Krach boursier;grandes tribulation;troubles civils

  • Cétoutpourri : l'éditorial de la voyante survivaliste

    • Le 20/03/2023

    Chers tous,

    Les choses se déroulent hélas comme pré-vu :

    1°) Difficile d'emprunter pour acheter un bien immobilier à défaut d'avoir de sérieux capitaux en liquidités

    2°) Les troubles civils s'installent au printemps et le gouvernement risque de sauter, nous allons sans doute assister à un remaniement

    3°) La faillite de la SVB fait contagion relative et pas mal de banques de second ordre sont en train de lacher. Pour le premier ordre, ils vont sans doute les rattraper .... Mais nous assistons à  un exercice strictement virtuel : il n'y a plus de sous, on met en route la fabrique à la cave, oups à la banque centrale.

     

    Bien entendu, ces phénomènes de blocage vont engendrer quelques pénuries (pour moi non durables) courtes, mais qui risquent de se répéter ..... Bien qu'on ne parle pas de "bank run" pour l'instant (soit la prise d'assaut des banques par les petits épargnants qui viennent vider leur compte), il est probable que le processus est amorcé, malgré tous les efforts de communication pour rassurer les mougeons.

    Ma toute première vision des grandes tribulation et des 3 jours (2008) démarrait par la fermeture stratégique des bourses (je voyais New-York fermée), et par une réunion dans le bureau ovale, avec Obama en réflexion profonde. Depuis, je me suis dit 1000 fois que mon cerveau avait mis Obama à défaut du futur président, et bien non : il semblerait bien que Obama se cache pour tirer les ficelles derrière Papy Biden, qui nous la joue ralentissement cérébral au rythme de l'orchestre du Titanic.

    Alors oui, si ils ne veulent pas que le système complet s'effondre (et sur ce point ils ont raison, les conséquences seraient au-delà de Mad Max), il faudra sans doute qu'ils bouclent les cours pour que le grand capitalisme ne se retrouve pas dépoilé et à l'arrêt. Un stop d'urgence complet des flux financiers serait dramatique et sincèrement, en tant que voyante, je n'y crois pas à grande échelle (possible, mais sur de très courtes périodes).

    Ce que je ne vous ai peut-être pas encore raconté, c'est que je me suis mise à fréquenter le site de Pierre Templar (Survivre au chaos) et à peaufiner mon autonomie rurale, à la suite de ces visions. Aujourd'hui, dire qu'on est survivaliste est l'équivalent de prononcer un gros mot en classe maternelle (il vaut mieux s'y ballader avec une plume dans le cul, c'est mieux perçu) ! Pourtant, vouloir survivre, me semble vraiment légitime (et toute autre définition tendant à dire que ces gens là sont des fous furieux qui collectionnent les boites de conserves, gardées avec des mines anti-personnelles :), est une abérration ) !

    Je veux survivre, non pas que je ne veuille pas mourir, mais de mort légitime ! Je veux surtout aider mes enfants, produire pour elles (j'ai 2 filles) de bons légumes frais, des fruits et un peu de viande. Je préfère aussi être celle qui tend la main à des amis ou des voisins, que celle qui envisage de cambrioler un supermarché pour récupérer des boites de raviolis (voir la fameuse série sur l'effondrement, très réaliste). Hier soir, ma fille (étudiante) est repartie de la maison avec 10 kilos de légumes à congeler ou garder congelés, ça de moins en courses à faire, et surtout, elle n'aura pas à aller au centre ville, qui commence à être chaud ..... 

    Depuis Pierre Templar, le survivalisme s'est parfois rebatisé "collapsologie" sous la direction de Yves Cochet (ce mec a quand même géré l'assemblée nationale, quand elle avait un sens). Yves Cochet (vous retrouverez sans doute la vidéo assez facilement) a tout de même mis en lecture publique une vidéo de sa propriété "collapsologue" : panneaux photo-voltaiques, puits, bois assez vaste pour faire son affouage, cheval de labour, calèche, etc..... Le tout sous couvert de bon sens rural et de plaisir de vivre. Je ne vous dis pas que nous allons retourner vivre chez les Amish ! Mais visiblement, Yves Cochet ne s'est pas arrêté à la théorie.

    Puis il y a eu Pablo Servigne, planqué derrière le rapport du GIEC. Depuis, on a tenté par tous les moyens de nous raconter que ce rapport catastrophique était, à l'instar des théories sur le réchauffement, un débat d'experts de pacotille. Pourtant le fait est là ..... l'abondance s'enfuit. On peut toujours dire qu'il s'agit d'un chaos contrôlé et installé pour détruire la culture occidentale, mais la terre vit à crédit et si tous ses habitants consommaient comme nous, ce serait la fin des haricots. Donc, justifié ou non, les dirigeants de l'ombre ont décidé de nous mettre en pénurie.

    Les désordres sociaux du peuple en colère, finiront par faire des morts. Il y aura du sang sur les trottoirs et les pavés. Sans parler de guerre civile, car le peuple Français est désarmé au propre et au figuré. Sa résilience a longuement été rabattue à coup de Netflix et de Mac'Do. Non ce n'est pas exact pour tous, bien entendu, mais nous, les Occidentaux grassouillets qui luttons de prime abord contre le cholestérol et les trigyclérides, avons pris la détestable habitude de croire en l'état généreux. Les révolutionnaires de 68 sont vieux et fatigués, parfois armés d'une hanche en titane, voire 2. Nos enfants sont en trainde se demander parfois si ils sont une fille, un garçon, ou une chèvre ..... 75% des mariages vont au divorce en France et la cellule familiale est explosée.

    Dans l'église du Village, le curé n'a plus sa bonne et l'Eglise a même viré le curé et loué sa cure à une famille du coin. Et comme un malheur n'arrive jamais seul, les scandales pédophiles succèdent aux scandales politiques, faisant de l'homme en soutane, une sorte de potentiel pervers qui violerait nos gosses, au lieu de leur faire le cathéchisme - d'ailleurs sans doute bientôt interdit, au titre de la laïcité d'un état qui peine à exiger que les filles se dévoilent à l'école.

    Non je n'ai rien contre aucune religion, ni le voile, mais en République, il me semblait qu'il fallait montrer son visage ..... Le tout pendant que le pape signe des accords historiques pour créer le premier lieu de culte collectif Chrétien et Islamique.

    Bref, ça part en couilles. Même si il est parfois de bon ton de se les faire retirer. Pour aller raconter des histoires aux gosses en école primaire.

    Je ne suis pas non plus transphobe. Chacun fait ce qu'il veut avec son corps : y compris pour le droit de refuser un put*** de vaccin ! Mais expliquer à une lentille qu'elle est un petit pois (ou l'inverse), c'est encore destructurer un peu plus ce qu'il nous reste de société. Les dégâts cérébraux des outils de communications actuels, sur les enfants et les adolescents, dont la structure cérébrale n'est pas encore définitive, seront énormes.

    Aujourd'hui d'ailleurs, plusieurs études sur l'application Tic-tok, prouvent qu'un usage abusif est non seulement addictif, mais qu'il fait chuter le QI.

    Je suis donc devenue survivaliste (apaisée et non violente), pour la survie de la liberté de disposer de soi-même, de s'exprimer, de cultiver ses petits pois et de faire en sorte que le poêle à bois soit ramoné bien à l'heure pour que la maisonnée soit chaleureuse en hiver. Et surtout pour que tout cela perdure. 

    Vu ce que je vois, je vous conseille dèsà présent de faire de la collapsologie de base : prenez vos précautions, évitez les lieux à risque, retirez quelques espèces, prévoyez un jerricane de carburant etc..... Prenez pour vous, et un peu plus pour l'entraide, sans laquelle nous ne serions plus les enfants du Divin.

    Grosses biz depuis mon Jura :)

    Elizabeth