voyance;remote viewing;channeling;prophétie

  • Le grand dossier de la voyance (3/3) : comment utiliser la voyance

    • Par egaia
    • Le 28/01/2019

    Le grand dossier voyance (3)

    Comment consulter efficacement un (e) voyant (e)

     

    Pourquoi consulter ?

    On consulte rarement lorsque tout va parfaitement bien, rêvant alors que cette bonne affaire dure éternellement et qu’aucun nuage ne vienne assombrir notre ponctuel paradis.

    On se met à chercher un ou une voyante lorsque d’inévitables questions et angoisses commencent à nous pourrir la vie et qu’un ou une amie nous parle de la sienne, à moins qu’une pub sur le net nous rappelle qu’elles existent, ces drôles de personnes qui, par miracle, perçoivent avant tout le monde ce qui va se passer.

    J’y vais donc pour connaître l’avenir, le mien, celui que j’imagine avec la personne que je côtoie depuis peu, que je viens de rencontrer ou qui est dans ma vie depuis bien longtemps et dont je me demande ce qu’elle y fait ! Ou obtenir des réponses à mes questions les plus variées telles que savoir si je vais obtenir une promotion professionnelle ou si mon mari a une maîtresse ….

    En clair, 100% des gens qui consultent on des soucis ! Et 100% d’entre eux viennent pour se rassurer et non pour obtenir une réponse de type : bah mon pauvre gars, té mal barré …..

    Le travail d’un ou une voyante pro ne se limite donc pas à l’obtention de réponses précises et fiables, mais aussi à voir de l’espoir là où l’avenir semble bouché, obscur, impraticable. C’est à nous que revient le rôle de l’éclaireur qui dit que tel ou tel chemin est praticable ou pas, et qu’il vaut mieux passer par ce bois peu engageant, mais fiable, que par cette route confortable, mais piégée.

     

    Les différents domaines de travail

    Un voyant travaille sur 4 sujets principaux :

    L’argent et le bien-être matériel qui en découle, mais aussi la sécurité personnelle dans la vie quotidienne

    Le travail, se référant à l’argent ou à la réalisation sociale et personnelle

    L’affectif, parents, amours, enfants, ce qu’ils vont devenir ou comme va la relation évoquée, sa durabilité

    La santé : l’évolution des problèmes en cours pour soi-même ou pour un proche

    Les questions les plus courantes chez les femmes concernent l’amour. Alors que chez les hommes ce serait plutôt l’argent et le travail. Mais ce n’est qu’une approche statistique. Si les consultations démarrent sur tel ou tel sujet d’anxiété, nous finissons en général par aborder tout le reste afin d’apporter un éclairage le plus complet possible.

     

    Comment utiliser la voyance

    La voyance est fiable de 20 à 80%. Il est donc bon d’être conscient, à la base, de sa richesse autant que de ses limites. En revanche, elle est souvent plus objective que soi-même.

    Il est toujours bon de consulter pour anticiper et corriger sa destinée, ou savoir ce qui est possible – ou pas -  avant de s’engager dans une direction qui nous semble aléatoire.

    Mais n’allez pas voir un professionnel de la voyance pour q u’il vous dise ce que vous voulez entendre, il va s’en rendre compte et cela gênera considérablement son travail.

     

    Chercher son ou sa voyante

    Le bouche à oreille ou le net, le premier valant mieux que le second, mais ce n’est pas toujours possible. Ne surinvestissez pas dans la voyance au point de prendre un RdV à 500 km de chez vous pour un prix exorbitant sous prétexte qu’on vous a dit qu’il ou elle était génial. Sauf si vous avez le temps et les moyens.

    Fuyez les plateaux qui vous vendent une liste de voyants avec un prix à la minute ou une consultation de 10 minutes par sms. Non pas qu’il n’existe pas de bons pros (parfois) perdus au milieu de cette vase affaire de fric, mais sincèrement, c’est de l’abattage …. Ils flairent le client paumé à des kilomètres et vont vous trimbaler de mystère en demi-réponse pour vous faire payer la consultation ou les consultations les plus longues et chère possibles.

    Lorsque vous répondez à une pub genre « voyance gratuite », vous obtenez en général une réponse bien étrange de type « il vous aime, mais intervenez vite pour éviter un danger dont nous devons parler » et hop : l’affaire est dans le sac, ils ont fait naître chez vous une angoisse de plus et vous consultez pour obtenir cette précieuse réponse à une question souvent posée par un robot.

    Par la suite vous êtes harcelé par des propositions émanant de différents voyants ou cabinets qui s’échangent, se vendent et se revendent les fichiers d’adresses mail des potentielles victimes à traire comme des vaches à lait.

    Bref : exigez le ou la professionnelle qui travaille chez elle à l’ancienne, en prenant son temps, et qui vous reçoit en face à face. La consultation par téléphone devrait être réservée aux urgences.

    Ne vous faites pas « emballer » par des sites glorieux qui vous vantent un voyant d’exception au regard magique et à la réputation sans faille ou dont les témoignages fabuleux évoquent un zéro faute et un 20/20. Les bons travaillent souvent dans une relative discrétion, même si chacun communique un peu via le net : passage obligé du 21ième siècle !

     

    Prenez RdV

    Il existe souvent 2 types de consultation :

    Voyance complète

    Question simple

    Le tarif de la seconde étant souvent de l’ordre de 70 à 80% de la première, je conseille souvent la consultation complète.

    Lorsque vous prenez RdV, il vous sera souvent demandé un numéro de téléphone portable pour pouvoir vous joindre en cas de problème ou une adresse mail. Cela n’a rien de choquant. Adresse et identité complète n’ont aucun sens en revanche. De votre côté, vérifiez bien que vous avez une adresse précise et que vous pouvez la trouver facilement.

     

    Démarrer et mener sa consultation

    Il existe des clients bavards, qui vous racontent leur vie, et c’est trop.

    Il existe des muets qui ne vous lâchent pas un mot, pensant que jouer à la devinette vous permettra d’apporter la preuve de votre efficacité. C’est trop aussi.

    Une attitude d’ouverture sans excès permettra au voyant d’avancer en confiance sur votre chemin de vie et sans doute d’être performant. Une méfiance excessive de votre part risque de le stresser et de nuire tout ou partie à la qualité de la consultation.

    Je me rappelle d’une cliente à qui, lorsque je disais qu’elle avait un proche hospitalisé, me répondait « non non » en faisant une tête horrifiée, alors que son mari venait d’être opéré …. Elle voulait sans doute tester mon efficacité en évitant de me dire quoi que ce soit ; mais à la troisième ou quatrième tentative, sans succès, de cerner son existence, je me suis sentie trop éloignée et j’ai pris un gros bol de recul pour m’éloigner de cette âme qui s’entourait d’un bloc de béton.

    Rien de pire non plus que les gens qui vous disent « je vous laisse deviner » avec un air mystérieux : le temps passé à reconstituer le puzzle est perdu pour tout le monde. Un peu de clarté est opportun ! Car un voyant n’est pas « omniscient », il n’est pas un messager Divin qui voit tout. Ca se saurait depuis le temps ! Même les meilleurs des meilleurs n’ont qu’une vision partielle dans l’espace et le temps.

    A contrario, certains clients se croient chez leur psy et parlent, parlent, parlent … vous engageant sur le chemin d’un échange thérapeutique qui n’est pas non plus à l’ordre du jour, vous poussant parfois à répondre à l’aide de bon sens ou de conseil, ce qui n’est absolument pas le but.

    Bref, si le voyant est l’éclaireur, il est tout de même bon de lui parler de la route et de l’objectif.

     

    Poser des questions

    Une fois que le « jeu » est démarré et que le voyant vous a dit l’essentiel, les bons professionnels vous offrent la possibilité de poser toutes vos questions. Et souvent d’ailleurs, vous en avez peu, car il ou elle a déjà répondu. Mais prenez soin, avant votre consultation, de les préparer afin de ne pas les oublier le moment venu.

    Attention aux questions trop précises et éloignées dans le temps genre : « est-ce que je vais gagner plus de 1.000 euros par mois pour ma retraite en 2051 » (presque du vécu)

    Attention à la question du temps : c’est un champ aléatoire en voyance, quoi qu’en disent ceux qui vous permettent des flashs datés.

    Attention à votre propre influence : si vous refusez une réponse négative, ne posez pas la question.

     

    Les limites de la voyance

    Le temps et une part de précision c’est évident. Ce n’est pas une science exacte !

    Mais aussi votre libre arbitre. SI vous décidez, envers et contre tout, de vous jeter sous le train, vous allez mourir, même si ce n’est pas prévu. Il n’existe pas de destinée absolument incontournable où tout serait écrit à 100%, vous avez donc le droit à une part de décision, même si certains passages sont obligatoires.

     

    Les tarifs (à l’heure actuelle)

    30 euros au minimum en province pour un ou une voyante qui travaille chez elle non déclarée. 50 euros en province pour un ou une professionnelle déclarée, 100 euros dans les grandes villes, 150 euros de l’heure voire plus pour un ou une voyante connue (pas nécessairement meilleure, mais connue), 250 à 500 euros parfois pour un ou une voyante célèbre. Ce sont néanmoins des approximations.

    En tant que pro moi-même, j’ai consulté de bons, moins bons ou très grands voyants.

    J’ai trouvé des merveilles chez des gens peu connus et à l’inverse des consultations très décevantes chez des gens célèbres qui prenaient fort cher. Mais ce n’est pas toujours le cas. Ne cassez pas votre tirelire pour rencontrer une célébrité qui ne prend pas toujours le temps lorsqu’elle sait qu’elle ne vous reverra pas.

    Bien que le temps ne soit pas synonyme de qualité, une consultation complète prend souvent 1 heure au minimum pour clarifier tous les sujets. Mais si en 30 minutes beaucoup de l’essentiel a été dit. Je ne suis néanmoins pas fan du tout des consultations limitées de type 70 euros la demi-heure et « tant » la photo ou les 10 minutes de plus. Il me semble que ça s’appelle tirer profit de votre souffrance ou de votre confiance.

     

    Le cas du « guide de la voyance ».

    L’idée est bonne de réaliser une sorte de guide michelin de la voyance. Sauf que …..

    Sauf qu’une seule consultation avec une seule personne, nécessairement subjective, ne suffit pas à déterminer si un professionnel est bon ou pas.

    Sauf que (tentez l’expérience), les pros appréciés et donc étoilés, voient vite leur clientèle s’étoffer et du coup vous reçoivent parfois avec distance, alors que ceux qui n’ont pas su apporter la preuve immédiate de leur qualité se font massacrer par l’auteur de ce livre.

    Personnellement je refuserai toute consultation avec le principe du guide de la  voyance, étant incapable de tisser un lien empathique avec une personne qui au final est là pour me juger sur des critères qui lui sont personnels et pas toujours efficaces.

    J’ai tenté à plusieurs reprise des voyants 3 étoiles et plus : déçue souvent, déçue gravement parfois, satisfaite parfois, très satisfaite parfois. J’y ai trouvé ou pas ce que je cherchais.

    En clair, et pour moi, ce livre n’est pas un guide fiable. C’est l’avis subjectif d’un journaliste qui a trouvé un filon pour vendre.

    Pour anecdote, j’ai repris une vidéo du « guide de la voyance » (chaine youtube) sur 2018 avec un professionnel réputé, et j’ai eu la surprise de voir qu’il s’était totalement planté. Ce qui peut d’ailleurs arriver à tous, car, pour rappel, la voyance n’est pas une science exacte.

    J’ai également, toujours dans le cadre de mes recherches personnelles, pris RdV avec un « maître » (selon les termes employés par la journaliste) de la voyance. A l’époque 100 euros pour 30 minutes environ en me tenant la main. Certes il ne s’est pas trompé, mais les propos étaient à peine flous et mystérieux et je ne suis pas repartie avec beaucoup de matière. En gros j’ai payé 100 euros pour entendre qu’avec mon amant ça ne le ferait surement pas et qu’un jour je me remarierai. Il ne m’a prévenue de rien de ce qui m’attendait d’important dans ma vie, sur aucun plan : professionnel, affectif, santé ou autre – et pourtant croyez-moi il y avait à dire – du lourd, du grave, si j’avais été prévenue.

    Bref – pas convaincue.

     

    Carte – Astrologie ou Médiumnité ?

    L’astrologie n’est pas de la voyance et tisse un patchwork de tendances.

    On peut « tirer les cartes » sans être médium et avoir de très très bons résultats. Bien que souvent ces gens là aient une solide intuition bien qu’ils l’ignorent.

    On peut être Médium et se planter

    L’idéal étant de percevoir et de poser les perceptions avec plus de précision et d’ordre en se servant des cartes qui sont autant d’histoires allégoriques pour aborder votre vie.

    Interpréter les cartes est en tous cas un acte empathique qui demande beaucoup de clairvoyance.

    Certains médiums perçoivent les entités, les défunts, des flashs d’avenir potentiel, certains voient, entendent, sentent ….. Certains sont modestes et n’en font pas état, d’autres en parlent beaucoup, mais au final vous font de la psychothérapie : méfiez-vous donc de ceux qui pré vendent des capacités mirobolantes et qui vous font un rapide tirage de tarot en vous écoutant avec soin.

    Attention à ceux qui vous posent des masses de questions : le trop, c’est trop ! Mais un peu, c’est normal aussi et vous demander l’âge de vos enfants n’a rien d’indiscret. Il arrive aussi qu’un Médium (c’est mon cas) soit confronté à un flash étrange et qu’il pose une question afin de pouvoir l’interpréter ! Et là, si vous refusez de répondre, vous ne saurez rien de plus.

     

    Charlot ou Ami

    Un voyant n’est pas votre ami, même si vous avez de bons rapports de confiance. Quelqu’un qui vous connait trop, c’est pas terrible. Mais un pro qui vous connait un peu, c’est bien : il maîtrise les dossiers ! Après quoi je tire (gratuitement) les cartes et pratique la voyance pour mes amies, mais nous savons, elles et moi, que je suis partiellement gênée par ce que je sais.

     Il existe de vrais charlots, mais il n’y en a pas tant que ça car ils ne résistent pas dans le temps.

    Le pire charlatan possible : c’est vous-même et votre excès de confiance lorsque vous payez une fortune et accordez un crédit de type chèque en blanc à un pro vantard qui s’en régale.

    Un peu de saine vigilance vous mettra donc à l’abri des plus grosses embuches. Et en cas de problème grave, il est possible, comme on le fait pour un avis médical, de consulter 2 ou 3 professionnels.

     

    En conclusion

    La voyance est un fabuleux outil pour anticiper et résoudre les problèmes, aider et guider en évitant les chausses trappes.

    N’en faites pas votre livre de chevet en évitant l’exercice de votre libre arbitre.

    Ma (grande) expérience personnelle me donne l’intime conviction d’un très bel instrument à utiliser, comme tout, avec modération et discernement.

  • Le grand dossier voyance (partie 2)

    Le grand dossier voyance (2)

    La place des rêves ? Les prophéties ? - La voyance et le temps – Le cas spécifique des enquêtes ou régressions sous hypnose – Le channeling, que faut-il prendre ou laisser ?

    Prochain dossier (3)

    Comment consulter efficacement un professionnel ?

     

    La place des rêves

    Les rêves, appelés parfois « songes » correspondent à une activité consciente durant la période de sommeil physique. Ils sont plus ou moins clairs, et plus ou moins mémorisés (donc plus ou moins conscients). Il est parfois possible de les contrôler tout ou partie en fonction d’un entrainement certain et d’une expérience acquise. Mais ce n’est pas le sujet.

    Les rêves très clairs et vifs correspondent parfois à des voyages de la conscience, qui se libère pendant que votre corps se ressource.

    Vous vous réveillez alors avec un souvenir intense, chargé de messages clairs ou allégoriques qui sonnent comme des avertissements, une vision de l’avenir, ou un message. Est-ce vrai ? Oui et Non, car aucun indicateur fiable (si ce n’est une profonde connaissance de soi-même) ne permet de distinguer un message tangible et utile d’une filouterie issue d’un monde créé ou encore d’une restitution par l’inconscient de peurs, désirs ou mémoires tampons amalgamés.

    Les princes de ce monde ont souvent exigé que leurs « voyants » analysent leurs rêves, mais à la lecture parfaitement ambiguë de leurs propos, il est clair que la plupart du temps ces derniers se protégeaient derrière une montagne de paravents obscurs.

    En clair : le rêve n’est pas un élément clair de voyance sauf très grande expérience et détachement des choses de ce monde. Il pose néanmoins  (une bonne) question si il émane de quelqu’un qui évoque un sujet lui étant tout à fait non connu et dont les éléments n’appartiennent pas du tout à son champ de référence.

    En tout état de cause, noter ses rêves dès son réveil constitue une excellente base d’enseignement sur soi-même.

    Les prophéties

    Souvent avérées exactes à posteriori, comme certains quatrains de Nostradamus ou certaines prophéties mariales (concernant la première et seconde guerre mondiale notamment), elles sont souvent allégoriques ou difficiles à traduire en langage de notre temps.

    Il existe je ne sais combien de livres sur Nostradamus et je ne sais combien d’études sur l’Apocalypse de Saint Jean : et elles ne disent pas toutes la même chose, ce qui tend à prouver qu’il n’est pas si simple de les traduire avec justesse.

    La meilleure façon d’y voir clair est sans doute de recouper les différentes prophéties afin d’en tirer des enseignements communs, comme par exemple celles, nombreuses, qui parlent de la fin de Paris, brulée et détruite.

    Lire les prophéties est un art, il est nécessaire de posséder une très grande culture car elles s’y réfèrent. Au-delà du problème culturel et temporel (certaines sont très anciennes, plusieurs milliers d’années parfois, comme celles recueillies sur les tablettes sumériennes), il reste celui de la restitution par les témoins et celui de la traduction en plusieurs langues consécutives. A partir d’un texte sans doute largement déformé sur certains aspects, nous nous hasardons à chercher au mot près, le sens profond et juste que nous pourrions en tirer à notre époque actuelle.

    Restent les prophéties récentes, comme Fatima ou Luz de Maria (en cours), qui sont certainement plus exploitables lorsqu’elles ne sont pas frappées du secret ou de l’opprobre …

    Ayant procédé à une analyse complète des prophéties de Luz de Maria sur 3 mois pleins, suivies pendant 2 années, je suis arrivée au taux surprenant de 70/80 % de réalisation – à l’exception des plus graves, dont aucune ne s’est encore réalisée.

    Alors quid des prophéties ? Justes ? Fausses ? Et bien sans doute pour part fausses, puisqu’il s’agit théoriquement d’un avertissement qui est envoyé à l’homme par Dieu pour éviter justement qu’il ne se réalise. Franchement, et bien que croyante, je me demande vraiment qui est parfois ce messager divin ….. Mais aussi parfois justes, sur notre ligne de temps consciente ou sur une autre ligne de temps.

    Si les prophéties datant techniquement de notre époque ont pu être enregistrées et restituées avec précision, n’oubliez pas non plus qu’elles subissent les « filtres » du prophète et qu’une potentielle distorsion peut se glisser dans leur contenu.

     

    La voyance et le temps

    Le temps ce mystère. Nous le pensons linéaire, mais la physique quantique en fait déjà un portrait différent ! Tous les voyants sérieux savent qu’il est une donnée très difficile à apprivoiser. Il semble parfois s’étendre à l’infini et un voyant peut percevoir des données à 3 jours, comme à 3 ans, comme à 100 ans – bien plus long en ce qui concerne les prophéties ! Et lorsque Dieu parle d’un jour ou d’une année, chacun est d’accord pour entendre qu’il s’agit d’un phénomène qui ne se déroulera peut-être même pas de notre vivant.

    Alors comment s’y retrouver ? Ceux et celles qui étudient l’eschatologie utilisent la notion de marqueurs temporels, soit de tenter de placer les évènements dans un ordre chronologique linéaire et de noter soigneusement ce qui se produit effectivement, afin de savoir où nous sommes placés sur cette ligne temporelle. C’est assez fiable, mais reste potentiellement imprécis. 1 an / 10 ans ? Qui peut savoir ? Personne en vérité – « Dieu seul sait le jour et l’heure » disent les croyants …. « je viendrai comme un voleur dans la nuit » répond-il.

    A votre niveau, bien malin celui qui peut vous dire que vous allez vous marier en 2020 ou construire votre maison en 2022. Un voyant expérimenté a néanmoins une sensation de proximité et se connait parfois assez pour savoir que les choses vont se passer sur telle ou telle période.

     

    Les régressions hypnotiques

    Dernière extravagance du net, tout le monde s’y met, parfois bien, parfois moins. Il existe même des spécialités pour cette technique qui était confidentielle il y a encore peu. Je la pratique depuis 20 ans et il serait bon de rappeler que l’hypnose, ce n’est pas « Lourdes » ! Les nouveaux magiciens vous promettent les réponses à toutes les questions et les thérapies les plus efficaces en 1 ou 2 séances maxi (comme arrêter de fumer, boire ou manger), ce qui, à mon sens, est soit de l’inconscience, soit du charlatanisme.

    Lorsque des professionnels de haut vol enquêtent, ils y passent parfois des dizaines d’heures. Et si vous prenez toutes les informations obtenues par ce biais, vous verrez qu’elles sont parfois contradictoires. C’est donc qu’il ne s’agit pas d’obtenir miraculeusement et en 1 heure de temps, toutes les réponses à vos questions ou tous les déblocages souhaités.

    Ce que l’on peut obtenir en 1 heure ou 2 ? Sous condition d’y être réceptif, une réponse importante, symbolique, à prendre avec des pincettes et sur laquelle il faudra bosser pour que le résultat devienne tangible. Le vrai miracle est là : l’hypnose est une porte que l’on ouvre, mais ce n’est pas le contenu de la pièce qui suit, ce n’est qu’un accès qu’il va falloir potentialiser.

    Sous hypnose, le temps s’efface …. Il vous sera nécessaire d’utiliser des symboles ou des marqueurs temporels pour cadrer. Et les gaffes sont possibles. Surtout lorsqu’on  se déclare thérapeute avec 3 jours ou 3 semaines de formation.

    En contrepartie, c’est un outil fabuleux permettant de s’affranchir du temps et de l’espace pour voyager et comprendre avec sagesse et détachement comme s’ordonnent les éléments du monde visible ou invisible qui est le vôtre.

    Lorsque vous obtenez de précieuses informations, votre thérapeute vous réclamera sous hypnose des éléments concrets et précis afin de faire des vérifications dans l’ici et maintenant : histoire d’un prénom ancien, description d’un lieu existant, fait historique vérifiable, etc….

    Le Remote Viewing, c’est une forme d’auto-hypnose permettant de percevoir toute nature/espace/temps pour prévoir/anticiper/éviter/comprendre. Il est utilisé par les gouvernements puissants (et sans doute par les autres) à des fins militaires et spatiales. Là aussi, 20 à 70% d’exactitude maxi. A condition de ne pas être « pollué » sur le sujet travaillé, soit de n’avoir aucune connaissance personnelle. Le sujet reçoit des coordonnées espace/temps et doit faire une description précise. Le plus connu est sans doute le Major Ed Dames qui nous a concocté une fin de civilisation solaire et radicale avec plusieurs marqueurs temporels dont certains se seraient déjà produits. Il n’est pas le seul à avoir « vu » ça, et il en a fait son fonds de commerce. Je reste épatée par le fait que cet ex militaire tenu à la plus grande réserve en sorte pour évoquer librement des sujets aussi graves. J’ai moi-même perçu pour part ce qu’il a décrit, ce bien avant de le lire.

    Techniquement, qu’est-ce que l’état hypnotique et comment l’obtient-on ?

    Le cerveau régule son énergie de façon plus ou moins intense et l’électro encéphalogramme fait des courbes plus ou moins amples :

    Bêta : pleine conscience cohérente avec l’activité – La conscience est bloquée dans l’ici et maintenant

    Alpha : conscience focalisée, déconnectée de la perception non focalisée, corps au repos – Etat de travail semi-conscient et hypnotique, accès aux informations voilées habituellement par la conscience

    Têta : sommeil profond, corps paralysé et liberté de conscience, état hypnotique très profond nécessitant une grande expérience du sujet ainsi qu’un état spirituel avancé – Accès privilégié aux autres sphères (créatrices, temporelles, etc….)

    Delta : mort cérébrale apparente, électro encéphalogramme plat, état accessible à quelques rares humains qui ont consacré leur vie à des pratiques spirituelles intenses – Accès en état de conscience totale et unifié à toute sphère hors de la notion de temps, d’espace et de dualité, en fonction de son état personnel

    L’état hypnotique obtenu par un thérapeute est l’état Alpha : semi-conscience, mais libération et expression des plans et mémoires profonds et/ou inconscients/oubliés/perdus. Cet état est obtenu en générant une belle relaxation physique, puis une focalisation de la conscience et enfin une libération des plans profonds hors temps et espace. Sur un sujet expérimenté, il est possible d’aller plus loin.

    Canalisation - Channeling

    Là aussi une très grande diversité rendue très accessible, là où seuls quelques rares livres abordaient le sujet il y a 15 ou 20 ans. Des médiums/télépathes captent :

    • Le commandant Ashtar – la confédération galactique – les Zétas et tous autres E.T.
    • Les défunts
    • Jésus/Sananda/ la Vierge, etc….
    • Les anges ou des entités s’en rapprochant
    • Des civilisations extra-dimensionnelles
    • De grands sages
    • Liste non exhaustive

    Difficile de parler de prophéties, même si certains propos s’en rapprochent. Je communique moi-même avec des entités se disant angéliques et qui m’ont parfois apporté de belles preuves concrètes de leur présence efficace dans ma vie, mais faut-il prendre tout cela pour argent comptant ? Non certainement pas ! Car aucun canal n’a la preuve concrète, tangible et absolue de l’identité de « celui » avec qui il entre en communication. Certains prophètes ont des signes très vivaces, comme des statues de la vierge en pleurs de sang, mais chez les canaux actuels, il s’agit souvent de « tirs à blanc » dont le fondement doit être validé dans le temps. Je sais (enfin il me semble) que nous sommes arrivés à la période des grandes tribulations et que tout un chacun accède potentiellement à d’autres dimensions, mais n’oubliez pas que vous ne saurez jamais qui est derrière :

    • Une entité (laquelle ?)
    • Votre « soi supérieur » ?
    • Votre égo ?
    • Une émanation de votre pensée créatrice ?
    • Un peu de tout ça ?

    Dans le temps, je suis devenue très observatrice des canalisations sorties il y a plusieurs années : certaines commencent à se révéler très prémonitoires. D’autres bien moins. Quant à la promesse éternellement renouvelée d’un nouvel âge doré, elle ressemble à l’Arlésienne, on en parle beaucoup, mais on ne la voit guère.

    Quoi prendre au milieu de ce bazar super varié ?

    • Tout ce qui vous pousse au bon, bien ou à l’amour
    • Tout ce qui vous incite à la prudence
    • Tout ce qui porte la signature du bon sens

    Quoi chasser ?

    • Tout ce qui vous pousse à des décisions extrêmes
    • Tout ce qui pousse à la haine
    • Toutes les promesses qui situent la solution à l’extérieur de vous-même

    La télépathie n’étant pas un processus rare, mais au contraire en permanente évolution, bien des canaux sont sincères (moi y compris) et relatent fidèlement ce qu’ils ont compris. Mais eux aussi ont leurs propres filtres.

    Je reste très dubitative quant aux contactés de type Corey G et Cobra qui pour le moment n’ont pas apporté 1 gramme de preuve autrement qu’en rebondissant sur l’actualité pour se l’approprier à leur sauce, genre si le tsunami n’a pas atteint tel endroit, c’est parce que nous avons médité …… Facile. Pas de photo, pas de véritable action, beaucoup, mais alors beaucoup de commerce : dons, livres, vidéos payantes (assez chères d’ailleurs quand on commence à voire une vidéo à plus de 4 euros pour un droit de 24 heures de vision)

    Suis-je méfiante, Oui ! Même sur mes propres canalisations.

    Je ne suis pas contre le commerce, dans ce monde d’argent où il est nécessaire de manger. Mais il me semble qu’à un moment donné il est absolument indispensable de détenir des preuves concrètes, sauf dans le domaine des propos spirituels où l’essentiel est sans doute que cela raisonne en vous.

     

    En conclusion de cette seconde partie :

    Ne chassez rien, soyez à l’écoute de tout et suivez les voyances et autres prophéties dans le temps. Restez ouvert, mais également distant. Et si vous souhaitez tenter une expérience d’hypnose/voyance/canalisation : faites-le ! C’est parfois une façon très intelligente de partir à la découverte de vous-même ou du monde. Mais n’attendez pas de miracle dans votre vie. Le miracle, c’est vous ! Je vous dis ça, mais il m’arrive de faire l’inverse, toujours curieuse de tout, toujours prête à découvrir quelque vérité, quelque trésor caché et spirituel. Mais je conserve pour moi un principe absolument incontournable : vérification et bon-sens,  son de cloche et contre son de cloche. Mon plus beau trésor : la Foi.

  • Le grand dossier voyance - partie 1

    Le grand dossier voyance (1)

    Qu’est-ce ? Quels sont ses champs d’application ?

    Est-ce fiable ? Comment le savoir ? Les différentes formes de charlatanisme.

    Prochain dossier :

    La place des rêves ? La voyance et le temps – Le cas spécifique des enquêtes ou régressions sous hypnose – Le channeling, que faut-il prendre ou laisser ?

    Comment consulter efficacement un professionnel ?

     

    Qu’est-ce ?

    La voyance consiste à capter des informations qui ne sont pas accessibles dans notre dimension connue et concrète. Le voyant peut les capter par ses 5 sens, plus un sixième peu descriptible …. Il peut donc littéralement « voir », « entendre », « ressentir » ou « sentir » tout court, mais ne saura pas toujours comment l’exprimer. Le voyant parle souvent de « flashs », mais ses perceptions s’étendent de façon complexe dans le champ de ses perceptions intérieures.

    La voyance est un sujet délicat. Une voyante réputée est quasi célèbre, une voyante non connue est quasi une paria, et bien que les préjugés soient en régression, Madame Soleil (ou Madame Irma) a la peau dure avec sa réputation de gitane moitié roublarde, moitié sorcière.

    Les grands hommes politiques ont tous eu « leur » voyante attitrée, en qui ils avaient confiance, l’histoire du monde regorgeant de guerres célèbres perdues ou gagnées en raison de prédictions souvent tellement ambiguës qu’on ne pouvait que les trouver juste à posteriori.

    Aujourd’hui la voyance est un sujet populaire mais aussi militaire, les plus grandes puissances développant leurs propres services secrets de voyance rebaptisée « remote viewing », puisqu’il s’agit de projection de conscience dans le temps et l’espace.

    Le plus célèbre d’entre eux, le Major Ed Dames, a prévu le très fameux « killshot », une tempête solaire suffisante pour anéantir toute notre civilisation et nous renvoyer à l’âge de pierre. Depuis ses prédictions austères, il sillonne le monde de conférence en conférence pour distribuer l’avertissement, mais aussi la solution, soit de précieuses adresses de « sanctuaires » où il sera possible de survivre sans se faire griller comme un homard.

    A notre échelle, le net pullule de vidéos de voyance, en tous genres, de tous types, toutes durées, certaines sont des enquêtes télépathiques (comme celles de Rachel Fortun), d’autres prévoient l’année, certains encore font une émission complète par jour sur un thème donné ou une question.

    Toujours dans la catégorie « youtube », il est possible d’avoir accès aux messages délivrés par :

    • Les défunts
    • Les extraterrestres
    • Les anges
    • Les divinités

    Il s’agit du « channeling », une autre sorte de captage d’informations extra dimensionnelles.

    Ces vidéos sont très en vogue et comptent souvent plusieurs milliers de vues pour chacune d’entre elles, même farfelues, même non crédibles.

    La voyance s’étend aussi aux « prophètes » qui se distinguent par leur religiosité, certains aspects mystiques (états d’extases, blessures, brulures, odeurs, statues qui pleurent, etc….), et dont la parole serait alors divine.

    Quels sont ses champs d’application

    Tous ces types de voyance obéissent à plusieurs objectifs, mais qui se regroupent autour de quelques mots qui répètent en boucle que tant que l’homme sera mortel, il sera quelque peu inquiet de son avenir.

     

    1°) Prévenir

    Qu’il s’agisse de voyances ou de prophéties, il s’agit toujours de prévenir l’homme d’un évènement ou d’un destin potentiel.

     

    2°) Eviter

    Si l’homme est prévenu, c’est afin qu’il puisse potentiellement éviter les problèmes et réaliser son meilleur potentiel. Ce qui remet en question la notion de destinée écrite et incontournable.

    Sachant que toutes les religions n’admettent pas cette notion et certaines partent du principe assez dogmatique que la voyance s’appuie sur des influences toujours néfastes ou démoniaques

     

    3°) Choisir

    La voyance peut être considérée comme une carte de géographie donnée en avance pour déterminer le meilleur parcours. Il y a bien des passages obligatoires, car tout ne dépend pas de nous, mais les choses ne sont pas plus définitives qu’un plan sur une carte. On peut donc choisir le plan A, B, C ou D

     

    4°) Savoir

    Il existe des voyances informatives, comme les enquêtes télépathiques ou les missions d’espionnage des grands états via leurs remote viewer.

     

    5°) Comprendre

    C’est un peu une extension du « savoir ».

    Vous remarquerez que jusqu’ici je n’ai absolument pas abordé la question du vrai ou faux dans ce domaine.

     

    Est-ce fiable ?

    Oui. Mais pas toujours. Les études faites par les pros (les services secrets, voire notamment l’excellent ouvrage d’Ingo Swann : pénétration) parlent de 20 à 70% de réussite.

    TOUS les voyants, leurs rêves, leurs flashs, leurs prophéties, demeurent sous l’influence de leurs « filtres », de leur « culture », de leurs « croyances » et des informations déjà en leur possession.

    Ce qui explique qu’un voyant chrétien parle au nom de Jésus, et qu’un voyant Bouddhiste au nom de Tara par exemple. Non pas qu’ils existent plus pour l’un ou l’autre, mais notre cerveau délivre des informations avec le matériel qu’il possède, exactement comme un occidental va manger avec une fourchette et un couteau et un asiatique avec des baguettes. Je ne remets pas en question le fait que Jésus s’exprime ou non, mais il n’est pas exclu que des entités extra-dimensionnelles s’expriment ou que des informations nous parviennent, filtrées par notre foi profonde. La mystique n’est pas très facile à clarifier. L’église elle-même doute plus que personne.

    Quels sont donc les principaux pièges

    1. La pollution par nos filtres de tous types
    2. Les erreurs d’interprétation par le voyant
    3. L’envie de faire plaisir à son consultant (ou le contraire)
    4. L’information partiellement vraie (et donc partiellement inexacte)
    5. Les informations mélangées (sans notion de temps ou d’espace)
    6. Les informations ambiguës
    7. Les erreurs d’interprétation dans le temps (hors contexte et culture), notamment dans les prophéties
    8. La mauvaise traduction des allégories (comme l’Apocalypse)
    9. Le charlatanisme – l’envie de célébrité ou d’argent ou de succès
    10. Le manque d’humilité
    11. Les entités farceuses ou démoniaques ou peu élevées dans la hiérarchie

    Liste non exhaustive ……

    Les meilleurs réduisent donc tout cela à une simple part d’influence, les pires n’en sont même pas conscients et sont parasités à 200%.

    Le cas spécifique des voix ou des images perçues en clair par les sens

    Il existe des voyants appelés à tort de ce nom, car ils entendent ou perçoivent de façon claire et éveillée. C’est le cas de nombreux mystiques qui disent converser avec Dieu ou ses représentants. Les propos « divins » sont alors parfois accompagnés de miracles probants. C’est le cas de Fatima dont le miracle solaire fut perçu par des milliers de témoins.

    Jeanne d’Arc en son temps fut célèbre, bien que l’histoire ait été sans doute déformée.

    Pour autant est-ce 100% vrai ??? Je n’en suis pas certaine. En tous cas l’histoire regorge de ce type de prophéties/propos/avertissements qui ne se sont que très partiellement, voire pas réalisés. Ou pas encore me direz-vous. C’est possible. Rien de vraiment certain dans ce domaine. Là aussi, il y a 3 étapes :

    1°) Le voyant entend des propos

    2°) Il les comprend, parfois peu ou mal, car c’est hors de son champ de culture, je pense notamment aux jeunes bergers de la Salette

    3°) Il les restitue – comme il peut – Malgré un interrogatoire serré

    4°) Nous les interprétons au mot près, ce qui finalement n’est pas toujours probant

    A chacune de ses étapes il existe une chance de voir le message initial tronqué, ou déformé.

    Une expérience est souvent faite en formation à la communication (mon métier de base en fait, psychosociologue) : vous prenez un texte bref comprenant une vingtaine d’informations, vous le faites apprendre à un adulte en bonne santé mentale, puis vous lui demandez de restituer les informations avec autant de précision que possible, et enfin vous répétez l’opération 3 ou 4 fois. Il ne reste en général que 3 informations exactes et un sacré paquet de trucs purement et simplement créés – de toute bonne foi !

    Il suffit de faire le constat des erreurs de témoignage lors d’appels à témoins par la gendarmerie. 1 scène, 20 témoins – 20 versions.

    Et enfin, il y a le cas de la schizophrénie. Il n’est pas rare. Il existe des schizophrènes ou psychotiques qui transcendent leur mental déformé par une religiosité qui a le mérite de les stabiliser, y compris dans leurs accès délirants. J’en connais qui tiennent des blogs – avec un succès qui me fait douter du discernement des lecteurs. (en moyenne c’est assez facile à déceler)

    Il ne s’agit pas de démolir la voyance !!!!!! Elle reste, si bien pratiquée et utilisée avec prudence, un merveilleux outil. Néanmoins pas à 100% exacte, même chez les plus fabuleux prophètes/voyants/médiums/channel.

    Vous êtes peut-être choqués par l’amalgame de ces 4 catégories, mais nous parlons bien du même processus : percevoir des informations extra-dimensionnelles ou non perçues par d’autres, par le biais de sensations physiques ou psychiques.

    Les limites imposées notre degré de « pollution »

    Lorsqu’un sujet a été traité, le voyant est désormais en terrain connu et ne peut que confondre ses perceptions avec ce qu’il sait déjà. C’est pour cette raison que Ed Dames ne pourra d’ailleurs rien savoir de plus concernant le killshot. C’est pour cette raison que je ne traite plus Nibiru et le poleshift.

    De la même façon il est inutile et contreproductif d’aller consulter trop souvent un voyant. J’ai ainsi personnellement mis un terme à une relation bi-hebdomadaire avec un client qui avait surtout besoin d’être rassuré. En ce cas, il s’agit d’une psychothérapie.

    Comment le savoir ?

    Difficile …..

    User de son discernement. Mais que mettre derrière ce grand mot qui me rappelle, sans rire, l’inscription des paquets de cigarette : Fumer Tue.

    De la part du voyant lui-même, l’humilité et la prudence sont de mise. Je suis très surprise de voir certains youtubers assez connus affirmer de façon péremptoire qu’il va se passer ci ou ça et continuer malgré des erreurs visiblement totales dans le passé.

    C’est d’ailleurs à cause de ça que les professionnels restent soit un peu flous ou généralistes, soit carrément ambigus ou mystérieux. Surs de ne pas se tromper.

    Un exemple : Oui je vois bien un véritable amour entre vous et lui, mais tout de même, dans le temps il y a des obstacles, je ne suis pas certain que la relation puisse être sereine. Ou je sens bien que l’argent reste un souci, cela sera difficile à éviter, mais vous saurez vous en sortir.

    Risible ? Non – allez voir les commentaires épatés sur youtube, plus c’est gros et plus ça passe.

    C’est ainsi que j’ai écouté, avec amusement, les prédictions d’un paquet de voyants concernant l’avenir de Macron : 50 % le voient démissionner, 50% le voient rester. Il y a donc 50% de vrai.

    Et personnellement je pense qu’il va rester, j’ai donc 50% de chance de me tromper.

    Parce qu’il n’y a pas non plus une seule et unique ligne de temps possible ! Ce qui peut provoquer la multiplication des hypothèses.

    De votre part, étudiez votre voyant, sur le net, c’est assez facile : avant d’aller voir 2019, étudiez 2018 ou 2017 et regardez quelle a été la part d’exactitude. Vous allez être surpris. Si vous allez voir régulièrement le même voyant, vérifiez dans le temps que certaines prévisions ont été exactes, partiellement ou totalement. Si ce n’est pas le cas du tout tirez en vos conclusions. Mais ne visez pas non plus le 100%

    Le recoupement est un autre bon outil. Sur un sujet pointu, ne pas hésiter à consulter 2 ou 3 spécialistes comme vous le feriez pour un problème à résoudre sur la santé ou dans la maison. Beaucoup de prophéties se recoupent et deviennent ainsi plus crédibles, à moins que certains petits malins aient simplement répété celles de leurs ainés.

    Enfin, le bon-sens, la logique doivent guider vos pas, comme sur une carte : on ne saute pas dans le ravin, même si un quidam de passage vous explique qu’il y a un trésor tout au fond.

     

    Les différentes formes de charlatanisme

    Il existe plusieurs mobiles qui œuvrent à transformer un bon voyant en redoutable charlatan.

    Le plus souvent, le mobile du crime est l’argent. Nous avons tous besoin de gagner notre vie, et raconter des « carabistouilles » est un moyen comme un autre pour quelqu’un de peu honnête. Il arrive aussi que les bons voyants, honnêtes et rigoureux se lassent de toujours chercher la vérité pour des clients qui n’attendent que de bonnes nouvelles, même fausses, à n’importe quel prix.

    Il y a ceux qui attendent un peu de promotion sociale : youtube en regorge ! Ils n’étaient personne et les voilà attendus par des milliers d’abonnés qui boivent leurs paroles et donnent un sens à leur vie. La célébrité reste convoitée et peu importe le flacon, dès lors qu’ils en deviennent ivres ….

    J’ai vu récemment une petite voyante traficoter ses cartes en direct tout en s’excusant de devoir vérifier dans le livre si l’interprétation était la bonne. Lol.

    C’est dans ce but : argent, célébrité ou plus rare, mais pire, dans le but de nuire ou de s’amuser, que de vrais faux voyants engagent une conduite malhonnête avec plus ou moins de conscience à ce sujet :

    Il y a le manipulateur pervers qui vous fait le coup de la douche écossaise, les nouvelles glaçantes succédant aux promesses de bonheur, afin de vous fidéliser (ou plutôt de vous rendre dépendant) en vous guidant pas à pas pour aller vers le grand bonheur ou éviter le grand malheur. Ils deviennent vos conseillers, vos éminences grises, leurs propos encombrent votre esprit et surtout allègent votre portefeuille.

    Il y a les vrais mauvais qui s’ignorent et racontent des conneries depuis des années, mais affirment qu’ils savent. Même si rien ne s’est vérifié. Ce n’est pas toujours malhonnête. C’est parfois très con.

    N’oublions pas Monsieur ou Madame Bonheur qui vous délivre une vraie promesse de paradis et de réussite, l’avenir pavé d’or vous attend, vos ennuis sont derrières (c’est parfois le cas), vous « méritez » le meilleur et il  va vous submerger. Ils vous enchantent de leurs propos réconfortants, voire édifiants. Argent, Santé, Amour : tout arrive à qui sait attendre – parfois longtemps d’ailleurs ….

    Autre type de charlot : Monsieur ou Madame tout et son contraire. Dans un flot ininterrompu  de propos plus ou moins flous ou ambigus, ils délivrent énormément d’informations dans tous les sens : vous allez connaître l’amour et la douleur, l’argent et le manque, la paix et la colère, les vrais et les faux amis, le succès professionnel mais aussi la déception, etc…. La consultation est parfois longue, mais peu utilisable.

    Le numéro du psychologue – coach – thérapeute est également assez captivant : il s’engage entre vous et lui un dialogue généralement constructif sur ce qui vous arrive et qu’il convient de faire ou de modifier dans votre comportement pour parvenir à votre objectif. C’est utile, mais ce n’est pas de la voyance. Même si un bon voyant est en général un fin psychologue qui sait lire entre les lignes.

    Ceci dit, même un bon, un très bon voyant, commet des erreurs ou devient contradictoire. La voyance n’est pas une science exacte. Ce n’est pas parce qu’il l’a dit que ça va se produire à coup sûr et ce n’est pas parce qu’il n’en a pas parlé que ça ne se produira pas.

     

    En conclusion de cette première partie :

    La voyance est un domaine passionnant mais peu facile à saisir. Il convient d’être prudent et de ne pas lui confier les clefs de sa vie. Mais elle permet d’accéder à des territoires cachés à nos yeux, de communiquer avec l’invisible, de se balader dans le temps et l’espace, d’entrevoir un avenir potentiel, de reconstruire un espace d’espoir et de s’offrir une pause de réflexion sur soi et sa vie.

    Nous la nommons souvent « Don », mais je pense sincèrement qu’il s’agit d’une fonction psychique restant à développer chez beaucoup. La pratiquer est un art, la restituer est un acte d’amour.

    Entre un rejet caractérisé et une pratique obsessionnelle, il existe une façon juste, posée et mesurée de l’utiliser. Nous verrons lors du prochain article, comment faire pour la jouer gagnant à tous coups.

×