Créer un site internet

Sylvie : une névralgie ramenée du Tibet

Sylvie : Une névralgie ramenée du Tibet

Problématique : Sylvie souffre de névralgie ! Le jour, la nuit, la très célèbre névralgie de Arnold transforme sa vie en enfer quotidien peuplé de médicaments très (trop) forts tels que le tramadol, le bi-profenid ou le dafalgan codéiné. Outre la souffrance, Sylvie ne supporte plus de se droguer ainsi. Les examens médicaux ne permettent pas de bien isoler une cause ou une autre et De toute façon Sylvie veut traiter ses angoisses et son mal de vivre.

Bouddhisme 

Résultat : A la suite de notre travail, les souffrances ont régressé fortement et les traitements ont pu diminuer. La névralgie subsiste, mais se fait rare, une fois par mois environ au lieu de quotidienne.

Durée de la séance : 1h45 et 30 minutes d’échanges préalables

(La procédure d’hypnose n’est pas décrite ici, certains échanges sont simplifiés par gain de temps pour préserver l’essentiel sans transcrire des heures d’échanges à visée totalement intime ou personnelle)

 

Sylvie éprouve des difficultés à se laisser aller au processus thérapeutique, elle craint une désillusion de plus ! Je la rassure en lui expliquant qu’elle n’a rien à perdre et que ce travail permettra aussi de réduire/comprendre ses angoisses répétitives.

E (la thérapeute, Elizabeth) : A présent tu vas ouvrir cette porte noire derrière laquelle se trouve le souvenir du moment/l’instant où s’est mise en place la douleur, tu reviens à l’origine de la douleur. Ton corps astral voyage dans le passé, guidé par cette sensation pendant que ton corps physique, ici et maintenant demeure couché et immobile. Que perçois-tu ?  Entends-tu ?

S (Sylvie) : Je vois un homme, aux yeux bridés, on dirait un chinois. Il a un costume vert et quelques insignes, c’est un soldat

E : Ecoute et ressens.

S : Il hurle ……. Je ressens de la peur. Oh mais je connais cet homme !

E : Qui est-il pour toi ?

S : C’est mon amoureux, il me tient par les épaules et je crie aussi, nous nous disputons en fait

E : Que s’est-il passé, voyage en arrière dans le temps, comme si tu regardais le film à reculons ?

S : Il est soldat, nous sommes dans un pays de montagne, il est comme chinois et m’apporte des vivres dans ma cuisine. Nous nous aimons, mais il veut que je parte avec lui dans son pays. Les gens du village l’insulte, mais il n’est pas seul, ils sont à 2 et armés. Nous sommes des amoureux interdits ; Je vois mon père qui se dispute avec d’autres hommes du village, il nous est reproché d’avoir des liens avec des hommes qui sont nos ennemis.

E : Où vis-tu ? Décris-moi le paysage autour de toi

S : Il y a des petits temples, des drapeaux à prière, une terre sèche, des rochers et des montagnes en arrière-plan, l’herbe est rare et nous avons aussi un petit temple à la maison, Oh mon Dieu, on dirait le Tibet (Sylvie est surprise et émue), voilà pourquoi je suis bouddhiste, mes vêtements sont usagés, jupe longue, les femmes du village sont toutes habillée comme moi, nous vivons simplement.

E : Regarde bien les vêtements de ton « Ami », sont-ils modernes ou plus anciens, tu me parles d’uniforme …..

S : Oui, ce n’est pas si vieux, c’est une tenue militaire traditionnelle, ses insignes sont rouges, il a un camion vieux, bâché et mon père a son attelage avec notre cheval. C’est si récent, c’est l’invasion du Tibet par la Chine, mon ami est Chinois, c’est un soldat Chinois, nous sommes tombés amoureux et il protège le village comme il peut. Je suis de plus en plus menacée par mes proches, j’ai peur.

E : Revenons à l’instant présent, pourquoi hurles-tu ? Tu dis  que tu as peur

S : Il a une hache, il me menace, quelqu’un l’a dénoncé et il va perdre son honneur, peut-être la vie, il est fou de colère, de rage

E : Je te rappelle que ici et maintenant tu ne risques plus rien, comment t’appelles tu dans cette autre vie ?

(Procédure hypnotique d’évacuation de la peur)

S : Je m’appelle Djampa

(je retrouverai en faisant des recherches le prénom Tibétain Jampa, qui veut dire Compassion)

E : Laisse défiler le temps et regarde la fin de cette dispute sans haine ni peur, car elle ne t’appartient plus.

S : Oh il est enragé, il me donne un coup de hache dans la nuque, je suis morte, par terre, il y a du sang partout, il est parti, il s’enfuit, personne ne réagit, je suis morte mais j’ai mal, j’ai mal à la nuque, j’emmène cette douleur avec moi comme si j’étais dans mon corps.

E : Ou es-tu à présent ?

S : Je flotte, je flotte mais je pleure et j’ai mal, j’ai mal de voir mon père pleurer aussi

E : Laisse le film avancer et regarde cet autre toi qui flotte, que fait-il lorsque le temps passe de 1 jour ?

S : Je suis toujours là, mon corps a été soigné et allongé, il va être brulé, on prépare le brasier, cela m’est insupportable car les miens ne m’entendent pas, je flotte à côté d’eux, comme muette….

E : Avance de 3 jours à présent, où es-tu, que ressens-tu ?

S : Une grande angoisse, mais à présent mon corps est fait de lumière, mon corps terrestre a disparu, je monte, je monte, je suis entourée d’une lumière apaisante, je vais m’endormir, me reposer.

E : Avance encore, où es-tu ?

S : Je suis dans un très bel endroit, il y a une très belle végétation, mais les murs semblent faits de lumière, je suis couchée et j’attends

E : Qu’attends-tu ?

S : Je vais revenir, ils m’ont envoyé à nouveau sur terre, bientôt je vais connaître une famille, un père, une mère, être à nouveau une femme et j’ai peur, non je ne suis pas du tout détendue et je n’ai pas envie de revenir, je vais oublier …… oublier ……

E : Qui t’envoie, qui sont-ils ?

S : Ils sont lumière aveuglante, ils disent que je n’ai pas appris assez. Mais je ne suis pas d’accord, enfin si, ils sont convaincants. J’éprouve beaucoup d’angoisse….

(Procédure hypnotique de levée de l’anxiété)

E : Demande-leur qui ils sont ? La lumière ça peut être n’importe qui

S : Ce sont des géants, des  géants faits comme nous, mais leur visage, leur visage est flou, ils ne veulent pas répondre.

(Je passe ici les tractations pour obtenir des explications d’abord refusées avec un certain mépris ce qui confirme le doute que j’ai à propos de notre réel choix à nous réincarner et concernant ces f ameux « guides spirituels » qui nous poussent)

E : Demande-leur de quel droit ils t’envoient sur terre alors que tu n’en as pas envie ?

S : Ils disent que l’apprentissage est long et que je n’ai pas assez conscience de mon corps humain, que je me suis négligée en faisant les mauvais choix, je comprends le discernement, je dois apprendre à avoir du discernement, à gérer mes émotions, que ma vie nouvelle sera moins compliquée.

E : Très bien, Dans cette nouvelle vie tu dois donc apprendre à gérer tes émotions et à avoir du discernement ! En quelle année terrestre vas-tu revenir ?

S : 1960, c’est ma vie, ma vie de Sylvie, ce sont mes parents (vive émotion)

Seconde partie de l’hypnose : nous allons revenir travailler sur la vie de Sylvie, donc dans le présent. Nous avons compris que Sylvie était préalablement une femme Tibétaine à priori simple, tombée accidentellement amoureuse d’un soldat Chinois qui pris au piège des conséquences de leur Amour illicite a préféré la tuer à coup de hache dans le coup.

En tant que thérapeute, je dois aider Sylvie à prendre des distances avec sa vie et à ne pas sombrer dans un tumulte émotionnel qui la prive de toute réflexion.

(Inductions hypnotiques pour la rencontre avec le guide spirituel personnel ou supraconscience)

S : Oh je suis si heureuse de le revoir, c’est mon ami le plus cher, je me sens si apaisée en sa présence que je lui tiens la main et je ne la lâche pas.

E : Sylvie, demande-lui comment il s’appelle ?

S : Il ne s’appelle pas, il n’y a pas de nom, mais il me dit qu’il est un peu moi

E : D’accord ! Décris-moi comment tu le perçois?

S : Je le vois comme un arbre magnifique et lumineux, ses branches font de la musique, c’est si beau, il a plein de feuilles à la fois vertes et qui m’éclairent

E : Très bien Sylvie, remercie le d’être venu aussi vite et demande lui si il veut bien répondre à nos questions

S : Oui il veut bien, il me dit ne t’inquiète pas

E : Bien, je vais donc lui poser des questions et il va y répondre. Sylvie semble avoir vécu une fin de vie traumatisante en tant que Djampa et ce traumatisme a laissé des traces, pourquoi l’avoir renvoyée sur Terre ainsi chargée de cette souffrance ?

S (En tant que SC, supraconscience) : Elle doit vivre sainement en évitant les embuches grâce à son discernement. Grâce à cette nouvelle existence terrestre, Sylvie guérira de sa vie passée et oubliera réellement la douleur.

E : Pensez-vous que cet objectif a pu être atteint ? Sylvie continue de souffrir bien plus que nécessaire et fait au contraire durer la douleur !

S-SC : Sylvie n’a pas cherché jusqu’à maintenant à éviter cette souffrance, elle a donc retardé la démarche.

E : N’avez-vous pas pu la prévenir ? C’est un peu facile de dire cela, alors que nous oublions tout à chaque naissance.

S-SC : Nous lui avons hurlé aux oreilles qu’elle devait prendre soin d’elle, ce qu’elle refuse, se plaçant en second après toute sa famille, c’était déjà le cas à l’époque de Djampa et elle pensait assurer la survie des siens en pactisant avec un homme qui n’était pas dans l’amour. Avant de vouloir pour les autres, Sylvie doit s’assurer d’être en mesure de le faire sans risque pour elle-même, sinon elle butera sur le même processus.

E : Mais dites-moi, je pensais qu’il ne fallait justement pas être égoïste ? Cela va exactement à l’encontre de tout ce qu’on nous apprend ?

S-SC : Vous ne rendrez service à personne si vous n’êtes pas en état de le faire, à moins de se sacrifier et c’est un apprentissage conscient qui vient après et doit être vécu sans réelle angoisse, sans peur de donner sa vie et donc sans résidu d’une vie à l’autre.

E : Très bien ! Que conseillez-vous à Sylvie à présent ?

S-SC : QU’elle gère sa vie terrestre avec soin et non avec de faux sacrifices mal consentis

(Une discussion à posteriori permettra de confirmer que Sylvie a en fait la mauvaise habitude de passer derrière tout le monde, mais finalement en se plaignant sans cesse à ses proches)

E : Très bien ! Je vous remercie. Dites-moi tout de même si Sylvie peut compter sur votre aide pour une guérison rapide et efficace ?

S-SC : Oui, à condition de respecter un schéma d’interaction plus adéquat avec son entourage. EN ce cas elle va guérir et finira sa vie globalement heureuse.

E : Je vous remercie et vais continuer la conversation avec Sylvie. Sylvie tu vas saluer ton guide intérieur, avant de continuer le chemin.

S : Oui, je le remercie, je le salue et il me caresse les mains avec ses branches

(J’avais presque oublié qu’il se présentait sous la forme d’un arbre)

E : As-tu compris son message ? Te sens-tu prête à mettre en œuvre ce nouveau schéma de vie ?

S : Oui, je me sens apaisée

E : Bien ! Nous allons à présent voyager de quelques années dans l’avenir et regarder comment la future Sylvie peut vivre en mettant en œuvre ce nouveau schéma ! Laisse le temps défiler et arrêtes toi  1 an plus tard

(Il s’agit d’une procédure hypnotique permettant d’aller vérifier dans l’avenir les effets positifs des décisions ou schémas de compréhensions entérinés durant la séance)

S : Je me vois au bureau, je me sers en premier à la machine à café et j’offre un croissant à une collègue, tout est normal, mais je ne passe plus derrière tout le monde

E : Bien, à présent avançons de 5 ans dans le temps. Raconte-moi ce que tu perçois !

S : C’est Jean, mon mari, il vient de m’offrir des fleurs pour mon anniversaire, Il y a un peu de désordre dans la maison, mais nous sommes souriants.

E : Bien, à présent touche ton coup, que ressens-tu, de la douleur ou seulement ton coup ?

S : Je n’ai pas mal à ce moment, je porte même un collier que mon mari m’a offert

(A noter : Sylvie ne porte plus aucun collier car elle a trop de douleurs névralgiques)

E : Bien, à présent nous allons revenir à l’instant présent.

Procédure de fin d’hypnose

Fin de séance : Après un solide débriefing post séance permettant aussi de mémoriser le contenu de cette dernière, Sylvie est repartie du bon pied, bien décidée à mettre en pratique ses découvertes. J’ai eu des nouvelles positives après quelques mois et une nouvelle séance permettant d’aider au traitement d’un embonpoint qui la gênait !

 

hypnose;réincarnation;guide spirituel;supraconscience;guérison;karma