Perspectives 2020/21/22 : les suites du covid en voyance pure

  • Par
  • Le 10/04/2020

Chers tous,

Le coronavirus suit ses promesses et n'abat que peu de monde. Avec tout le respect du à nos morts, je ne comprends que très mal le climat anxiogène et délétère autour de cette maladie qui tue bien moins que les dégâts occasionnés par le suicide de l'économie réelle. Mais si vous relisez le billet d'avant et qui ré analyse la voyance par projection de conscience faite en 2019 sur 2020, nous sommes bien en phase avec le chemin prévu poour l'humanité sur ces 2, 3 maximum 5 années à venir.

Demain, à partir de Septembre, mais surtout en 2021 et les années suivantes, la famine fera des ravages. Moins dans notre pays que dans ceux dépendant sur le plan alimentaire. Pour l'heure actuelle je perçois toujours les chevaux de l'apocalypse, au galop sur des terres stériles : les notres.

De Avril à Août, mais toujours en prenant conscience de l'impossibilité à être précis dans le temps en voyance pure, des Français qui passent tour à tour par l'espoir, que tout redevienne comme avant, et la grogne parce qu'ils vont bientôt, très bientôt, devoir encaisser encore plus de restrictions, plus de douleurs et plus de manques. Comme lors de ma précédente perception, c'est un peuple grognon et en manque que je vois dans les rues tôt ou tard. Il y a la question du quand ? Mais cela tient à peu de choses.

Les pénuries flottent dans l'air comme des oiseaux de mauvaise augure. Je les sens arriver et faire des stocks de papier H n'y changera rien, car il est impossible de tout stocker pour tout le temps et tout le monde. Seul un changement de vie drastique et un mode de partage équitable pourraient résoudre le problème et ça n'arrivera que très peu. Nous allons donc vers des temps difficiles où je ne ressens toujours pas de mortalité de masse due au coronavirus, mais une longue courbe faiblement ascendante due à tout un tas de facteurs autres. Puis sans doute 2 évènements cataclysmiques à plusieurs années d'intervalle, mais c'est un autre sujet.

Après ce mois d'Avril qui comme pré-vu va se passer à la maison, un mois de Mai sans doute à l'identique et un retour progressif (mais lent) sur Juin Juillet AOût avec des touches d'espoir sur des remèdes, des vaccins, des études, mais une économie moribonde.

Pendant ce temps, d'une guerre à l'autre, les grandes puissances que je sens en préparation, jouent également leur Joker et se préparent à déplacer le problème économique et à le masquer derrière le paravent d'une nouvelle guerre et forme de guerre. Le Coronavirus risque donc de céder la place à :

1°) Une guerre civile dans plusieurs pays, ou pour le moins une révolte

2°) Une ou plusieurs guerres aux formes inattendues et brutales

Une date clef : la fin du Printemps, du côté du 15 Juin.

Le tout sous une canicule qui va rendre l'exercice du maraichage ou de l'élevage encore plus délicat, même sous nos lattitudes bénies. De la sécheresse, et à nouveau des incendies et encore des incendies. Le Coronavirus fera la pause, le feu entrera en action pour l'été. Les populations des pays en voie de développements ou non développés entament la grosse période de disette. Le cavalier de la famine galope sur la sécheresse. Celui de la maladie continue de préparer la rentrée. Mars, la planète de la guerre et le troisième cavalier entrent en action, sans doute brutalement.

Le pouvoir d'achat est en partie effondré. Et pour ceux qui disposent d'argent, il perd sans doute de sa capacité : inflation et plus si affinité.

Je perçois des gouvernements qui n'ont plus vraiment le contrôle.

C'est après l'été que les Français commenceront à mesurer l'ampleur du virage. Et que la période de choix personnel commencera véritablement. Qui suis-je dans ces conditions ? Quels sont mes choix ? Comment vais-je me comporter ?

Reste un premier évènement cataclysmique que je ne peux dater et qualifier, mais qui nous pend au nez. Appelez le comme vous voulez : 3 jours de ténèbres, flash solaire, killshot, etc....., mais il m'est impossible de percevoir une date, un peu comme si il était interdit de savoir.

En tant que voyante, je mesure avec humilité le peu de pouvoir que nous avons sur notre vie. En tant que spécialiste des ressources humaines, je suis quand même à la fois triste et hilare de voir apparaitre les opportunistes prêts à faire feu de tout bois : délation, pillage, ou juste usage d'influence, économie parallele, marché noir, etc....

Sans doute le monde est-il moins prêt que la terre à s'offrir le luxe du renoncement. La terre s'offre des vacances d'industrie et de pollution. Elle amorce sa propre guérison, tandis que l'espèce humaine va reprendre sa juste place.

Biz à tous.

 

Covid19;coronavirus;apocalypse;fin des temps;grandes tribulations;krach boursier