Créer un site internet

Argent et Monnaie : l'avenir en voyance et analyse

  • Par egaia
  • Le 17/05/2021

Chers vous tous,

J'ai longuement travaillé sur la question et elle est importante car tous autant que nous sommes, nous travaillons grâce et avec l'argent.

L'argent, la monnaie et les institutions financières, gèrent les flux, les transactions, et donc l'approvisionnement, presque indépendemment des ressources réelles.

C'est, aujourd'hui, la fluidité de circulation des biens et des services, via l'argent, qui illustre la santé financière. Plus vite et mieux ça circule, mieux semble se porter l'économie. Les producteurs, ceux qui transforment, fabriquent ou servent, adaptent alors leurs produits à leurs ressources disponibles - tant qu'il existe des ressources ou bien des ressources de remplacement .....

Bien que ce que je vais vous dire va vous sembler pessimiste, tout dépend seulement de votre regard. Si votre bien-être dépend de votre capacité à aller au restau ou vous acheter des biens, il  est évident que la période à venir va être compliquée. Si votre bien-être dépend du simple fait de manger normalement, se chauffer et se laver tout en vivant au milieu de ceux que vous aimez, alors tout ira pour le mieux. Je n'ai pas perçu de crise de type mad max durable. Il peut y avoir des crises graves, mais passagères, qui ne devraient pas vous priver de tout.

Voilà ce que j'ai perçu :

* Les banques centrales vont souffler le chaud et le froid : j'augmente les taux ou pas ..... sans vraiment pouvoir prendre de décision, puis elles finiront par les monter, sans doute en partant des USA, avec une volonté claire de guerre économique aux monnaies qui vont à l'encontre du pétro dollar.

* Les cours boursiers vont jouer du yoyo, puis finiront par s'effondrer, non pas pour de bon, car ce mot n'a pas de sens, mais assez profondément pour ruiner pas mal de monde

* 2 sortes de pénuries vont commencer à se développer : a) les pénuries par manque de ressources b) les pénuries par difficultés d'approvisionnement ou de production, qui sont - ou non - les conséquences du manque de ressources (comme par exemple les métaux semi-conducteurs)

* D'innombrables failllites vont plonger l'Europe dans le comas économique, avec des taux de chômage record et une baisse notable de la consommation, par méfiance, ou par précaution.

* Les économies vont sans doute se déplacer vers des valeurs refuges, telles que la pierre, la terre, le rural, et , plus rarement, vers les monnaies virtuelles

* Les prêts vont devenir plus difficiles à obtenir, les transactions immobilières ne vont donc pas aller crescendo pas plus que la consommation compulsive-plaisir

* Beaucoup de gens malheureux et appauvris vont cesser de payer leurs loyers à partir de la période hivernale, ce qui ruinera également pas mal de petits propriétaires immobiliers pour qui les loyers sont un moyen de retraite ou de subsistance

* Les récoltes vont être particulièrement mauvaises, sans doute entre moins 30 et moins 50% selon les produits et les zones - mais les prix seront rapidement figés et le monde agricole va se tendre

* Le gouvernement continuera d'alimenter les aides, mais pas très longtemps. Il est probable qu'il devra ralentir le mouvement cet automne

* Les banques centrales européennes seront diplomatiquement tenues de s'aligner sur les taux de la Fed

* Le bloc Est tentera de s'évader du système : nouveau swift, nouveaux étalons, circuit indépendant.

* Le tout dans un climat géopolitique tendu, peut-être artificiellement d'ailleurs.

* Le covid n'a pas fini son histoire et je continue de le voir oeuvrer. Dans une prochaîne étape, il atteindra sans doute les jeunes, voir très jeunes. La vague de peur sera importante.

* Il est probable que pour Noël prochain, personne ne saura trop quoi faire en terme de placements ou de refuge. la dinde risque d'être maigrichonne !

* Les courses vont couter cher, l'inflation aura fait grimper les prix, mais pas les salaires. car l'offre d'emplois reste plus maigre que la demande. Beaucoup préfèreront sans doute se marginaliser du système en ayant recours à tous les artifices possibles : troc, partage, marché noir, travail au black, mais aussi délinquance et violence.

Dans un second temps

Le monde, à priori ruiné, votera à l'unanimité, le grand reseat ! Mais peut-être bien après une crise géopolitique sans précédent (de type guerre mondiale, soit impliquant la majorité des pays, même délocalisée). Le prochaine épidémie virale sera sans doute plus grave, mais je n'arrive pas à percevoir pour quelle létalité exacte (il est probable qu'on refuse de me donner l'info).

Lors de grand reseat, il sera sans doute question d'un revenu universel, de la disparition des espèces, d'un moyen fiable d'identification répondant à tous les besoins daministratifs et personnels, peut-être même de la remise à 0 des dettes générales et à une modification profonde de la vision de la propriété; Je n'en vois pas plus pour le moment. Mais de ce que j'ai perçu de l'avenir lointain (2320), les habitats seront universellement petits, idem les propriétés (on va dire 50/60 m² et 200 m² de jardin, là où il a avait 4*plus), et je n'ai pas senti le même lien au mot propriété. Ce mot va donc perdre de son sens. Je n'ai pas perçu non plus de notion de véhicules personnels. Tout me semblait assez impersonnel en fait. Bien qu'il y avait tout de même des luttes d'influences, des désaccords etc.... Mais ce n'est qu'une ligne de temps possible.

2022 signera sans doute, avec 2023, la fin de l'économie classique qui nous a accompagné durant le 20ième siècle.

Une nouvelle économie, un nouvel ordre mondial, pas nécessairement pire que l'actuel, mais avec des choix de vie très restreints. On pourra passer par une phase de difficultés techniques avec des restrictions sur le plan de l'énergie ou du fonctionnement des réseaux informatiques, mais pour moi ce sera de court terme. Pas de marche arrière donc. 

Quels sont les mécanismes en cours ?

L'économie réelle n'existe plus vraiment. Nous en sommes déconnectés. Lorsque nous choisirons un nouvel étalon (dans le temps l'or), la retombée sur terre risque d'être raide !

Beaucoup de services disparaitront, d'autres seront créés, car les nécessités de demain ne seront plus celles d'aujourd'hui.

Nous marchons sur un fil de fer à 200 mètres de haut en nous équilibrant avec une baguette de bois qui fait 4 fois notre poids .....

Le confinement a signé la fin de jeu et ce n'est sans doute pas un hasard, mais un suicide programmé; ce terme de confinement ne va pas disparaitre pour de bon cet été, mais il va modifier progressivement son sens et prendre l'allure d'un changement sociétal sans retour en arrière. Je ne perçois pas de re confinement qui choisirait de s'appeler ainsi, mais le gouvernement parlera plutôt d'une nouvelle façon de vivre. 

Les mouvements sociaux me semblent inévitables l'automne prochain, et l'énergie qui circuler est partagée entre modification de la façon de gouverner, climat de guerre civile et extinction progressive des libertés individuelles. La peur et l'amour, 2 énergies opposées, vous proposeront donc un choix.

Chacun sera à sa juste place, mais, d'une ceratine façon, ça a toujours été le cas.

Comment se préparer :

Faire ce qu'il faut sur le plan financier pendant que cela est possible

Ne pas investir exagérément en bourse ou sur des plans-actions

Prévoir ses 15 jorus de crise sur tous les plans possible : énergie, denrées, eau potable, médicaments ....

Se bâtir un bon réseau d'amis ou de famille pour faire le plus de choses possibles ensemble

 

Bisous à tous

Elizabeth

 

 

Krach boursier;apocalypse;fin des temps; troisième guerre mondiale; crise économique;Nouvel Ordre Mondial

×