Les prédateurs sont parmi nous

  • Suzanne
    Suzanne

    le 10/02/2024 à 19:44 Citer ce message

    Signe des temps , c'est l'heure des révélations :

    les prédateurs sexuels deviennent de plus en plus visibles et ne peuvent plus se cacher .
    Les plaintes pleuvent contre les prédateurs et surtout parmi les célébrités , car la parole s'est libérée car elle trouve un écho (affaire récente Judith Godrèche avec le cinéaste B Jacquot , J Doillon , affaire Duhamel , David Hamilton , G Matznef , PPDA , G Miller etc la liste et longue est n'est pas finie car chaque mois apporte son nouveau lot de prédateurs enfin démasqués ) .

    C'est un phénomène qu'ils ne peuvent plus stopper malgré leurs réseaux, la complaisance des juges , la justice laxiste (à cause des droits de l'homme) et la disproportion entre les droits des mis cause par rapport aux victimes (seules 3% des plaintes aboutissent , sans compter tous ceux qui ne portent pas plainte par peur de n'être pas crus , c'est là ou le bât blesse car c'est parole contre parole).

    Le gouvernement tente, tant bien que mal, de juguler l'hécatombe , d'un coté ils font semblant de prendre parti haut et fort pour les victimes et promettent des actions fortes , de l'autre ils reprennent ce qu'ils ont donnés , leurs belles paroles ne sont, une fois de plus ,que du vent :

    La CIIVISE qui est une Commission Indépendante sur l'Inceste :

    "160 000 enfants sont victimes de violences sexuelles chaque année, 5,4 millions de femmes et d’hommes adultes en ont été victimes dans leur enfance, l’impunité des agresseurs et l’absence de soutien social donné aux victimes coûtent 9,7 milliards d’euros chaque année en dépenses publiques. Les deux tiers de ce coût résultent des conséquences à long terme sur la santé des victimes."

    avait un président hyper compétent le juge Edouard Durand , un homme très humain qui comprend les choses , qui a fait un super rapport aux sénateurs , basé sur le fait de croire en la parole des enfants , il a préconisé des mesures qui ne seront jamais mises en place puisque ce juge ,trop offensif contre la pédo criminalité, a tout bonnement été révoqué après son rapport .

    A la place devinez qui ? Sébastien Boueilh (l'idiot utile ), responsable d'association et beaucoup moins offensif que le juge Durand et Caroline Rey Salmon, légiste pédiatrique à grosse personnalité (c'est elle qui aurait menée la barque de S Boueilh) , elle avait montré dans le passé qu'elle ne croyait pas à la parole des enfants , et elle les dissuadaient même de porter plainte (donc sûrement du coté de la clique pédo sataniste ) .

    Bingo pour nous , coup de tonnerre chez les pédophiles : plainte pour agression sexuelle le lendemain contre Caroline Rey Salmon , (je vous conseille de lire le rapport de la plainte qui est édifiant ) ,
    On jubile : le gouvernement choisit pour diriger une commission chargée de protéger les enfant une pédiatre perverse ( c'est le cas de ceux qui sont à la tête de beaucoup d'institutions , commissions , universités etc ) immédiatement démasquée ,ouf on reprend espoir et on se dit c'est bien fait !
    elle a donc été mis en retrait , son comparse qui l'avait soutenu publiquement a subit des pressions et menaces et a dû démissionner dans la foulée, ouf/ ...

    Donc plus personne à la tête de le Ciivise , mais il y a gros à parier qu'ils ne rapelleront pas le juge Durand , mais que tout ca , le rapport et le travail du juge et ses adjoints durant 3 ans (ainsi que l'argent du contribuable qui a financé l'affaire) , va finir en eau de boudin et la commission avec.
    Remarquez on s'y attendait un peu mais on est quand même décu après l'espoir que le juge Durand avait suscité : enfin un homme normal , intègre à la tête d'une commision, et qui voulait faire évoluer les choses .

    C'est que, en période de Révélation rien ne peut rester caché ,
    tout doit être révélé , et leurs manigances pour conserver l'ancien système complaisant à l'égard des perversions sexuelles (sous couvert de liberté) n'y feront rien , car l'opinion publique s'éveille , et ce qui était tolérable il y a 30 ou 40 ans ne l'est plus , même si la justice est un naufrage (complaisance des juges de gauche) et reste encore aveugle .

    Notons que les prédateurs ne risquent pas grand chose à cause de la prescription et aussi de la fameuse "plainte non suffisamment caractérisée". Autrement dit il n'y a pas de preuve , c'est parole contre parole ,et il y a toute une clique de professionnels médiatiques : pédiatres , psychanalyste ..( qui ont leur chaise dans les médias plutot orienté gauche ) tels Caroline Rey Salmon ou Gérard Miller le psychanalyste invité sur les plateaux Ruquier et autre ( qui a sa carte LFI et grand ami de Mélenchon) qui oeuvrent à décrédibiliser la paroles des enfants et minimiser la pédophilie (d'ou l'éviction du juge Durand qui gênait trop par son franc parler ).

    Tout ce beau monde est issu de la "gauche caviar" , les gens du spectacles, producteurs , réalisateurs "nouvelles vague " qui se disent intellectuels qui sont en train de tomber pour abus sexuels et qui ont commis des films d'auteurs subventionnés : comprenez qu'ils parlent d'eux même et mettent en scènes leurs névroses et perversions qui n'interessent personne , souvent des jeunes filles en fleurs "amoureuses" de vieux barbons tordus, autrement dit des navets disgressifs ,
    tout ce milieu du spectacle , des festivals et du cinéma est en fait gangréné par des hommes de gauche qui propagent le wokisme et la diversité .

    Ces spectacles , films , opéras, orientés diversité ne pourraient pas être montés ni diffusés sans subventions et les seules entrées du public ne suffirait pas à les financer ,
    les opéras et certaines salles n'acceptent d'ailleurs pas les spectacles qui ne seraient pas woke ou tournés vers la diversité ,
    Le président du Centre national du Cinéma (CNC) est le producteur Dominique Boutonnat , homosexuel , proche de macron est nommé par lui comme administrateur de France Télévision , Il a été soupconné d'avoir agressé sexuellement son filleul et a échappé de peu aux assises .Il est toujours en place ... .Ils se tiennent tous par la barbichette et tentent de se maintenir , il faut vraiment en faire beaucoup pour être sorti du sérail .

    Un des président du festival de musique sacrée de la Chaise Dieu en Auvergne me disait qu'on leur imposait un certains artistes orintés diversité et wokisme , même chose à l'Opéra Garnier et l'opéra Bastille, plus d'opéras en costumes d'époque ,ils ne peuvent pas changer les textes mais ils changent le sens ,tout ce qui fait l'intérêt de la pièce , l' opéra est gommé , le sens profond nié , dans Roméo est Juliette par ex , Juliette peut être un homme pour le metteur en scène Benjamin Millepied, il m'est arrivé de tomber sur de la danse moderne à la télé : ce sont des sènes d'orgies , les danseurs sont sans cesse en train de mimer des actes sexuels parfois à plusieurs , ca donne une impression de satanisme.

    La pédophilie est donc plutot de gauche :

    Les gens du monde du spectacle ou universitaires, ou membres du Conseil Constitutionnel qui tombent actuellement pour avoir vécu une vie plutot libre sexuellement avec des enfants sont à gauche :à Science Po les différents directeurs nommés par la gauche ont tous eu des casseroles , Olivier Duhamel du Conseil Constitutionnel homme de gauche accusé de pédophilie sur son beau fils , ,ainsi que le producteur Gérard Louvier et son "mari" accusés d'agressions sexuelles sur des enfants .
    Benoit Jacquot , J Doillon ,et bien d'autres sont des réalisateurs qui aiment les très jeunes filles et en ont abusé ,

    La pédophilie a souvent séduit les médias de gauche qui ont tenté de la légitimer :

    -le pédocriminel Jacques Duguet qui vantait la pédophilie avait sa tribune dans Libé et non dans le Figaro .

    -Libé et le Monde ont longtemps propagés la normalité de la pédophilie :

    "En janvier 1977, une pétition défendant les relations sexuelles entre adultes et enfants a été publiée dans «le Monde», mais aussi dans «Libération». Rédigée par Gabriel Matzneff, elle était notamment signée par Simone de Beauvoir, JP Sartre , Jacque Derrida, Louis Aragon, Roland Barthes,Michel Foucault , Phillipe Sollers , Jack Lang ou encore Bernard Kouchner." tous des gens de gauche ,

    -les journaux de gauche ont soutenus et défendus des violeurs ,dénonçants des erreurs judiciaires

    -Le philosophe Michel Foucault , homosexuel de gauche a avoué ses penchants pédophiles et à été accusé d'abus sexuels sur des enfants en Tunisie .
    Libération mais aussi Le Monde ou encore France Culture. Le 4 avril 1978, l'émission "Dialogues" (enregistrée en 1977) invite Michel Foucault, le romancier et membre fondateur du Front homosexuel d'action révolutionnaire (FHAR) Guy Hocquenghem et le juriste Jean Danet, tous trois signataires de la pétition qui demande la décriminalisation de la pédophilie. Durant une heure et quart, en public dans le studio 107, ces intellectuels vont défendre l'idée que des pédophiles sont incarcérés à tort parce que les enfants qu'ils ont abusés étaient consentants.

    -en suisse actuellemeent la gauche tente de faire éviter la prison aux violeurs

    https://blogs.letemps.ch/yohan-ziehli/2023/05/15/le-combat-de-la-gauche-pour-que-les-violeurs-puissent-eviter-la-prison/

    Alors qu'à l'époque ,dans les années 70/ 80 personne ne s'offusquait du fait que la pédophilie puisse être dépénalisée (sous la pression de la gauche ) , aucune voix n'osait s'élever , l'opinion publique actuelle à changée , nous ne pouvons que nous réjouir de ces révélations , de cet éveil et de la libération de la parole qui trouve maintenant un écho.

    La Paix du Christ
  • Arnaud A
    Arnaud A

    le 10/02/2024 à 19:59 Citer ce message

    Honte éternelle pour ce système et les hommes qui l'ont mis en place et protégé !

    Merci Suzanne pour cet éclairage documenté !
  • Etienne
    Etienne

    le 10/02/2024 à 21:15 Citer ce message

    Chers tous,

    Luc 12.2
    Il n'y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni de secret qui ne doive être connu.

    Donc rien de surprenant à ce que tous ces actes répréhensibles, qu'il s'agisse de déviances sexuelles ou autres, soient révélés au grand jour.
    Nous sommes en pleine apocalypse. C'est à dire le temps des révélations où chacun d'entre nous se retrouve confronté à sa propre réalité et où nous récoltons le fruit de nos actes qu'ils fussent bons ou mauvais. Plus aucun subterfuge pour échapper à ce que nos choix ont fait de nous. Finies les pirouettes et les gesticulations. Certes nous pouvons encore faire preuve de rédemption mais il ne reste que très très peu de temps avant que les Portes du Ciel ne se referment définitivement. Le diable se cache dans les détails et ce n'est pas dans les grandes décisions que nous prenons parfois que nous découvrons qui nous sommes, mais c'est plutôt à travers ces petites réactions dans notre vie quotidienne, ces actions qui nous paraissaient insignifiantes et sans conséquence, ces choix que nous avons fait sous le seul regard de notre conscience, que nous pouvons avoir une idée de qui nous sommes vraiment.
    Bientôt viendra le temps de la récolte et après avoir séparé le bon grain de l'ivraie, celle-ci sera brûlée.
    Efforçons-nous donc de veiller et de vivre en état de grâce à chaque instant sans plus nous préoccuper du sort de ce monde à l'agonie et de tous ces pantins médiatiques, car nul ne connait ni le jour ni l'heure et c'est dans le présent que ce cache l'éternité.

    Que la Paix du Christ soit avec vous,

    Etienne
  • Etienne
    Etienne
  • Santiago
    Santiago

    le 11/02/2024 à 13:22 Citer ce message

    Dans le polar de Bernard Minier ("Glacé", sorti en 2011, XO éditions), il y a cette devinette assez piquante, posée au policier héros de l'histoire par l'un des personnages, qui est procureur :

    "Alors pour toi, les choses sont simples : il y a les bons et les méchants ? Quelle chance tu as ! Tiens, si tu avais le choix au moment des élections entre ces trois candidats, lequel choisirais-tu ?

    1/ Le premier, à moitié paralysé par la polio, souffrant d'hypertension, d'anémie et de nombreuses autres pathologies lourdes, menteur à l'occasion, consultant une astrologue, trompant sa femme, fumant des cigarettes à la chaîne et buvant trop de martinis ;

    2/ Le second, obèse, ayant déjà perdu trois élections, fait une dépression et deux crises cardiaques, fumant des cigares et s'imbibant le soir au champagne, au porto, au cognac et au whisky avant de prendre deux somnifères ;

    3/ Le troisième enfin, un héros de guerre décoré, respectant les femmes, aimant les animaux, ne buvant qu'une bière de temps et ne fumant pas.

    - Je suppose que vous vous attendez à ce que je réponde le troisième ?
    - Eh bien bravo, tu viens d'éliminer Roosevelt et Churchill et d'élire Adolf Hitler ! Tu vois, les choses ne sont jamais ce qu'elles paraissent."
  • Suzanne
    Suzanne

    le 11/02/2024 à 15:13 Citer ce message

    Heu Santiago je ne vois pas le rapport , ce que vous décrivez sont des comportements licites voir normaux pour la plupart des gens , vos exemples décrivent des hommes qui n'ont rien fait d'illégal , boire, tromper sa femme , ce n'est pas illégal , se doper aux somnifères non plus ,

    est-ce à dire que les hommes (et femmes) pervers qui ont commis de multiples d'agressions sexuelles et pour qui c'est un mode de fonctionnement (la perverson est une structure psychique fixe ) ne devraient pas être jugés ni condamnés ?

    ou plutot qu'il faudrait séparer l'homme et ses oeuvres de ses déviances ?
  • Santiago
    Santiago

    le 11/02/2024 à 15:43 Citer ce message

    Ce que je cherchais à démontré Suzanne … un peu maladroitement probablement,… c’est que le « mal », et le prédateur en l’occurence, à l’instar de la violence conjugale, n’a pas forcément de couleur type, pas de sexe attitré, ( même si c’est vrai que statistiquement il y a plus d’hommes), pas d’âge, pas de parti, il n’est ni de gauche ni de droite, n’a pas de statut social défini…
    … et que l’on peut paraitre nickel en apparence, faire des sourires, des courbettes et en même temps porter un poignard dans le dos…
  • Suzanne
    Suzanne

    le 11/02/2024 à 18:00 Citer ce message

    c'est juste en ce qui concerne les prédateurs lambda isolés dans la population ,
    mais il y a en plus un système de réseau, dans le monde du cinéma (orienté gauche) avec des cinéastes , photographes , producteurs etc ou ils ont pignon sur rue et sont liés ,se soutiennent , et personne autour ne peut ignorer leurs pratiques , il n'est pas anodin que D Boutonnat soit président du CNC qui finance et oriente les thèmes des films.
    ils font des films ensemble et se repassent les actrices ,
    c'est ce système là qui est en train de prendre l'eau , et il y aura je pense un avant et un après .
  • YK
    YK

    le 14/02/2024 à 20:31 Citer ce message

    Bonsoir à tous,
    très bonne question posée par Santiago;qui sont les prédateurs?
    et on pourrait rajouter qui sont les victimes?
    Se pose souvent aussi en filigrane la notion de consentement de la victime,voir même celle de la faute de la victime.
    Si le satanisme est transgression,il semble paradoxal que ses adeptes cherchent à modifier les lois qu'ils se complaisent à transgresser. a moins bien sûr que la modification du cadre législatif n'entraîne un encouragement de certaines pratiques que des religieux considèrent comme transgressant les lois du divin.
    Dans ce cas quid du religieux déviant?
    Peut-on le mettre dans le même sac que les personnes en qui on devrait pouvoir avoir confiance:instit,avocat,médecin etc...et le beau-père le nouveau copain de maman?
    J'aurais tendance à dire qu'il y a,juridiquement et économiquement parlant,2 types d'individus ceux qui sont solvables et ceux qui ne le sont pas.
    De fait l'insolvabilité est une protection....les autres s'organisent....face au droit.
    Et les victimes?
    Peut-on sérieusement parler des pulsions de mort pour une femme qui rentre chez elle ,seule ,tard la nuit?
    Peut-on parler de pulsions de mort cause de la violence?

    https://www.revmed.ch/revue-medicale-suisse/2011/revue-medicale-suisse-284/victimes-de-violence
    Par contre là où il me semble que Santiago se trompe c'est que statistiquement certaines populations semblent sur-représentées dans les agressions de types "sexuelles".

    J'ai vu un jour un super reportage sur Cuba et la Rumba,l'homme séduit la femme et la dirige;on peut retrouver ces images dans le Flamenco ou le Tango.
    Séduction ,duel; qui a dit machiste?
    Vous croyez que c'est simple?
    C'est même si peu évident que les plus tocards des abrutis incapables de séduire leur partenaire et ,très probablement incapables de la/le satisfaire se voient contraints soit d'utiliser le chantage ou la violence,soit tout autre moyen déshonorant pour arriver à leurs fins.
    Pire encore quand ils choisissent leur partenaires chez les enfants!!!
    Imaginez ce comportement dans un sport;je veux bien jouer au tennis....mais contre un gamin de 5 ans.
    Au delà des considérations religieuses,juridiques,légales ces gens sont des minables...et coupables (que celui qui a l'entendement sain...etc)
    coupable c'est français,étymologiquement plus intéressant que guilty

    Bien à vous

    YK

Répondre à ce message