Créer un site internet

Ils nous parlent de la violence présente et à venir

Ils nous parlent de la violence, à venir ou en nous

 

La violence est intrinsèque à l’homme. Il a été conçu avec une base génétique instinctive potentiellement violente, mariée à une conscience qui appelle chaque jour en vous à son propre développement de territoire et de confort personnel. Comment éviter la violence ? C’est un travail de milliers, dizaine de milliers d’années, marié à des recherches génétiques sur vos différentes cellules cérébrales. Vous subissez en ce moment les effets d’une vague énergétique dont votre tendance « New Age » vous vante les bénéfices, mais qui active tous les réflexes et permet de réveiller ceux qui le peuvent, tandis que d’autres ne réveillent que de vieux réflexes de violence en attendant de conquérir la sagesse nécessaire à leur transformation.

Quels sont ces effets : nous en avons déjà parlé, fatigue, colère, tristesse, émotions subites et difficiles à réprimer, mais aussi difficultés digestives, modification des besoins alimentaires, conscientisation, autant que migraines et douleurs articulaires, ou encore vertiges et sentiment de rupture avec la vie courante qui vous est imposée. Pourquoi ? Parce que lorsque l’énergie se modifie, cela a des conséquences sur votre corps et tous vos organes, cerveau y compris. Votre égo est donc impacté et à travers lui votre sentiment de conscience.

Cet impact nourrit le changement en vous, mais aussi la capacité à résister, à se battre contre ses difficultés et ses peurs, d’où un nombre considérable et grandissant de révoltes (ou révolutions) dans des pays de plus en plus nombreux.

Faut-il réprimer sévèrement les pillages et la casse ? Ça ne fera que nourrir la violence par la répression et amplifiera le problème. Nous vous avions prévenu : c’était quasi inévitable. Seule une réforme d’envergure pourrait apaiser ce mouvement que vous appelez celui des Gilets Jaunes (pour la France). Hélas il est statistiquement peu probable qu’il y ait une ouverture et vous êtes entrés de plein pied dans une période tourmentée qui va se transformer pour sans cesse répondre à plus de violence face à plus de sévérité. Cercle vicieux.

Il est évident que certains en ont profité pour piller à leur propre compte les richesses qui leur sont interdites. Peut-on les en blâmer ? Nous ne le faisons pas en tous cas. Pour 2 raisons : la première est que nous vous aimons et savons quelle est votre difficulté, la seconde étant votre immense responsabilité dans ce phénomène. Tous les jours, toutes les heures, les maitres de la consommation exposent à la vue de tous les théoriques bienfaits des dépenses : intérieurs superbes, bijoux, voitures, vêtements, confort, beauté etc…. et alimentation de qualité ! Mais toutes ces « choses » sont en fait interdites à la très grande majorité qui survit de bric et de broc dans un monde où la valeur de l’homme est souvent celle de son porte-monnaie.

Tous ces pauvres gens, n’ont donc ni confort, ni considération. Comment voulez-vous qu’une minorité ne finisse pas par s’en détacher pour conquérir avec violence ce qui lui est refusé avec mépris.

Notre petite porte-parole, nous l’avons aussi choisie pour cela, pour avoir connu la facilité et la difficulté dans une même vie, ce qui lui apporte cette connaissance intime de la très grande subjectivité du mot « valeur » lorsqu’il parle du matériel.

Voilà donc votre prochaine échéance, sortir, par la petite ou la grande porte, de cette violence qui n’apportera rien à personne. C’est impossible pour certains d’entre vous pour qui c’est devenu de l’ordre du réflexe de survie. Nous ne parlons pas de la violence pathologique des âmes immatures, mais de la violence réflexe qui possède, en chacun d’entre vous, un petit pied-à-terre pour tenter de s’en sortir en période difficile.

Hors les temps qui s’en viennent sont difficiles. Il est donc important de se maîtriser et d’aller vers l’entraide et la compassion plutôt que la violence et la conquête. C’est ce choix qui fera la différence et constituera l’ultime étape de l’évolution de votre vie terrestre. Quel choix avez-vous fait ?

Bannissez la violence et réussissez l’ultime examen qui permettra de faire refleurir la terre. Les 2 processus sont liés.

 

Antéchrist;Apocalypse;Fin des temps;liberté de conscience