L'électricité : Paniquer ou Prévoir ?

  • Le 22/02/2024
  • 0 commentaire

Chers tous,

et voilà, c'est reparti pour le discours anxiogène et dévastateur avec les malades sous respirateur en train d'agonier lentement .....

Putôt que de paniquer, il vaudrait mieux se préparer. De toute façon, ça fait 2 ans que j'en parle : c'est inévitable ! Parce que l'énergie manque d'une façon ou d'une autre, et que nos besoins augmentent de façon exponentielle. Considérons cela comme une sorte de répétition.

Fut un temps, où certains de mes amis se moquaient de moi (derrière mon dos), traitant mes visions de folie. La folie s'en est venue hélas. Et je me reproche parfois d 'être optimiste.

 

Dans quels domaines 

  • Se chauffer
  • Chauffer l'eau
  • Faire la cuisine
  • Eclairer
  • Charger les petits appareils
  • Tenir en route les équipements obligatoires ( du congélateur au respirateur)
  • Wifi, alarmes, caméras, fermeture ou ouverture des volets non solaires

          Mais aussi, en cas d'arrêt total (ces systèmes sont tous archi sécurisés par des systèmes indépendants)

  • Amener l'eau courante
  • Communiquer en 4G
  • Gestion des égoûts

La réalité du besoin

  • Se chauffer (50% du temps suffit à tenir un habitat)
  • Se laver
  • Faire la cuisine 3 fois par jour
  • S'éclairer environ et maximum 12 heures par jour, dans les faits et vu que nous dormons pour part, c'est plutôt 4 heures par jour
  • Charger les petits appareils : 2 heures maxi par jour
  • Tenir en route les congélos : 12 heures par jour
  • Monter et fermer les volets (2 fois 10 minutes)
  • Wifi, alarmes, caméras, effectivement, 100% dépendant du jus
  • Et à savoir que tous les secteurs vitaux (acheminement de l'eau) sont doublés, voire triplés normalement

En clair : 1 fois ou 2 fois 2 heures par jour n'ont pas de vraie importance. Quasi aucune. Il faut le dire tout de même. J'ai vécu (à cause de mes travaux) pendant 1 mois et demi avec 1 ligne pour sauver ce qui pouvait (1 rallonge en 2,5), et franchement, ça n'a pas été une catastrophe, avec le poêle à bois bien entendu.

Relativisez donc ces annonces tonitruantes.

Comment se passent des pannes de 2 heures, même 2 fois par jour

  • La maison chute de 1, maxi 2 degrés, (quelle que soit la chaudière, pellets, pompe etc..., elle ne se met pas en route) - Il n'y a que le poêle sans circulateur
  • Le ballon d'eau chaude reste chaud
  • Votre portable est en général chargé
  • Les congélos ne bougent pas
  • Les volets non plus, pas de chance si vous ne les avez pas ouverts/fermés quand c'était possible
  • Netflix est en panne durant la panne :) on devrait survivre
  • Le sanibroyeur est en panne : popo ailleurs
  • L'alarme tient le coup, mais ne transmet pas les données en cas de télésurveillance
  • Le travail via internet est coupé
  • La lumière est coupée durant la panne, ce qui n'est pas grave en plein jour
  • C'est déjà moins grave, même si on avait 2 fois 2 heures de délestage

Le problème des respirateurs artificiels

Il faut (presque) relativiser, la plupart du temps et hors hôpital, les gens ne sont pas sous respirateur, mais sous oxygène. Car pour des raisons x, y et z, ils ne maintiennent pas leur saturation. Un arrêt de 2 heures ne devrait pas changer la donne. Les gens sous véritable respirateur sont en soins intensifs, parfois peut-être en HAD (Hospitalisation à domicile). Il y a sans doute peu de cas sur le territoire, de gens en HàD et Respirateur. Et pour ceux qui rêvaient qu'on allait épargner tout un quartier pour une personne, je vous rappelle que durant la phase dure du Covid, on exécutait les petits vieux au Rivotril .... 

Le souci des respirateurs est donc un non problème dans la mesure où ils sont prévenus et déplacés.

Un souci moins prévu par contre

  • Les boulangeries : Ouille .... groupe ou arrêt.
  • Les entreprises diverses et variées ..... groupe ou arrêt
  • Les acteurs de la grande distribution ont équipé les magasins de groupes. Pas pour tous. Les enseignes de taille petite à moyenne pourraient se trouver contraints de fermer (plus de caisses, plus de congélo, donc à maintenir fermés, plus de lumière, plus de caméras etc....)
  • Les usines sont toutes équipées, en général, d'un groupe indépendant

Soyons factuels : 2 heures par mois, ce n'est rien - 2 heures par semaine, c'est un souci économique de plus - 2 heures par jour, c'est un problème grave avec des conséquences importantes sur de nombreux plans.

En tant que voyante, pour le moment, je ne sens pas d'arrêts prolongés, sauf dans certaines zones accidentées par le climat ou la géologie. Je sens bien ces arrêts de quelques heures, et pas tous les jours. par contre, ce n'est que le début d'une vaste crise dans laquelle être prévoyant me semble nécessaire.

Comment prévoir un avenir avec peu d'électricité

Chauffage : pour les pannes courtes (quelques heures à quelques jours), un chauffage d'appoint de type poêle à pétrole suffit. Pour les pannes longues, voire la pénurie, un poêle à bois est idéal (c'est ainsi que je me chauffe)

Eclairage : pour les déplacements, et le bricolage nocturne, ou la surveillance, de bonnes frontales (voir chez Décathlon) à batteries. Pour les repas, soyons romantiques, bougies ! Ou petits éclairages de camping chargés au solaire pendant le jour (attention, pendant l'hiver et sous nos latitudes, c'est compliqué)

Lavage : gant de toilette, et 1 casserole d'eau chaude. (lavage du linge à la main)

Eau chaude : camping gaz ou poêle à bois

Cuisine : idem ..... Prévoyez des cuissons courtes si possible et faites tremper le riz ou les haricots secs depuis la veille

Popo pipi : si vous avez un sanibroyeur, vous êtes dans la m***e. Prévoyez des toilettes sèches, idem pour les "micro stations" électriques ..... (fosses sceptiques nouvelle norme)

Volets électriques non solaires : pas de chance .....

4G : pour quelques heures, ce n'est pas un souci. Pour plus, prévoir une batterie de secours pour le portable, solaire si possible

Congélos : moins de 12 heures ça le fait très bien, plus de 12 heures il vous faut un groupe. Après quoi, il faut mettre les viandes au saloir et les légumes en conserve (prévoir du sel et des récipients)

Le groupe électrogène : je suis pour, mais beaucoup s'inscrivent en faux. Ca rend bien service et je m'en suis servie à l'occasion d'une grosse panne de 3 jours dans le Jura. Prévoir le fait que c'est bruyant et qu'il vaut mieux partager avec ses voisins (tirer un câble pour que chacun sauve son congèle ou son poêle à pellet) si la puissance est suffisante. Un usage modéré, 12 heures par jour pour les congélos, ou quelques heures pour tout le reste, résoud bien des problèmes. La cuisson électrique restera difficile, la pompe à chaleur également. Attention, les ordis n'aiment pas le jus irrégulier. Je vous oriente vers cet article très complet : http://survivreauchaos.blogspot.com/2022/01/le-groupe-electrogene-pour-le.html

Acheter tout ça ?

Là maintenant, c'est difficile, autant vous dire que les magasins sont dévalisés. Vous trouveriez tout, mais au prix fort. Travailler l'autonomie ne se fait pas en quelques jours. Mais ce que vous pouvez faire par contre, c'est trouver quelques bougies et lampes frontales, ainsi qu'un petit poêle à pétrole, camping gaz et cartouches de rechange.

Pour cet hiver, ça devrait suffire ! Mais prenez soin, de vérifier, lister tous vos besoins chez vous : anticipez !

Mais le problème est loin d'être simple dans le temps, donc réfléchissez y à nouveau à la belle saison, lorsque les prix vont redevenir normaux.

Une fois de plus, c'est en ville que le problème risque d'être le plus crucial : difficile d'avoir un poêle à bois, difficile de se faire livrer du bois, difficile de faire fonctionner un groupe.

Un avenir sans électricité ?

Non. en tant que voyante, je suis formelle. L'énergie finira par revenir, libre et abondante à terme.

La crise que nous traversons n'est pas définitive. Mais elle peut avoir de lourdes conséquences. Viendra un temps, même si non durable, où l'énergie manquera durement. Je vous invite donc à prendre des précautions et à travailler votre autonomie (pas que sur ce point d'ailleurs).

Une explosion nucléaire dans la stratosphère pourrait créer un IEM. Imaginez alors que tout s'arrête ..... depuis la pompe à essence, jusqu'aux communications téléphoniques, en passant par l'eau potable. Un jour nous serons confrontés à cela aussi. Notre dépendance est donc à regarder avec attention .....

Le danger du gaz et des bougies

Tous les ans, il y a des incendies dus à des bougies ..... La bougie chauffe incroyablement fort sur une hauteur à vérifier au cas par cas ! Une bougie sur une étagère en bois est donc une hérésie. Le camping gaz n'est dangereux que parce que souvent accessible au niveau de la flamme. Ou bien placé pour tomber .....

Quant au feu improvisé et au mauvais pôele non vérifié : attention aux intoxications au monoxyde de carbone.

Il va donc falloir des tonnes d'attention, surtout si vous avez des enfants ou des adultes peu conscients ou non préparés.

En conclusion

Les états sont de moins en moins providentiels. BIentôt la consommation fera l'objet d'une surveillance constante. Le droit de consommer sera un privilège, peut-être réservé à des personnes dûment pucées/vaccinées/bénies (par quoi ?). C'est ce vers quoi nous cheminons. Il s'agit de mon sentiment intense en tant que voyante.

Un jour proche viendra où les états seront l'ennemi déclaré d'un humain qu'ils estimeront en surnombre.

A partir de là, il vous faut compter sur vous-même et savoir que nos enfants auront besoin qu'on les soutienne.

Nous n'avons pas fini de voyager  dans ce monde de fous. Mais ce voyage est aussi une belle expérience qui nous permet de créer/penser le monde de demain. Je veux donc bien apprendre à revoir mon mode de vie, si cela permet à mes enfants de créer un monde meilleur et plus éthique. Peut-être même qu'à l'issue, les vraies valeurs d'Amour et de Partage, prendront les premières places d'un podium d'exception. Et si nous le voulons, nous y arriverons !!!

Note : mon article n'est pas exhaustif, vous completerez les recettes et autres bonnes infos dans le forum :)

Je vous embrasse

Elizabeth

 

Délestages;pénuries;fin d'un temps

Ajouter un commentaire