous le matelas avec 2 lingots d'or)
    • 1 couteau suisse et 1 ouvre boite pour les étourdis qui n'y ont pas pensé
    • Mes instruments spirituels habituels

    Je le répète : il ne s'agit pas de tenir un siège, mais de combler des trous ça et là ! Hors les appartements citadins manquent souvent de place et les congélateurs peuvent manquer d'électricité. Je pars du principe que chacun ira vers ses choix et son destin (en fonction de ses choix de valeurs, et non de boites de conserves). Le reste sera affaire d'intelligence (votre capacité à réfléchir et à prendre des décisions) et de solidarité (ne pas laisser la famille d'en face sur le palier crever de faim alors que vous avez tout sous la main), et enfin d'anticipation non exagérée.

    Ne stockez donc pas par peur : la peur, c'est l'ennemi dans la maison ..... c'est la porte ouverte aux excès et à la violence. La peur, c'est la mort. La prudence, c'est l'anticipation.

            Vaccination et pass

    Pas d'affolement, vous avez encore au moins 6 à 9 mois pour prendre vos décisions et agir en conséquent. Par exemple, je renonce à voyager en avion parce que mon choix n'est pas de prendre des risques pour le moment, ou je ne vais pas au concert gratuit où seront testées les derniers modèles de caméras à reconnaissance faciale (ouui oui, c'est officiel .....), je ne me fais pas vacciner si ma seule motivation c'est d'aller en boite de nuit. Sauf si je me perçois comme un, comment dire .... Moldu ????

     

    Bisous à tous