Changement de paradigme (canalisation et voyance)

  • Par egaia
  • Le 03/06/2021

Ce temps est fini.

Voilà, en 4 petits mots très sobres comment ils m'ont résumé la situation .... Cette civilisation, telle que nous l'avons connue, ou bâtie, a entamé la fin de son cycle pour laisser la place à une nouvelle forme de vie. Si ces derniers mois ont été emprunts par la prise de conscience de ce que nous voulions vraiment, et ce grâce à tous les manques que nous avons tous subis, ce temps de réflexion est terminé. Ceux qui s'accrochent au passé et à leurs habitudes, risquent de souffrir de peur.

Ce qui ne veut en aucun cas dire que l'humanité va disparaître, mais qu'elle va évoluer - ou non - vers une étape plus harmonieuse, mais en passant par le délitement du système actuel.

Beaucoup sont prêts à beaucoup, pour ne pas dire tout, pour récupérer ces repères rassurants. Et la population est massivement prête à accueillir vaccin et pass sanitaire pour voyager et manger au restau ou simplement avoir le droit de travailler. Le pire n'étant pas qu'il y ait vaccin ou non, mais qu'une fois encore, les valeurs reculent aussi facilement avec une campagne d'influence. Nous avions 2 ans pour comprendre qui nous étions et ce que nous voulions vraiment et quelques pressions assorties de discours bien sentis viennent à bout du plus grand nombre.

Je reçois de nombreux messages de craintes sur les conséquences de la vaccination et je les ai questionnés à plusieurs reprises, selon eux, la ou les conséquences ne portent pas sur la survie spirituelle ou sur le développement personnel. Le vaccin contient bien des nanoparticules, mais il n'est pas prévu de gérer l'humanité via la 5G et ces particules. Selon eux, toujours, il ne sera question que d'effets sur la santé. Ce qui est déjà suffisant.

Je les ai également questionnés sur la pertinence des craintes dites complotistes concernant une éventuelle destruction de l'humanité. Et la réponse est : "ce n'est pas comme ça que ça va se passer".

Ils me parlent de forces sombres qui, effectivement, ont toujours conçu une humanité non libre et non autonome. Mais la véritable liberté est intérieure, et ils ne metteront sous cloche que ceux ou celles qui préfèrent cette solution pour faire taire leurs craintes. Ceux qui s'accrochent à leur capacité de choix resteront donc en mesure de faire ces choix.

Le "petit reste", comme ils disent, s'adaptera au fur et à mesure, et d'autant plus facilement, qu'il ne souffre pas de la peur du manque. Selon eux, toujours, il sera tout fourni à ceux ou celles qui croient fermement, et lâchent prise. A partir de maintenant, l'ascenseur émotionnel va commencer à grimper les étages, en laissant, sur chaque nouveau palier, une petite portion  d'humains qui ne souhaitent pas aller plus loin dans la perception du monde de demain.

L'étage Pénurie et l'étage Inflation, à ajouter à l'étage Chômage seront des étapes clefs pour changer de paradigme et accepter la construction d'un système basé sur des valeurs novatrices et non pécunières. Tout y sera autrement : le confort, la douceur de vivre ou l'amour n'auront plus du tout le meme sens. Après une phase de transition (à mesurer en dizaines d'années), une nouvelle terre verra le jour sans la moindre trace de l'ancien monde. Les notions de Travail/Emploi, Dettes, Achat ou Mariage/Divorce auront tout à fait disparu. Ainsi que bien d'autres.

La Crise qui va faire exploser le système amorcera son tournant assez rapidement et nous aurons récupéré le sens de notre vie avant la moitié de la décennie. Le reste du boulot se fera sur 1 à 2 générations. La terre connaîtra, ultérieurement, d'autres crises qui ne sont que des passages obligatoires pour aller d'un point A à un point B, mais celui ci semble l'un des plus violents car il met un terme à la notion d'identité sociétale, celle qui jusqu'ici, était définie par la place et le rôle que la société donnait à un homme en son seing.

Même si les hommes n'ont pas pour objectif d'être égaux (mais complémentaires, ajoutent-ils), la notion de confort, et de besoins matériels, laissera la place progressivement au plaisir d'avoir une fonction par motivation et sans obligation alimentaire. C'est cette partie de l'évolution qui peut être la plus délicate car l'humanité ne grandit, depuis sa libération de ses anciens dieux, qu'au travers de cette notion de commerce. Il est faire commerce tout, me disent-ils, même de l'amour et du sexe, ainsi que de la spiritualité.

Beaucoup vont "partir", mais je ne perçois toujours pas un truc aussi apocalyptique que les 2/3 de l'humanité; Sachant que je n'ai pas envie d'en entendre parler, il n'est quand même pas impossible que pas mal de terriens lèvent les bottines (ou sautent les piquets) dans les années à venir (enfin perso si ça m'arrive, ça ne me dérange pas plus que ça).

La mort, ajoutent-ils, c'est le moyen, pour ceux et celles qui ne peuvent vivre le changement, de faire une pause, et de ré envisager les choses d'une autre façon. Certains refusent très clairement l'idée de renoncer à la soufffrance et ils en auront pour leur argent. (ils me parlent de la souffrance infligée).

Je sens, dans la légèreté des sensations, que pour ceux ou celles qui vont faire le chemin jusqu'au bout, le choix est fait et bien fait.

Je sens également, et c'est moins léger, que l'inflation, les pénuries et la fin de notre facilité industrielle sont au bout du prochain chemin, et ça ne va pas être très simple.

La tentation de la guerre est de plus en plus forte sur la Méditerrannée.....

J'ajoute, et cela j'en suis certaine, qu'il y aura toujours à manger pour ceux qui savent se contenter de l'indispensable et son prêts à le partager. Partage n'étant pas égal à Pillage, car il va y avoir une hausse de nombreuses formes de violence. peut-on se prémunir de tout ? Non ! Répondent-ils. Et ce n'est pas souhaitable, il y a  toujours cette notion de juste place qui est offerte à chacun selon ses choix conscients ou non conscients.

Au final, l'affaire est non grave et plutôt particulièrement intéressante que de voir, d'assister à cette giga mutation sociétale et physique !!! Non grave, car il ne peut rien être fait de définitif à l'essence de votre être. Nous sommes une fois de plus dans l'expérimentation.

Grosses biz de la campagne où le soleil brille toujours :)

 

Fin d'un temps;révélation;apocalypse;

×