Se débrouiller en période de pénuries et de chaos

  • Elizabeth :)
    Elizabeth :)

    le 11/10/2021 à 06:39 Citer ce message

    J'ouvre ce forum pour que nous puissions mettre en commun nos questions et nos réponses sur ce vaste sujet qui nous préoccupe tous à ce jour ... que faire face aux pénuries, anticiper et tenir bon ! Chauffage, lumière, alimentation, soins, etc.... mais aussi jardin, poules et culture : n'hésitez pas à mettre de bons liens renvoyant à des infos utiles :)
  • Cécile
    Cécile

    le 11/10/2021 à 14:59 Citer ce message

    Bonjour Élisabeth,
    Ça fait un moment que je vous lis et même si je n'ai aucun don de voyance, je vois bien moi aussi les temps troubles arriver à vitesse grand V.
    Pour ceux que cela intéressent il y a un groupe Facebook avec pleins de sous catégories qui aide sur pleins de sujets différents. Cela s'appelle "L'autonomie est la clé de notre futur".
    Pour ma part, j'ai déjà préparé des sacs de survie pour le jour où il faudra que je quitte ma maison. En attendant je fais un peu de jardin, je récupère des fruits et légumes en fin de vie chez mon producteur pour en faire des bocaux ou les déshydrater. J'ai fait installer 2 cuves de 1000L pour récupérer l'eau de pluie. Je led ai choisi blanches car le plastique est compatible alimentaire et j'ai fait faire un habillage en bois pour les protéger de la lumière. J'ai acheté des bidons pour mettre un peu d'essence de côté et je vais recevoir un groupe électrogène en fin de semaine. Quand je fais mon Drive, je profite des promos pour acheter un peu plus et je stock tout doucement. J'ai quelques poules depuis 1 mois aussi. Mon mari est décédé il y a 6 mois, donc je dois me débrouiller par moi même et je prévois aussi pour mes enfants. Ils sont grands, ils devraient se préparer eux mêmes mais ils font l'autruche et attendent que ce soit vraiment la cata pour atterrir. Ici on a tous résisté à la " promo vaccin " jusqu'à présent. Espérons que ça ne se corse pas plus.
    Voilà, je fais des choses aujourd'hui sue je n'aurais pas pensé faire avant, je me découvre aussi. On a une sale période à passer mais après tout nous ne sommes que de passage nous aussi
  • Vivi
    Vivi

    le 11/10/2021 à 18:14 Citer ce message

    Bonjour,

    Faut bien se préparer et prévoir 2 ans d'articles nécessaires, voir les sites survivaliste, on pense ce que l'on veut mais ce ne sont pas tous des illuminés bien au contraire.
    Bisous
  • Elizabeth :)
    Elizabeth :)

    le 11/10/2021 à 18:39 Citer ce message

    Bravo Cécile pour cette belle rpéparation et je suis d'accord Vivi, les survivalistes sont loins d'être
    des cinglés qui vivent avec le AK 47 dans une main et le couteau de chasse dans l'autre. Mais je crois que l'idée d'autonomie ou de résilience dérange .....
  • vincent
    vincent

    le 12/10/2021 à 12:41 Citer ce message

    Bonjour,

    En ces temps troubles, je pense qu'il peut être intéressant de revenir à la simplicité et une des façon de le faire c'est de revenir à la base en comprenant comment les choses fonctionnent et pour le sujet j'ai choisi les sols, cela nous amenant à ce que l'on mange. Une bonne vidéo d'introduction, si l'on souhaite creuser le sujet.

    https://www.youtube.com/watch?v=4zeMgM2I_VU&ab_channel=OFFGRIDORGANICFARM

    Bien à vous
  • Annio
    Annio

    le 13/10/2021 à 14:14 Citer ce message

    Bonjour à tous,
    En plein accord avec ce qui a été dit précédemment.
    Je rajoute ce qui me vient.... Pensez aux vêtements chauds (parkas -20°), aux couvertures, et surtout aux bonnes chaussures (pénurie pdt quelques temps) afin d'avoir toujours les pieds au chaud. Mon petit doigt me dit que les hivers prochains seront très rudes, très froids et neigeux. Réchauffement climatique... que nenni !
    Si graves problèmes énergétiques (pénurie), géophysiques (volcans, cendres), nucléaires (hiver nucléaire), vous serez contents d'avoir chaud dans vos vêtements... et éviterez certaines maladies. Si vous avez chaud, vous gardez l'énergie et vous mangez moins.... CQFD.
    Voilà, voili, bizatous.
    Anne
  • Isabelle
    Isabelle

    le 13/10/2021 à 23:01 Citer ce message

    Bonjour à tous, merci à Elizabeth de nous donner cette fenêtre d’échanges , bien précieuse en ce moment. De plus en plus, j’ai l’impression d’être en haut de cette piste noire verglacée dont parlaient les guides d’Elizabeth… je vis près des montagnes c’est une image très très parlante pour moi. D’accord avec Anne pour les trucs chauds et de qualité , qui seront sans doute plus difficiles à trouver ou hors de prix . Sur le site le grand réveil.co il y a un article récent sur les pénuries et un document que vous pouvez imprimer en pdf qui liste les points essentiels auxquels penser avec pas mal de liens ( exemple un peu trivial mais qui a son importance si pas d’eau un lien vers écopot pour des toilettes sèches ). Jean Jacques crevecoeur, dans sa dernière conversation du lundi sur sa chaîne privée ( gratuité) disait que nous sommes en quelque sorte les gardiens de l’humanité , qui permettront un jour de recréer une société humaine . J’ai trouvé l’image intéressante: car il faut tenir sur du long terme la résilience c’est donc aussi une forme de résistance morale, intellectuelle, spirituelle. C’est super important de préserver et de continuer à nourrir notre vie intérieure et à garder le sens du beau et de la solidarité . Par exemple, La montagne ici en ce début d’automne est somptueuse : y marcher permet de faire le plein de bonnes énergies . Les microinitiatives locales ou entre voisins vont aussi dans ce sens . Enfin, la résilience passe aussi par des formations : si vous faites un potager , il y a des dizaines de blogs très bien fait qui peuvent aider ( le jardin d’Emerveille, Damien kenarz, l’archipelle, le potager permacole, …et les livres de terre vivante). Je suis depuis 2 ans une formation d’herbaliste avec l’école lyonnaise des plantes médicinales , j’attaque la dernière année . Je serai loin d’être une pro mais cela donne d’excellentes bases pour se soigner et soigner les autres au naturel. En naturopathie , Anne portier fait aussi des formations très bien faites et très accessibles sur pleins de sujets de tous les jours . Pareil pour la connaissance des plantes sauvages : j’ai commencé à m’y former : la nature mets à notre disposition beaucoup de choses qui peuvent nous nourrir et soigner . Bref, chacun selon ses goûts pourra utilement trouver à se former ( couture, cordonnier …etc..). Amitiés à tous
  • Elizabeth :)
    Elizabeth :)

    le 15/10/2021 à 06:05 Citer ce message

    Suis vraiment heureuse que nous puissions tous échanger librement ! Merci beaucoup pour tout ça !
  • Elizabeth :)
    Elizabeth :)

    le 15/10/2021 à 06:37 Citer ce message

    Voici un lien intéressant qui émane de l'armée Autrichienne sur la prévention autour du risque de blackout https://www-bundesheer-at.translate.goog/archiv/a2021/blackout/blackout.shtml?fbclid=IwAR3-QMw4k_OGSMD8S-tS0vBcv0cqQyaNOgLP_g5CVxlvdY8wkuoEpL7wwd4&_x_tr_sl=auto&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr&_x_tr_pto=nui
  • Vivi
    Vivi

    le 26/10/2021 à 20:25 Citer ce message

    Merci Isabelle au sujet des plantes etc...
    Je prends des infos et lecture sur le maraichage et c'est une bonne idée pour la formation d'herboriste aussi.

    MERCI
  • Hélène
    Hélène

    le 21/11/2021 à 00:13 Citer ce message

    Un petit livre plein de bonnes infos, je viens de tester

    https://jade-allegre.com/survivre-en-ville/
  • Arnaud M
    Arnaud M

    le 23/11/2021 à 17:00 Citer ce message

    Un filtre à eau type paille, le filtre katadyn par exemple (le moins cher et le plus étroit et durable).
    une popote inox, un couteau suisse de secours et un couteau plus conséquent (un couteau de cuisine peu bien aller).
    Savoir reconnaître les plantes sauvages, elles poussent toutes seules, en toutes saisons, et même si votre jardin est pillé, vous aurez toujours la nature. Mieux vaut commencer à les apprendre et les reconnaître le plus tôt possible.
    https://www.youtube.com/c/LeChemindelaNature-LaChaîne
    ---
    Savoir qu'en tapant du pied, ou sur un baton planté en terre, que les vers de terre ressortent : plus de protéines que dans du boeuf, et même si tout le gibier a été chassé, vous aurez toujours des vers de terre...
    Savoir cuisiner les insectes, par exemple ceux qu'on trouve facilement dans les troncs pourris à terre.
    Préférez le piégeage (je pose une ficelle et je repasse régulièrement voir qui est tomber de dans, rats ou autres) plutôt que la chasse (risque de blessure, grosses dépenses énergétiques).
    Un radeau improvisé, avec un filet de pêche, et plus efficace pour attrapper du poisson qu'une canne à pêche (efficacité primant sur le hobby).
    Savoir qu'en chiant dans un seau (recouvrir de sciure ou feuilles mortes broyées à chaque passage), en l'entassant ensuite en tas dans un coin, vous avez tous les vers de terre et larves que vous pouvez manger, et un super terreau au bout de 6 mois. Qu'il est possible de faire macérer le seau des toilettes dans un fut pendant 3 jours, pour récupérer le méthane qui en sort (dans un matelas gonflable par exemple), et faire de la cuisine après avoir repercer le gicleur à 3 mm, et poser un poids sur le matelas pour le dégonfler à travers la gazinière.
    Toujours faire cuire les insectes évidemment. Une sauterelle/criquet/grillon, qui bouffent les cultures, vous enlevez les pattes, et vous avez des crevettes.
    Poules et lapin sont des animaux d'élevage facile, mais il y a quand même des choses à savoir et à expérimenter tant que le système est là.
    ---
    Pour la France, nous allons vers des saisons pluvieuses et douces (type automne). Inutile de se spécialiser dans la survie à -15°C, privilégiez les plantes poussant à l'ombre, oubliez les fruits qui ont du mal avec trop d'eau, ne vous spécialisez pas dans la sécheresse, etc.
  • Cagouille17
    Cagouille17

    le 26/11/2021 à 13:04 Citer ce message

    Un point important, à mon avis, que je ne vois pas aborder ici est le réseau social. Non pas FB ! Du réel, du concret, le voisin ou mieux le copain sur lequel tu peux compter pour faire du bois, bricoler… et un bon repas à l'occasion !
    Dans l'idéal, le Réseau se sont des personnes dans un entourage "proche". Ici dans mon coin de campagne 20/25 km, c'est proche. Cela se fait en une petite heure en vélo (je ne suis pas un cycliste de compet'…) ou en une grosse matinée à pieds si besoin…
    L'importance du Réseau, c'est aussi de diversifier, autant que faire se peut, les compétences. Toujours dans mon coin de campagne, j'ai des copains agriculteurs, chasseurs, bouchers, maçons, plombiers, électriciens, boulangers, infirmières… Donc en cas de pénurie et/ou de chaos, le Réseau est résilient. Bien sûr, il y aura forcément des manques et des ratés. Mais globalement nous devrions tenir le choc un moment.
    Un autre point fort du Réseau est le soutien moral. Parce qu'il y a des situations où c'est plus la pression psychologique et spirituelle qui va faire toute la différence ! Pour avoir aidé plusieurs personnes à traverser des temps compliqués simplement avec écoute et bienveillance en leurs permettant de mettre des mots sur des maux, j'imagine "facilement" le devenir de certains…
    Le Réseau commence déjà avec sa famille (épouse/époux et enfants). La quantité de familles "décomposées" et/ou en déshérence m'attriste. C'est un pilier fondamental dans notre solidité et notre résilience. Nombre d'amis sont surpris de la complicité qui nous lie et de l'ambiance toujours joyeuse qui règne à la maison. Qu'importe ce qui se passe, ensemble nous ferons front ! Même si, parfois, les problèmes proviennent de notre propre Famille (avec un grand F : parents, frères, sœurs, cousins, etc.). Et cette crise du coronacircus et des vax est un sujet de "discordes" (euphémisme…).
    Donc oui, le matériel est important, mais n'oubliez pas le spirituel. Dans le dénuement total, c'est ce qui nous reste et qui ne peut pas nous être arraché !…
  • Vivi
    Vivi

    le 11/12/2021 à 11:18 Citer ce message

    Bonjour,

    Un petit site qui peut aider à se regrouper et pour l'autonomie alimentaire
    https://www.brigade-dicrim.fr

  • Jeannot26
    Jeannot26

    le 15/12/2021 à 23:17 Citer ce message

    Et aussi l'excellent blog survivre au chaos où notre chère Babeth y a fait maintes interventions et articles,une mine d'or de renseignements !
  • Isa
    Isa

    le 20/12/2021 à 19:31 Citer ce message

    Bonjour Elisabeth et à tous les autres lecteurs,

    Je viens de prendre connaissance de votre dernier billet "impaire et pass", je suis sidérée et effrayée par ce vaste et horrible plan de l'ombre qui cherche à nous mettre sous sa coupe. Il va nous falloir renoncer, ça c'est clair, l'étau va se resserrer et, comme vous dites, ça va être difficile. Après le pass et l'identité numérique, nous serons ficelés (houla, ça m'a un peu démoralisée). Changer de vie, quitte à perdre mon travail pour ne pas me faire injecter cette saleté, pour vivre en groupe en s'entraidant dans la paix et la solidarité, je ne rêve que de ça ! Mais... quand on est en ville où beaucoup rentrent dans leur terrier après leur journée travail les yeux rivés sur leur tablette à faire des jeux ou autres trucs qui lobotomisent le cerveau, où beaucoup d'autres espèrent revenir à avant avec la 3e voire 4e dose et qui ne se posent point de questions existentielles, etc. ce n'est pas simple du tout de se faire un réseau. Il y a de quoi se sentir complètement isolé dans ce monde de fous. Alors, oui, j'y crois à la famille d'âmes sauf que, pour l'instant, elle est virtuelle. Je suis sûre qu'il y a des membres de ma famille d'âmes parmi vous tous, lecteurs et lectrices (je remercie Elisabeth pour la création de forum). Si l'on pouvait se regrouper ou se retrouver quelque part tant qu'il est encore temps, histoire de se rencontrer, d'échanger et pourquoi pas mettre quelque chose en place, un partage, en prévision du chaos qui s'annonce, ça serait vraiment super. Voilà, j'ai fait ma petite prose du soir. :) Je vous remercie de m'avoir lue. Belle soirée à vous tous. Prenez soin de vous.
  • Helga
    Helga

    le 20/12/2021 à 19:57 Citer ce message

    Coucou Isa !

    Je suis dans le même cas que vous. Je ne rêve que de planter des chèvres et élever des salades :p Malheuresement je n'ai que peu de moyens et j'habite en ville, pas de contacts proches dans le même état d'esprit donc j'essaye de faire ce que je peux : j'apprends à faire par moi même au maximum en restant discrète. J'étudie les plantes, un peu d'artisanat... Je prépare et je stocke ce que je peux, c'est toujours mieux que rien. Mentalement je reste forte et je suis prête à renoncer :)

    Ce qui est, par contre, absolument certain, c'est que jamais je ne serai un QR code ^^
  • Vivi
    Vivi

    le 21/12/2021 à 18:43 Citer ce message

    Bonjour les filles,

    Pareil que vous Isa et Helga, le dernier billet d'Elizabeth est quasi impossible de mon côté, comme vous ; en ville, pas de solidarité vraie, ni de gens qui partagent nos valeurs et nos envies comme le maraichage, l'élevage de petites et grosses bêtes donc pas évident, on pourrait donner nos départements et ainsi avancer pour éventuellement se rencontrer ailleurs que sur du virtuel, peut être que certaines d'entre vous sont dans mon secteur ? 06 et vous ?

    A+
  • Helga
    Helga

    le 21/12/2021 à 19:49 Citer ce message

    Salut !

    Ouais, ce n'est pas évident :/

    Aahah, je suis à l'autre boût, dans le 67 (Bas-Rhin)
  • Françoise
    Françoise

    le 21/12/2021 à 19:57 Citer ce message

    Bonsoir,
    Je suis dans le 12. Nous avons quitté la ville il y a 5 ans, sans savoir quoi, je sentais qu'il allait se passer quelque chose et qu'il serait plus rassurant d'être à la campagne.
  • Isa
    Isa

    le 21/12/2021 à 19:58 Citer ce message

    Bonsoir Vivi et Helga,

    Merci pour vos retours, ça m'a fait plaisir.
    Moi aussi, dans le S-E, un peu éloignée (69).
  • Vivi
    Vivi

    le 21/12/2021 à 21:41 Citer ce message

    Rebonsoir,

    J'ai essayé y'a quelques années de trouver un terrain pour du maraichage mais dans l'arrière pays, c'est bonbon niveaux prix, sauf les terrains de loisirs mais avec toute cette paperasse de réglementation...je pensais aussi aux jardins partagé avec caravanes, tiny house et camping Car, genre petite communauté qui va dans le même sens, mais la loi DIT les terrains ne doivent pas être avec des constructions permanentes AMEN (lol) donc pour l'instant j'ai mis l'idée de coté mais je pense comme Elizabeth, il nous faudra des refuges, faut attendre encore et dans 2 ans avec un peu de bol le vent aura tourné à notre avantage, je suis persuadée que l'on va y arriver, nous toutes.
    A+
  • Isabelle
    Isabelle

    le 21/12/2021 à 23:31 Citer ce message

    Bonsoir Vivi, Helga Francoise et Isa , ce forum c’est un peu le Tour de France … je suis depuis 2 ans dans le 65, en zone bien rurale. Sans idéaliser, c’est vrai que l’on trouve ici des formes de solidarité et de multiples initiatives de circuits courts et entraides . Bien qu’en perte de vitesse les anciennes solidarités rurales existent encore et beaucoup de jeunes, installés en permaculture, élevage ou artisanat vivent a des années lumière de ceux des villes et imaginent d’autres liens . J’ai découvert en arrivant ici une réelle générosité ( qui du coup pousse à le devenir davantage aussi). Je ne sais pas si cela peut s’appliquer à vos situations personnelles mais il existe un mouvement, les colibris, qui entre autres projets , met en place des ecolieux, sorte d’habitats groupés avec des projets spécifiques à chaque écolieu. Vous pouvez jeter un œil sur leur site si cela vous intéresse. En tout cas , faite vous confiance, vous serez guidées là où vous devez être en ces temps si difficiles . J’avoue qu’il y a encore peu, je n’aurais jamais pensé vivre un jour les temps derniers , franchement je voyais ça dans quelques millions d’années ….mais c’est ainsi . Les messages d’Elisabeth permettent de mieux gérer l’anxiété du futur . C’est très difficile de voir ses enfants face à ce chantage ignoble . En discutant avec ma fille aînée qui me disait comment nous vivrons si cela devient obligatoire , je lui suggérait de poser différemment le problème : tu aimes ton métier, si tu refuses c’est vrai que tu ne pourras peut être plus l’exercer pendant un temps , mais comme tu as fais ton choix et que tu es ferme dans tes valeurs ( garder ton intégrité physique et spirituelle) alors tu vas trouver d’autres façons de vivre, peu importe s’il faut faire des ménages ou autres …tout fini par passer , et Tout ne sera pas totalement fermé ( enfin au moins jusqu’au temps des refuges mais là ce sera encore autre chose). Ma fille cadette souffre d’une pathologie chronique et est en cours d’orientation vers un circuit travail en milieu protégé, mais elle subit une énorme pression pour se faire injecter . Il est probable que ce projet ne puisse pas aller à son terme pour cette raison … cela l’angoisse car du coup elle se dit comment je vais vivre quand mes parents ne seront plus là ? je reste cependant optimiste pour elle, nous trouverons d’autres pistes … même si je ne sais pas du tout quoi encore . Courage et espérance à vous toutes

Répondre à ce message