Créer un site internet

Covid;vaccin;pass sanitaire;QR code

  • Vaccin : âme coupée or not ? Conséquences ? Voyance et canalisation

    Chers tous,

    Pas une journée, pas une minute sans entendre parler de ce pu***n de pass/vaccin etc......

    Mes "collègues" sont très partagés

    1°) Ceux qui disent que l'humain va être coupé de son âme

    2°) Ceux qui disent que c'est pas si grave

    3°) Ceux qui disent de résister autant que possible

    J'appartiens à la troisième catégorie, pour plein de raisons, dont ma sacro sainte liberté. D'un point de vue analytique, je suis entourée de gens vaccinés et ils n'ont pas changé. Pas du tout.

    Lorsque je questionne les guides, ils sont formels :

    • L'effet réel n'est pas immédiat, mais progressif et accentué par le nombre d'injections
    • Le but n'est pas de tuer toute la population
    • L'âme ne peut pas être "coupée" du corps, vous en mourriez (ces expressions de mes collègues sont sans doute imagées)

    Mais .....

    Le système est marquant, c'est à dire qu'il garde une trace indélébile et détectable trèèèès longtemps (selon le nombre d'injections), selon la réponse de l'ADN, la trace ne sera pas la même et il y aura donc une forme de "tri" par les effets (un peu comme on trie du bétail). Ce tri sélectif contient la réponse (me disent-ils).

    D'autre part, le vaccin sensibilise à un type d'ondes qui pourront le transformer en système de commandes embarquées. Ce système de commande est génétiquement ciblé. Il n'aura donc pas les mêmes effets sur toutes les populations. Ils n'ont pas répondu à la question du pourquoi et quel tri. 

    Le vaccin fait partie (avec un ensemble de mesures) d'un plan supprimant vraiment la notion de libre arbitre, de la même façon que si on vous injecte certaines substances chimiques, vous allez avoir telle ou telle réaction. Mais seulement le jour où il sera "activé".

    Je suis bien consciente du fait que mes propos sont tout à fait conspi, et vous voudrez bien m'en excuser ou quitter la lecture du propos si il vous choque.

    Donc, d'une certaine façon, effectivement, il vous coupera de votre conscience supérieure, à terme, et en fonction de votre "catégorie" génétique.

    Ce ne sont pas les humains qui sont à l'origine de ce truc. Cette technologie de génie génétique a été concédée à l'humanité. Par des grands frères galactiques plutôt pressés de voir la terre sauvée de ses parasites endémiques à démographie XXL

    Ceux qui ne croient pas aux E.T. peuvent aussi changer de chaîne :) (et me traiter de farfelue)

    Ils me donnent une comparaison que je peux comprendre : celle des robots de traite des vaches. Hop : tout le monde sur google ..... La vache mange de l'herbe et part au pré quand on lui demande, rentre se faire traire quand c'est l'heure et prend le couloir B lorsque elle a fini son job, ou le couloir A pour véler.

    Ils ajoutent que nous serions naïfs de croire que ce type de vaccin est apparu partout dans le monde, quasi au même moment, tous les grands labo en ayant sorti une version plus ou moins adaptée. Ils ajoutent que les chercheurs des labos ne sont pas du tout conscients de ce qu'ils fabriquent et restent de bonne foi. Ainsi que la plupart des politiques. Exceptés ceux qui sont vraiment à la direction des pays souverains.

    Et enfin, ils tiennent, pour finir des propos rassurants :

    Il n'est pas prévu que ce plan puisse être mis en oeuvre jusqu'au bout. Et tant que l'activation n'est pas complète, l'homme, même vacciné, restera libre. Mais ce n'est pas une raison suffisante pour tout accepter. Il y a dans cette vaccination, une épreuve du libre arbitre. C'est donc à nous de faire notre choix. Céder à la première campagne de pression reviendrait donc à devoir redoubler une classe. Ceux qui ont voulu le vaccin par choix personnel ont conservé leur libre arbitre et ne sont donc pas concernés par le redoublement. (ils précisent que cette notion de choix n'est pas jugée par qui que ce soit d'autre que soi-même sur un autre plan)

    Ils ajoutent que les propos des dirigeants tiennent du bluff plus  que de la mise en oeuvre concrète. Et qu'il ne faut pas anticiper un drame, mais une façon de vivre différente pour un temps. Il existe, selon eux, des solutions au cas par cas. C'est à chacun de trouver la sienne.

    Ils précisent que l'acceptation progressive de la déportation sous Vichy n'est pas pire que l'acceptation du pass. Cela revient à accepter de  faire sauter de la roche de Solutré les plus faibles pour bénéficier d'un confort personnel que l'on souhaite sauver par dessus tout.

    La contagion vaccinale : pour eux, elle est tout à fait insuffisante pour marquer un individu. Elle est partiellement transmissible par les fluides et la sexualité, mais dans une faible mesure. Il en faut une "certaine" quantité pour que les effets soient complets. Il serait par contre important de ne pas faire d'enfant sous influence vaccinale. Les effets seront réversibles tant que la fin du programme n'a pas été actée.

    Ce que je vois :

    Je continue obstinément de voir un paquet de morts, mais pas à cause du vaccin en direct. Et surtout, il m'est impossible de percevoir un avenir où l'homme aurait perdu toute liberté et serait devenu un robot biologique. Je ne perçois hélas pas non plus d'efficacité vaccinale. Autement dit, je ne suis pas en mesure de voir la fin de l'épidémie. Nous entrons dans la période des "nouvelles pestes" et cela fait partie du scénario.

    Donc, il semblerait que :

    1) Le vaccin ne stoppe pas le covid (qui devrait encore muter et faire des vagues), et que celui-ci devrait être considéré comme faisant partie de notre vie, au même titre que d'autres maladies

    2) Qu'il ne va pas tuer l'humanité

    Je continue de percevoir un grand risque civil sur la France (et pas que), avec un grand flou sur les présidentielles (je n'ai pas encore fait de projection là-dessus, mais de toute évidence, je ressens un souci)

    Le truc sain à faire serait de ré inventer sa vie et de savoir si, oui ou non, on est ok pour s'aligner ou pour défendre sa liberté, puisqu'il s'agit de ça.

    En tous cas, tout à fait inutile de faire la gueule aux proches pour des raisons vaccinales.

    Je vous embrasse tous :)

    Elizabeth