Créer un site internet

Apocalypse ou Libération des consciences : les 2

Côté New Age, les bobos chantent les louanges de l’ascension. Côté, plus austère, du clan des findumondistes, on pense plutôt à une planète qui nous percuterait. Au risque de surprendre, je me situe, en tant que voyante, à mi-chemin.

Clarifions : je ne crois pas un seul instant à la fin du monde, mais à la fin d’un temps, qui est en cours de réalisation. Ceci ne comprenant pas du tout de planète percutante, mais des catastrophes géophysiques très diversifiées selon l’endroit sur la planète.

Nous en sommes à l’apocalypse financière et aux futures pénuries auxquelles nous ne sommes pas habituées dans notre monde occidental privilégié. Soit sur la première marche, et bientôt le premier palier.

 

Côté nouveaux gourous, on ne sait plus quoi prédire et beaucoup se réfugient derrière une multi hypothèse elle-même bien abritée par nos fameuses « lignes de temps ». Moyen pratique si il en est pour expliquer qu’en terme de voyance, on se réserve le droit de ne pas voir clair ou que nos « canalisations » via nos guides, sont super fiables, mais très variables, en fonction de nous, et surtout de notre fameuse libération de conscience.

Je suis tout de même partiellement d’accord avec ça et je répète souvent à mes consultants, que la vie dépendra tout de même en partie de leurs propres décisions, ce qui est également le cas à l’échelle humaine.

Toutefois, ou Mais, parce qu’il y a un « Mais »

A l’échelle humaine, je ne perçois pas beaucoup de gens en train d’ascensionner. Ceux qui ont faim pensent à manger et les chômeurs pensent à trouver du travail, les peuples qui vivent dans des zones de très grande pauvreté ont bien entendu une spiritualité, mais souvent de nature « punitive », genre, j’en ai pour mon karma.

Si je devais, en tant que sociologue, évaluer le % de gens qui sont en train de s’élever sur le plan de la conscience, c’est-à-dire de réellement s’éloigner de toute dépendance ou attachement à la matérialité ou aux émotions humaines, souhaitant le bonheur de tous, capable d’aimer quasi tout le monde et de chasser toute préoccupation conflictuelle, ça serait de l’ordre de 0, quelquechose ou 1 à 2% en mode optimiste.

Donc …

Donc de dire que nous avons changé de ligne de temps et que nous empruntons un chemin plus facile alors même que nos conditions n’ont jamais été aussi dures, me semble un tantinet facile.

Je reste donc de ceux et celles qui pensent que nous vivons les temps de l’apocalypse, soit de la révélation, soit de l’élévation de conscience pour une minorité (et nous en reparlerons), mais de tribulations pour tous, avec une majoration des contraintes pour quelques années au moins avant que le monde ne bascule vers du mieux.

Les plus adroits des nouveaux communicants, qui captent pêle-mêle la vierge, les galactiques et les maîtres, vous répondront, que nous y allons, c’est certains, au pire dans 40 à 50 ans, vers la nouvelle terre.

Et au risque de me répéter, ce qui va se passer dans 40 ou 50 ans, je ne m’en fous pas pour mes gosses, mais si un peu quand même, car ça ne m’aide pas pour prendre mes décisions aujourd’hui, demain et après-demain.

Donc, oui nous y allons, et je pense que ça sera, pour la première étape, plus rapide que ça, soit un impact majeur dans les  5 ans. Impact étant à prendre dans tous les sens du mot.

Notre génération va sans doute affronter le pire et voir naître le meilleur, mais il y aura de nombreux départs (entendez morts) et pour un certain nombre, la prise de conscience et la libération passeront par l’abandon du corps physique.

 

Vision de l’avenir

Lors de mes voyages astraux (ou éthériques), j’ai fait un saut dans l’avenir : en 2320. A l’endroit où je vis. J’ai vu un monde qui existait, de toute évidence, il y avait de petites maisons avec de petits jardins et les véhicules volaient pour les courtes distances. Pour les grandes distances, ils étaient acheminés sur de grands véhicules,  genre trains. Nous y portions tous des vêtements semblables, à priori avec quelques uniformes en fonction du métier. La couleur majoritaire était bleue. Il s’agissait je vêtements de type justaucorps ceinturé confortable comme une seconde peau. L’on m’y a clairement indiqué que je faisais partie d’une expérience visant à échanger des informations, m’en donner autant qu’en recueillir. Il y avait une maîtrise de l’enveloppe éthérique, que l’on pouvait faire voyager assez facilement dans le temps. On m’a donc ré expédiée, mais en conservant une partie de mon énergie sur place, une faction ne voulant pas tout à fait me « restituer » à mon temps. Oui je sais, ça fait S.F. de seconde zone. Après, je me moque pas mal de ce que vous pourriez en penser, je ne tiens qu’à donner de l’information afin de préserver ou d’aider le plus possible.

Donc la terre est et restera vivante, mais notre civilisation va continuer d’évoluer. En 2320, il ne restait rien de ma maison, mais les petites maisons avaient conservé un petit jardin. Peut-on en déduire que la terre et l’espace sont correctement partagés ?

 

Et nos fameuses lignes de temps ?

Nous percevons le temps de façon linéaire. L’histoire derrière, l’avenir devant. Mais l’on m’en a donné une autre perception que je vais avoir du mal à décrire, je vais tenter de vous faire plusieurs croquis, que vous pourriez même superposer. L’essentiel restant ma sensation d’un temps qui n’a rien de linéaire, mais qui correspond à un type d’énergie ou de dimension évoluant comme le reste de l’univers, par pulsions et contractions. En tout état de cause, ce n’est pas du tout une ligne droite, cette sensation étant strictement reliée à notre monde de matière duelle.

 

 

Voilà un aperçu …. : plusieurs lignes entrcroisées, parfois interdépendantes et avec zones communes, le tout en mouvement

Donc il est possible de passer rapidement du point A au point B en sautant  et comme cette ligne est toujours en mouvement, si vous profitez de la mise à proximité des points A et B, l’énergie consommée ou la « rapidité » sont optimisées.

Comme il s’agit d’une énergie, ou dimension, en mouvement, il va de soi que 5 ans ou 50 ans ne veulent rien dire.

Sauf …

Sauf que le médium peut capter les informations de façon à peine plus ciblée en visant l’énergie déjà constituée (figée dans la matière ou en cours de matérialisation), ce qui permet d’attraper des éléments plus proches ou fiables.

Restent les marqueurs temporels qui permettent parfois d’approcher une sorte de « vérité » vraie, mais avec beaucoup de réserves car justement la ligne bouge. Donc l’emplacement du marqueur temporel aussi.

Plusieurs amis ou proches m’ont posé la question qui tue : à savoir pourquoi les mystiques captent souvent des informations très désordonnées sur le plan chronologique ? Prenez Luz de Maria, depuis le temps que je la suis par intérêt triple (les infos, la vérification, l’étude eschatologique) : elle est capable de vous dire le même jour que nous allons avoir une révolution dans tel pays, et une catastrophe planétaire globale. Pourtant, en mon for intérieur, je sais qu’elle est sincère.

Sachant que vous et moi, avons envie de savoir ce qui va se passer en 2020, 21 etc…, pas en 2080, sauf pour le fun et l’espoir, mais qui fait vivre.

Donc, une civilisation avancée peut :

  1. Voyager dans le temps
  2. Voyager dans l’espace en utilisant le temps comme vecteur
  3. Voyager dans l’espace ET le temps

Quand à nous, il nous est possible de passer de A à C en évitant B (la catastrophe planétaire), mais est-ce dans la même dimension ??? Sur le plan de la physique quantique, je ne sais pas vous dire si l’ascension n’est pas aussi la création d’une dimension autre.

Ce qui voudrait dire que si la terre « ascensionne », il est possible qu’il se créée une dimension supérieure. Je ne sais pas vous en dire plus.

L’autre hypothèse est que cette ascension soit lente et embarque progressivement le plus de vivants possibles après la mort (tout de même) d’un paquet d’humains. Cette dimension disparaitrait alors de fait, mais sans « tuer la planète ».

Nous serions à l’aire de la métamorphose. (ce que je confirme également)

Reste à savoir ce qui va se passer pour ceux et celles dont la conscience se modifie, ce que je vous livrerai au prochain article avec beaucoup de détails car j’en sais bien plus à présent.

Ce qui peut vous rassurer, c’est que c’est accessible à tous et que dans ce cas, la souffrance de nature morale disparait. L’acceptation de la douleur physique la fait partiellement disparaitre et la maîtrise progressive de son énergie va engendrer sans doute une maîtrise partielle de son corps et de sa régénération. Mais ça, ce n’est pas pour tout de suite.

Je peux, d’ors et déjà vous donner une part des clefs du progrès : le partage, l’acceptation de la simplicité et l’Amour (au sens large). Ce qui n’a rien à voir avec l’amour terrestre sous sa forme actuelle. Bien entendu, nous tendons vers l’Amour Christique, dont je vous reparlerai également, en tant que mystique.

 

Apocalypse;ascension;libération des consciences;fin du monde;fin des temps

×