Créer un site internet

Ils nous disent que le hasard n'existe pas mais que nos choix sont importants

Note : j'ai hésité à mettre ce texte en ligne car il est en quelque sorte un peu personnel. Mais en fait il concerne vraiment chacun d'entre nous et les réponses qui me sont données peuvent vraiment servir à tous. N'hésitez pas à poser une question via le formulaire de contact ! Je répondrai personnellement dans la limite du temps dispo !

Le hasard existe-t-il ?

 

On l’appelle chance ou malchance, bon ou mauvais hasard, coïncidence ? Mais qu’en est-il de ces synchronicités parfois curieuses ? Hier je me ballade avec une amie et je tombe sur une relation très improbable qui roulait à 50 km de son domicile et traversait le même village que nous, au même instant – Quel sens donner à ces sortes de miracles (ou parfois emmerdements) ?

Dans votre univers de matière tout sert (au sens de service) le scénario qui vous a été proposé et que vous avez validé en toute connaissance de cause. Nous savons qu’aujourd’hui tu remets en cause la validité de ce scénario globalement médiocre qui règne au travers de la matière, mais tu sais déjà saisir la beauté de l’instant au travers de la laideur de votre monde et tu peux déjà oublier cette apparente laideur pour concevoir qu’il existe un scénario complexe qui mène à votre libération des lourdeurs terrestres. Un scénario qui se veut doux et progressif, qui ne l’est parfois pas, le réveil étant parfois brutal. Le scénario est 1 et vous glissez des parcelles d’énergie de part et d’autre pour lui donner une consistance comme celle que l’on donne à un film.

Vous ne pouvez pas modifier ce scénario tant sa complexité est assiste sur des millions d’interconnections, du moins vous ne pouvez pas le changer à vous seul. Mais tous ensemble vous pouvez en faire façon et remodeler le monde comme vous l’entendez.

Mais alors allez-vous dire, quelle est votre liberté ?

Vous avez la liberté de saisir ou non l’instant qui passe et d’en faire ce que vous voulez.

Vous pouvez librement l’utiliser ou non, l’interpréter ou non le laisser filer ou le capter pour en faire un souvenir important, en tirer ou non un enseignement. Ce sont déjà d’immenses libertés.

Alors non vous n’avez pas e contrat d’âme visant à souffrir de façon librement consentie pendant que d’autres auraient été élus pour jouir de la vie en venant au monde avec toutes les chances. Votre seul contrat est d’assister au film et de l’étudier comme il se doit : mais faites en ce que vous voulez !

A partir de là, si votre chat se fait écraser par une voiture, cela n’est pas de votre liberté de choix, mais vous pouvez imaginer que sa part du film s’arrêtait là et que le reste est sans doute mieux pour lui et vous pouvez choisir de ne pas être trop triste et de savoir que vous allez le revoir bientôt ou ressentir sa présence plus épurée. Voilà votre liberté.

Vous assistez à un film, vous en êtes les acteurs, mais vous n’avez pas rédigé le scénario à moins que tous ensemble vous ne décidiez de changer la pièce et ses réparties.

Nous savons que tu veux des réponses, comme tous tes pairs actuellement, les belles paroles ne te suffisent pas et tu te demandes pourquoi, pourquoi ci ou ça ! ET si nous répondons à tes questions tu t’en poseras d’autre, tu nous en poseras d’autres. Mais soit.

Il te fallait voir que le monde te suivait et que ce n’était pas toi qui suivait le monde, tu as croisé cet ami parce qu’il continue, malgré les changements de ta vie, de faire partie de ton monde. Ton monde semblait avoir bougé mais toute chose est à sa place et celle de tes alliés n’a pas bougé d’un iota. Il te fallait saisir la majesté de la forêt, la beauté épurée des feuilles vertes, l’absence totale de douleur et de sensations matérielles pendant le temps d’une ballade et que ce temps te donne l’énergie de continuer ta tâche. Mais pour chacun d’entre vous il existe ces chances, ces hasards, ces temps merveilleux où vous avez l’occasion d’épurer votre analyse du scénario à condition de savoir les saisir pleinement et non de projeter toujours plus loin l’art de sourire. Ainsi le hasard ou presque t’a-t-il apporté la preuve qu’il te fallait pour continuer à espérer donner un sens profond à la vie.

Tu crains également que le hasard des canalisations te fasse saisir d’improbables âneries toutes droits sorties d’un bas astral menaçant. Mais non, le hasard n’existant pas il ne vient au monde que ce qu’il doit, canalisations y compris et ceux qui doivent y avoir accès y auront accès sans qu’il te soit nécessaire d’y penser car là aussi le scénario est déjà écrit.

Vous qui lisez ces lignes : ce n’est donc pas le hasard !

Vois comme les hasards de la vie t’on conduite ici, chez untel et untel, sans que finalement tu n’aies beaucoup à réfléchir ! A force de volonté tu as sans doute eu le sentiment de faire des choix : celui de commencer ceci et terminer cela et tu te demandes si tu as bien fait : mais sais-tu seulement tout ce que tu as fait de bien ? (ou de moins bien) Tu as partagé tant de choses qui à toi t’ont semblé éphémères (comme ta ferme pédagogique) mais qui, pour d’autres, ont été essentielles et ont ouvert tout un univers qui leur était inconnu. Combien savent désormais nourrir une poule grâce à toi ? Combien ont pris conscience de la difficulté autant que de la joie à avoir des animaux ? Voilà pour tes réponses personnelles, au travers desquelles d’autres se reconnaîtront car pour chacun la part de partage est importante.

Tu es donc là, vous êtes donc là parce qu’il est l’heure d’être là et de vivre un nouveau morceau du scénario qui aujourd’hui te parait peu clair. Mais sois sans crainte : nous te rappellerons tes devoirs dès qu’ils seront à construire ! Tu te demandes si tu es utile, mais pourtant ta liberté te permet de rendre service au bon moment et à la bonne personne. Tu te demandes si tu as le bon compagnon, mais pour le moment il t’évite la solitude et te permet la réflexion, tu te demandes si vraiment tu fais le mieux, mais nous ne te laisserions pas passer à côté de ton existence et nous t’enverrons des signes à mesure qu’il sera temps. Il n’y aura pas de hasard, pas plus dans l’avenir que dans la journée d’hier.

Mais alors la formulation d’intention n’a aucune importance si le scénario est écrit ?

Oh petite fille immature ! Mais bien sûr que si, si tu formules l’intention d’abondance, tu sauras la saisir et en profiter et si tu la formules c’est d’ailleurs qu’elle fait partie de ton scénario car tu ne saurais formuler une intention qui serait non comprise et agréée par la source même de toute chose. Si tu formules l’intention de la douleur et que tu en souffres, c’est que tu sais que cela fait partie du texte et tu ne fais que le valider. Mais si tu formules l’intention de saisir la beauté et la joie, l’abondance et la santé, autant que la résilience et la résistance, alors tout dans le scénario te permettra d’en saisir le contenu autant que la substantifique moelle et le sens profond, la jouissance totale en ce cas.

Le non hasard fait que tu formules la bonne intention au bon moment dans les bonnes conditions et là l’univers conspire à mettre en place le bon scénario qui avait d’ailleurs été déjà prévu car toute chose est connue par la source et toute chose revient à la source comme avec un effet boomerang : tu envoies et elle te le retourne dans sa plus complète réalisation. Mais bien avant que tu aies même conscience que tu allais l’envoyer, Elle le savait. Lorsque ton compagnon tendrement aimé est parti, ce fut pour toi un choc et une nouveauté, mais l’univers savait depuis le début qu’il en serait ainsi et il n’y avait pas grand hasard sauf peut-être l’heure du départ et encore …..

Tu te demandes pourquoi il fut là et qu’il ne l’est plus, mais tu as déjà reçu la réponse, il t’a appris à voler avant même que tes ailes ne commencent à pousser. Ce fut un bon maître, même si cet apprentissage te parut compliqué et illicite : compare l’avant et l’après, ce ne furent ni les mêmes choses, ni les mêmes sens des choses, ni les mêmes objectifs et pour finir ce que tu as réussi à modifier nous semble si important que le jeu en valait largement la chandelle.

Chacun peut trouver en soi ce type d’exemple : le pourquoi du comment un compagnon ou une compagne est passé par notre vie, y a séjourné puis en est reparti, nous laissant parfois un gout d’amertume dans la bouche. Mais il n’y a pas d’amertume : celle-ci n’est qu’une interprétation.

Non nous ne justifions pas la violence et celle-ci n’est qu’un maître difficile pour un élève exigeant qui a réclamé ce droit à la leçon !  Nous serions les premiers réjouis si tous aujourd’hui vous décidiez de vous libérer et d’apprendre autrement à percevoir le monde qui vous entoure. En tout état de cause, lorsqu’on n’aime pas une pièce dramatique, on apprend alors à ne pas la rejouer. C’est ainsi que dans ta vie tu as appris à fuir certaines expériences, sachant par avance qu’elles étaient toxiques pour tout le monde.

Tout est donc apprentissage et rien n’est hasard, mais le contrat ne vous oblige pas à interpréter cela comme étant de la souffrance, il vous appartient, comme pour tout acteur ou sportif, d’approfondir votre souffle et de passer les caps délicats avec les réserves d’air suffisantes, même si les réparties vous semblent interminables.

 

le hasard n'existe pas;canalisation;anges;hasard;choix;force;impact;éveil;libération

×