Créer un site internet

Les âmes de tout ce qui est : première partie, les animaux

  • Par
  • Le 31/10/2017

Les âmes de tout ce qui est : première partie, les animaux

Quelques mots sur ma semaine de médium où c’est ma fille qui prend le relai et m’adresse ce message sur Nibiru qui ne serait visible que 7 jours avant d’agir sur la sphère terrestre (ça répond à la question de tout ce qui est visible de ci et de là à coté du soleil). Elle reprend les prophéties sans le savoir ….. Ma fille a 18 ans et ne s’occupe la plupart du temps que des occupations de son âge (et l’apocalypse, elle s’en fout !). Elle ajoute que les évènements devraient être imbriqués, à savoir une augmentation des cataclysmes et des soucis politiques et économiques mondiaux et que chacun devra faire ses propres sacrifices et gérer ses propres démons et peurs. L’instant d’après elle oublie et me parle de cuisine ….. Mais aujourd’hui ils souhaitent que je vous parle du reste des autres règnes sur la terre !

Soraya portrait 

Ma très chère Soraya

Nous savons que tu veux aimer les animaux, cela inclut de les comprendre et de donner un peu de ton cœur à tes compagnons de tous les jours (ils font allusion à tous mes amis à plumes et à poils qui vivent chez moi). Nous savons que tu sais, mais il faut le répéter, les animaux ne sont pas vos inférieurs, ils ont comme vous une âme qui est éternelle et qui suit son chemin, même si celui-ci parait moins conscient que le vôtre. Vous seriez surpris de tout ce qui les fait agir, de la profondeur de leurs motivations, de la richesse de leur éternel amour, de leur grande confiance qui les fait hélas monter sans frémir dans le camion du boucher, de la main même de celui qui les a mis au monde (ils font allusion aux animaux d’élevage). Nous serions tentés de dire que vous ne les méritez pas, mais chaque jour ils participent avec vous à l’amélioration possible de la sphère terrestre, au renouvellement de son énergie à leur façon, tout comme les plantes éliminent (entre autres choses) le gaz carbonique et vous restituent de l’oxygène.

Si beaucoup d’entre vous ont des animaux domestiques, ils ne sont pas tous épargnés et les violences animales au domicile sont légions ! Combien d’animaux payent le lourd tribut de votre dégénérescence ? Combien souffrent sans même être en mesure de se protéger, sans même vous en vouloir ?

Nous n’évoquons pas de surcroit ceux qui meurent pour vous nourrir et ont fait ce choix en conscience lorsqu’ils le pouvaient. Nous ne parlons pas de la traque chasseresse que vous faites en cette saison pour masquer le gout de la mort et le plaisir du sang. Il nous arrive de pleurer ou d’éprouver tant de peine que cela ressemble à de la colère lorsque nous voyons ce que vous faites subir à votre terre et à ses habitants, y compris ceux qui ne vous font rien.

Et ne nous parlez pas de régulation ….

Oui, vous savez tout cela et jusqu’ici nous ne vous apprenons rien, mais que savez-vous de la communication des animaux entre eux, non seulement de la même espèce, mais inter espèce ? Car ils parlent, certes un langage différent du votre, mais ils s’expriment avec une relative précision et sont capable, ensemble, de prévenir les conflits, les dangers, de partager les ressources et de construire tout un monde. Ce qu’aujourd’hui vous n’êtes plus en mesure de faire.

La communication animalière existe bien que de nombreux charlatans travaillent surtout à leur enrichissement personnel. Mais il est possible de rentrer en communication avec les animaux, à condition de renoncer à vos propres références pour vous ouvrir aux leurs qui sont très différentes. Vous voyez de la gentillesse et de la méchanceté là où la plupart du temps il n’y a que de la défense ou de l’alimentaire. Nous ne vous disons pas qu’ils sont plus parfaits que vous, mais ils n’ont pas la même liberté et subissent le genre humain bien plus que le genre humain ne les subit.

Ils disposent d’une âme éternelle et pas seulement d’une âme groupe, ils ont donc un sentiment d’individualité qui ressemble au votre. Ils ont faim, ils peuvent souffrir, mais ils peuvent également éprouver de la joie, de la peine et tout un tas d’émotions subtiles et de pensées qui ne sont pas formulées avec des mots mais qui existent néanmoins. Vous les trouvez peu évolués alors même qu’ils pourraient bien souvent être vos professeurs de vie.

Si l’instinct semble prendre le pas sur la conscience, il n’en est pas toujours ainsi et les éléments les plus avancés devancent l’instinct et savent faire le tri entre pulsions et motivations profondes ! Pouvez-vous en dire autant ?

Ils sont donc animés, éprouvent des émotions, des sentiments, sont capable de servir, souvent incapable de rancœur et ils « parlent » à leur manière, et sont capables de partager l’information sur un tsunami qui arrive, ce qui n’est pas votre cas.

Non nous ne vous disons pas que le monde animal vous serait supérieur (ni inférieur), ils n’affrontent pas les mêmes défis et n’ont pas les mêmes conditions de vie. Mais est-ce une raison pour abuser d’eux à quelque titre que ce soit ?

Alors comment vivre cette époque difficile avec eux, comment communiquer avec eux et comment vous entraider ?

D’abord acceptez l’idée qu’ils sont différents mais de grande valeur, qu’il vous faudra utiliser le chemin du cœur plutôt que celui des mots. Ce n’est pas une raison pour aller dans la fosse aux lions car ils n’ont pas les mêmes références que vous et ils vous croqueraient en toute légitimité

Ensuite prenez vos responsabilité lorsque vous les consommez : que ce soit une modeste poule ou un cochon, une vache ou un lapin, ils n’ont pas envie de mourir et chercheront jusqu’au bout à éviter la souffrance : alors évitez de les faire souffrir et protégez leur bien-être jusqu’à la dernière seconde. Limitez votre consommation à votre besoin réel.

Enfin, écoutez les pendant cette difficile période de fin des temps : écoutez leurs avertissements, leurs intuitions, regardez les vivre : ils savent se protéger lorsqu’il fait froid et ils sauront vous avertir lorsque le climat sera menaçant, car ils auront communiqué entre eux depuis des centaines ou des milliers de kilomètres pour vous prévenir de ce qui vient.

Pour finir, si vous avez pris la responsabilité d’un ou plusieurs animaux domestiques, protégez-les et acceptez leurs imperfections comme ils acceptent les vôtres. Sachez les nourrir, les soigner, les protéger, les écouter, échanger avec eux et leur donner du temps. Sinon abstenez-vous !

Qu’en est-il de leur capacité à nous soigner ?

Ils ne vous soignent pas comme un guérisseur ou un médecin, mais c’est leur interaction avec vous qui vous soigne et bien souvent vous guérit de maux parfois profonds.

Comment prévoir ces temps difficiles pour eux ?

Prévoyez de les nourrir et les abriter autant que possible

Que doivent faire les propriétaires qui n’ont plus les moyens matériels de subvenir à leur besoins ?

Si ils ne peuvent vraiment plus, alors il faut qu’ils veillent à leur trouver une retraite.

Mais sachez que votre amour fait souvent des miracles. Et n’oubliez jamais que vous cheminez côte à côte.

 

Fin des temps; âme des animaux; communication animale;conscience des animaux