hypnose enquête : rencontre avec le guide supra-conscient de Sophia et échange autour du thème des émotions douloureuses

Hypnose enquête : Le guide spirituel ou supra conscient de Sophia et les émotions douloureuses

Problématique : D’abord sachez que Sophia est entièrement d’accord pour que nous travaillons sur un plus vaste plan qu’elle-même et que le partage intégral soit rendu sur le net, bien que certains passages intimes aient été exclus (du reste sans intérêt pour quiconque à part Sophia)

Sophia est une absolue novice dans l’ésotérisme et vient me voir par le bouche à oreille sans pouvoir recréer des informations déjà connues.

Sophia a une vie qu’elle juge médiocre : seule, 2 jeunes enfants, divorcée mais n’ayant pas réussi à rencontrer une nouvelle personne, elle souffre d’une part d’une surcharge de travail et d’autre part d’un manque affectif comme « un trou béant » selon-t-elle. Les finances ne sont pas optimales, les enfants sont parfois pénibles et sa famille est absente.

Elle ne vient pas pour changer cela, mais pour développer ses capacités à gérer ses émotions car elle « gueule » sans arrêt pour reprendre ses mots.

Résultat : A la suite de notre travail, La vie de Sophia ne s’est pas profondément modifié, mais elle s’est sentie plus sereine face à ses épreuves.

Durée de la séance : 2h00 et 30 minutes d’échanges préalables

(La procédure d’hypnose n’est pas décrite ici, certains échanges sont simplifiés par gain de temps pour préserver l’essentiel sans transcrire des heures d’échanges à visée totalement intime ou personnelle)

E (la thérapeute, Elizabeth) : A présent tu vas tracer une porte lumineuse et interdimensionnelle et lorsqu’elle sera devant toi, tu l’ouvriras et passeras de l’autre coté.  1- tu te sens prête et observes cette porte face à toi, dis moi à quoi elle ressemble.

S (Sophia) : C’est une porte de lumière translucide, mais je ne vois rien de l’autre coté

E : 2 – tu t’approches de la porte et ressens peut-être des émotions, vois des couleurs, peut-être entends-tu déjà quelque chose ou perçois tu quelque chose de l’autre coté

S : Il n’y a rien, mais je me sens paisible, très bien, je touche la porte et elle semble s’effacer, mais je ne vois rien

E : 3 – Tu passes par la porte et découvres un nouvel univers reposant dans lequel tu es immédiatement en sécurité.

S : Oh c’est magnifique ici, il y a plein de lumière partout, comme si la lumière dansait et qu’elle avait toutes les couleurs possibles

E : Bien, à présent tu vas appeler ton guide spirituel, ange gardien ou supraconscient (comme tu le souhaites) afin d’avoir un échange avec lui

S : C’est mon guide spirituel, il arrive, c’est une grande lumière

E : Comment te sens tu avec lui ? (suit une procédure de vérification qui n’est pas décrite ici)

S : Je me sens si bien, je suis si heureuse de le revoir

A présent j’intensifie la transe hypnotique afin d’entrer en contact avec ce que l’on peut appeler le « Supra conscient » ou SC et d’aller chercher des réponses non seulement pour Sophia, mais aussi pour nous tous qui peinons chaque jour à comprendre pourquoi cette vie ?

E :  Qui êtes vous pour Sophia

SC : Je suis son énergie primordiale, il n’y a pas de mot dans votre vocabulaire pour cela

E : Sophia n’est pas heureuse et souffre de multiples problèmes concrets qui la font souffrir, comment pouvez-vous justifier cela

SC : Cela n’est pas justifiable en soi, mais Sophia en a fait le choix non conscient afin de faire grandir une partie d’elle-même encore fragile et de passer un cap, elle n’affronte que ses propres choix

E : Vous nous dites donc que nous ne souffrons pas par hasard, mais par choix

SC : Oui, même si les causes sont variables sur le plan terrestre, d’un point de vue plus profond il n’y a pas d’autre origine que notre volonté à nous aguerrir au contact d’épreuves librement déterminées.

E : Je ne vois pas comment se sortir d’un choix dont on ne se souvient plus, pourquoi devons-nous nous aguerrir ? Et comment peut-on justifier ces difficultés innombrables sur terre

SC : il s’agit du choix de l’expérience, les parcelles de Dieu expérimentent la totalité du spectre avant de revenir à Dieu

E : Je ne vois pas pourquoi Dieu n’a pas créé toutes ces parcelles parfaites du premier coup ?

SC : Toute chose et son opposé sont créés, la création n’a pas un seul spectre, mais la totalité. Ce projet est si vaste qu’aucun concept humain ne peut l’imaginer ou le décrire. EN vivant cette expérience, Sophia et toutes les autres acceptent de se confronter à toutes les lumières, y compris les pulsions les plus noires afin de faire le choix conscient et volontaire de la beauté et de l’amour.

E : Ne parle-t-on pas plutôt de terre prison, de matrice et d’enfermement de l’âme ! Qu’en est-il de ces concepts ?

SC : tout est, mais tout dépend du point de vue, si vous vous placez d’un point de vue terrestre alors oui la terre est une prison dont il est très difficile de sortir car ce que vous appelez le karma est une mélasse de causes et d’effets qui vous noient progressivement et rien ne saurait vous exclure de ce process. Mais si vous voyez les choses de notre point de vue, cette terre prison est un instant de l’univers et prendra fin immédiatement à la prise de conscience de chacun que cette matière n’est pas la lumière, ni les ingrédients qui vous font vivre et que vous vous octroyez vainement : argent, possessions, passions diverses. Si vous prenez conscience que tout cela n’a aucun sens, alors plus rien ni personne ne pourra maintenir ce carcan d’illusions autour de vous.

E : on parle souvent de matrice et les théories les plus folles circulent à ce sujet : matrice artificielle créée depuis la lune et maintenue par des entités négatives qui se nourrissent de nos émotions.

SC : C’est exact, il s’agit bien d’un monde tout à fait artificiel et créé dans l’objectif de vous réduire en esclavage et de se sustenter de vos efforts ou de votre souffrance. Mais ça ne vaut qu’à partir d’un point de vue réductionniste qui est très « terre à terre ». Dans les faits, renoncez à tout cela et ces faux amis perdront leur pouvoir et devront renoncer à leurs projets. C’est ce que vous appelez l’éveil ou l’ascension, question d’époque.

E : n’avons-nous pas des amis qui peuvent nous aider à sortir l’humanité de ce cauchemar ? Je ne vois autour de moi que des gens malheureux et des situations difficiles.

SC : peut-être pas autant que vous le croyez. Beaucoup de gens se complaisent tout ou partie dans ce monde et sont à la recherche de biens matériels, même illusoires, ou de joies superficielles. Le vrai malheur, les privations sévères et les souffrances psychiques graves ne représentent pas une majorité durable.

E : Je m’inscris en faux et vous n’avez pas répondu à la question des amis qui pourraient nous aider ?

SC : Si une personne apporte un poisson, vous mangez une journée, si elle vous apprend à pêcher, vous mangerez chaque jour. Il est important et même capital que vous appreniez à vous défendre vous-même des forces de l’ombre qui vous harcèlent, quand c’est le cas. Nous pourrions bien souvent évoquer plutôt l’éloignement de la mission de départ et la perte de point de vue de l’essentiel.

E : ET comment s’en souvenir puisque nous revenons au monde à la fois inaptes à quoi que ce soit et en ayant tout oublié de ce qui a précédé ?

SC : Vos amis-guides vous brandissent des panneaux directionnels à longueur de vie et vous refusez bien souvent de les voir, par peur ou par désir d’autre chose. Mais si vous regardiez la réalité en face, vous vous sentiriez moins seuls.

E : Et Sophia, comment peut-elle s’en sortir ?

SC : en changeant son point de vue. Elle n’est pas une mère de famille noyée dans ses soucis, mais une grande personne humaine avec de nombreux atouts et un entourage amical fort. Elle ne manque de rien sur le plan physique et peut même s’octroyer quelques petits plaisirs. Elle a choisi cette période de solitude pour apprendre à manager sa vie de façon autonome.

E : et que pensez-vous de son évolution ?

SC : elle est excellente, de nombreuses épreuves sont dépassées et elle pourra bientôt passer à l’étape suivante, ces épreuves disparaitront alors pour faire place à une nouvelle vie.  Elle a seulement oublié que le seul moyen de devenir autonome était qu’à un moment vos « parents » vous lâchent la main lorsque vous faites vos premiers pas, vous rendant la capacité décisionnelle et la gestion de votre vie. Le filet de sécurité a donc été progressivement ôté pour que Sophia expérimente cela.

E : Bien, mais comment doit-elle s’en sortir ?

SC : en focalisant moins sur les petits détails du quotidien et en pensant plus à l’objectif final : grandir et prendre toute sa place.

E : Et que dire de ces attaques permanentes de la vie ? Attaques que nous subissons tous et toutes : argent, santé, situations familiales difficiles, trahisons, abandons Etc…

SC : la plupart du temps votre ennemi est la peur du changement. Mais si vous acceptiez l’idée de changer de vie, vous seriez surpris de la facilité avec laquelle vous vous réadaptez et passez à autre chose.

E : C’est un peu facile à dire ……. Dans les faits lorsqu’une personne est noyée sous un problème et que, par exemple, elle risque de mourir ou de perdre sa maison et sa sécurité, elle ne peut pas penser « tout va bien se passer » ?

SC : Si, la mort, qui selon vos critères elle la pire des situations, n’est qu’un passage, seule la douleur pourrait vous effrayer. Quant aux changements matériels importants, vous avez déjà presque tous surmonté de nombreux changements et ils ne vous ont pas toujours rendu malheureux dans le temps, bien souvent lorsque vous perdez quelque chose, vous gagnez autre chose si vous savez le voir. Ce monde est un monde de souffrance et nous pensons évidement que le but est de le quitter définitivement après avoir compris que tout ce qui s’y passe n’est qu’une vaste illusion sans grand intérêt. Mais dans l’attente, laissez de coté tous ceux qui vous font du mal, fuyez et allez vers le bon et le bien mental et physique : cela devrait être votre seule préoccupation et non pas un bien matériel ou une situation matérielle.

E : Mais qu’en est-il de cette matrice ?

SC : la matrice fonctionne grâce au karma et le karma fonctionne sur la base de la peur, de la haine, de la rancune et de l’incapacité à laisser une partie de vous partir définitivement, cette partie de vous fusse-t-elle un ancien amour, une vieille histoire de famille ou une trahison : peu importe : vous n’avez pas à régler le passé mais à penser seulement à tisser les liens agréables de l’amour dans l’avenir.

E : Vous ne pouvez pas nier la souffrance ?

SC : Nous ne la nions pas. Nous vous prions de faire tout le nécessaire pour la quitter.

E : revenons à Sophia : quelle est sa mission terrestre ? j’ai bien noté la prise d’autonomie, mais au-delà de ça ?

SC : Elle doit lâcher prise sur le présent et penser en terme d’avenir, la peur du changement lui nuit plus qu’elle ne l’imagine. Nous comprenons ses difficultés organisationnelles et matérielles, mais rien d’insoluble. Elle paye très cher le confort de l’illusion, par des inconvénients majeurs dans sa vie. A terme elle renoncera à ce confort et ira vers une nouvelle vie

E : Et si nous attendions tous un peu le coup de pouce qui nous aide bien comme le fait d’avoir un bon ami, ou une situation facile ?

SC : alors vous passerez à coté de l’occasion de grandir en autonomie. Néanmoins ce coup de pouce vous est tout de même parfois donné quand l’épuisement le justifie car nous ne saurions vous laisser supporter des épreuves qui sont insurmontables pour vous.

E : QU’en est-il de ces forces sombres, mais aussi des soi-disant projets d’ascension planétaires et autres projets New Age qui nous projettent dans un monde merveilleux après un évènement non moins merveilleux ?

SC : Bravo à tous ces scénaristes qui voient un projet merveilleux d’ascension générale, mais il ne peut en être ainsi. Grandir est un phénomène individuel et non collectif au détriment de toutes les caractéristiques qui font que vous êtes prêt et pas votre voisin. Néanmoins la terre rentre dans une nouvelle phase et certains d’entre vous vivront des choses plus particulières que d’autres.

E : Sophia est-elle concernée ?

SC : oui, elle rejoindra un groupe de gens qui ont fait le choix de vivre dans le partage et la solidarité qui sont des formes d’expression de la source. Ce n’est pas une ascension au sens où vous partiriez au paradis, mais ça le sera dans le sens où il vous sera donné la force de vivre autre chose alors que tant d’autres ne pourront pas le faire parce qu’ils seront, soit arrivés au terme de leur parcours, soit qu’ils ne pourront pas passer de cap supplémentaires et devront en quelque sorte recommencer la leçon.

E : Quelle sera alors la mission de Sophia ?

SC : briser ses chaines ! Mettre fin aux limites qu’elle se fixe, elle en a déjà brisé quelques-unes, ce sera donc aisé et même agréable de sentir sa vie entrer en expansion !

 

guide spirituel;hypnose;matrice;entités sombres;gestion des émotions;

×