Autonomie Alimentaire : rumeurs et humeurs

  • Par egaia
  • Le 06/01/2024

Chers Tous,

Un billet d'humeur qui fait suite à la volonté affichée du journal le courrier des stratèges, de proposer des vidéos traitant du sujet de l'autonomie alimentaire.

Un billet important à l'heure où nous vivons la dégénerescence sociétale et le syndrome du légume frais à 5 euros le kilo ! Alors suivez le guide des calculs.

Lien de la dernière vidéo : https://lecourrierdesstrateges.fr/2023/12/21/lautonomie-alimentaire-pour-un-couple-avec-12m%c2%b2-de-potager-cest-possible-voici-comment/

Voici l'image associée : (belle image, effectivement)

L’autonomie alimentaire pour un couple avec 12m² de potager ? c’est possible, voici comment

Je vous invite à découvrir l'article, la vidéo et l'esprit de la chose.

Evidence que la volonté gouvernementale, désormais actée de détruire la population rurale, la propriété, l'autonomie, puis l'agriculture sous sa forme actuelle ..... Donc, dans un premier temps (il s'agit de la seconde vidéo du courrier des st.) je me réjouis de voir un média quasi alternatif défendre le truc.

Et après il se passera quoi : clairement, si on ne fait rien, on va finir par trouver les rayons vides.

D'ailleurs, toujours dans l'esprit de la chose, voici une photo du dirigeant, Eric Verhaeghe

Éric Verhaeghe commente sa garde à vue : « C’est une tentative d ...

Le mec sympa, mature, cultivé, habillé cool .... C'est trop cool de voir des gens comme ça s'intéresser à l'autonomie alimentaire.

Voici qui il était avant de se refaire une beauté : 

Éric Verhaeghe

Des yeux malins, certes. Mais c'est un ex haut fonctionnaire, qui a fait le lycée Henri IV et l'ENA, avant de prendre différents postes à responsabilités, notamment pour la sécurité sociale et au nom du Medef. Vous trouverez une fiche détaillée sur wikipedia, où il défend des origines modestes (comme nous tous) à la seconde génération. 

Bref, le petit prince de la sphère conspi a tout de même de jolies origines dans la sphère des élites.

Bref, revenons à nos moutons. sur 12 m² .....

Il existe aujourd'hui, une véritable lutte légale (légiférée) contre le concept d'autonomie. Une lutte qui va loin, jusqu'à l'interdiction d'utiliser l'eau de pluie pour un usage domestique. Je pourrais vous en dire long aussi sur les soi-disant primes pour les pompes à chaleur et les panneaux photovoltaïque, Et Merci Marc, si Sophie et toi n'aviez pas été là .... je ne m'en sortais pas de cette histoire.

Mais revenons à nos moutons .... Bêêêêê surtout les Français, dont on disait qu'ils allaient se rebêêêêller en premier. Bah non, allez plutôt voir en Allemagne.

Le CdS publie une première vidéo d'un agriculteur maraicher qui conspue la permaculture. Pourquoi pas, il n'a pas tort, la perma ne concerne pas une activité professionnelle mécanisée. Tout au plus on peut s'en inspirer et prendre quelques trucs super, mais pas tout le modèle. Dès que l'on va commencer à travailler le volume sur la surface, avec une obligation de productivité linéarisée et un contrainte de rentabilité, avec la nécessité absolue de faire de l'ultra diversité : la perma, c'est mort. Parce que la perma, c'est avant tout utiliser son sol pour ce qu'il est, et non pour ce que l'on voudrait qu'il soit. Donc, chez moi, je ne fais pas de patates douces, car mon sol est ultra argileux.

Jusque là, et malgré le peu d'intérêt de la dite vidéo (à trouver sur l'echelle de jacob), j'applaudis.

Puis, seconde bonne surprise, je trouve ça sur le c.des st.

"Pour vous aider à réaliser votre autonomie alimentaire, le Courrier a demandé à Frédéric Cadiou, auteur d'un livre sur le sujet, de réaliser une série hebdomadaire pour la constitution de votre potager." voici le lien https://lecourrierdesstrateges.fr/?s=autonomie+alimentaire

J'applaudis une seconde fois, l'idée d'un potager de secession

Ceci dit, autant ne rien vous cacher, bosser son autonomie alimentaire, c'est une grosse quantité de travail qui dépasse de loin le concept de Sécession ..... Bref

Sauf que si vous cliquez s ur le lien, l'affaire a disparu. 404 que ça marque ..... Idem pour la page contact d'ailleurs. 

Puis vient l'affaire des 12 m². Premier réflexe je pratique le Zappe-end-klik ...

C'est vrai que ses 12 m² pédagogiques (voir première photo), sont superbes ......

Et tout d'un coup, je réalise que chez moi (8000 m²), je pourrais nourrir quasi 600 personnes : waooooooh ! Là faut bien que je le dise, c'est comme si j'avais vu la vierge, en écoutant la gente dame souriante.

Le pire étant qu'elle vend ses formations (car on ne sait rien de sa méthode miracle) comme étant novatrices, et apportant l'autonomie alimentaire, en cultivant 365 sur 365 ses adorables carrés. Et viennent les commentaires sympas : j'ai suivi sa formation, c'est si beau, si abondant etc.... j'ai mis des fleurs, c'est bôôô, etc...

C'est que vraiment,  Eric Verhaeghe nous prend pour des cruches absolues, mais alors complètes. Et lorsqu'on parle d'opposition contrôlée, je pense qu'on en a un exemple absolu.  Je finis par kraker et faire un commentaire correct, mais peu plaisant. Qui a disparu le lendemain. Contrôle de l 'image ..... L'image, toujours elle, fut-elle d'Epinal ....

Revenons à notre histoire d'autonomie. Si vous cultivez 12 m² sans précautions, toute l'année, 365 sur 365, comme un maraicher pro, votre terre va s'épuiser, sauf si vous ajoutez au choix :

  • Des intrants
  • Des engrais (un type d'intrant)
  • Du terreau

Alors que peut-on produire sur 12 m2 à l'année : si on donne à cette gente dame, les résultats optimisés d'une culture industrielle mécanisée et sous perfusion totale (c'est à dire un rendement max qui détruit la terre) on va avoir au choix, et par exemple

  • Entre 52 et 60 kilos de tomates ou pommes de terre  (pas les 2, 2 solénacées quasi cultivées à la même époque car gélives)
  • Et 84 kilos de choux hivernaux par exemple

Soit, en prenant des types de légumes nourrissants et en estimant qu'on a franchement optimisé la quantité (si on varie, on obtiendra des chiffres moins importants, donc je pars du principe qu'on fait une groooossse quantité pour pouvoir manger) : 140 kilos de légumes à l'année (si on a pas le moindre souci, mais partons du principe qu'on a pas le moindre souci) :

Bon, maintenant passons aux calculs d'apothicaire (vu que les médocs sont de moins en moins là, on peut au moins faire les maths) pour voir les calories fabriquées :

  • Patates : 76 Kcal aux 100 grammes
  • Choux : 30 ...

Et on est ok sur le principe que dans un jardin potager, on produit des légumes qui font des calories, et d'autres moins.

Soit une moyenne de 50 Kcal aux 100 grammes (à la louche), sachant qu'il nous en faut entre 1600 et 2500 pour vivre (1600 femme de 50 ans sédentaire, 2500 homme en activité)

Nous avons donc produit : 70.000 Kcal à l'année et je pense que c'est assez représentatif d'un rapport au m² de ce que peut produire un potager très optimisé. Je ne parle bien entendu pas des autres aliments tels que la viande par exemple, ou le fromage. Là on est végétarien strict, on fait sa cuisine à l'eau et on se barbote ses légumes vapeurs à l'année. On a dit Autonomes !

Et bien 70.000 calories, c'est, si je divise par 1600 pour être sympa : 44 jours à l'année (je n'ose même pas la division par 2500), ou 22 jours à 2.

ok, dur dur d'avaler ça le matin. Mais bon, on avale ce qu'on peut.

Personnellement, en faisant ma petite perma imparfaite (comme moi), il me faut 40 m² par personne, et je dois me faire ma viande, mes oeufs, encore acheter mon huile, etc....., soit 80 m² pour 2 (parce que la gente dame elle propose 12 m² pour le couple, si si ....). De fait, pour faire de la variété et laisser tomber la culture hivernale, je suis plus sur 160 m². Les cochons labourant mes potagers en hiver. Ils fabriquent l'engrais aussi. Et non je ne vous vends pas de modèle. Juste voilà, chez la gente dame, c'est Lourdes, une licorne passe et le repas est fait.

Et là, je finis par en déduire, sans hâte, mais de façon claire, que notre prince conspi se fout vraiment de notre tronche.

Et n'allez pas croire que je fais du complotisme. Depuis le début, et ceux qui me suivent depuis longtemps le savent bien, je suis presque optimiste, tant les choses vont vite et fort. Donc restez sur vos précautions habituelles : bon sens !

Pour ce qui est de l'autonomie, la règle est bien plus complexe. Nous sommes conçus pour une alimentation variée. Variée ! Toute conception d'un projet autonome passe par ce principe ultra fondamental. Et sachant qu'ils sont en train de couper progressivement tous les acquis de base : eau, électricité, semences, etc.... A toutes fins que les gens se regroupent dans les villes 10 (ou 15) minutes, avec un vélo, 20 m² et Netflix pour les grands moments de solitude sans projet.

Alors l'autonomie c'est quoi :

  • De l'eau, de quoi se chauffer et se laver
  • De l'énergie
  • Une production variée d'aliments variés au sein d'une nature qui ne vous la fait jamais identique d'une année sur l'autre
  • Un moyen de conserver les dits légumes et la dite viande et les dits oeufs
  • De quoi s'abriter des intempéries (et abriter sa future viande éventuelle, ou ses futurs oeufs)
  • De quoi se soigner et éviter la souffrance
  • Et une protection sécuritaire pour tout ça

Si l'on tente de vous vendre un sympathique modèle à priori accessible à tous (ça parait simple, 12 m², on peut faire ça sur sa toiture d'immeuble), et si c'est trop beau pour être vrai, et bien c'est sans doute que c'est trop beau pour être vrai.

Maintenant, quand un mec de la pointure intellectuelle de Eric Verhaeghe vous vend un truc pareil. C'est pas parce que c'est un con. C'est parce qu'il vous prend pour des cons. Ce qui est un signe distinctif de l'oppposition contrôlée : on défend le peuple, mais quel peuple ? Plutôt ceux qui sont assez futés pour ajouter un 0 aux calculs de la gente dame.

En attendant, bon nombre d'entre vous sont déjà en train de prévoir leurs petites poupoules, leur potager, leurs moutons ou chèvres, etc.... (n'oubliez pas un chien pour garder tout ça), et vous ne tombez pas de l'arbre. Mais beaucoup sont encore, soit en ville, soit en conception de projet, soit en réflexion. Alors ne tombez pas dans ce piège grossier qui consisterait :

  • Soit à prendre nos gouvernants pour des imbéciles
  • Soit à croire que Noooonnnn, ce n'est pas possible qu'on nous veuille du mal à ce point là !

L'année va être copieuse en évènements incroyables et tout porte à croire que les USA (entre autres) s'acharnent à vouloir provoquer la guerre. La terre se fache tout rouge (et ce n'est que le début) et  les prophètes à peu près crédibles tirent tous la sonnette d'alarme. Il est probable que, si la guerre tarde, on nous fasse le coup de Blue Beam. Parce que, d'une façon ou d'une autre, il faut bien nous terroriser pour nous faire rentrer dans le terrier d'Alice au pays des horreurs.

Une amie écrivait hier : Mon Dieu, moins 3 dans la semaine à venir, c'est l'horreur, la fin du Monde (et elle était ironique) : mais oui, c'est comme ça qu'ils ont présenté les choses aux infos locales : attention griiiipppe, coviiiiiiid, maaaaasque, etc.....

Vivez, et n'attendez pas qu'on vous y autorise pour ça. Et attention, la seule licorne magique qui fait ce qu'elle veut de sa baguette, c'est notre infatigable pensée créatrice.

Je vous embrasse bien fort en cette année capitale

Elizabeth

 

 

 

 

 

Pénuries alimentaires;pénuries;voyance 2023 2024