Blog

  • Ennui, doute ou souffrance : ils nous parlent avec précision du phénomène d'ascension

    Notre Hiérarchie céleste nous parle de l’ascension face à nos doutes, notre ennui ou notre souffrance

    Bulles bleues

    Cette image correspond exactement à celle de l'un de mes rêves les plus marquant où je percevais un globe bleu énorme dans le ciel et des petites bulles bleues qui enlevaient les humains, ceux-ci devenaient alors éthériques et avaient l'air très heureux - je sais, c'est naif, mais j'ai juste fait ce rêve sans que rien ne m'y ait préparé.

    Cette séance fait suite à une journée de doute où règne une certaine confusion : finalement je n’ai la preuve de rien et c’est un peu pour tout le monde pareil.

    Chère enfant, le doute est salvateur il est la forme de pensée non subtile qui tisse des barricades pour que vous restiez ancrés à la terres et ne vous évadiez pas dans un monde imaginaire où il ne se passe plus rien pour vous. Pas de doute, pas de conscience !

    Oui l’excès de doute vous paralyse et vos projets pourraient bien ne pas résister à cette fatigue de l’âme qui pose un non à toute forme de terrestre projection attendant la fin comme une forme de suicide alors qu’il vous ait demandé de vous investir dans l’amour jusqu’à la dernière minute.

    La fatigue de l’âme survient lorsque les épreuves terrestres conjointes au phénomène de manque et/ou de fatigue générale vous ont abattus et que l’âme n’arrive plus à vous redonner de l’espoir et à vous tirer de l’avant, c’est donc votre corps terrestre qui s’enfonce dans une forme de dépression, aspiré par le doute, par l’ennui voir les deux.

    Non, c’est l’âme qui prime sur le corps dans le cas d’une incarnation réussie, réussissant à faire conserver au sujet humain la validité de ses objectifs jusqu’à l’ultime instant où il saute la barrière. Mais lorsque l’incarnation est fatigante et comporte beaucoup d’épreuves, c’est le sujet humain qui tire l’âme vers le bas et s’enfonce dans une léthargie qui aujourd’hui, et c’est inquiétant, touche de plus en plus de monde.

    Chère enfant, le temps de l’ennui et du doute va prendre fin. Nous comprenons votre soufrance et nous l’entendons, cette période est douloureuse pour tous et nous vous demandons un ultime effort. Nous savons qu’il y a une prise de maturité chez bon nombre d’entre vous et qu’à cause de cela vous vous sentez isolés à vous demander ce que vous faites dans cette société ultra matérialiste qui ne vous correspond plus. Mais ce qui ne vous correspond plus va prendre fin, comme c’est à chaque fois le cas si vous regardez votre vie en arrière et sans qu’il n’y ait besoin de passer par le chemin de la mort ou des catastrophes. Comme nous l’avons dit précédemment : autant de mondes sur terres que d’humains pour y vivre et chacun aura la réponse à ses questions puisque vous vivez le temps des révélations.

    C’est un fait l’apocalypse est avant tout le droit du condamné à savoir, de comprendre avant de faire un choix en toutes connaissance de cause : voilà ce qu’est l’apocalypse, aucune source ne permettrait que vous fassiez un choix par défaut sans avoir la totalité des informations à votre connaissance et même si certains trainent des pieds parce qu’ils doutent : ne craignez pas, vous transformerez l’essai en but dès que le signal du départ sera donné !

    Quel signal de départ ? Tu le reconnaîtras chère enfant, nous ne pouvons pas t’annoncer les choses par avance car tu te désinvestirais tout à fait de cette vie qui te fait pleurer presque chaque jour, au moins les larmes de l’âme qui est à la peine. Mais si su pouvais voir l’avenir, ton regain de confiance serait suffisant pour que tu puisses attendre sereinement en pesant, comme tu le fais actuellement, tes nouvelles valeurs pour les mettre au travail comme tu comptes mettre au travail tes juments adorées.

    Alors toi, tes amies, et même celui qui ne comprend pas : attendez en paix et vivez ce temps comme le dernier de ce type avant de retrouver un sens çà la vie.

    Oui tu te fais du souci et tu peines à trouver la joie, mais c’est pourtant dans ce creuset de solitude que tu as trouvé les forces en toi pour imaginer un avenir autrement, autrement que dans l’argent, la matière et le profit personnel, même si tu n’as pas tout mis en œuvre à ce jour.

    Oui tu te demandes pourquoi tu n’accueilles pas de pauvres gens chez toi,mais viendra le jour où tu le feras naturellement et avec plaisir sans plus te poser de questions que cela. Sois donc en paix chère enfant, rien ni personne ne peut être autorisé à vous nuire sans que cela n’ait pas  fait parti d’un plan validé par l’âme pour grandir. Hors ces plans sont tous finis : les malheureux qui n’arrivent pas à se trouver auront d’autres occasions de le faire et les bénis qui savent, verront bientôt cette période difficile se terminer sans autre difficulté ou stress majeur que celui de partir à l’inconnu.

    Nous vous aimons, toi, tes amies, et même tous ceux que tu connais et que tu ne connais pas encore, alors acceptez cet engagement de notre part à vous protéger au-delà de ce que vous croyez, même si vous avez le sentiment de subir votre vie sans autre agrément que celui de regarder l’heure dans la hâte de voir tourner l’aiguille de la montre ou de l’horloge.

    Nous savons que beaucoup d’entre vous se sentent très seuls, d’autres manquent ‘argent et de travail, d’autre manquent de l’amour le plus élémentaire, surtout ceux qui n’en donnent pas car ils ne savent pas encore. Mais tout un chacun trouvera sa juste place dans l’avenir sans que les différentes sphères ne se polluent entre elles, la dimension d’après, c’est aussi ça : une forme de tri inconscient, mais collectif qui permet aux uns et aux autres de se trouver.

    Tu nous poses de drôles de questions : mais nous répondrons que cela n’a pas une importance capitale et que tout ira comme il faut. Oui tu as bien entendu raison de continuer à vouloir t’organiser et mettre en place un système pérenne de protection des tiens, mais ne crois-tu pas que nous sommes plus efficaces pour cela ? As-tu manqué dans ta vie ? Oui, certes un peu parfois et souvent même d’amour, mais en grandissant ces douleurs ont diminué et tu devrais y voir à coup sur le fruit de nos interventions, comme c’est le cas chaque fois que nous pouvons et chez tout le monde. Oui tu fais bien de t’intéresser encore à ton avenir, mais tu sais que nous mettons sur ton chemin le bon panneau de direction et  que tu n’as rien à faire pour cela. Voilà la donc la règle et elle est toujours la même : en fonction de qui vous êtes, le monde se construit autour de vous et apporte la matière qui vous correspond. Faites pour votre avenir tel que vous l’imaginez et nous apportons ce qui manque.

    La question revient souvent : à quand la comète ? C’est une plaisanterie entre toi et tes amies, nous le savons, une plaisanterie qui traduit votre trouble, votre douleur parfois et votre manque d’amour. Mais il n’y a pas de fin du monde versus 2012 au cinéma, ça sera à la fois plus simple, plus rapide et moins douloureux, nous éviterons aux adultes que vous êtes devenus la douleur de l’agonie ou un manque qui menace de vous renvoyer à votre bestialité, celle inscrite dans vos gênes et que vous n’avez eu de cesse de démolir en progressant.

    Une révélation avant tout de vos valeurs, un monde qui se détermine et se reconstruit et une population bien à sa place grâce effectivement à des phénomènes tant humains que naturels et qui sont déjà en cours. Vois comme cela est déjà en route et comment la souffrance prend fin, comme parfois la vie, mais pour repartir sur de bonnes bases. La mort n’existe pas, seule l’agonie devrait vous effrayer et nous vous promettons d’en réduire au maximum la teneur pour ceux qui doivent partir. Aux autres, qui doivent rester, nous vous promettons de l’aide à mesure que vous formulerez des plans d’actions dignes des grandes personnes que vous êtes enfin devenues

    Ne te pose pas la question des migrants comme un problème personnel, il deviendra personnel le jour où tu verras des migrants à ta porte. Quels qu’ils soient.

  • Voyance 2017 : Mai à Septembre

    • Par egaia
    • Le 09/02/2017

    De Mai à Septembre 2017 – Séance de Voyance avec support Belline

    Préalable : La voyance n’est pas une science exacte gardez votre discernement d’autant plus que la ligne temporelle n’est pas une ligne prévue droite et planifiée mais une mouvance que nous organisons et co créons.

    Je sens que ça va bouger et même tanguer ….. Mais il me faut clarifier la question

    Economie

    L’économie entre dans une phase de crise assez aigue. Les entreprises peinent et le travail se fait rare. L’argent encore plus. Ce est valable sur le plan mondial et il semblerait que la crise connaisse « une crise »

    Nous vivons un désastre, même si, pour le moment, un certain nombre sont épargnés.

    Géophysique :

    Les tempêtes vont sévir et l’eau va continuer de faire des ravages, il devrait y avoir de part le monde un grand nombre de submersions et de dégâts par l’eau et le vent.

    En France nous risquons tout simplement une forte instabilité, voire pire, mais de façon régionale

    Géopolitique :

    Nous allons parler de paix après un pic (proche) de tensions internationales, je ressens le pic, mais la paix ressemble au calme avant la tempête

    Spécial France élections :

    Une personnalité connue est élue et les Français entrent dans une sorte d’enfermement (ce qui fait penser à une politique populiste ou nationaliste).

    Les nouvelles règles font penser à celles d’une forme de dictature.

    Conclusion :

    • Une période difficile, peu de travail, peu de confort, peu d’argent.
    • En France : un état dictateur ?
    • Un climat instable en France, de l’eau et du vent partout dans le monde
    • Sur le plan international, le calme avant la tempête ?

  • Pas le moral : Ils nous répondent et nous réconfortent

    Pas le moral : Ils nous répondent et nous réconfortent

     

    Cette séance suite pourtant un épisode douloureux d’attaque le jour précédent :

    Mercredi matin, je me lève de mauvais poil. Pourtant je ressens en moi ce besoin familier de me connecter à la Source réconfortante qui la plupart du temps donne un sens à ma vie. Là je reçois un message violent m’expliquant que si mes soucis ne sont pas résolus, ils vont me rappeler à eux (en clair que je vais mourir) et point à la ligne ….. En clair : t’arrive pas à résoudre tes problèmes ma cocotte, on te fait mourir.

    Interloquée et vraiment démoralisée, je décide d’aller réparer des clôtures dans mes prés (j’ai un pré pour mes chevaux de trait) en me disant de toute façon que j’avais des responsabilités (enfants, ami (e) s, etc… et même chevaux, poules et moutons) et que je ne partirais pas volontiers en laissant tout ce petit monde. Puis tout doucement la pression a cédé et j’ai senti que je me déconnectais de cette source qui n’était que le fruit de ma descente dans une sphère pas terrible …..

    Leçon de chose : ne pas accepter ou créer une connexion lorsque moralement on est pas en état de sérénité. Parce que là, nous sommes trop « bas » et nous captons de la m***e …..

    Je rends la parole à mes anges préférés …..

    Chère sœur, il est pédagogiquement très positif que tu aies compris cette expérience et que tu en aies tiré un profit partagé : le bon appelle le mieux, la petitesse amène au pire ou le pire et c’est une loi universelle : vous vous rapprochez ou vous vous éloignez de la source vous-même sans que nous ne puissions y faire grand-chose car même si nous le percevons et vous hurlons aux oreilles que ça va aller mieux, vous ne nous entendez point.

    Oui tu cours le risque de voir s’installer un cercle vicieux ou un cercle vertueux sans que nous n’intervenions, mais ce cercle vertueux ou vicieux ne pourra perdurer que si ton comportement se dégrade. C’est toute la problématique du suicide : la noirceur de l’égo appelle une sorte de voile sombre qui inonde la pauvre victime presque innocente et personne sinon elle-même ne peut être à l’origine de sa guérison.

    Oui nous entendons ta question : quoi faire e cas de sinistrose, car ce sont tes mots ! La sinistrose arrive à tous le monde, sauf peut-être à ceux que vous appelez les frères ascensionnés, mais vous n’en êtes pas là pour la très grande majorité ! C’est la force d’ignorance de ce processus sombre qui va vous sauver la mise : ignorez le Diable, c’est le plus mauvais tour que vous puissiez lui jouer. Nous entendons par diable l’ensemble des forces obscures qui gravitent autour de votre monde.

    Ignorez les mauvaises pensées, ignorez vos envies de critiquer, ignorez vos soucis (faites ce que vous pouvez pour les résoudre) et tournez absolument votre comportement vers du positif pour changer votre sphère de travail. Le monde fonctionne par sphères d’influence, le mauvais vit donc côte avec le bon et c’est votre très grande liberté de choisir à chaque instant vers quelle porte vous tourner.

    SI, lors d’une attaque sournoise de la partie obscure, vous imaginez une sphère de lumière et même que vous renvoyez de la lumière à ceux ou celles qui vous ont fait des misères, vous mettez fin au processus de « Karma » et l’endettement de tout un chacun est immédiatement stoppé, peut-être même les problèmes résolus. Oui c’est aussi simple que ça en apparence, même si il n’est pas facile, vu de chez vous, d’ignorer l’attraction énergétique puissante de la sphère de l’ombre.

    Votre travail dans la matière consiste à maîtriser les forces de la dualité. Lorsque vous y êtes parvenu, l’attraction de l’ombre prend fin, mais aussi les décorations de sapin de noël auxquelles on peut comparer tout à fait légitimement les apparents bienfaits de la sphère terrestre. Vous perdez alors l’attraction de la matérialité, si positive soit-elle. C’est ce que les Bouddhistes originels appelaient la fin de l’attachement. IL ne reste que l’amour pur et l’amour pur laisse vivre sans intervenir, il aime sans accrocher, il donne sans attendre de retour, il ne cherche pas non plus la gratification et il ne souffre plus d’une simple dégradation matérielle tant que l’essentiel demeure.

    Lorsque au contraire, vous développez colère et ressentiment, la vague d’énergie créée retourne à l’envoyeur faire votre sale travail et vous tissez avec cette personne un lien d’attachement funeste que vous allez conserver, même si, à priori, vous en étiez la victime. Notre conseil serait donc de laisser filer les affreux et autres méchants qui vous gênent car c’est à eux-mêmes qu’ils doivent être confrontés et non pas aux conséquences de votre pouvoir de destruction personnel.

    Pour revenir à nos moutons, une apprentie comme tu l’es encore doit se départir des attaques auxquelles elle va faire face jusqu’à un niveau ultime ou son mental sera assez fort pour ne plus se laisser atteindre par les courants énergétiques (comparables à des courants marins) qui circulent en tous sens et finissent par noircir l’atmosphère.

    Nous savons que tu attends aussi de notre part un mot de réconfort : et bien sachez tous, vous ici les lecteurs assidus de ce blog, mais aussi ceux et celles qui fréquentent notre canal, que nous vous aimons tous de façon égale, pleine et entière et que nous tendons presque toujours un parachute pour vous éviter la trop grande douleur ! Nous ne pouvons pas empêcher les bêtises et les suicides, mais nous veillons toujours à vous donner des outils de reconstruction lorsque vous voulez bien appuyer sur la touche « reset » de votre programmation négative personnelle ….

    Chère soeur / un petit mot que tu as oublié d'écrire : nous donnons autant des coups de pouce au destin lorsque vous êtes sur la bonne voie !

  • Marc : des mèches de cheveux coupés par un "Gris" et des souvenirs d'abduction

    Note de l'auteur : J'ai longuement hésité à publier (avec l'accord de l'intéressé) cette séance. Peur d'être décriée sans doute. Mais elle me semble tellement importante .....

    Marc : Mèches de cheveux (vraiment) coupées, Dialogue avec un Gris et souvenir d’Abduction

    Problématique : Lorsque Marc vient me voir, il en est à sa huitième mèche de cheveux coupés, Marc ayant les cheveux mi longs, ces mèches situées devant son front ou sur le haut de la tête pour 4 d’entre elles, sont bien trop visibles. Je suspecte un somnambulisme, une mauvaise blague et autres idées issues de mon scepticisme naturel, mais en fait tous les éléments tendent à prouver que le phénomène n’est pas vraiment habituel.

    Et 01 

    Marc n’a aucune culture ésotérique ou paranormale, il ne s’intéresse pas à ce type de sujet, il est seulement intrigué et très embêté par ce qui lui arrive.

    Résultat : A la suite de notre travail, Marc n’a rien changé de sa vie, mais il a au moins le sentiment d’être plus conscient et de comprendre ce qui lui arrive !

    Durée de la séance : 2h00 et 30 minutes d’échanges préalables

    (La procédure d’hypnose n’est pas décrite ici, certains échanges sont simplifiés par gain de temps pour préserver l’essentiel sans transcrire des heures d’échanges à visée totalement intime ou personnelle)

    E (la thérapeute, Elizabeth) : A présent tu vas rentrer dans le souvenir et ouvrir tes yeux intérieurs sur ce qui t’entoure, commence par observer ton corps en train de dormir et dis-moi ce que tu perçois.

    M (Marc) : Je dors, il ne se passe rien

    E : Regarde tes cheveux, sont-ils coupés ou encore là ?

    M : Ils sont encore là

    E : Bien, en quelques instants seulement tu laisses le temps filer et la caméra filmer tout ce qui se passe afin d’arriver à l’instant où tes mèches de cheveux disparaissent, que se passe-t-il alors ?

    M : Oh, il y a une forme dans la chambre, elle vient d’entrer là comme ça en apparaissant subitement

    E : Décris moi cette forme et dis-moi par où elle est arrivée ?

    M : Par la fenêtre ! Mais tout est resté fermé, je ne sais pas comment elle est rentrée. C’est une grande forme grisâtre, sa tête est volumineuse, ses doigts, je les regarde, ils tiennent un petit instrument et ils coupent mes cheveux.

    E : Combien de doigts ?

    M : 3, longs, fins

    E : Quelle taille fait-elle ?

    M : Ooh elle est grande, peut-être 2.50 mètres

    E : Ressemble-t-elle à une créature connue ? A quoi peux-tu la comparer ?

    M : Je ne sais pas, elle a de grands yeux noirs, pas d’oreilles, j’ai peur

    E : tu es en sécurité ici et maintenant, ce n’est qu’une vidéo, pas la réalité, tu peux même la toucher et dialoguer avec elle sans risque

    M (pas convaincu) : Elle n’est pas humaine, je dois rêver

    E : Fais avancer la vidéo au lendemain matin, lorsque tu observes la mèche de cheveux coupés dans ton miroir et dis-moi ce que tu vois et ressens.

    M : Je vois mes cheveux et je suis inquiet, un peu en colère aussi, mais surtout je veux comprendre

    E : A quoi ressemble ton inquiétude à l’intérieur de toi, peux-tu la localiser ?

    M : Oui, c’est une boule dans la gorge

    E : Une boule de quelle couleur ?

    M : Verte

    E : Bien Marc, souhaites tu continuer d’éprouver de l’angoisse, ou veux-tu comprendre ce qu’il t’arrive ?

    M : La peur ne fait que me perturber partout, même dans mon travail, je respire mal. Je veux comprendre

    E : Alors tu vas ôter cette peur de ton corps et la ranger avec tout ce qui est inutile à l’expérience présente. TU ne conserveras que la prudence nécessaire à ta protection. Prends cette boule verte avec tes mains intérieures et touche-la. Que ressens-tu, comment est-elle exactement

    M : C’est une boule pâteuse verte, dégoutante, elle me bouche la gorge, à cause d’elle je respire mal.

    E :  Saisis-la et sors la de ta gorge

    M : C’est ce que je fais, mais elle dégouline sur mes mains, c’est dégoutant.

    E : Détruis la et jette les débris dans un feu de joie

    M : D’accord, je fais ça

    E : Comment te sens-tu ?

    M : Je me sens soulagé

    E : Bien, reprenons, à 3 tu vas repartir dans ton souvenir là où tu l’as laissé.

    (Décompte hypnotique)

    M :Il est là

    E : C’est un être masculin, décris le moi ?

    M : il est grand, le torse nu, il a peut-être une combinaison, mais je perçois mal la matière, ça brille un peu dans l’obscurité

    E : vois-tu ses pieds ?

    M : ils sont comme couverts par le bord de mon lit, je ne vois pas

    E : Et toi, que fais-tu dans ce souvenir

    M : Je dors

    E : Bien, pendant que tu continues de dormir dans ce souvenir, ici et maintenant tu vas intervenir dans le souvenir et prendre contact avec cette créature, lui demander des comptes.

    M : Comment je fais ?

    E : Tu lui parles dans ta langue, simplement par télépathie, demande lui qui elle est

    M : Qui êtes-vous ? (je lui rappelle qu’il peut communiquer télépathiquement) Elle me dit que nous les appelons les « gris » comme leur couleur.

    E : Demande-lui pourquoi elle te coupe les cheveux ?

    M : Il me répond qu’il contrôle les effets de la pollution terrienne sur notre génétique

    E : Demande lui si c’est lui qui a coupé les mèches précédentes

    M : Oui

    E : Et si il compte en prendre beaucoup d’autres

    M : Si nécessaire

    E : pourquoi sur Marc ?

    M : Il dit que je suis un bon sujet génétique

    E : Dis-lui que ça te cause une gêne car c’est visible

    M : Je lui dis, mais il me regarde et on dirait qu’il s’en fout

    E : tu as le pouvoir d’exiger des comptes pour l’usage de tes cheveux, demande lui de cesser

    M : Il me dit qu’il cessera, mais devra revenir de temps en temps.

    E : Pourquoi

    M : Parce que la terre est très polluée,

    E : Ce n’est pas nouveau

    M : Si, vous avez des pollutions différentes, la terre risque de mourir

    (étant habituée aux messages catastrophistes des E.T. je me montre un peu dubitative)

    E : Et pourquoi la terre mourrait-elle ?

    M : Parce que vous ne maîtrisez pas les forces que vous utilisez, vous faites des erreurs grossières

    E : Est-ce une raison pour nous traiter comme des rats de labo ?

    M : Nous vous considérons comme précieux, c’est pour cela que nous surveillons.

    E : Pouvez-vous laisser Marc en paix

    M : Nous allons essayer de réduire

    E : Vous auriez pu aussi prélever à un endroit moins visible

    M : Non, nous devons prendre sur les zones exposées

    E : Qui êtes-vous au final ?

    M : Nous sommes des amis et des instructeurs.

    E : Montrez à Marc des images de votre environnement

    (je compte récupérer de l’information que je pourrai recouper)

    M : Je perçois une immense salle, il y a plein de monde, des hommes et des femmes

    E : Humains ?

    M : Oui, mais il y a aussi des tas de gris, les hommes et les femmes dorment sur des tables. Les gris les examinent, puis ils se réveillent et repartent, ça fait cela tout le temps.

    E : Demande-lui si tu en as fait parti

    M : Oui

    (Marc semble ailleurs et sa réponse a quelque chose d’automatique, il ne semble ni gêné, ni surpris)

    E : De quel type de programme s’agit-il ?

    M : Surveillance génétique

    E : Bien ! Je veux que vous donniez un conseil bienveillant à Marc

    (cette procédure permet aussi de rassurer Marc)

    M : (qui parle à nouveau pour l’entité) Se protéger, à la fois du Soleil et de la pollution.

    E : Pourquoi le soleil ?

    M : Parce qu’il est toxique pour votre ADN

    E : Mais il est nécessaire ?

    M : Oui, à petites doses, mais il vaut mieux rester à l’intérieur

    E : Et comment se protéger de la pollution

    M : Vivre proprement, pas d’excès, pas trop de sport en extérieur (Marc fait de la course à pieds)

    E : Vous n’allez tout de même pas nous dire qu’il faut vivre enfermés sans bouger ?

    (A ce stade vous noterez que Marc est devenu un canal, il est en transe profonde et son corps ne bouge plus du tout hors mis sa respiration)

    M : Si, de toute façon c’est une période où la fatigue vous contraindra à plus de mesure.

    E : Donc vous recommandez à Marc de diminuer le sport et de rester calme

    M : Oui, pas trop soumis aux ondes non plus

    E : Quelles ondes ?

    M : Electricité, Télévision, appareils émettant des ondes.

    E : Quel effet est souhaité ?

    M : Diminuer a pollution électro magnétique

    E : Bien, je vous remercie, à présent je souhaite revenir à mon échange avec Marc. Marc, où es-tul à présent

    M : Dans ma chambre. Il est reparti, je me regarde dormir.

    E : Comment vas-tu à la fois à l’instant présent et dans le sommeil ?

    M : Je me sens fatigué, comme endormi

    E : Bien, tu vas laisser Marc dormir dans son souvenir et revenir à l’instant présent. Avant tu vas mémoriser un détail, une phrase ou un souvenir que tu vas ramener avec toi. Quelque chose de vraiment positif qui t’aidera à mieux gérer ou vivre avec tes cheveux coupés

    M : Ils nous protègent

    E : Bien

    Fin de la séance d’hypnose

    Voilà ce qu’on appelle, dans notre jargon, une hypnose ésotérique, permettant au sujet de voyager dans le temps et l’espace, d’échanger avec des créatures rencontrées et de ramener de l’information utile (souvent à tous).

    Par la suite Marc ne s’est plus plaint et les cheveux coupés se sont raréfiés, même si de temps en temps, alors qu’une mèche avait repoussé, une autre disparaissait ……

    Pendant la séance, à mesure que la transe s’approfondit, le sujet devient véritablement un canal capable de capter télépathiquement d’autres dimensions que celle de l’ici et maintenant.

    Bien entendu il nous manquera toujours la preuve, mais les cheveux coupés ne sont tout de même pas partis tous seuls … ET Non, Marc n’est pas somnambule (et pas de trace des cheveux dans le lit ou dans la poubelle)

  • Voyance 2017 : Février, le calme avant la tempête

    Février 2017 – Séance de Voyance par projection de conscience

    Préalable : La voyance n’est pas une science exacte gardez votre discernement d’autant plus que la ligne temporelle n’est pas une ligne prévue droite et planifiée mais une mouvance que nous organisons et co créons.

    Une voyance mensuelle est un exercice quasi impossible car le temps est difficile à cerner. Il vaut mieux parler de tendances.

    Automne 01 

    Ce mois de Février prend naissance dans le calme. Tendance que je sens perdurer, mais en diminuant sur les mois suivants. Néanmoins la mort rode.

    Politique Française :

    Je perçois une gauche en petits morceaux et une droite qui flotte dangereusement.

    Le peuple doute mais le climat social reste calme. Trop calme

    L’extrême droite est assez discrète, conservant là aussi son calme face aux attaques médiatiques.

    Les Français ne se livrent à aucun mouvement d’émeute sauf sporadique et très isolé.

    Climat :

    Le mois de Février sera celui de la grande fatigue, de nombreux arrêts de travail et d’un climat épuisant : alternance  de pluie et de gel, probablement plus de pluie que de gel. Les épidémies se suivent et on accuse grippe et gastro. Mais s’agit-il bien de cela ?

    Je perçois un mois de Février inutilisable ou presque pour ceux et celles qui travaillent en extérieur : ça sera difficile.

    Géopolitique :

    Le monde entier contre Daesh ….. Mais une paix relative en contrepartie

    Les USA sont sous tension, même si les manifestations n’en sont qu’à leurs débuts. Trump continue de surprendre le monde et il agit comme un dictateur de façon tout à fait individuelle et peu concertée. Les décrets suivent aux décrets. Je ne ressens pas de déstabilisation chez Trump qui reste imperturbable et cherche à tisser des liens avec la Russie et l’Angleterre (ce n’est pas neuf).

    En GB le brexit n’avance que très lentement et la politique de Theresa May est bien plus progressive que celle de Trump.

    La tendance nationaliste s’étend. Les grandes puissances en ce mois de Février parlent de mondialisation, mais c’est chacun pour soi.

    La Russie reprend sa place de puissance militaire grâce à Daesh tandis que la Chine sort de l’ombre.

    Géophysique :

    Les processus avancent eux aussi dans l’ombre et on devrait assister à des morts d’animaux et des incidents climatiques : la cocotte minute couve ….. Quelques séismes isolés couvent également et la terre n’en finit pas de préparer ses surprises futures.

    Spécial France détail :

    Le chômage ne réduit pas, au contraire, il surprend malgré des chiffres qui masquent la réalité : je vois partout des gens qui commencent à faire partie de la catégorie grandissante des pauvres.

    Conclusion :

    • Surveillez les détails car le Diable s’y niche ….
    • Un mois calme où il me semble possible de voyager sans incident.
    • La mort rode, elle va frapper en France, mais aussi dans le monde
    • Personnellement j’en profiterais pour préparer mon avenir en prenant des précautions : acheter quelques réserves etc……

  • Sylvie : une névralgie ramenée du Tibet

    Sylvie : Une névralgie ramenée du Tibet

    Problématique : Sylvie souffre de névralgie ! Le jour, la nuit, la très célèbre névralgie de Arnold transforme sa vie en enfer quotidien peuplé de médicaments très (trop) forts tels que le tramadol, le bi-profenid ou le dafalgan codéiné. Outre la souffrance, Sylvie ne supporte plus de se droguer ainsi. Les examens médicaux ne permettent pas de bien isoler une cause ou une autre et De toute façon Sylvie veut traiter ses angoisses et son mal de vivre.

    Bouddhisme 

    Résultat : A la suite de notre travail, les souffrances ont régressé fortement et les traitements ont pu diminuer. La névralgie subsiste, mais se fait rare, une fois par mois environ au lieu de quotidienne.

    Durée de la séance : 1h45 et 30 minutes d’échanges préalables

    (La procédure d’hypnose n’est pas décrite ici, certains échanges sont simplifiés par gain de temps pour préserver l’essentiel sans transcrire des heures d’échanges à visée totalement intime ou personnelle)

     

    Sylvie éprouve des difficultés à se laisser aller au processus thérapeutique, elle craint une désillusion de plus ! Je la rassure en lui expliquant qu’elle n’a rien à perdre et que ce travail permettra aussi de réduire/comprendre ses angoisses répétitives.

    E (la thérapeute, Elizabeth) : A présent tu vas ouvrir cette porte noire derrière laquelle se trouve le souvenir du moment/l’instant où s’est mise en place la douleur, tu reviens à l’origine de la douleur. Ton corps astral voyage dans le passé, guidé par cette sensation pendant que ton corps physique, ici et maintenant demeure couché et immobile. Que perçois-tu ?  Entends-tu ?

    S (Sylvie) : Je vois un homme, aux yeux bridés, on dirait un chinois. Il a un costume vert et quelques insignes, c’est un soldat

    E : Ecoute et ressens.

    S : Il hurle ……. Je ressens de la peur. Oh mais je connais cet homme !

    E : Qui est-il pour toi ?

    S : C’est mon amoureux, il me tient par les épaules et je crie aussi, nous nous disputons en fait

    E : Que s’est-il passé, voyage en arrière dans le temps, comme si tu regardais le film à reculons ?

    S : Il est soldat, nous sommes dans un pays de montagne, il est comme chinois et m’apporte des vivres dans ma cuisine. Nous nous aimons, mais il veut que je parte avec lui dans son pays. Les gens du village l’insulte, mais il n’est pas seul, ils sont à 2 et armés. Nous sommes des amoureux interdits ; Je vois mon père qui se dispute avec d’autres hommes du village, il nous est reproché d’avoir des liens avec des hommes qui sont nos ennemis.

    E : Où vis-tu ? Décris-moi le paysage autour de toi

    S : Il y a des petits temples, des drapeaux à prière, une terre sèche, des rochers et des montagnes en arrière-plan, l’herbe est rare et nous avons aussi un petit temple à la maison, Oh mon Dieu, on dirait le Tibet (Sylvie est surprise et émue), voilà pourquoi je suis bouddhiste, mes vêtements sont usagés, jupe longue, les femmes du village sont toutes habillée comme moi, nous vivons simplement.

    E : Regarde bien les vêtements de ton « Ami », sont-ils modernes ou plus anciens, tu me parles d’uniforme …..

    S : Oui, ce n’est pas si vieux, c’est une tenue militaire traditionnelle, ses insignes sont rouges, il a un camion vieux, bâché et mon père a son attelage avec notre cheval. C’est si récent, c’est l’invasion du Tibet par la Chine, mon ami est Chinois, c’est un soldat Chinois, nous sommes tombés amoureux et il protège le village comme il peut. Je suis de plus en plus menacée par mes proches, j’ai peur.

    E : Revenons à l’instant présent, pourquoi hurles-tu ? Tu dis  que tu as peur

    S : Il a une hache, il me menace, quelqu’un l’a dénoncé et il va perdre son honneur, peut-être la vie, il est fou de colère, de rage

    E : Je te rappelle que ici et maintenant tu ne risques plus rien, comment t’appelles tu dans cette autre vie ?

    (Procédure hypnotique d’évacuation de la peur)

    S : Je m’appelle Djampa

    (je retrouverai en faisant des recherches le prénom Tibétain Jampa, qui veut dire Compassion)

    E : Laisse défiler le temps et regarde la fin de cette dispute sans haine ni peur, car elle ne t’appartient plus.

    S : Oh il est enragé, il me donne un coup de hache dans la nuque, je suis morte, par terre, il y a du sang partout, il est parti, il s’enfuit, personne ne réagit, je suis morte mais j’ai mal, j’ai mal à la nuque, j’emmène cette douleur avec moi comme si j’étais dans mon corps.

    E : Ou es-tu à présent ?

    S : Je flotte, je flotte mais je pleure et j’ai mal, j’ai mal de voir mon père pleurer aussi

    E : Laisse le film avancer et regarde cet autre toi qui flotte, que fait-il lorsque le temps passe de 1 jour ?

    S : Je suis toujours là, mon corps a été soigné et allongé, il va être brulé, on prépare le brasier, cela m’est insupportable car les miens ne m’entendent pas, je flotte à côté d’eux, comme muette….

    E : Avance de 3 jours à présent, où es-tu, que ressens-tu ?

    S : Une grande angoisse, mais à présent mon corps est fait de lumière, mon corps terrestre a disparu, je monte, je monte, je suis entourée d’une lumière apaisante, je vais m’endormir, me reposer.

    E : Avance encore, où es-tu ?

    S : Je suis dans un très bel endroit, il y a une très belle végétation, mais les murs semblent faits de lumière, je suis couchée et j’attends

    E : Qu’attends-tu ?

    S : Je vais revenir, ils m’ont envoyé à nouveau sur terre, bientôt je vais connaître une famille, un père, une mère, être à nouveau une femme et j’ai peur, non je ne suis pas du tout détendue et je n’ai pas envie de revenir, je vais oublier …… oublier ……

    E : Qui t’envoie, qui sont-ils ?

    S : Ils sont lumière aveuglante, ils disent que je n’ai pas appris assez. Mais je ne suis pas d’accord, enfin si, ils sont convaincants. J’éprouve beaucoup d’angoisse….

    (Procédure hypnotique de levée de l’anxiété)

    E : Demande-leur qui ils sont ? La lumière ça peut être n’importe qui

    S : Ce sont des géants, des  géants faits comme nous, mais leur visage, leur visage est flou, ils ne veulent pas répondre.

    (Je passe ici les tractations pour obtenir des explications d’abord refusées avec un certain mépris ce qui confirme le doute que j’ai à propos de notre réel choix à nous réincarner et concernant ces f ameux « guides spirituels » qui nous poussent)

    E : Demande-leur de quel droit ils t’envoient sur terre alors que tu n’en as pas envie ?

    S : Ils disent que l’apprentissage est long et que je n’ai pas assez conscience de mon corps humain, que je me suis négligée en faisant les mauvais choix, je comprends le discernement, je dois apprendre à avoir du discernement, à gérer mes émotions, que ma vie nouvelle sera moins compliquée.

    E : Très bien, Dans cette nouvelle vie tu dois donc apprendre à gérer tes émotions et à avoir du discernement ! En quelle année terrestre vas-tu revenir ?

    S : 1960, c’est ma vie, ma vie de Sylvie, ce sont mes parents (vive émotion)

    Seconde partie de l’hypnose : nous allons revenir travailler sur la vie de Sylvie, donc dans le présent. Nous avons compris que Sylvie était préalablement une femme Tibétaine à priori simple, tombée accidentellement amoureuse d’un soldat Chinois qui pris au piège des conséquences de leur Amour illicite a préféré la tuer à coup de hache dans le coup.

    En tant que thérapeute, je dois aider Sylvie à prendre des distances avec sa vie et à ne pas sombrer dans un tumulte émotionnel qui la prive de toute réflexion.

    (Inductions hypnotiques pour la rencontre avec le guide spirituel personnel ou supraconscience)

    S : Oh je suis si heureuse de le revoir, c’est mon ami le plus cher, je me sens si apaisée en sa présence que je lui tiens la main et je ne la lâche pas.

    E : Sylvie, demande-lui comment il s’appelle ?

    S : Il ne s’appelle pas, il n’y a pas de nom, mais il me dit qu’il est un peu moi

    E : D’accord ! Décris-moi comment tu le perçois?

    S : Je le vois comme un arbre magnifique et lumineux, ses branches font de la musique, c’est si beau, il a plein de feuilles à la fois vertes et qui m’éclairent

    E : Très bien Sylvie, remercie le d’être venu aussi vite et demande lui si il veut bien répondre à nos questions

    S : Oui il veut bien, il me dit ne t’inquiète pas

    E : Bien, je vais donc lui poser des questions et il va y répondre. Sylvie semble avoir vécu une fin de vie traumatisante en tant que Djampa et ce traumatisme a laissé des traces, pourquoi l’avoir renvoyée sur Terre ainsi chargée de cette souffrance ?

    S (En tant que SC, supraconscience) : Elle doit vivre sainement en évitant les embuches grâce à son discernement. Grâce à cette nouvelle existence terrestre, Sylvie guérira de sa vie passée et oubliera réellement la douleur.

    E : Pensez-vous que cet objectif a pu être atteint ? Sylvie continue de souffrir bien plus que nécessaire et fait au contraire durer la douleur !

    S-SC : Sylvie n’a pas cherché jusqu’à maintenant à éviter cette souffrance, elle a donc retardé la démarche.

    E : N’avez-vous pas pu la prévenir ? C’est un peu facile de dire cela, alors que nous oublions tout à chaque naissance.

    S-SC : Nous lui avons hurlé aux oreilles qu’elle devait prendre soin d’elle, ce qu’elle refuse, se plaçant en second après toute sa famille, c’était déjà le cas à l’époque de Djampa et elle pensait assurer la survie des siens en pactisant avec un homme qui n’était pas dans l’amour. Avant de vouloir pour les autres, Sylvie doit s’assurer d’être en mesure de le faire sans risque pour elle-même, sinon elle butera sur le même processus.

    E : Mais dites-moi, je pensais qu’il ne fallait justement pas être égoïste ? Cela va exactement à l’encontre de tout ce qu’on nous apprend ?

    S-SC : Vous ne rendrez service à personne si vous n’êtes pas en état de le faire, à moins de se sacrifier et c’est un apprentissage conscient qui vient après et doit être vécu sans réelle angoisse, sans peur de donner sa vie et donc sans résidu d’une vie à l’autre.

    E : Très bien ! Que conseillez-vous à Sylvie à présent ?

    S-SC : QU’elle gère sa vie terrestre avec soin et non avec de faux sacrifices mal consentis

    (Une discussion à posteriori permettra de confirmer que Sylvie a en fait la mauvaise habitude de passer derrière tout le monde, mais finalement en se plaignant sans cesse à ses proches)

    E : Très bien ! Je vous remercie. Dites-moi tout de même si Sylvie peut compter sur votre aide pour une guérison rapide et efficace ?

    S-SC : Oui, à condition de respecter un schéma d’interaction plus adéquat avec son entourage. EN ce cas elle va guérir et finira sa vie globalement heureuse.

    E : Je vous remercie et vais continuer la conversation avec Sylvie. Sylvie tu vas saluer ton guide intérieur, avant de continuer le chemin.

    S : Oui, je le remercie, je le salue et il me caresse les mains avec ses branches

    (J’avais presque oublié qu’il se présentait sous la forme d’un arbre)

    E : As-tu compris son message ? Te sens-tu prête à mettre en œuvre ce nouveau schéma de vie ?

    S : Oui, je me sens apaisée

    E : Bien ! Nous allons à présent voyager de quelques années dans l’avenir et regarder comment la future Sylvie peut vivre en mettant en œuvre ce nouveau schéma ! Laisse le temps défiler et arrêtes toi  1 an plus tard

    (Il s’agit d’une procédure hypnotique permettant d’aller vérifier dans l’avenir les effets positifs des décisions ou schémas de compréhensions entérinés durant la séance)

    S : Je me vois au bureau, je me sers en premier à la machine à café et j’offre un croissant à une collègue, tout est normal, mais je ne passe plus derrière tout le monde

    E : Bien, à présent avançons de 5 ans dans le temps. Raconte-moi ce que tu perçois !

    S : C’est Jean, mon mari, il vient de m’offrir des fleurs pour mon anniversaire, Il y a un peu de désordre dans la maison, mais nous sommes souriants.

    E : Bien, à présent touche ton coup, que ressens-tu, de la douleur ou seulement ton coup ?

    S : Je n’ai pas mal à ce moment, je porte même un collier que mon mari m’a offert

    (A noter : Sylvie ne porte plus aucun collier car elle a trop de douleurs névralgiques)

    E : Bien, à présent nous allons revenir à l’instant présent.

    Procédure de fin d’hypnose

    Fin de séance : Après un solide débriefing post séance permettant aussi de mémoriser le contenu de cette dernière, Sylvie est repartie du bon pied, bien décidée à mettre en pratique ses découvertes. J’ai eu des nouvelles positives après quelques mois et une nouvelle séance permettant d’aider au traitement d’un embonpoint qui la gênait !

  • Trump, Le Pen et les autres, ce qu'en pense notre céleste hiérarchie

    Trump, Le Pen et les autres…… ce qu’en pensent notre céleste hiérarchie - 29 Janvier 2017

    Nous ne pouvons-nous réjouir des formes d’ultra nationalisme qui sévissent de par le monde quel qu’en soit le but. Le nationalisme est une forme de repli sur soi et le repli sur soi n’a jamais été pourvoyeur de solutions. Vous vous enfermez, croyant vous mettre à l’abri des influences et charges extérieures, mais vous ne vous mettez non seulement pas à l’abri, mais vous augmentez progressivement les tensions de à travers le monde en octroyant aux êtres humain un statut, non pas terrien ou universel, mais de race de sexe ou de religion.

    La source 01 

    Certes vous ne pouvez pas réduire le gouvernement Trump à une simple forme de nationalisme sans aucun autre objectif. Mais cette affirmation de l’identité nationale dans l’objectif de recréer un tissus industriel gratifiant, du travail pour tous et la paix sociale ne peut pas s’obtenir grâce aux énergies de la guerre, de la destruction et du repli.

    Les USA ont déjà traversé des siècles d’un racisme exacerbé auquel succède une autre forme de racisme mais qui ne fait que relancer un processus que nous aurions voulu voir éteint. Le progrès passait par le partage, la séparation en castes, races et autres classes sociales ne fera que renforcer le sentiment d’injustice chez ceux qui en sont les victimes et le sentiments de danger, la nécessité de s’isoler dans le non partage chez l’establishment et les milieux sociaux favorisés qui finalement connaissent fort mal la situation des pauvres gens.

    La tentation est forte, lorsqu’on manque de tout et surtout du principal, à manger, de quoi se couvrir et des soins, de trouver/nommer un coupable extérieur. La France est sur le point de commettre la même erreur en voulant trouver à l’extérieur d’elle-même ou de soi-même tant les solutions au mal-être que les causes de son mal être.

    Lorsque vous avez peu, il est simple de définir un contexte dans lequel vous avez peu de responsabilité et d’évacuer le contexte sans toucher à ses habitudes. C’est ce qui vient de se passer dans ce grand pays que sont les USA : l’industrie est partie progressivement, tout comme en France, la pauvreté s’accroit, tout comme en France et le tissu économique délité ne suffit plus à nourrir une masse pauvre qui n’aspire d’ailleurs qu’au repos et à la prise en charge.

    Non, les anges ne parlent pas politique et nous n’avons pas de programme ! Mais si vous continuez dans cette voie sinistre de la prise en charge, de la déresponsabilisation et de l’accusation des autres au lieu de regarder « la poutre dans votre œil », alors vous allez aboutir à des tensions nationales bien trop fortes, puis à des tensions internationales que vous ne serez pas à même de gérer, puis à des conflits bilatéraux dans lesquels France et USA seront unanimement imbriqués et où leurs 2 peuples vont souffrir un peu plus.

    Tant là-bas qu’ici, vous devriez relever les manches et considérer ensemble qu’il faut apporter ensemble une solution commune dans laquelle chacun prend ses responsabilités. Concrètement, dans une société évoluée, cela peut prendre la forme d’un travail équilibré par chacun et pour tous et d’un partage tout aussi équilibré des ressources. En cela les lobbys et le complexe militaro industriel ne respectent évidemment pas la clause de partage.

    N’accusez pas le « Seigneur » de vous porter un coup, ou une punition, lorsque les conflits commenceront, accusez plutôt ceux qui ont agrippé bien plus de biens qu’il était nécessaire, depuis tant de milliers d’année et qui ont créé un tel sentiment de frustration chez ceux qui n’avaient rien que désormais la messe est dite.

    La solution réside évidemment dans un partage actuel, même modeste, une forme d’accueil, une collaboration mondiale dans le sens d’un apport réciproque au lieu de demeurer dans le vol de technologies par les uns ou la prise de pouvoir sur les marchés par les autres. En ce sens oui, la mondialisation telle que vous l’avez créée est pour le moment un échec car il n’y a que le seigneur argent qui s’octroie la plus belle part tandis que la très grande majorité continue de faire des taches inintéressantes pour des revenus modestes tandis qu’une petite part, mais alors très petite possède bien plus que l’indispensable.

    Les projets de Trump commencent par porter un coup de plus aux plus démunis avant même de parier sur une réinstallation du tissu économique dans les localités. Mais une fois que les plus démunis auront dépassé le seuil de pauvreté (à la baisse), il sera difficile d’attendre d’eux qu’ils mettent le coup de fourche nécessaire pour ôter la couche de fumier qui a envahi tout le pays.

    La même histoire risque de se dérouler en France et même si nous approuvons l’idée d’un revenu universel sur le principe, nous ne pouvons adhérer à l’idée qu’il contient d’une déresponsabilisation totale de la population ce qui mettra un frein sévère à l’accomplissement du minimum nécessaire à l’équilibre national (projet Hammon). Si au contraire Madame Le Pen devient Madame la Présidente, alors nous aurons un résultat similaire à celui des USA et la dégradation sera rapide. Rapide ou lente, aucune solution actuellement proposée n’aboutira à autre chose qu’une dégringolade de votre beau pays dans lequel une minorité toujours plus avide et inquiète continuera de manger la laine sur le dos de ses moutons sans se préoccuper du fait qu’ils vont avoir froid en hiver.

    Nous n’avons pas encore émis de critique directe à l’égard des autres candidats aux présidentielles Française, mais à vrai dire nous ne pensons pas qu’aucun d’entre eux ne comprenne votre urgence mondiale et le peu de temps qu’il reste avant une forme d’implosion qui partira des USA et s’étendra comme une gangrène aux autres pays civilisés.

    Nous restons persuadés que les abus de l’Europe en tant qu’entité sont à l’origine du Brexit et qu’ils seront à l’origine d’autres Brexit sous toutes les formes qu’en cela ce n’est pas l’union Européenne qui en est la cause, mais les petits délits quotidiens, petits abus et autres manque de compétences des fonctionnaires ou dirigeants tous azimuts de l’Europe qui ont oublié que leur mission était d’unir et non d’appauvrir les uns pour offrir une planche de salut aux autres.

    Aucun système de redistribution, le plus souvent payante d’ailleurs, ne comblera le vide béant entre les riches et les pauvres. On ne peut contenir la pauvreté avec une simple redistribution, il est nécessaire de l’investir, de la reconsidérer, de lui donner des moyens de subvenir vraiment à ses besoins et l’auto-entreprise en France reste un modèle correct de redistribution qui pourrait bien, pour un temps encore, sauver la mise économique sur le terrain des plus modestes.

    Les uns et les autres, à peine nés, oublient (c’est un autre sujet) leur mission de base et si Monsieur Trump autant que Madame Le Pen, Monsieur Hammon, Monsieur Fillon (et les autres) avaient bien un objectif positif qui était de remettre un peu d’ordre (sans lequel aucune structure terrienne actuelle n’est en mesure de se gérer) tout en offrant des moyens élémentaires à tous, ils ont sans doute focalisé sur de l’électoralisme de base au lieu de penser le monde comme une assemblée de frères.

    Actuellement aucun candidat d’aucun pays n’est un modèle du genre, et non les anges ne font pas de politique, mais vos dernières chances de partage voient le jour. SI au lieu de ça vous durcissez votre comportement à l’égard de ceux qui n’ont rien, vous aurez à faire à une assemblée de revanchards ne voyant dans la source de leur misère que votre seule responsabilité, et même si chacun devrait assumer sa part si modeste soit-elle, mais il n’y a pas de part modeste à un niveau ultime, il n’y a que le plaisir d’aider la communauté.

  • Ascension planétaire, fatigue et changement

    Ascencion, Fatigue et changements terrestres - Novembre 2016

    En ce contexte de grands bouleversements, je me tourne vers la fraternité céleste (qu’elle soit extra-dimensionnelle, extra-terrestre ou purement éthérique), sous conditions de bienveillance, pour mieux appréhender ce phénomène de perturbations physiques et mentales qui touchent de nombreuses personnes (fatigue, migraines, raideurs, maux de dos, nervosité ou dépression légère (ou moins légère))

    Gaia 01 

    Chers enfants, nous comprenons votre désarroi alors que la plupart des canaux vous envoient des messages lénifiants, vos souffrances s’se démultiplient et vous ne savez plus « vers quel saint » vous tourner.

    Il peut paraitre injuste de voir des êtres qui semblent sombres, se mouvoir avec facilité dans votre monde 3D pendant que vous êtes assis ou couchés, parfois à vous lamenter intérieurement et à maudire la vie, épuisés par le manque de motivation (quoi faire et pour qui) ou la fatigue chronique qui dévore tout.

    Vous devriez tout de suite comprendre que les seuls à se mouvoir avec facilité sont ceux qui se complaisent dans la 3D et y trouvent encore un certain plaisir. Les êtres plus lumineux qui aspirent à la fin de la vie terrestre et à la fin de la vie au sein de cette dimension n’en souffrent que plus et doivent se recentrer sur leur objectif pour tenir.

    Vous souffrez parce que la densité de la matière en 3D vous semble insupportable, mais si vous pouviez assimiler la grandeur de l’objectif, alors votre motivation supra-consciente prendrait le pas sur vos douleurs mentales et physiques, issues, soit de l’égo qui souffre, soit d’un corps mal adapté qui ne sait plus à quoi il sert.

    Moi : Donc, si je saisis bien, à plus on grandit, à plus on peine ?

    Oui et non car au-delà d’un certain seuil vous ne ressentirez plus que la joie de la lumière et le reste vous laissera indifférent. Toutefois vous n’avez, dans votre plus grande majorité, pas atteint votre seuil ! Ce n’est pas un seuil d’intolérance, mais au contraire un seuil de tolérance. Nous nous réjouissons mon enfant que tu poses cette question et que nous puissions y répondre à toute fin de vous soulager toi et tous ceux qui liront ce message et commenceront à tenter de se reconnecter à la source Divine.

    Moi : Donc nous avons grandi assez pour ne plus supporter ce monde, mais pas assez pour entrevoir le suivant ? C’est cela ?

    Le suivant et celui-là sont à la fois identiques, il s’agit de la terre et de toute la vie qu’elle porte en son sein (intérieur et extérieur), et différents car ceux qui ne peuvent ou ne souhaitent envisager de sortir de ce système d’égoïsme, ne pourront pas passer la barrière invisible du peu de temps qu’il reste avant la transition.

    Moi : Que voulez-vous dire concrètement par transition ? Car nous avons tous soif de changement, mais ça nous parait vraiment très longuet ……

    La souffrance est toujours bien trop durable et même si vous lui comparez l’éternité du non-temps, elle reste insupportable. Soyez certain que la transition est proche et a déjà commencé, preuve en est vos douleurs. Les années qui viennent vont voir le système, l’ancien système, se déliter et devenir plus instable de jour en jour jusqu’à imploser totalement. Il s’agira concrètement d’un bouleversement de vos habitudes économiques et personnes n’y échappera, la situation sera inconfortable d’autant que doublée d’une déstabilisation physique de la terre-mère qui ne peut plus non plus demeurer au sein de cette 3D d’une extrême lourdeur pour elle (et non justifiée).

    Moi : voyez-vous, ce vocabulaire un peu new-Age me dérange car pour le moment ici rien ne change vraiment sur le fond, même si tout semble s’accélérer sur un plan international. Le monde a traversé bien des crises, mais il s’est toujours re stabilisé dans le sens actuel.

    La 4D et les dimensions supérieures correspondent à un allègement de la matière et une augmentation des fréquences de vibration. Ce n’est pas du charabia New Age, mais une volonté Divine qui s’exprime de façon physique et vérifiable même si aucun de vos savants ne va donner d’information tonitruante sur ce type de changement majeur qui dérange car il est incompris de la faction caricaturalement rationaliste de vos scientifiques actuels. Prends la fameuse résonnance de Schuman, Personne ne peut contester que cette fréquence augmenter et personne ne se pose la question des conséquences de cette augmentation vibratoire de la terre dans son espace-temps ? Elle a presque doublé à ce jour ce qui modifie considérablement les paramètres pour toutes les espèces vivantes et est aussi à l’origine de votre mal-être adaptatif dans votre vie quotidienne.

    Moi : Ceci explique-t-il les morts par milliers ou plus chez de nombreuses espèces animales ?

    Oui, partiellement, votre pollution n’arrange rien, mais oui, toutes les espèces qui n’ont pas lieu de se retrouver dans le futur monde commencent à partir, à mourir de mort naturelle ou non, car peu importe : elles font la place à d’autres mode de vie qui seront plus subtils et plus adaptés. Ce phénomène s’est enclenché en 2012, non pas à une date de fin du monde, mais peu avant, dans un grand mouvement de refonte galactique dont vous êtes à la fois la vedette et le spectateur car une partie de vous regarde ce phénomène pendant qu’une partie de vous, celle qui est dense, le subit avec plus ou moins de grâce.

    Moi : y-a-t-il une date ? Un truc ?

    Non, c’est un mouvement qui opère par vagues et il n’y a pas de date car tout a été progressif pour que le tri se fasse de manière harmonieuse et sans trop de ressenti pour la population générale. Les animaux qui sont morts n’ont en général pas souffert et leur âme retourne à la conscience générale avant de trouver une meilleure manière d’occuper leur expérience de vie au sein de la matière. Ainsi certains animaux n’ont plus vocation à être élevés comme du bétail et à subir l’être humain alors qu’ils aspirent à collaborer avec vous à un autre niveau.

    Moi : OK, concrètement qu’appelle-t-on l’ascension ?

    Ce mot nous fait bien rire car il évoque des petites âmes qui s’élèvent dans la conscience, ce qui est à la fois vrai et faux. Vrai car vous vous élevez effectivement dans la conscience pour une minorité d’entre vous dont c’est l’objectif. Pendant qu’une majorité souffre et ne peut sortir de ce monde par une autre porte que la disparition, tant les ancrages dans la matière sont forts. Donc élévation oui, mais pas pour tous hélas. Croyez bien que ceux qui redoublent ne souffriront pas et retrouveront matière à exprimer qui ils sont le temps qu’ils deviennent quelqu’un d’autre. Quelqu’un qui n’aspire plus à la violence ni à dévorer ses semblables mais qui aspire au don, au partage, à la douceur et à l’harmonie au lieu de la violence, de la tyrannie et du saccage. Voilà ce qu’est l’ascension, un processus naturel de retour à l’harmonie et à la fin de l’expérienciation du Divin dans les fréquences les plus variables car il existe une multitude d’expériences du Divin dans la matière, de la plus lourde à la plus subtile.

    Moi : pourquoi est-ce faux alors ?

    Hors mis durant les périodes de refonte et de tri lorsqu’une minorité grandissante a atteint un point de non-retour au-delà duquel il n’est pas souhaitable qu’elle demeure à son niveau de fréquence, tout se fait de façon ultra progressive : un petit progrès par ci un petit progrès par là. La grande différence avec le processus actuel est qu’il se produit de façon moins subtile, mais qu’il ne correspond pas à un progrès subit et inexplicable des âmes, mais à l’arrivée d’une quote-part suffisante pour faire basculer le système vers autre chose. Une fois cette proportion atteinte, il n’y a plus de marche arrière possible : l’ancien système est voué sinon à disparition, à refonte à travers un processus que vos religions comparent à l’enfantement, douleurs comprises.

    Moi : cela a-t-il un lien avec l’apocalypse ?

    Oui, au sens, tu le sais, où l’apocalypse est la révélation des objectifs divins (et non pas de révélation nécessairement scientifique) et que ceux qui en comprennent l’urgence adhèrent à ce nouveau programme, tandis que ceux qui regrettent que leur monde ne disparaisse préfère rejoindre un autre monde similaire dans lequel ils pourront reconstruire un système peu différent, le tout grâce au processus de la mort physique. D’où le fait que la phase apocalyptique est souvent lié à des phénomènes de déluge (au sens général du terme) qui permettent un tri rapide et finalement plus indolore que si nous vous laissons aller au terme de guerres fratricides et dangereusement cruelles car la vie n’y est en aucun cas respectée et les souffrances très importantes comparées à la brutalité d’un déluge qui ré envoie chacun à sa juste place.

    Moi : Donc si je résume ascension = prise de conscience progressive = proportion d’êtres humains touchés = quand elle est suffisante, hop une petite apocalypse et voilààààà……. Ce qui ne me plait pas c’est que je ne vois pas où est le progrès pur l’humanité depuis les quelques millions d’années que nous subissons périodiquement des déluges et que finalement nous émergeons au même point de non-retour sans avoir apporté la preuve d’un quelconque progrès. Bref : en quoi cette apocalypse là sera plus progressiste que les autres précédentes (et quel cycle ????)

    Bon, tu poses plusieurs questions à la fois, la question du cycle qui n’est pas régulier et cosmique car le cosmique n’est pas régulier comme une horloge, il est animé, tout comme vous, de phases et de différences qui illustrent son progrès à lui dans l’expérience de la matière. Bref le support cosmique progresse tout comme vous, il est d’ailleurs naturel que support et supporté (l’être humain) progressent en même temps. Donc ne cherchez pas un cycle, vous allez vous auto induire en erreur, même si les calendriers témoignent d’incidents répétitifs qui sont bien répétitifs mais non réguliers.

    La seconde partie à ta réponse est que les mondes se suivent mais ne se ressemblent pas, si vous viviez à nouveau et si pouviez voir à nouveau toutes les histoires du passé tu constaterais qu’il y a bien un progrès, même si il n’est pas suivi par tous et ce sera encore le cas cette fois ci. L’ascension signifie aussi la fin de ce que vous appelez le karma pour un certain nombre d’entre vous. Il serait négatif pour eux d’insister dans cette matière alors qu’ils ont atteint un seul d’élévation de conscience suffisant pour aller visiter et expérimenter un ailleurs dans lequel ils apporteront leur pierre à eux.

    Moi : Et bien ne serait-il pas plus simple qu’ils meurent eux et non pas les autres ? Il y en aurait moins et moins de bouleversements ?

    Non, tu comptes sans la terre qui aspire elle aussi à une certaine élévation à chaque fois.

    Moi : et cette histoire de mondes parallèles et de nouvelle terre etc…. ?

    Ce sujet est complexe, il te suffit pour le moment de savoir que l’expérienciation est sans limite et qu’à chaque expérience correspond un monde ….. Mais n’envisage pas cela pour le moment, il te suffit ta peine et non celles d’autres avatars qui, de toute façon, ont chacun un sentiment d’individualité et donc ne te concernent ni toi ni les tiens en rien.

    Moi : revenons à nos moutons : comment limiter la casse ? Nous sommes pour un certain nombre épuisés et peu actifs, enclins parfois au suicide, avec un sentiment de point mort …..Quoi faire ?

     

    Chère enfant, il vous suffit de rien faire, si vous deviez faire quelque chose, ce serait le cas. L’immense fatigue est là pour vous aider à vous déconnecter de tout attachement au monde de matière et à évacuer progressivement les émotions inadéquates qui vous brouillent l’esprit. Il arrivera un moment où vous serez tout à fait détachés de votre environnement matériel, exclusivement centrés sur l’essentiel et sur l’Amour.

    Moi : pour le moment la fatigue et la démotivation fait que nous nous concentrons effectivement sur l’obligatoire, et nous mangeons……. (je suis interrompue par leur reprise)

    Et vous réfléchissez pour une part à l’avenir dont vous ne voulez pas : vous renoncez à ce monde, à ses propositions, à ses joies futiles et à ses peines sans fin, l’apocalypse est une révélation, mais aussi un renoncement, la mort est parfois préférable à une vie sans lendemains réels et surtout sans la moindre prise en compte de l’Esprit qui vous anime.

    Moi : reste une question qui me taraude : comment accepter sereinement ? Et la suite du processus ?

    Ça fait deux questions. La première est une question de choix personnel, il vous suffit d’accepter et la vie continuera avec moins de douleurs, même si vous continuez d’être fatigués. La seconde fait référence à la longueur du processus qui va maintenant durer jusqu’à votre mort physique, pour certains toute proche, pour d’autres très lointaine : le processus dure tout le temps de votre vie terrestre.

    Moi : ce n’est pas ma question, je ne saisis pas physiquement le pourquoi de cette destruction physique et sa durée dans le temps.

    Nous sommes en train de te dire que le processus est individuel, chacun le ressentira de façon personnalisée, pour certains ce sera bref et pour d’autres très longs.

    Moi : OK, mais si déluge il y a, ça va faire des tas de processus individuels qui se ressemblent ????

    Qui se ressemble s’assemble ! Chacun  sera à l’exacte place qui est la sienne et tu as pu voir que rien ne se passait de façon identique dans le monde, il y a un monde d’écart entre la vie du Syrien qui s’enfuit, celle du combattant islamiste, du financier de la city, du gros chef d’entreprise et même ta propre vie. Chacun d’entre vous est déjà un monde en représentation et chaque monde sera traité différemment.

    Moi : donc 0 hasard ?

    Non, aucun hasard, tout est contractuellement organisé, même si cela parait brouillon vu de l’extérieur ! Soyez dans la paix de la réalisation.

  • Comment communiquer avec un être de lumière, méthode et risques à prévenir

    Communiquer avec les êtres de lumière : à la portée de tous, Mais …..

    Ange 03

    De très nombreux canaux sont désormais présents sur les blogs et autres sites dédiés à l’ascension ou concept de nouvelle humanité. Et l’écriture automatique est sans doute l’un des moyens les plus directs et précis qui soit.

    Beaucoup d’entre vous pourraient sans doute s’y mettre, à plusieurs conditions toutefois, être capable de maintenir une sorte de vacuité personnelle, ne plus penser à soi-même et à ses soucis afin de devenir une sorte de support neutre qui filtre le moins possible les informations qui arrivent.

    • Le premier piège est donc notre filtre personnel
    • Le second piège est de savoir, au moins à posteriori, exercer du discernement sur la nature profonde des messages : sont-ils ou non de valeur spirituelle ou ne s’adressent-ils pas à notre égo ?
    • Le troisième piège réside dans la nature des entités qui entrent en communication avec nous : de vrais êtres de lumière ou d’affreux jojo qui vont nous induire progressivement et de façon pernicieuse en erreur pour nous rabattre sur un monde d’égocentrisme ?

    Si vous êtes en mesure, avec une relative certitude, de répondre à ces 3 items, alors vous pouvez tenter l’écriture automatique, un moyen assez fiable de laisser à nos mains une liberté que n’a peut-être pas notre mental.

    • L’ultime piège :

    Dans le temps, vous tisserez avec ces entités d’un autre monde, des rapports de proximité, ils s auront tout de vous et vous pourrez avoir l’impression d’être aidée, soutenue, reconnue. Mais faites bien attention à ce qui se passe dans votre vie durant cette période :

    Etes-vous plus heureux (se) et épanoui (e) depuis que vous communiquez avec eux ? Parce que vous lâchez prise et finalement ça ne se passe au moins pas plus mal ? Alors continuez tout en surveillant vos arrières !

    Les ennuis s’accumulent et la tension nerveuse est perceptible, chaque fois que vous leur confiez vos ennuis ils vous rassurent, mais ça continue alors qu’avant eux tout allait finalement pas si mal : alors méfiez-vous, il n’est pas certain qu’en face vous ayez les bons …… On ne compte pas les médiums qui ont une vie pourrie et malheureuse que rien ne justifie !!! Perte de conjoint, de boulot, accidents de voiture ….Et ces soi-disant êtres de lumière vous expliquent que le monde entier est contre votre magnificence ou autre connerie. Dans les faits ils sont capables de transmettre une énergie affreuse à laquelle vous avez, sans le savoir, ouvert grand la porte ! Dans ce cas coupez la communication et rompez le contrat, même si vous ne le connaissez pas.

    Il arrive que la communication se fasse avec quelqu’un qui prétend être votre grand-parent décédé ou untel (personne célèbre ou je ne sais qui que vous avez aimé, admiré). Ces êtres étant parfaitement télépathes, ils savent vous convaincre par quelques renseignements puisés à la source (chez vous) qu’ils sont bien cette personne avant de vous nuire ou de vous faire de mauvaises plaisanteries … Le Oui Ja (planche à divination) est l’outil qui provoque le plus de blagues douteuses de la part du bas-astral.

    Anecdote :

    Louis pratique le Oui-Ja et ça marche, il entre en communication avec un être qu’il croit être son grand père et qui lui raconte qu’il a été blessé à la guerre et qu’il boitait avant de mourir. Détail qui lui permet, selon lui, de l’identifier formellement. Le grand-père se répand d’abord en mots d’amour pour tout le monde et en pseudo communications spirituelles avant de lui parler d’un trésor caché à tel endroit car Louis pratiquait la chasse aux trésors. Louis s’est donc précipité et depuis, il creuserait toujours si le bon sens ne l’avait pas alerté.

    Les échanges spirituels ne résolvent pas nos problèmes matériels, ni ne prédisent l’avenir avec certitude, ni n’apportent de solution précise. Mais ils prônent toujours un éclairage positif permettant de voir les choses sous un angle d’ouverture, de progrès et d’apprentissage. Ils permettent de comprendre et d’apprendre. Néanmoins il convient de rester méfiant quant au discours de type : « ce qui t’arrive est très malheureux, mais grâce à ça tu verrais comme le monde va mieux et comme tu grandis » La justification de la souffrance est toujours suspecte ……

    Une méthode simple en 10 points essentiels :

    1. Une méthode simple et efficace ! Si vous respectez l’ensemble des préconisations ci-dessus !
    2. Mettez-vous en état de paix intérieure, de positivité et de vide (état méditatif), ou mieux, d’auto hypnose pour ceux qui connaissent (ultérieurement je vous donnerai une méthode accessible).
    3. Placez-vous devant une feuille blanche, ou mieux, un logiciel de traitement de texte, feuille également blanche en ayant pris soin de couper votre portable et vos réseaux sociaux (bip….)
    4. Demandez aux êtres de Dieu ou la Source (peu importe comment vous nommez cela) de bien vouloir vous inspirer sur un sujet à partager, un apprentissage à faire, une instruction à recevoir.
    5. Tapez le plus vite possible les réponses qui vont venir sans la moindre réflexion et sans prêter attention à la mise en forme (mots liés, fautes d’orthographes énormes et ultra nombreuses, phrases d’un seul tenant, etc..)
    6. Après quelques phrases, relisez, corrigez les fautes, et établissez votre premier diagnostic : est-ce valable, puis-je écouter cela et éventuellement le transmettre ?
    7. Continuez jusqu’à épuisement du sujet (pas de vous), la conclusion est généralement très clairement annoncée.
    8. Procédez à la mise en forme avant de relire et posez jusqu’au lendemain afin de relire encore avec moins d’enthousiasme et plus d’objectivité.
    9. Partagez si c’est 1°) Utile et 2°) Bienveillant …….
    10. Ne pratiquez que si vous êtes à peu près en paix. Les énergies basses du stress ou de la rancune/colère, peine, attirent invariablement les méchants !

    Les trucs dont il faut se méfier :

    Oui, bien entendu vous pouvez entendre Dieu en personne et d’autres l’ont fait. Mais soyez méfiant quand vous êtes en relation avec Ashtar, Dieu, Jesus, Sananda, la Vierge Marie, Les archanges (Raphaël Gabriel, Michel etc…) Kryeon, Seth et j’en passe …… Je ne remets pas en cause que cela puisse être le cas, mais c’est souvent la porte d’entrée aux plus grandes dérives ….. Alors soyez humble et personnellement j’évite de leur demander un prénom ou un nom (libre à vous).

  • L'année de la générosité - 15/12/2016

    L’année astrale, 2017 l’année de l’esprit

    Nous entendons par année astrale le fait que cette année doit tout particulièrement être dédiée à la croissance et au raffermissement de votre spiritualité. Notre canal s’inquiète du discernement nécessaire à la lecture de cet texte, mais le moyen le plus simple de vérifier si nous sommes ce que nous prétendons, des êtres lumineux tournés vers le bien est de reconnaître « l’arbre à ses fruits » et de mesurer l’impact positif de la présente quand elle raisonne en vos cœurs.

    Nous ne sommes pas à proprement parler des anges, parce que les anges sous la forme que vous imaginez n’existent pas, il s’agit la plupart du temps d’êtres plus en avant sur le plan spirituel et qui sont aptes à vous aider en vous transmettant force et communication, instruction aussi.

    Moi : comment ça ils n’existent pas ?

    Tout est question de proximité avec celui que vous appelez Dieu et que nous nommons la source de toute chose ! Plus vous vous en approchez, plus votre cœur est pur et lavé de toute dualité, ce que vous nommez parfois le péché originel et qui n’est que la marque de la matière, soit la dualité, la lourdeur de la matière.

    Non, nous n’avons pas besoin d’ailes, même si nos ailes spirituelles nous confèrent de la légèreté. Nous n’avons pas besoin d’auréole, même si notre lumineux aura pourrait faire office de …..

    Moi : je suis personnellement inquiète de ce que je ressens en 2017, à vrai dire je ne sais pas si je dois alarmer les gens et leur proposer de se protéger ou au contraire les aider à lâcher prise ?

    Tout dépend du niveau auquel tu t’adresses : est-ce le cœur, alors lâchez prise car seule l’expression de l’amour sans autre forme d’émotion ou d’inquiétude porte au progrès spirituel et à l’évasion de ce monde. Concernant les aspects matériels, il est sage de prévoir que l’avenir n’est ni rose, ni calme ni linéaire et qu’un peu de sagesse ne nuit pas à une spiritualité immatérielle.

    Moi : qu’entendez-vous par « Ni rose, ni calme, ni linéaire » ?

    Nous sommes souvent surpris, voire fâchés (si cela est possible) par le fait que vous confondes le progrès spirituel avec une sorte d’abandon matériel et le fait de se réfugier dans une grotte à méditer avec un verre d’eau et un quignon de pain. Il n’en est rien, d’abord parce que si vous ne prévoyez rien, tôt ou tard vous serez à la charge d’autrui et vous pèserez, par votre irresponsabilité, sur vos proches. Il serait plus convenable, y compris sur un plan spirituel, que vous puissiez partager vos biens que l’inverse.

    Moi : donc si je reformule, prévoir de quoi subvenir à ses besoins n’est pas nécessairement un acte égoïste et matérialiste ?

    Non, si ce n’est pas fait en privant autrui de ses droits légitimes. Bref, ne mangez pas la laine sur le dos du mouton et tout ira pour le mieux.

    Moi : Donc 2017

    Comme tu le penses si fort, nous le reformulons, 2017 est le début, le démarrage d’un nouveau cycle, même si il ne faut pas prendre la numérologie au pied de la lettre, le monde a fini de se détruire et va se reconstruire sur d’autres plans.

    Moi : qu’entendez-vous par d’autres plans ?

    Une petite proportion de l’humanité de souhaite plus vivre dans ces conditions d’égoïsme et préfère s’ouvrir à la lumière. Soit le monde s’ouvre à la lumière, soit cette proportion n’est pas suffisamment lourde pour faire peser la balance et ils vont mourir pour renaitre sur d’autres terres plus sereines.

    Moi : vous voulez dire que les gentils vont mourir ?

    Non, pas du tout, certains mourront, d’autres pas, mais chacun sera à sa juste place et les gentils auront l’occasion d’être gentils car ils co-créent un monde de gentil. Les affreux auront l’occasion d’être affreux et le monde va évoluer de façon à ce qu’ils ne se rencontrent pas.

    Moi : comment peuvent-ils ne pas se rencontrer ? Il n’y a qu’une seule terre ?

    Lorsque vous faites le choix intérieur et cohérent (c’est-à-dire avec une application immédiate et matérielle) d’une co création pacifique fondée sur le partage et l’entraide, il ne vous est plus donné d’avoir à vous battre contre les vôtres pour obtenir ce dont vous avez besoin, c’est là la vrai Foi, celle de croire en votre bonne étoile qui n’est rien d’autre ni personne d’autre que la source elle-même et nous qui vous apporterons autant d’aide que nécessaire.

    Moi : donc si nous ne cedons pas à nos pulsions agressives, nous n’avons plus à exercer notre agressivité ?

    Oui, c’est exactement cela

    Moi : mais si 2017 marque la fin de l’ancienne terre, enfin, le début du cycle du changement (si j’ai bien compris), comment pourrions-nous à la fois souffrir du changement avec tout ce qu’il implique de brutalité et de peur, sans jamais nous battre pour préserver ce que nous avons ?

    Vous n’avez pas à craindre la transition, certes certains mourront, mais ceux qui survivront devront essentiellement faire preuve d’astuce et de courage, pas se bagarrer contre d’autres humains qui sont dans la même peine qu’eux.

    Moi : Comment cela est-il possible ? La plupart de mes voisins, si ils sont dans la peine alimentaire, par exemple, seront prêts à tout pour survivre, y compris à sortir le fusil ! Une simple crise économique peut dériver gravement.

    Durant la seconde guerre mondiale, beaucoup de gens seraient presque morts de faim te n’ont agressé personne, certes le marché noir n’était pas éloquent quant à votre générosité, mais bien que ce fut grave, beaucoup ont été généreux et de nombreux enfants n’ont pas eu à se battre pour manger malgré leur fragilité. Et que dis-tu des résistants, parfois véritables héros ?

    Moi : comparez-vous la crise de 2017, si je peux l’appeler ainsi, à la seconde guerre mondiale ?

    Sur certains aspects oui, bien que le phénomène soit moins franc et direct, plus pernicieux. Une grande misère humaine sévit déjà et le monde entier manque de générosité.

    Moi : faites-vous référence aux migrants ?

    Oui et non, 90% de l’humanité peut prétendre manquer de l’essentiel, et il ne s’agit pas que des migrants, mais des pauvres de tous les pays additionnés à tous les pays pauvres …. Noyés sous la corruption et le manque de générosité.

    Moi : Donc 2017 sera l’année d’occasions pour être généreux ?

    Oui, c’est exactement cela.

  • Ovni au dessus du Jura

     

    UN OVNI DANS LE JURA

    Voici quelques photos 100% inédites d'un ovni qui m'a litteralement suivie.

    Partie de Dampierre (Jura), il était au dessus de la forêt de Chaux, arrivée à Romange (Jura), il était au-dessus de la forêt de Serre !

    La premère série de photo est sans agrandissement avec mon appareil photo et son zoom, mais en pleine nuit je trouve déjà ces photos très "rares" :

    4 photos prises à 2 secondes d'intervalle : et remarquez les 2 positions, l'une statique, l'autre en mouvement ......

    Dscf3572 Dscf3573 Dscf3574 Dscf3575

     

    Cette photo ne laisse aucun doute sur la nature non indentifiable de l'objet.

    Voici pouc comparaison la photo agrandie d'une étoire :

    Etoile grossie

    Dès que j'ai un instant de libre, je poste les 4 agrandissements afin de bien faire le point sur cet objet assez gros pour être saisi la nuit dans le ciel, assez étranger à toute autre type de photo connue. Rappel pour le discernement : OVNI veut dire Objet Volant Non Identifié, pas nécessaire extraterrestre !!!

    Voici les 4 photos précédentes agrandies :

    Ovni 01 copie Ovni 02 copie Ovni 03 Ovni 04

    Vous noterez que le ciel n'est pas étoilé et visible, mais sombre et nuageux, cet objet était donc en dessous de la couche de nuages. Les images ont été prises à 2 secondes d'interval environ et cette séquence laisse apparaitre une succession de points et de traits, comme si l'objet "télégraphiait" ou tout simplement alternait une position immobile ou en mouvement.

    Point trait Point trait : ce message contient il un SOS ? ........

  • Voyance 2017 : le monde et la France

    Année 2017 – Séance de Voyance par projection de conscience

    Préalable : La voyance n’est pas une science exacte et le destin n’est pas un chapitre clos ou fermé, il existe donc des probabilités qui ne sont rien de plus que des probabilités, même fortes. Ce que je vous livre là dépend de nombreux êtres humains et à la relecture de mes notes, j’espère sincèrement me tromper.

     

    Géopolitique :

    Je perçois un affrontement général, localisé plein sud de Moscou entre 3 mers, nous sommes en zone de Turquie/Syrie/Iran et une bombe ultra lumineuse éclate sur le point central. La mort d’un personnage lui aussi central achève de déstabiliser la région et les 3 grosses puissances économiques mondiales affrontent les forces régionales qui multiplient les actes de guérilla, mais aussi des attaques monstrueuses contre les civils. Je vois des gaz et des civils qui s’effondrent. La Chine, jusqu’ici peu présente, en profite pour balader ses armes tactiques. La Russie et les USA mènent une guerre sans merci. Et alors que tout le monde pensait Daesh vaincu, le groupe Islamique extrémiste joue sur l’effet de surprise et arrive à reconquérir des territoires ou à multiplier les attaques terroristes.

    Attentats : L’Europe semble peu touchée par les attentats, sauf l’Allemagne et la Turquie, alors que les autres pays écopent d’actes isolés.

    Russie :

    Le pays connait un hiver rigoureux et les Russes sont fatigués autant que susceptibles, Poutine prend des mesures inattendues sur le plan international pour préserver son influence. Il renverse la situation et fait l’unanimité dans son pays malgré les conditions générales austères. Ni mouvements de foule, ni émeutes : les Russes développent un esprit de fierté nationale.

    USA :

    Je n’ose pas écrire que je vois le pays vivre un désastre économique et les entreprises n’arrivent pas à se relancer. Des scènes d’émeute notamment devant la maison blanche. Trump semble susciter haine et violence, mais rien ne l’arrêtera, je perçois un caractère mégalomaniaque à peine tempéré par ses conseillers qui le craignent. Pour finir les gens se taisent aussi par peur et je vois des files d’attente devant des « institutions » de secours, soit des points mis en place par le gouvernement pour endiguer la misère galopante. Il existe une proportion de chance de l’ordre de 50% pour que Trump n’arrive pas à finir son mandat. Dans cette vision de l’avenir, il existe un mur bien réel avec l’Amérique du sud et ce mur rappelle celui de Berlin. Le monde regarde ce mur avec horreur et beaucoup ont le sentiment d’une marche arrière.

     

    Grande Bretagne :

    Nous la regardons à cause du Brexit, là aussi les anglais perdent leur self control et n’acceptent plus les conditions difficiles qui sont les leurs, je perçois de nombreux incendies. L’économie empire, j’ignore pourquoi, Y-a-t-il un Brexit en 2017 ? Je ne le perçois pas encore.

    Europe :

    Le principal foyer (incendie) est à l’Est de la Turquie. Le reste de l’Europe sert les dents en attendant les élections Françaises. Il semblerait qu’il y ait un avant/après élections Française, soit une première Europe du 1er Janvier au 30 Juin et un autre déroulement pour la seconde moitié de l’année.

    France première partie de l’année :

    Je perçois un calme relatif. Peu d’incidents.

    France Elections :

    Marine Le Pen au second tour et potentiellement gagnante. Si elle passe, ce sera à 54% environ, surfant sur la vague d’un Brexit à la Française qu’elle est la seule à proposer. Si elle ne passe pas, je perçois l'inattendu.

    La France à partir de Juin :

    La colère gronde rapidement et le gouvernement réagit avec beaucoup de dureté ! Il s’en suit un mécontentement larvé masqué par les difficultés individuelles qui en gênent l’expression.

    L’Angleterres est montrée du doigt pour l’inefficacité du Brexit dès Septembre et s’isole de l’Europe. Mais coté Allemagne, Portugal, Italie, Espagne c’est aussi difficile. L’Allemagne sert les dents et rebondit mieux grâce à une micro économie encore stable et pourvoyeuse d’emplois. Les autres pays vont de crise en crise.

    Septembre 2017 : le monde ressemble à une poudrière.

    Le Géophysique :

    Le géophysique sera sans doute difficile à affronter, peut-être même plus que la déficience du secteur économique. L’Italie continue de souffrir sous les tremblements de terre et Rome peut aller jusqu’à la destruction partielle avec évacuation du Pape.

    D’autres lignes de faille se réveillent, sur les côtes des USA, en Amérique du Sud à l’Est, en Chine, peu en Russie, en France de façon dérangeante car nous ne nous y attendons pas et estimons que ça ne peut arriver que chez les autres, ce un peu partout. Pas de destruction en France, à part quelques incidents ça et là : mais les gens commencent à se poser des questions.

    Le monde entier écope de tremblements de terre, les volcans actifs le restent, les marées sont fortes et les risques de tsunamis sont plus intenses.

    Partout on parle de fin de cycle, voire de fin du monde, mais il n’en est pas question, même si la terre se secoue fortement.

    Les incidents géophysiques permettent de retrouver une paix relative et en Septembre on reparle de paix alors que la situation paraissait gravissime. C’est en Octobre que l’on semble subir une seconde attaque géophysique brutale et touchant de très nombreux pays.

    C’est donc dans un moment de paix internationale et d’espoir que les plus gros incidents arrivent (à partir de fin 2017)

    Perturbation générale :

    Les gens souffrent de manque dès Octobre également et de nombreux systèmes de secours semblent épuisés. Curieusement ils sont solidaires et manifestent peu. Les gouvernements ont hélas le champ libre pour de nouvelles mesures à la fois liberticide et de privations matérielles.

    Ce vaut pour tous les pays du monde, mais la Russie et la Chine communiquent peu, ces 2 peuples ayant une aptitude à serrer les dents et obéir. Ils reportent leur colère sur les autres peuples et curieusement, le risque de conflit généralisé demeure important à la fin de 2017.

    Je ne perçois pas de guerre atomique généralisée ou de catastrophe d’une telle ampleur. Mais il semble exister un risque atomique localisé, notamment en Israël, aux USA et en Europe. Il n’est pas encore certain que cette probabilité se concrétise. Le risque le plus fort est pour Israël et le moins fort pour l’Europe. La bombe qui ravagerait Jérusalem partirait sans doute de l’Iran (ceci n’est pas une accusation, mais une simple perception)

    Fin de l’année :

    Le monde est à feu et à sang. Misère ou émeutes ou les 2 bien que de nombreux gouvernements choisissent la répression, voire la loi martiale. La Russie et la Chine restent calmes. La France semble touchée assez fortement alors que toute l’année elle a réussi à rester dans une relative paix sociale émaillée ça et là par des mouvements assez isolés ou de durée brève.

    La grande nouveauté 2017 réside en 3 points :

    • L’élection conjointe de Trump et Marine Le Pen avec des conséquences sociales et économiques majeures (Marine Le Pen 1 chance sur 2)
    • Une guerre qui va et vient et prend des allures internationales
    • Un « climat » géophysique désastreux dans des zones habitées

    En conclusion :

    • 2017 est habitée par la peur. La prudence serait de se préparer à un climat difficile sur tous les points et de ne pas se perdre en projets futiles.
    • A retenir : la désagréable sensation des grondements sourds de tremblements de terre.

  • Paul, une phobie scolaire cachée dans une angoisse vieille de 500 ans

    Séance d’hypnose de Paul, 45 ans, dont la fille fait une phobie scolaire.

    Problématique : Paul est un papa célibataire qui a une fille âgée de 15 ans, en pleine santé, mais victime d’une redoutable phobie scolaire. De nombreuses thérapies ont été tentées sur sa fille, toutes sans succès. Lorsqu’il vient me voir, c’est donc avec sa fille et théoriquement pour elle. Pendant la discussion de préparation, je prends le risque de proposer à Paul de travailler plutôt sur lui qui aura ainsi la force de mobiliser les ressources de sa fille. Par ailleurs je ne vois pas ce que je ferais de plus directement sur elle, étant donné qu’elle a tout tenté ou presque ……

    Avancee spirituelle 01   

    Résultat : suite à cette unique séance, La phobie scolaire cède progressivement et aux dernières nouvelles Nina avait quasiment repris un rythme scolaire normal

    Durée de la séance : 1h30 en tout et 45 minutes d’échanges préalables pour mieux comprendre

    (La procédure d’hypnose n’est pas décrite ici, certains échanges sont simplifiés par gain de temps pour préserver l’essentiel sans transcrire des heures d’échanges à visée totalement intime ou personnelle)

     

    Paul entre rapidement en transe et sa voix se modifie sensiblement !

    E (la thérapeute, Elizabeth) : Ouvre la porte et observe le monde autour de toi, que vois-tu ?

    P (Paul) : De la neige, il y en a partout, c’est la montagne

    E : Qui es-tu ? Regarde toi, tes mains, tes pieds, tes cheveux

    P : Je suis une femme, d’âge moyen, mes cheveux sont longs et je suis habillée chaudement

    E : Vois-tu d’autres personnes que toi ?

    P : Je suis seule, totalement seule, c’est très angoissant, je crois que tout le monde est mort enseveli sous la neige

    (Le sujet est très angoissé et sa respiration se fait haletante)

    E : Que s’est-il passé ?

    P : Il y a eu une avalanche, j’ai perdu tout le monde, il fait froid, c’est très difficile, je n’étais pas à la maison, lorsque je suis rentré la maison était ensevelie, toute ma famille a disparu

    E : Avance dans le temps afin que nous comprenions comment tu as vécu le reste de ta vie

    P : Je vends du pain, je suis boulangère à la ville, c’est paisible

    E : Regarde tes vêtements, de quoi as-tu l’air, essayons de voir à quel époque tu as vécu cette vie, regarde également les gens autour de toi

    P : Oh, ce sont des vêtements du moyen-âge, des drôles de chapeaux, des vêtements longs pour les femmes, la ville parait sale et pauvre, là où je vis

    E : Comment t’appelles tu dans cette vie ?

    P : Je m’appelle Jeanne

    E : Avance encore dans le temps et dis-moi ce qui se passe

    P : Je suis seule, je fais de pain, les gens sont souriants, mes clientes sont de belles dames

    E : Laisse défiler le temps et regarde si tu as de la famille proche, des enfants, des amis

    P : Je ne vois personne, que le pain, mes clients, et la solitude, j’ai eu si peur que je ne veux pas me lier, je reste dans le souvenir du froid, de ma famille perdue

    E : A présent regarde la vie de Jeanne de très loin, qu’a appris Jeanne dans cette vie ?

    P : J’ai appris que je pouvais m’en sortir et travailler pour vivre, mais j’ai eu si peur

    E : quelles ont été les conséquences de cette peur, comment est-elle reliée à la vie de Paul ?

    P : La peur de perdre les miens, ils me sont tout

    E : Cette vie est-elle comparable au point que tu pourrais craindre pour la vie des tiens ?

    P : Non, je vis en sécurité, en ville, il fait bon

    (A noter que le sujet préfère, pour des raisons de sécurité, vivre en ville et qu’il apprécie la chaleur tempérée de nos latitudes, il a donc été marqué par son expérience préalable de vie à la montagne et des suites d’une probable avalanche qui lui a pris toute sa famille)

    E : regarde vu d’en haut la vie de Jeanne et celle de Paul, quel est le lien ?

    P : Ma fille, il s’agit de Nina, j’ai si peur de la perdre que je n’ose pas la laisser partir à l’école, je la retiens pour que nous restions ensemble, toujours.

    E : qu’est-ce qui différencie les 2 situations

    P : Elles n’ont rien de commun, absolument rien

    E : Très bien ! Souhaites-tu continuer à vivre avec cette forme d’angoisse ? Que t’apporte-t-elle ?

    P : Prudence, je dois rester prudent, l’angoisse est destructrice pour ma famille

    Seconde partie de l’hypnose : La cause de la difficulté systémique de Paul et Nina a été déterminée et désormais nous allons valider la guérison de cette angoisse qui est restée là à titre archaïque (comme un vieil outil désormais inutile). Paul conservera la prudence, qui est nécessaire, le but étant de ranger ce vieil outil qu’est l’anxiété extrême transmise à son enfant.

    E : Paul, si cette angoisse était quelque chose, animal, végétal ou autre, dans ton monde intérieur, comment la verrais tu ?

    P : C’est un lion, un énorme lion qui rugit dès que je tente de bouger, sa cage est en face de moi

    E : il est donc dans une cage ?

    P : Oui, mais la cage est sur le chemin, je ne peux pas avancer

    E : Très bien, que ferais tu dans la vie de tous les jours avec un obstacle sur ta route, un obstacle qui te ferait peur ?

    P : J’appellerais à l’aide (ce que Paul n’a pas fait car il était resté sur un schéma de vie où il était totalement seul à l’issue d’une avalanche)

    E : Et que se passerait-il ?

    P : Des spécialistes viendraient ôter ce truc de mon chemin

    E : Je te propose d’appeler à l’aide ta conscience supérieure qui est capable de virer définitivement ce lion, es-tu OK ?

    P : Je suis OK

    (travail d’inductions hypnotiques non décrites)

    E : Ta conscience supérieure, ou guide spirituel personnel, ou encore ange gardien, ou quelle que soit la façon dont tu la nommes va se présenter à toi dans quelques instants, elle peut ressembler à une forme lumineuse ou à tout autre chose de ton choix, mais tu vas la reconnaître et sa venue va te causer une grande joie.

    P : Je perçois une très belle lumière blanche, très apaisante

    E : Tu la remercies d’être venue, demande lui comment elle souhaite que nous l’appelions ?

    P : Yalta, j’entends le mot Yalta

    E : Bien ! Yalta, veux-tu aider à ôter ce lion ?

    P : Oui

    E : Comment vas-tu faire ?

    P : Il n’a rien à faire ici, je vais l’emmener au pays des souvenirs

    E : Fais-le et dis-moi quand tu as fini

    P : Yalta s’en va et emmène le lion avec une laisse, ça y est : le chemin est libre

    E : Très bien ! Avance sur le chemin, disons de quelques moi et dis-moi ce que tu perçois

    P : Oh, je vois Nina avec des amies, elle fume, ce n’est pas bien, mais elle est à l’école, moi je suis au bureau et je sifflote en travaillant, je vais bien, je me sens libéré

    E : Très bien ! Avance à présent de quelques années et dis-moi ce que tu perçois

    P : Oh je suis Papy, je tiens mon petit-fils dans mes bras, Nina est à coté, il y a un autre homme aussi. Nina a bonne mine. C’est si beau, sauf mon chien, le chien n’est plus là

    E : Veux-tu savoir où est le chien ?

    P : Non, je pense que c’est dans longtemps, il est parti

    E : cette situation te convient-elle ?

    P : Oui, je sens que toute la famille est libérée de ce lion. Tout est bien ainsi

    Fin de séance : Nous avons stoppé le travail d’hypnose à ce moment. Par la suite Nina a donc repris rapidement une scolarité normale sous l’impulsion de son père dont le trouble anxieux était bien à l’origine de la phobie scolaire de sa fille. Comme c’est souvent le cas, l’origine ne se trouvait pas dans cette vie-là, mais bien plus loin dans le passé.

  • Myriam, réincarnation et épuration

    Dans cette séance, le sujet, Myriam, fait l'expérience de sa propre relation au DIvin et de sa capacité à étendre la lumière en elle et autour d'elle. Nous en profitons pour faire un voyage entre 2 vies et recueillir de l'information

    Séance d’hypnose de Myriam, 18 ans, victime de terreurs nocturnes.

    Paradis myriam 01

    Problématique : Myriam fait, presque chaque nuit, des cauchemars terrifiants de sombres ombres qui envahissent sa chambre et la menace. Elle hurle et, malgré ses 18 ans, doit se réfugier dans la chambre de sa mère à coté.

    Résultat : suite à cette unique séance, les « démons » ont disparu, les cauchemars ont cessé et la sérénité nocturne s’est réinstallée

    Durée de la séance : 1h45 en tout

    (la procédure d’hypnose n’est pas décrite ici)

     

    Myriam est agitée, et commence à pleurer, la peur la gagne en replongeant dans ce souvenir désagréable. Ensemble nous mettons en place une procédure de « sécurisation » et je l’accompagne dans son voyage pour plus de paix.

    E (la thérapeute, Elizabeth) : Que vois-tu

    M (Myriam) : du noir, tout est noir, c’est effrayant, des ombres mouvantes, il y en a beaucoup

    E : que font-elles ?

    M : rien, elles sont juste là

    E : Bien, tu vas leur demander qui elles sont et ce qu’elles veulent

    M : elles refusent de répondre, mais elles sont tout autour de moi

    E : N’oublie pas que tu as un bouclier de lumière et qu’elles ne peuvent pas t’approcher, regarde leur forme, de quelle matière elles sont constituées

    M : Ce sont des ombres, sans matière, juste une sorte de voile noir

    E : Touche les avec ta main de lumière et demande leur de quel droit elles occupent ta sphère énergétique

    M : Quand j’approche ma main, elles s’enfuient

    E : Bien, tu voies que tu es bien plus forte qu’elles ! A présent ressens ta propre lumière autour et à l’intérieur de toi, et, sur une échelle de 0 à 100, dis-moi à quelle fréquence vibre ta lumière

    M : 60

    E : Bien, à présent tu vas augmenter ta fréquence, elle n’est pas limitée, et ressentir ce que cela t’apporte (les inductions hypnotiques ne sont pas rapportées ici par écrit)

    M : Mmmmmm 80, 85

    E : que ressens-tu ?

    M : Je me sens bien, plus légère, j’ai l’impression de flotter

    E : A présent que sont devenues les entités noires et brumeuses

    M : Elles s’éloignent, sont plus petites

    E : Souhaites tu t’en débarrasser ?

    M : Oui, elles partent, ça devient lumineux ici

    (Ici le sujet fait le « travail » tout seul et sa seule lumière chasse l’ombre ou la transforme)

    E : Veux-tu encore augmenter ta propre lumière ? Tu es libre de le faire

    M : Oui, à présent je suis à 90, mon Dieu, je me sens si bien, ici tout est lumineux

    E : Bien ! A présent tu es en mesure de créer un jardin qui te ressemble, un jardin de lumière qui est et restera ta véritable demeure à chaque fois que tu vas dormir ou te reposer.

    (Inductions hypnotiques ……)

    Myriam raconte en mots simples, sensations, couleurs, odeurs et formes un paysage superbe et serein. Pour d’autres ce pourrait être une maison, une église, etc…… Peu importe la forme proposée, c’est la fréquence vibratoire qui importe. Mais plus cette fréquence est élevée et plus les mots qui s’y rapportent seront simples : lumière, paix, sérénité, joie, Divin etc….

    E : Myriam, comment te sens tu à présent par rapport aux formes sombres qui rodaient autour de toi la nuit ?

    M : Seraine, elles ne peuvent plus rien contre moi, je me sens protégée

    E : qui te protège ?

    M : Moi-même, je me suis juste souvenue de qui j’étais

    E : qui es-tu

    M : Je suis aussi lumière, pas seulement un corps physique

     

    Seconde partie de la séance : Myriam fait un saut entre deux vies pour comprendre d’où elle vient et ce qu’elle est venue faire/apprendre dans cette vie

    (inductions hypnotiques)

    E : que vois-tu, ressens-tu, entends-tu ? A présent

    M : Je suis seule, il n’y a rien

    E : Bien ! Tu vas, à présent, faire appel à une partie de toi-même qui vit et reste dans la lumière afin qu’elle te montre le chemin

    (inductions)

    M : C’est un être blanc, il n’a pas de forme

    E : Demande lui qui il est

    M : il répond qu’il est l’esprit, mais c’est plus une image, il n’y a pas de mot, Oui, il projète des images

    E : que vois-tu (depuis le début de la séance, je m’aperçois que tout est très visuel et kinesthésique chez Myriam, je n’aurais donc pas d’échange verbal avec « l’Esprit »)

    M : Je vois Moi et pas moi, Oooh, je suis la mère de mon grand-père

    E : D’accord, saisis les informations, combien d’enfant as-tu eu dans cette vie et qu’as-tu fait ?

    M : C’était difficile, je vois des images de guerre, de pauvreté, j’ai eu 2 enfants, mais il n’en reste qu’un (par la suite Myriam va questionner son grand-père et s’apercevoir qu’il n’était effectivement pas fils unique, mais qu’il avait eu 1 frère mort très jeune après-guerre)

    E : quel était le but de cette vie ?

    M : L’amour, la gestion de mes émotions humaines en période de crise, cette vie a été difficile

    E : Analyse la situation mais vue en compagnie de l’Esprit, cette vie est terminée

    M : Oh non, ce n’est pas fini, je dois gérer mes émotions, mais la force de l’amour est si grande que je vais pouvoir soigner les gens par l’esprit, par la parole

    E : Tu veux dire que c’est ta vie future qui va être consacrée à cela ?

    M : Oui, je vais soigner les gens par la parole ( Myriam se demandait si elle voulait être psychologue ou professeur d’histoire)

    E : Reste en compagnie de l’Esprit, demande lui tout ce que tu dois réaliser/apprendre

    M : Oh mon Dieu, je dois aider ma mère, je suis venue pour réparer, aider ma mère, aider à aider, prendre en charge

    E : prendre en charge quoi ou qui ?

    M : Aider les gens, j’ai une image de temps difficiles, les gens ont faim, ils sont malheureux, nous devons les soutenir, les aider, avec notre force et notre préparation

    E : Quelle période difficile, Où et quand ?

    M : Là, le monde, cette année, maintenant, mais L’esprit me dit 20 ans, 20 années avant un monde meilleur

    E : tu veux dire que le monde prépare une crise ?

    M : là, 2017, la crise est là

    E : Comment se manifeste-t-elle ?

    M : Les gens ici sont inquiets, malheureux, je vois le feu …..

    (Myriam est à présent en transe profonde, mais son corps montre des signes d’angoisse, je vais donc la ramener à la paix de l’esprit et à sa mission avant de clore la séance qui est déjà en route depuis 90 minutes)

    E : A présent demande à l’esprit de te montrer du doigt les cadeaux de la vie, la force et la lumière, afin de les ramener avec toi

    M : Maman a besoin de moi, je sens qu’à nous deux et avec notre famille et amies nous sommes fortes, je vois un groupe de femmes et d’hommes, ce groupe s’agrandit, nous avons de la joie à être ensemble, nous partageons ce que nous avons.

    Fin de la séance : Myriam revient à elle et « redescend sur terre », elle est rassurée et nous faisons le point sur cette fameuse gestion de ses émotions qui semble une priorité. Elle n’aura plus, depuis l’ors, aucun cauchemar !

    .

  • Ouverture du site d'Elizabeth

    • Par egaia
    • Le 11/01/2017

    Allez, je crée un site pour participer au grand mouvement de révélation en cours, être Soi, comprendre ses proches, aller avec plus de sérénité vers l'avenir ...... Tout un programme auquel je vous invite pour mieux apréhender votre Vie et celle de ceux que vous aimez