Anges;esprits lumineux;évolution du monde;générosité;début de cycle;écriture automatique

  • L'année de la générosité - 15/12/2016

    L’année astrale, 2017 l’année de l’esprit

    Nous entendons par année astrale le fait que cette année doit tout particulièrement être dédiée à la croissance et au raffermissement de votre spiritualité. Notre canal s’inquiète du discernement nécessaire à la lecture de cet texte, mais le moyen le plus simple de vérifier si nous sommes ce que nous prétendons, des êtres lumineux tournés vers le bien est de reconnaître « l’arbre à ses fruits » et de mesurer l’impact positif de la présente quand elle raisonne en vos cœurs.

    Nous ne sommes pas à proprement parler des anges, parce que les anges sous la forme que vous imaginez n’existent pas, il s’agit la plupart du temps d’êtres plus en avant sur le plan spirituel et qui sont aptes à vous aider en vous transmettant force et communication, instruction aussi.

    Moi : comment ça ils n’existent pas ?

    Tout est question de proximité avec celui que vous appelez Dieu et que nous nommons la source de toute chose ! Plus vous vous en approchez, plus votre cœur est pur et lavé de toute dualité, ce que vous nommez parfois le péché originel et qui n’est que la marque de la matière, soit la dualité, la lourdeur de la matière.

    Non, nous n’avons pas besoin d’ailes, même si nos ailes spirituelles nous confèrent de la légèreté. Nous n’avons pas besoin d’auréole, même si notre lumineux aura pourrait faire office de …..

    Moi : je suis personnellement inquiète de ce que je ressens en 2017, à vrai dire je ne sais pas si je dois alarmer les gens et leur proposer de se protéger ou au contraire les aider à lâcher prise ?

    Tout dépend du niveau auquel tu t’adresses : est-ce le cœur, alors lâchez prise car seule l’expression de l’amour sans autre forme d’émotion ou d’inquiétude porte au progrès spirituel et à l’évasion de ce monde. Concernant les aspects matériels, il est sage de prévoir que l’avenir n’est ni rose, ni calme ni linéaire et qu’un peu de sagesse ne nuit pas à une spiritualité immatérielle.

    Moi : qu’entendez-vous par « Ni rose, ni calme, ni linéaire » ?

    Nous sommes souvent surpris, voire fâchés (si cela est possible) par le fait que vous confondes le progrès spirituel avec une sorte d’abandon matériel et le fait de se réfugier dans une grotte à méditer avec un verre d’eau et un quignon de pain. Il n’en est rien, d’abord parce que si vous ne prévoyez rien, tôt ou tard vous serez à la charge d’autrui et vous pèserez, par votre irresponsabilité, sur vos proches. Il serait plus convenable, y compris sur un plan spirituel, que vous puissiez partager vos biens que l’inverse.

    Moi : donc si je reformule, prévoir de quoi subvenir à ses besoins n’est pas nécessairement un acte égoïste et matérialiste ?

    Non, si ce n’est pas fait en privant autrui de ses droits légitimes. Bref, ne mangez pas la laine sur le dos du mouton et tout ira pour le mieux.

    Moi : Donc 2017

    Comme tu le penses si fort, nous le reformulons, 2017 est le début, le démarrage d’un nouveau cycle, même si il ne faut pas prendre la numérologie au pied de la lettre, le monde a fini de se détruire et va se reconstruire sur d’autres plans.

    Moi : qu’entendez-vous par d’autres plans ?

    Une petite proportion de l’humanité de souhaite plus vivre dans ces conditions d’égoïsme et préfère s’ouvrir à la lumière. Soit le monde s’ouvre à la lumière, soit cette proportion n’est pas suffisamment lourde pour faire peser la balance et ils vont mourir pour renaitre sur d’autres terres plus sereines.

    Moi : vous voulez dire que les gentils vont mourir ?

    Non, pas du tout, certains mourront, d’autres pas, mais chacun sera à sa juste place et les gentils auront l’occasion d’être gentils car ils co-créent un monde de gentil. Les affreux auront l’occasion d’être affreux et le monde va évoluer de façon à ce qu’ils ne se rencontrent pas.

    Moi : comment peuvent-ils ne pas se rencontrer ? Il n’y a qu’une seule terre ?

    Lorsque vous faites le choix intérieur et cohérent (c’est-à-dire avec une application immédiate et matérielle) d’une co création pacifique fondée sur le partage et l’entraide, il ne vous est plus donné d’avoir à vous battre contre les vôtres pour obtenir ce dont vous avez besoin, c’est là la vrai Foi, celle de croire en votre bonne étoile qui n’est rien d’autre ni personne d’autre que la source elle-même et nous qui vous apporterons autant d’aide que nécessaire.

    Moi : donc si nous ne cedons pas à nos pulsions agressives, nous n’avons plus à exercer notre agressivité ?

    Oui, c’est exactement cela

    Moi : mais si 2017 marque la fin de l’ancienne terre, enfin, le début du cycle du changement (si j’ai bien compris), comment pourrions-nous à la fois souffrir du changement avec tout ce qu’il implique de brutalité et de peur, sans jamais nous battre pour préserver ce que nous avons ?

    Vous n’avez pas à craindre la transition, certes certains mourront, mais ceux qui survivront devront essentiellement faire preuve d’astuce et de courage, pas se bagarrer contre d’autres humains qui sont dans la même peine qu’eux.

    Moi : Comment cela est-il possible ? La plupart de mes voisins, si ils sont dans la peine alimentaire, par exemple, seront prêts à tout pour survivre, y compris à sortir le fusil ! Une simple crise économique peut dériver gravement.

    Durant la seconde guerre mondiale, beaucoup de gens seraient presque morts de faim te n’ont agressé personne, certes le marché noir n’était pas éloquent quant à votre générosité, mais bien que ce fut grave, beaucoup ont été généreux et de nombreux enfants n’ont pas eu à se battre pour manger malgré leur fragilité. Et que dis-tu des résistants, parfois véritables héros ?

    Moi : comparez-vous la crise de 2017, si je peux l’appeler ainsi, à la seconde guerre mondiale ?

    Sur certains aspects oui, bien que le phénomène soit moins franc et direct, plus pernicieux. Une grande misère humaine sévit déjà et le monde entier manque de générosité.

    Moi : faites-vous référence aux migrants ?

    Oui et non, 90% de l’humanité peut prétendre manquer de l’essentiel, et il ne s’agit pas que des migrants, mais des pauvres de tous les pays additionnés à tous les pays pauvres …. Noyés sous la corruption et le manque de générosité.

    Moi : Donc 2017 sera l’année d’occasions pour être généreux ?

    Oui, c’est exactement cela.

×